Coupe du monde de football 1930


Coupe du monde de football 1930

Coupe du monde de football de 1930

Coupe du monde de football de 1930
Uruguay 1930 Worl Cup.jpg
Sport Football
Organisateur(s) FIFA
Édition Première
Lieu Flag of Uruguay.svg Uruguay
Date du 13 juillet 1930
au 30 juillet 1930
Participants 13
Épreuves 18 rencontres
Vainqueur(s) Uruguay Uruguay
Meilleur buteur Argentine Guillermo Stábile
(8 buts)
Buts marqués 70 (moyenne 3,9)
Affluence 434 500
(moyenne 24 138)
Site Web officiel FIFA
Chronologie des compétitions
Coupe du monde 1934

La Coupe du monde de football de 1930 est la première édition de la Coupe du monde de football de la Fédération internationale de football association (FIFA). Elle se déroule en Uruguay du 13 juillet 1930 au 30 juillet 1930. La FIFA choisit l'Uruguay comme pays organisateur lors de la conférence de Barcelone le 18 mai 1929 pour fêter le centenaire de l'indépendance du pays.

Treize équipes participent à la compétition, neuf du continent américain et quatre du continent européen. Certaines équipes européennes décident de ne pas participer à cause de la durée et du coût du transport. Les deux premiers matchs de la Coupe du monde se disputent simultanément et voient la victoire de la France et des États-Unis qui battent respectivement 4-1 le Mexique et 3-0 la Belgique. Le premier but de la compétition est marqué par le Français Lucien Laurent. Les joueurs de la « Céleste », double tenante du titre olympique, remportent à domicile le trophée « Victoire aux Ailes d'Or », en s'imposant en finale 4-2 face à l'Argentine devant 93 000 spectateurs. L'Uruguay devient la première nation à remporter la Coupe du monde.

Sommaire

Préparation de l'évènement

Désignation du pays organisateur

L'idée de la Coupe du monde vient du président de la FIFA, le Français Jules Rimet, qui souhaite s'affranchir de l'idéal olympique qui à l'époque n'autorise pas les professionnels à disputer les JO.

Le 26 mai 1928, lors du congrès d'Amsterdam, la FIFA vote l'organisation d'une nouvelle épreuve ouverte à tous les pays membres dont la première édition est prévue en 1930[1]. Lors du congrès de Barcelone qui se déroule le 18 mai 1929, il est décidé que l'Uruguay est la première nation à accueillir la Coupe du Monde de la FIFA[1]. L'Uruguay est choisi comme pays organisateur suite à ses victoires successives dans les Jeux olympiques d'été de 1924 et de 1928, alors qu'elle célèbre le centenaire de son indépendance deux ans après l'avoir fêté. Ainsi le stade principal est baptisé Stade Centenario, il n'est d'ailleurs pas terminé au début de l'épreuve.

Ville retenue et stades

Le Stade Centenario accueille la majorité des matchs du tournoi.

Tous les matchs de la Coupe du monde 1930 se jouent à Montevideo. Trois stades sont utilisés : le Stade Centenario, l'Estadio Pocitos et l'Estadio Parque Central. Le Stade Centenario est construit pour le tournoi et la célébration du centenaire de l'indépendance de l'Uruguay. Il est le stade principal du tournoi, désigné par Jules Rimet comme un « temple du football »[2]. Le stade accueille dix des dix-huit matchs incluant les deux demi-finales et la finale. Cependant, des retards à cause de la saison des pluies dans le calendrier font que le stade n'est pas prêt cinq jours avant le début de la compétition[3]. Les premiers matchs sont joués dans des stades plus petits utilisés alors par les clubs de football de Montevideo, l'Estadio Pocitos, enceinte du Club Atlético Peñarol et l'Estadio Gran Parque Central, stade du Club Nacional de Football.

Stade Ville Club Capacité
Stade Centenario Montevideo Équipe d'Uruguay de football 80 000
Estadio Pocitos Montevideo Club Atlético Peñarol 5 000
Estadio Gran Parque Central Montevideo Club Nacional de Football 20 000

Acteurs

Équipes présentes

Contrairement aux éditions qui suivront, les équipes présentes lors de cette première Coupe du Monde ont été invitées ; il n'y a eu aucun processus de qualification pour obtenir le droit de se rendre en Uruguay.

L'Amérique du Sud est le continent le plus représenté avec sept équipes. Sur ses terres, l'Uruguay part favorite de la compétition. Double lauréate du tournoi olympique en 1924 et 1928 en Europe, elle apparait comme la meilleure équipe de football de l'époque[4]. Son principal rival désigné est l'Argentine. Finaliste aux Jeux olympiques de 1928, elle s'incline contre l'Uruguay 2-1 au second match après avoir fait match nul contre la « Céleste » lors du premier match.

Avec le krach de 1929, c'est dans un contexte de crise financière que se déroule la première Coupe du monde. Fortement touchées par la crise, les équipes européennes hésitent à faire le trajet en bateau à cause de son coût et de la durée du trajet d'environ deux semaines. Deux mois avant le début de la compétition, aucun pays européen n'est encore inscrit. Poussées par Jules Rimet, quatre nations : la France, la Belgique, la Yougoslavie et la Roumanie, décide de participer à la compétition[1]. Les équipes venues d'Europe sont donc peu nombreuses, une situation unique pour une phase finale mondiale. Les grands absents sont les Italiens qui ne répondent pas à l'invitation de la FIFA[4] et les Anglais, inventeurs du jeu, qui n'ont pas encore intégré la jeune fédération internationale. L'Espagne a décliné l'invitation parce que les clubs n'ont pas voulu céder leurs joueurs[5]. Les Belges, les Français et les Roumains embarquent à bord du « Conte Verde » le 21 juin 1930 de Villefranche-sur-Mer[1]. Les Yougoslaves font la traversée de l'Océan Atlantique à bord du « MS Florida ». Après avoir effetué une escale à Rio de Janeiro le 29 juin pour prendre l'équipe brésilienne à Rio de Janeiro, les équipes arrivent à Montevideo le 4 juillet[1]. Les équipes européennes ne sont pas favorites. Loin du contient européen, leur préparation n'est pas optimale. Leur préparation commence sur le bateau.

Il y a deux équipes nord-américaines : les États-Unis et le Mexique.

Aucune équipe d'Afrique, d'Asie ou d'Océanie ne participe à la compétition.

Agrandir l’image vierge

Équipes invitées à la Coupe du monde 1930 :      Amérique du Nord et centrale (2) : États-Unis et Mexique      Amérique du Sud (7) : Argentine, Bolivie, Brésil, Chili, Paraguay, Pérou et Uruguay (pays organisateur).      Europe (4) : Belgique, France, Roumanie et Yougoslavie.

Arbitres

Onze arbitres officient lors de la première édition de la Coupe du monde de football. Les arbitres sont de sept nationalités différentes. La nation la plus représentée est l'Uruguay avec quatre arbitres uruguayen : Ricardo Vallarino, Anibal Tejada, Francisco Matteucci et Domingo Lombardi. Il y a quatre autres arbitres sud-américain : l'Argentin Jose Macias, le Brésilien Almeida Rego, le Bolivien Ulises Saucedo et le Chilien Alberto Warnken. Les trois autres arbitres sont européens. La Belgique est le second pays le plus représenté, le seul à avoir plus d'un arbitre avec l'Uruguay avec Henry Christophe et John Langenus. Ce dernier est désigné pour arbitrer une demi-finale et la finale. La France a envoyé un arbitre, Thomas Balvay, qui a arbitré un match en tant qu'arbitre principal.

Compétition

Dans l'histoire de la Coupe du Monde de football, la première est la seule qui ne prévoit pas de phase qualificative, les équipes présentes étant invitées à se disputer le nouveau trophée. En raison de problèmes de calendrier et d'intendance, la majorité des sélections européennes boudent cette Coupe du Monde. Seules la Belgique, la France, la Roumanie et la Yougoslavie effectuent la longue traversée en bateau pour gagner Montevideo. Le football professionnel a commencé en Angleterre mais les Anglais sont absents de l'épreuve car ils ne font pas encore partie de la FIFA. Beaucoup de joueurs anglais récemment naturalisés disputent néanmoins le tournoi aven l'équipe des États-Unis.

Treize équipes s'alignent finalement au départ de l'épreuve. Elles sont réparties en quatre groupes directement qualificatifs pour les demi-finales. À noter que le premier but de l'histoire de l'épreuve est inscrit par le Français Lucien Laurent (joueur du FC Sochaux) à la 19e minute du match France-Mexique du 13 juillet.

Les Français font bonne impression compte tenu du fait qu'ils ont dû effectuer un voyage de 15 jours en bateau avec le chanteur Chaliapine. Les remplacements ne sont pas autorisés[6]. Contre le Mexique, la France perd rapidement sur blessure son gardien Alex Thépot, Chantrel, milieu de terrain, a du se transformer en gardien de but jusqu'au coup de sifflet final[6]. Ils battent largement les Mexicains mais s'inclinent de peu contre les Argentins devant un public entièrement acquis à leur cause, qui leur fait un triomphe.

Les vainqueurs de chaque groupe, Argentine, Yougoslavie, Uruguay et États-Unis se retrouvent en demi-finales. Les deux matches se soldent par un résultat identique (6-1) qualifiant en finale l'Argentine et l'Uruguay. Au terme d'une finale violente, l'Uruguay s'impose finalement 4-2 face à ses voisins argentins.

Tirage au sort

Le tirage au sort est prévu une fois que toutes les équipes sont arrivées en Uruguay. Il a lieu le 7 juillet 1930. Le faible nombre d'équipes empêchent les organisateurs de faire un tableau à élimination directe. On choisit de faire des groupes et que le meilleur de chaque groupe est qualifié pour les demi-finales. Avant de procéder au tirage au sort des quatre groupes du premier tour, quatre équipes sont désignées « têtes de série » : l'Uruguay en tant que pays organisateur, le Brésil, l'Argentine et les États-Unis. Chacune des quatre équipes venues d'Europe est placée dans un groupe puis le reste des équipes est placée en fonction du tirage, en sachant que le groupe A comporte quatre équipes, contre trois seulement pour les autres groupes.

Chapeaux
Têtes de série Équipes européennes Autres équipes

Argentine Argentine
Brésil Brésil
Uruguay Uruguay
États-Unis États-Unis

Belgique Belgique
France France
Roumanie Roumanie
République fédérale socialiste de Yougoslavie Yougoslavie

Bolivie Bolivie
Chili Chili
Mexique Mexique
Paraguay Paraguay
Pérou Pérou

Tirage au sort
Groupe A Groupe B Groupe C Groupe D

Argentine Argentine
France France
Mexique Mexique
Chili Chili

Brésil Brésil
République fédérale socialiste de Yougoslavie Yougoslavie
Bolivie Bolivie

Uruguay Uruguay
Roumanie Roumanie
Pérou Pérou

États-Unis États-Unis
Belgique Belgique
Paraguay Paraguay

Premier tour

Groupe A

Le Groupe A est composé de l'Argentine, le Chili, la France et le Mexique. Le 13 juillet 1930, le Français Lucien Laurent devient le premier buteur de l’histoire de la Coupe du monde et contribue à la victoire de la France sur le Mexique. Deux jours après sa victoire contre le Mexique, ils se retrouvent face à l'Argentine. Le seul but du match est marqué par l'Argentin Luis Monti sur coup franc.

Groupe A
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1 Argentine Argentine 6 3 3 0 0 10 4 +6
2 Chili Chili 4 3 2 0 1 5 3 +2
3 France France 2 3 1 0 2 4 3 +1
4 Mexique Mexique 0 3 0 0 3 4 13 -9
13 juillet France France 4 1 Mexique Mexique
15 juillet Argentine Argentine 1 0 France France
16 juillet Chili Chili 3 0 Mexique Mexique
19 juillet Chili Chili 1 0 France France
19 juillet Argentine Argentine 6 3 Mexique Mexique
22 juillet Argentine Argentine 3 1 Chili Chili

Le match d'ouverture de la Coupe du monde est une rencontre entre l'équipe de France et l'équipe du Mexique dans l'Estadio Pocitos. Domingo Lombardi arbitre le premier match de Coupe du monde. Sous quelques flocons de neige, le Français Lucien Laurent ouvre le score à la dix-neuvième minute et devient le premier buteur en Coupe du monde. Peu avant la mi-temps, Marcel Langiller marque un second but pour la France. Quelques instants plus tard, André Maschinot imite son coéquipier sochalien, Lucien Laurent, et augmente l'écart à trois buts. À la 87e minute, Maschinot ajoute un quatrième but et réalise le premier doublé de la compétition. Entre temps, le Mexique a réduit l'écart avec un but de Juan Carreño à la 70e minute, premier but mexicain en Coupe du monde.

13 juillet 1930
15:00
Crystal Clear app kworldclock.png historique des rencontres
France France 4 - 1 Mexique Mexique Estadio Pocitos, Montevideo
Arbitrage : M. Lombardi Uruguay
Spectateurs : 1 000
L. Laurent Inscrit après 19 minutes 19'
Langiller Inscrit après 40 minutes 40'
Maschinot Inscrit après 43 minutes 43', Inscrit après 87 minutes 87'
(Rapport) Carreño Inscrit après 70 minutes 70'

15 juillet 1930
16:00
Crystal Clear app kworldclock.png historique des rencontres
Argentine Argentine 1 - 0 France France Estadio Gran Parque Central, Montevideo
Arbitrage : M. Rego Brésil
Spectateurs : 18 000
Monti Inscrit après 81 minutes 81' (Rapport)

16 juillet 1930
14:45
Crystal Clear app kworldclock.png historique des rencontres
Chili Chili 3 - 0 Mexique Mexique Estadio Gran Parque Central, Montevideo
Arbitrage : M. Christophe Belgique
Spectateurs : 7 000
Subiabre Inscrit après 3 minutes 3', Inscrit après 52 minutes 52'
Vidal Inscrit après 65 minutes 65'
(Rapport)

19 juillet 1930
12:50
Crystal Clear app kworldclock.png historique des rencontres
Chili Chili 1 - 0 France France Centenario, Montevideo
Arbitrage : M. Tejada Uruguay
Spectateurs : 50 000
Subiabre Inscrit après 67 minutes 67' (Rapport)

19 juillet 1930
15:00
Crystal Clear app kworldclock.png historique des rencontres
Argentine Argentine 6 - 3 Mexique Mexique Centenario, Montevideo
Arbitrage : Ulises Saucedo Bolivie
Spectateurs : 50 000
Stábile Inscrit après 8 minutes 8', Inscrit après 17 minutes 17', Inscrit après 80 minutes 80'
Zumelzú Inscrit après 12 minutes 12', Inscrit après 55 minutes 55'
Varallo Inscrit après 53 minutes 53'
(Rapport) M. Rosas Inscrit après 42 minutes 42' (pen), Inscrit après 65 minutes 65'
Gayón Inscrit après 75 minutes 75'

22 juillet 1930
14:45
Crystal Clear app kworldclock.png historique des rencontres
Argentine Argentine 3 - 1 Chili Chili Centenario, Montevideo
Arbitrage : M. Langenus Belgique
Spectateurs : 35 000
Stábile Inscrit après 12 minutes 12', Inscrit après 13 minutes 13'
M. Evaristo Inscrit après 51 minutes 51'
(Rapport) Subiabre Inscrit après 15 minutes 15'

Groupe B

Groupe B
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1 Royaume de Yougoslavie Yougoslavie 4 2 2 0 0 6 1 +5
2 Brésil Brésil 2 2 1 0 1 5 2 +3
3 Bolivie Bolivie 0 2 0 0 2 0 8 -8
14 juillet Yougoslavie Royaume de Yougoslavie 2 1 Brésil Brésil
17 juillet Yougoslavie Royaume de Yougoslavie 4 0 Bolivie Bolivie
20 juillet Brésil Brésil 4 0 Bolivie Bolivie


14 juillet 1930
12:45
Crystal Clear app kworldclock.png historique des rencontres
Yougoslavie Royaume de Yougoslavie 2 - 1 Brésil Brésil Estadio Gran Parque Central, Montevideo
Arbitrage : M. Tejada Uruguay
Spectateurs : 20 000
Tirnanić Inscrit après 21 minutes 21'
Bek Inscrit après 30 minutes 30'
(Rapport) Preguinho Inscrit après 62 minutes 62'

17 juillet 1930
12:45
Crystal Clear app kworldclock.png historique des rencontres
Yougoslavie Royaume de Yougoslavie 4 - 0 Bolivie Bolivie Estadio Gran Parque Central, Montevideo
Arbitrage : M. Matteucci Uruguay
Spectateurs : 20 000
Bek Inscrit après 60 minutes 60', Inscrit après 67 minutes 67'
Marjanović Inscrit après 65 minutes 65'
Vujadinović Inscrit après 86 minutes 86'
(Rapport)

20 juillet 1930
13:00
Crystal Clear app kworldclock.png historique des rencontres
Brésil Brésil 4 - 0 Bolivie Bolivie Centenario, Montevideo
Arbitrage : M. Balvay France
Spectateurs : 12 000
Moderato Inscrit après 37 minutes 37', Inscrit après 73 minutes 73'
Preguinho Inscrit après 67 minutes 67', Inscrit après 83 minutes 83'
(Rapport)

Groupe C

Le roi Carol II avait lui même choisi les joueurs de l’équipe de Roumanie. Le 14 juillet 1930, le Péruvien Placido Galindo devient le premier expulsé de l’histoire de la Coupe du monde.

Groupe C
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1 Flag of Uruguay.svg Uruguay 4 2 2 0 0 5 0 +5
2 Roumanie Roumanie 2 2 1 0 1 3 5 -2
3 Pérou Pérou 0 2 0 0 2 1 4 -3
14 juillet Roumanie Roumanie 3 1 Pérou Pérou
18 juillet Uruguay Flag of Uruguay.svg 1 0 Pérou Pérou
21 juillet Uruguay Flag of Uruguay.svg 4 0 Roumanie Roumanie


14 juillet 1930
14:50
Crystal Clear app kworldclock.png historique des rencontres
Roumanie Roumanie 3 - 1 Pérou Pérou Estadio Pocitos, Montevideo
Arbitrage : M. Warnken Chili
Spectateurs : 2 000
Deşu Inscrit après 2 minutes 2'
Barbu Inscrit après 79 minutes 79'
Stanciu Inscrit après 89 minutes 89'
(Rapport) Souza Ferreira Inscrit après 75 minutes 75'

18 juillet 1930
14:30
Crystal Clear app kworldclock.png historique des rencontres
Uruguay Flag of Uruguay.svg 1 - 0 Pérou Pérou Centenario, Montevideo
Arbitrage : John Langenus Belgique
Spectateurs : 85 000
Castro Inscrit après 65 minutes 65' (Rapport)

21 juillet 1930
14:50
Crystal Clear app kworldclock.png historique des rencontres
Uruguay Flag of Uruguay.svg 4 - 0 Roumanie Roumanie Centenario, Montevideo
Arbitrage : M. Rego Brésil
Spectateurs : 80 000
Dorado Inscrit après 7 minutes 7'
Scarone Inscrit après 28 minutes 28'
Anselmo Inscrit après 31 minutes 31'
Cea Inscrit après 80 minutes 80'
(Rapport)

Groupe D

Groupe D
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1 US flag 48 stars.svg Etats-Unis 4 2 2 0 0 6 0 +6
2 Flag of Paraguay.svg Paraguay 2 2 1 0 1 1 3 -2
3 Belgique Belgique 0 2 0 0 2 0 4 -4
13 juillet Etats-Unis US flag 48 stars.svg 3 0 Belgique Belgique
17 juillet Etats-Unis US flag 48 stars.svg 3 0 Flag of Paraguay.svg Paraguay
20 juillet Paraguay Flag of Paraguay.svg 1 0 Belgique Belgique


13 juillet 1930
15:00
Crystal Clear app kworldclock.png historique des rencontres
Etats-Unis US flag 48 stars.svg 3 - 0 Belgique Belgique Estadio Gran Parque Central, Montevideo
Arbitrage : M. Macias Argentine
Spectateurs : 15 000
McGhee Inscrit après 40 minutes 40', Inscrit après 43 minutes 43'
Patenaude Inscrit après 89 minutes 89'
(Rapport)

17 juillet 1930
14:45
Crystal Clear app kworldclock.png historique des rencontres
Etats-Unis US flag 48 stars.svg 3 - 0 Flag of Paraguay.svg Paraguay Estadio Gran Parque Central, Montevideo
Arbitrage : M. Macias Argentine
Spectateurs : 20 000
Patenaude Inscrit après 10 minutes 10', Inscrit après 18 minutes 18', Inscrit après 50 minutes 50'[7] (Rapport)

20 juillet 1930
15:00
Crystal Clear app kworldclock.png historique des rencontres
Paraguay Flag of Paraguay.svg 1 - 0 Belgique Belgique Centenario, Montevideo
Arbitrage : M. Vallarino Uruguay
Spectateurs : 12 000
Luis Vargas Peña Inscrit après 40 minutes 40' (Rapport)

Tableau final

  Demi-finales Finale
             
26 juillet 1930 / 14:45
 Argentine Argentine 6  
 US flag 48 stars.svgEtats-Unis 1  
 
30 juillet 1930 / 15:30
     Argentine Argentine 2
   Flag of Uruguay.svg Uruguay 4
27 juillet 1930 / 14:45
 Flag of Uruguay.svg Uruguay 6
 Royaume de Yougoslavie Yougoslavie 1  



Demi-finales

26 juillet 1930
14:45
Crystal Clear app kworldclock.png historique des rencontres
Argentine Argentine 6 - 1 US flag 48 stars.svgEtats-Unis Centenario, Montevideo
Arbitrage : John Langenus Belgique
Spectateurs : 60 000
Monti Inscrit après 20 minutes 20'
Scopelli Inscrit après 56 minutes 56'
Stábile Inscrit après 69 minutes 69', Inscrit après 87 minutes 87'
Peucelle Inscrit après 80 minutes 80', Inscrit après 85 minutes 85'
(Rapport) Brown Inscrit après 89 minutes 89'

27 juillet 1930
14:45
Crystal Clear app kworldclock.png historique des rencontres
Uruguay Flag of Uruguay.svg 6 - 1 Royaume de Yougoslavie Yougoslavie Centenario, Montevideo
Arbitrage : M. Rego Brésil
Spectateurs : 80 000
Cea Inscrit après 19 minutes 19', Inscrit après 66 minutes 66', Inscrit après 72 minutes 72'
Anselmo Inscrit après 21 minutes 21', Inscrit après 23 minutes 23'
Iriarte Inscrit après 63 minutes 63'
(Rapport) Vujadinović Inscrit après 4 minutes 4'

Match de classement pour la troisième place ?

La Yougoslavie a refusé de jouer un match pour la troisième place après un violent match qui a blessé quatre de ses joueurs[réf. nécessaire] mais d’autres sources dont un communiqué de la FIFA de 1984 parle aussi d’un match de classement entre la Yougoslavie et les États-Unis remporté 3 à 1 par la première équipe mais dont le résultat n’a jamais officialisé [8]. En même temps, la FIFA donne comme classement de la coupe du monde[9] :

  • 3. États-Unis ;
  • 4. Yougoslavie.

Finale

Ballons utilisés pendant la Coupe du monde

La finale de la Coupe du monde de football 1930 se déroule dans le Stade Centenario le 30 juillet 1930. Les portes du stade sont ouvertes à huit heures, soit six heures avant le coup d'envoi. À midi, le stade est plein[10], il y a officiellement 93 000 spectateurs[11]. Plus de 20 000 Argentins ont fait le déplacement en paquebots pour se rendre à Montevideo. Le match constitue une revanche pour les Argentins battus par les Uruguayens en 1928 à Amsterdam lors de la finale du tournoi olympique. Pour éviter tout incident, toutes les armes à feu sont confisquées à l'entrée du stade. Les deux équipes demandent à jouer avec leur propre ballon. Il faut tirer au sort celui avec lequel les joueurs vont jouer et le ballon argentin l'emporte.

Bien qu'ils aient ouvert le score, les Uruguayens sont menés 2-1 à la mi-temps. Ils reviennent dans la partie après la pause en inscrivant trois buts.

En 2009, Francisco Varallo, est le dernier survivant de la finale.


30 juillet 1930
15:30
Crystal Clear app kworldclock.png historique des rencontres
Uruguay Flag of Uruguay.svg 4 – 2
(1 - 2)
Argentine Argentine Centenario, Montevideo
Arbitrage : John Langenus Belgique
Spectateurs : 80 000
Camera bw.png photos du match
Dorado Inscrit après 12 minutes 12'
Cea Inscrit après 57 minutes 57'
Iriarte Inscrit après 68 minutes 68'
Castro Inscrit après 90 minutes 90'
(Rapport) Peucelle Inscrit après 20 minutes 20'
Stabile Inscrit après 37 minutes 37'

Titulaires :
Enrique Ballestero
Ernesto Mascheroni
José Nasazzi Capitaine
José Andrade
Lorenzo Fernández
Pelegrín Gestido
Pablo Dorado
Héctor Scarone
Héctor Castro
José Cea
Santos Iriarte

Entraîneur  :
Alberto Suppici
Adjoint technique :
Pedro Arispe

Finale de la Coupe du Monde 1930 À propos de cette image

Titulaires :
Juan Botasso
José Della Torre
Fernando Paternoster
Juan Evaristo
Luis Monti
Pedro Suárez
Carlos Peucelle
Francisco Varallo
Guillermo Stábile
Manuel Ferreira Capitaine
Mario Evaristo

Entraîneur :
Francisco Olazar
Adjoint technique :
Juan José Tramutola

Statistiques

Par équipe

Équipe Matchs joués Victoires Matchs nuls Défaites Buts pour Buts contre Buts pour par match Buts contre par match Cartons jaunes Cartons rouges
Argentine 5 4 0 1 18 9 3,6 1,8 0 0
Uruguay 4 4 0 0 15 3 3,8 0,7 0 0
Etats-Unis d’Amérique 3 2 0 1 7 6 2,3 2 0 0
Yougoslavie 3 2 0 1 7 7 2,3 2,3 0 0
Brésil 2 1 0 1 5 2 2,5 1 0 0
Chili 3 2 0 1 5 3 1,7 1 0 0
France 3 1 0 2 4 3 1,3 1 0 0
Mexique 3 0 0 3 4 13 1,3 4,3 0 0
Roumanie 2 1 0 1 3 5 1,5 2,5 0 0
Paraguay 2 1 0 1 1 3 0,5 1,5 0 0
Pérou 2 0 0 2 1 4 0,5 2 0 1
Belgique 2 0 0 2 0 4 0 2 0 0
Bolivie 2 0 0 2 0 8 0 4 0 0

Meilleurs buteurs

L'Argentin Guillermo Stábile est le meilleur buteur du tournoi en ayant marqué huit buts. Il devance l'Urugayen Pedro Cea de trois buts, et l'Américain Bertram Patenaude et le Chilien Guillermo Subiabre de quatre buts, qui ont inscrit chacun cinq buts dans la compétition[12].

Meilleurs buteurs de la compétition[12]
Place Joueur Équipe Buts
Gold medal icon.svg Guillermo Stábile Argentine Argentine 8
Silver medal icon.svg Pedro Cea Flag of Uruguay.svg Uruguay 5
Bronze medal icon.svg Bertram Patenaude US flag 48 stars.svgEtats-Unis 4
Bronze medal icon.svg Guillermo Subiabre Chili Chili 4
5 Peregrino Anselmo Flag of Uruguay.svg Uruguay 3
= Yvan Beck Flag of the Kingdom of Yugoslavia.svg Yougoslavie 3
= Carlos Peucelle Argentine Argentine 3
= Preguinho Brésil Brésil 3

Bilan de la compétition

Le pays hôte, l'Uruguay, remporte la compétition. Les pays européens, venus en bateaux, n'ont pas accédé à la finale. La Yougoslavie est l'équipe européenne qui réalise la meilleure performance, elle est la seule nation d'Europe à atteindre les demi-finales. La Belgique et la Bolivie sont les deux seules équipes à ne pas avoir inscrit de buts. Le Brésil est l'équipe qui a concédé le moins de buts avec seulement deux buts en deux matchs mais on peut considérer que l'Uruguay est la meilleure défense de la compétition avec trois buts encaissés en quatre matchs soit deux fois plus que le Brésil. Le seul carton rouge a été sorti pour Placido Galindo. Aucun arbitre n'a donné de carton jaune. Il n'y a aucun match nul dans le tournoi.

Notes et références

  1. a , b , c , d  et e L'Uruguay remporte le premier titre mondial sur http://fr.fifa.com. Consulté le 25 juin 2009
  2. (en) Eric Dunning et Dominic Malcolm, Sport, Routledge, 2003 (ISBN 0415262925), p. 46 
  3. Glanville, p16
  4. a  et b Premières pour l'Uruguay sur http://www.lequipe.fr. Consulté le 28 juin 2009
  5. L'histoire du Mondial, de 1930 en Uruguay à 2006 en Allemagne sur http://www.lemonde.fr. Mis en ligne le 2 juin 2006, consulté le 26 juin 2009
  6. a  et b Olivier De los Bueis, « L'Uruguay pour une première » sur http://www.football365.fr. Mis en ligne le 13 février 2006, consulté le 26 juin 2009
  7. En 2006, la FIFA a accordé le 2e but américain à Bert Patenaude (auparavant, il avait été attribué à Aurelio González contre son camp), ce qui en a fait l'auteur du premier coup du chapeau de l'histoire de la Coupe du monde
  8. RSSSF, World Cup 1930#Final
  9. Prix, coupe du monde de la FIFA (Uruguay 1930)
  10. Glanville, p19
  11. (en) Origine de la Coupe du monde de la FIFA sur http://www.fifa.com
  12. a  et b Joueurs - Plus grand nombre de buts sur fifa.com. Consulté le 25 août 2009

Bibliographie

  • (en) Brian Glanville, The Story of the World Cup, Faber, 2005 (ISBN 0-571-22944-1) 

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail du football Portail du football
  • Portail de l’entre-deux-guerres Portail de l’entre-deux-guerres
  • Portail de l’Uruguay Portail de l’Uruguay

Ce document provient de « Coupe du monde de football de 1930 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Coupe du monde de football 1930 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.