Equipe de Colombie de football


Equipe de Colombie de football

Équipe de Colombie de football

Colombie Équipe de Colombie Football pictogram.svg
Logo
Généralités
Confédération
Couleurs jaune, bleu et rouge
Classement FIFA Diminution 46e (1 juillet 2009)[1]
Personnages
Sélectionneur Colombie Eduardo Lara (en)
Record de sélections Carlos Valderrama : 111
Meilleur buteur Arnoldo Iguarán : 25
Matchs historiques
Premier match officiel 10 février 1938
Colombie 1 - 3 Flag of Mexico.svg Mexique
Plus large victoire 5 septembre 1993
Flag of Argentina.svg Argentine 0 - 5 Colombie
Plus large défaite 7 février 1945
Flag of Argentina.svg Argentine 9 - 1 Colombie
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : 4
Huitième de finaliste en 1990
Copa América Vainqueur en 2001
Maillots
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Domicile
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Extérieur
Actualités
Soccerball current event.svg
Pour les résultats en cours, voir :
Équipe de Colombie de football en 2009

L'équipe de Colombie de football est constituée par une sélection des meilleurs joueurs colombiens sous l'égide de la Federación Colombiana de Fútbol. Elle était classée au 26e rang de la FIFA en avril 2007.

Sommaire

Histoire

Les débuts de la Colombie à 1975

La Fédération Colombienne de football (Federación Colombiana de Fútbol) est fondée en 1924. Elle est affiliée à la FIFA depuis 1936. Le premier match de l’équipe de Colombie de football (Selección de fútbol de Colombia) fut joué le 10 février 1938, contre le Mexique, qui se solde par une défaite 1 but à 3. La Fédération de Colombie de football est membre de la CONMEBOL depuis 1945. La plus large défaite de la Colombie fut jouée le 7 février 1945, contre l’Argentine, qui s’est soldée par un score de 9 buts à 1, durant la Copa América 1945. Le seul buteur colombien du match est Arturo Mendoza. La Colombie n'a pas participé aux qualifications de la Coupe du Monde jusqu'à 1954. Pour la Coupe du monde 1958, elle ne prit qu’un point dans les éliminatoires contre l’Uruguay, et ne se qualifia donc pas. Sa première participation à la phase finale eut lieu lors de la Coupe du monde 1962, après avoir battu le Pérou dans les éliminatoires. À cette occasion, elle ne franchit pas le premier tour avec deux défaites contre l’Uruguay (1-2, but de Francisco Zuluaga) et contre la Yougoslavie (0-5) et un match nul contre l’URSS (4-4, buts de Germán Aceros, de Marcos Coll, d’Antonio Rada et de Marino Klinger). Pour la Copa América 1963, elle termina dernière avec un seul point pris contre le Pérou. En 1966, elle est largement battue dans les éliminatoires, ne gagnant juste contre le Chili (2-0). A la Copa América 1967, elle fut éliminée au tour préliminaire par le Chili. Pour la Coupe du monde 1970, elle ne se qualifia pas, ne prenant que 3 points contre le Venezuela (2-0 ; 1-1). Pour la Coupe du monde 1974, elle frôla de peu la qualification, en perdant qu’à la différence de buts (+4 pour l’Uruguay et +1 pour la Colombie) et sans avoir perdu le moindre match. De 1945 à 1959, elle ne réussit pas à la Copa América soit en terminant dernière ou avant-dernière (1945, 1947, 1949, 1957), soit en étant pas inscrite (1946, 1953, 1955, 1956, 1959).

La Copa América 1975

La Copa América 1975 est un tournoi de football qui s'est déroulé du 17 juillet au 28 octobre 1975. Aucun pays organisateur ne fut désigné : chaque match se déroula sur le territoire du premier nommé. Ainsi la finale entre le Pérou et la Colombie se disputa successivement à Bogotá puis à Lima avant un match d'appuis sur terrain neutre. À noter : le tournoi prit l'appellation officielle de « Copa América » à partir de cette édition. L'Uruguay fut directement qualifié pour les demi-finales en tant que tenant du titre. Au premier tour, l’équipe de Colombie de football (Selección de fútbol de Colombia) termine première du groupe avec quatre victoires sur le Paraguay et l’Equateur. En demi, elle bat l’Uruguay sur l’ensemble des deux matchs et accède à la finale. Contre le Pérou, la Colombie gagne le premier match 1-0, mais perd le match retour (0-2). Elle doit donc disputer un troisième match. Mais Hugo Sotil, joueur péruvien ruine les espoirs des colombiens en inscrivant le seul but du match qui donne le titre au Pérou. Le meilleur buteur colombien de la compétition est avec 4 buts Ernesto Díaz, à égalité avec l’argentin Leopoldo Luque qui sont tous les deux meilleurs buteurs de la compétition.

De 1975 à 1986

Malgré une finale de Copa América en 1975, il faudra attendre la fin des années 1980 pour voir la Colombie refaire parler d'elle sur le plan international. L’équipe de Colombie de football (Selección de fútbol de Colombia) ne se qualifia pas pour la Coupe du Monde 1978, ne prenant que deux points contre le Brésil et le Paraguay. De même en 1982, le même nombre de points (2 matchs nuls contre le Pérou). Pour la Copa América 1979, elle échoua au premier tour à cause d’une différence de buts défavorable, permettant au Chili d’accéder aux demi-finales. Pour la Copa América 1983, elle fut éliminée au premier tour, battu par le Pérou.

De 1986 à 2001

Pour la Coupe du monde 1986, l’équipe de Colombie de football (Selección de fútbol de Colombia) échoua aux barrages continentaux contre le Paraguay. A la Copa América 1987, elle termina troisième, battant l’Argentine (2-1). En 1989, elle est éliminée au premier tour de la Copa América. Sous l'impulsion de son entraîneur Francisco Maturana et de son meneur de jeu Carlos Valderrama, élu meilleur joueur sud-américain en 1987 et 1993, la Colombie se qualifie pour la phase finale de la Coupe du monde 1990 en Italie après avoir battu Israël en barrages, où elle est éliminé en huitièmes de finale par le Cameroun et par le doublé de Roger Milla (1-2, but de Bernardo Redín) après avoir accroché le futur vainqueur, la RFA (1-1, but de Freddy Rincón) et battu les Émirats Arabes Unis (2-0, buts de Bernardo Redín et de Carlos Valderrama), mais perdu contre la Yougoslavie (0-1). A la Copa América 1991, elle termine quatrième. Antony de Ávila est le meilleur buteur colombien avec 3 buts. A la Copa América 1993, elle termine troisième, en battant l’Équateur (1-0). Elle se qualifie à nouveau 4 ans plus tard pour la Coupe du monde de football 1994 aux États-Unis après avoir notamment infligé un historique 5-0 à l'Argentine à Buenos Aires lors de la phase éliminatoire, ce qui constitue la plus large victoire des colombiens. Toujours coachée par Maturana, qui lui inculque un style inimitable, le "Toque" (succession de passes courtes), la Colombie fait partie des sérieux outsiders lors de la phase finale. Mails elle déçoit en étant éliminée dès le premier tour après 2 défaites contre la Roumanie (1-3, but d’Adolfo Valencia) et les États-Unis (1-2, but d’Adolfo Valencia) malgré la victoire sur la Suisse (2-0, buts de Hernán Gaviria et de Harold Lozano). La Colombie devra alors faire face à un drame terrible: son défenseur Andrés Escobar, coupable d'avoir marqué un but contre son camp à la 35e minute lors du match face aux États-Unis ayant entraîné l'élimination, est assassiné, à son retour au pays quelques jours plus tard, par un parieur qui avait misé sur le succès des Colombiens. En 1995, à Wembley, l’Angleterre accueille la Colombie mais ce qu’on retient du match, c’est le coup du scorpion de René Higuita, le gardien colombien. Toujours en 1995, à la Copa América, elle termina troisième en battant les USA (4-1). Les Colombiens enchaîneront une troisième qualification consécutive pour une phase finale de Coupe du monde de football 1998 en France sans toutefois pouvoir franchir le premier tour, perdant deux fois au premier tour contre la Roumanie (0-1) et l’Angleterre (0-2) mais gagnant contre la Tunisie (1-0, but de Léider Preciado). Trois ans plus tard et après deux quarts de finale perdus contre la Bolivie en 1997 et contre le Chili en 1999, la Colombie remportera son premier et unique titre international en gagnant la Copa América 2001 organisée sur son sol, grâce à des joueurs comme Víctor Aristizábal, Iván Córdoba ou Mario Yepes et grâce son entraîneur fétiche, Francisco Maturana de retour sur le banc de la sélection. Après trois victoires au premier tour, elle élimine le Pérou (3-0) en quarts, puis le Honduras (2-0) en demi. En finale, au Stade Nemesio Camacho El Campín à Bogotá, Iván Córdoba à la 65e minute délivre tout un pays en inscrivant le seul but de la finale contre le Mexique. Avec 6 buts, Víctor Aristizábal est le meilleur buteur de l’édition 2001.

Depuis 2001

Après leur titre de 2001, on s’attend à voir la Colombie en Coupe du monde 2002. Mais à la surprise générale, elle ne termine que sixième, à égalité de points avec l’Uruguay, mais avec différence de buts insuffisante (+6 pour l’Uruguay, +5 pour la Colombie). Lors de la Coupe des Confédérations 2003, la Colombie termine deuxième du groupe A au premier tour avec 2 victoires contre le Japon (1-0, but de Giovanni Hernández) et la Nouvelle-Zélande (3-1, buts de Jorge López, de Mario Yepes et de Giovanni Hernández) et une défaite contre la France (0-1). L’équipe de Colombie de football (Selección de fútbol de Colombia) atteint le stade des demi-finales, battue par le Cameroun (0-1) et marquée par la mort tragique du Camerounais Marc-Vivien Foé qui s'effondra pendant le match face à la Colombie au stade de Gerland à Lyon. Pour le match de la troisième place, elle est battue par la Turquie (1-2, but de Giovanni Hernández). Néanmoins, cette embellie sera sans lendemain : la Colombie ne parviendra à se qualifier ni pour la Coupe du monde 2002 ni pour la Coupe du monde 2006. A la Copa América 2004, après avoir terminé première du groupe, elle bat le Costa Rica (2-0, buts d’Abel Aguilar et de Tressor Moreno) mais perd en demi contre l’Argentine et en petite finale contre l’Uruguay (1-2, but de Sergio Herrera). Pour la Coupe du monde 2006, elle termine 6e, derrière l’Uruguay et ne se qualifia pas pour le mondial en Allemagne. A la Copa América 2007, elle fut éliminée au premier tour, bien qu’ayant battu les USA (1-0, but de Jaime Castrillón), et deux défaites contre le Paraguay (0-5) et l’Argentine (2-4, buts de Luis Amaranto Perea et de Jaime Castrillón). Le 3 juin 2008, elle a affronté la France au Stade de France en match amical (pour les Bleus, de préparation pour l'Euro-08). La Colombie perd sur un penalty de Ribéry, mais elle montre alors qu'elle est une équipe à ne pas prendre à la légère.

Palmarès

Palmarès junior

  • Champion du Tournoi de Toulon 1999 et 2000.
  • Champion de la Coupe d'Amérique du Sud des nations junior 1987 et 2005.
  • Champion de la Coupe d'Amérique du Sud de football des moins de 17 ans 1993.

Parcours en Coupe du monde

  • 1930 : Non inscrit
  • 1934 : Non inscrit
  • 1938 : Non inscrit
  • 1950 : Non inscrit
  • 1954 : Non inscrit
  • 1958 : Tour préliminaire
  • 1962 : 1er tour
  • 1966 : Tour préliminaire
  • 1970 : Tour préliminaire
  • 1974 : Tour préliminaire
  • 1978 : Tour préliminaire
  • 1982 : Tour préliminaire
  • 1986 : Tour préliminaire
  • 1990 : Huitième de finale
  • 1994 : 1er tour
  • 1998 : 1er tour
  • 2002 : Tour préliminaire
  • 2006 : Tour préliminaire

Parcours à la Coupe des Confédérations

  • 2003 : Quatrième

Participation à la Gold Cup

Parcours en Copa América

  • 1916 : Non inscrit
  • 1917 : Non inscrit
  • 1919 : Non inscrit
  • 1920 : Non inscrit
  • 1921 : Non inscrit
  • 1922 : Non inscrit
  • 1923 : Non inscrit
  • 1924 : Non inscrit
  • 1925 : Non inscrit
  • 1926 : Non inscrit
  • 1927 : Non inscrit

Jeux Olympiques

La Colombie s'est qualifié pour 4 tournois olympiques de football:

Jeux Bolivariens

  • Vainqueur en 1951, 1997, 2005.
  • Finaliste en 1961, 1973, 1981, 1985, 1993, 2001.

Principaux joueurs d'hier et d'aujourd'hui

Records

chiffres au 28 mars 2007

Joueurs les plus capés
Sélections Joueur Période Buts
111 Carlos Valderrama 1985-1998 11
101 Leonel Álvarez 1985-1997 1
84 Freddy Rincón 1990-2001 17
78 Luis Carlos Perea 1987-1994 2
73 Óscar Córdoba 1993-2006 0
Meilleurs buteurs
Buts Joueur Période Matches
25 Arnoldo Iguarán 1979-1993 68
20 Faustino Asprilla 1993-2001 57
17 Freddy Rincón 1990-2001 84
15 Víctor Aristizábal 1993-2003 66
14 Adolfo Valencia 1992-1998 37


source: http://www.rsssf.com/miscellaneous/col-recintlp.html

Notes et références

  1. Classement mondial sur fr.fifa.com, 1 juillet 2009. Consulté le 1 juillet 2009.


Commons-logo.svg

  • Portail du football Portail du football
  • Portail de la Colombie Portail de la Colombie
Ce document provient de « %C3%89quipe de Colombie de football ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Equipe de Colombie de football de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.