Tannaim


Tannaim

Tannaïtes

Transmission de la Torah

Haza"l
Grande AssembléeZougot
TannaïmAmoraïm
Savoraïm


Gueonim


Rishonim


Aharonim


Tannaim (תנאים) est un terme générique désignant, au sens large, les Sages dont les opinions sont rapportées dans la Mishna, ou au sens restreint ceux qui l'ont codifiée. Leur ère, appelée indifféremment tannaïtique ou mishnaïque, s'étend donc, selon la définition, de la période du Second Temple (approximativement 520 AEC) ou des débuts de l'ère commune à 200 EC, date à laquelle la Mishna est clôturée dans l'académie de Juda Hanassi.
Elle comprend (ou fait suite à) l'ère des Zougot (les "paires") et de la Grande Assemblée, et précède la période des Amoraïm (docteurs du Talmud).

Sommaire

Rôle des tannaïm

Le terme araméen de tanna (au pluriel tannaïm) est dérivé de shannah (שנה), dont dérive aussi Mishna. Il signifie « répéter [les opinions de ses maîtres et prédécesseurs] ». Dans le judaïsme, l'aspect de répétition garantit la valeur de l'opinion : d'aucuns, comme don Isaac Abravanel, n'hésitent pas à pourfendre les opinions de Sages lorsqu'ils ne les tiennent pas d'un maître, considérant que cela ne relève que de la spéculation humaine, et non de l'esprit divin. Ce titre de "répétiteurs" par lesquels ils se désignaient est donc la marque d'une grande modestie, car ils étaient en réalité des normateurs, innovant en matière de conduite à tenir (halakha) et d'interprétation pour les générations futures, comparant diverses opinions, et choisissant celle qui serait à la fois la plus viable et la plus fidèle aux enseignements de la Loi écrite.

L'ère des Tannaïm est habituellement divisée en 5 périodes, suivant les générations. On recense à peu près 120 Tannaïm connus.

Les Tannaim vécurent dans plusieurs centres dans la terre d'Israël. Le centre spirituel du Judaïsme était à l'époque Jérusalem, mais après la destruction de la ville et du Second Temple, il fut, selon la tradition, déplacé à Yavne par Rabban Yohanan ben Zakkaï (premier Sage à porter le titre de Rabban', et l'un des plus grands Sages d'Israël par ailleurs). Il y eut également d'autres centres à Lod, à Bnei Brak, et Ousha .

Les Tannaïm exerçaient souvent des professions modestes (sandaliers, bûcherons, brûleurs de charbon,...), outre leur rôle d'enseignants, législateurs et représentants de leur peuple auprès des ambassades romaines.

L'origine des Tannaim

On distinguait deux écoles :

  • l'école de Hillel, tenante d'une certaine souplesse de peur de décourager certains devant l'astringence de la discipline requise pour exécuter la Loi
  • l'école de Shammaï, beaucoup plus littéraliste et rigoureuse, que certains identifient avec le groupe des zélotes.

Selon le Talmud, aboutissement après plusieurs siècles du travail entrepris par les Tannaïm :« Ceci et cela sont les paroles du Dieu vivant, mais la halakha a été fixée selon l'école de Hillel »

Les Tannaim sont des personnages historiques, certains étant mentionnés dans d'autres sources que celles attenant au Judaïsme. Cependant, ce qu'on en connaît est très souvent tiré du Talmud, mélangé à des allégories, voire des récits miraculeux. Après l'ère de la Mishna, le terme Tannaïm désignera des "répétiteurs" au sens propre du terme, dont la fonction ne sera plus d'innover mais de rapporter les enseignements. Ces érudits ne comprenaient pas toujours les enseignements qu'ils rapportaient.

Génération ayant vécu au cours du second Temple

Générations pendant et suivant la destruction du Temple

  • 1re génération : Rabbi Eliezer ben Jacob, Rabbi Tsaddok, Rabban Yohanan ben Zakkaï, Rabbi Elazar Hamodaï, Rabban Shimon ben Gamaliel II, Rabbi Hanania ozer haKohen, Rabbi Hanina ben Dossa, Rabbi Hanina ben Teradion, Rabbi Hanina ben Hakhinaï et Samuel le Petit.
  • 2de génération : Rabbi Tarfon, Rabbi Akiva, Rabbi Elazar ben Azaria, Rabbi Ishmaël, Rabbi Yohanan ben Beroka, Rabbi Ishmaël son fils, Elisha ben Avouya, Rabbi Elazar ben Hisma, Rabbi Juda ben Teïma, Rabbi Elazar de Bartota et Rabbi Matia ben Harash.
  • 3e génération : Rabbi Meïr, Rabbi Juda (bar Ilaï), Rabbi Yosse le Galiléen, Rabbi Yohanan le sandalier, Rabbi Elazar ben Chamoua, Shimon ben Azaï, Shimon ben Zoma, Rabbi Eliezer ben Jacob, Rabbi Halafta (putatif...)
  • 4e génération : Rabbi Juda Hanassi, Rabban Gamaliel son fils, Rabbi Shimon bar Yohaï, Rabbi Shimon ben Eleazar, Rabbi Ishmaël ben R' Yosse, Rabbi Yonathan.

Abba Saül, Rabbi Eliezer ben Hyrcanos et Rabbi Yehoshoua ben Hanania, disciples de Rabban Yohanan ben Zakkaï ne sont pas cités ci-dessus.

Chronologie et hiérarchie des principaux Tannaïm

 
 
 
 
 
 
 
 
Maître→élève
 
 
 
 
 
 
Père→fils
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Hillel
 
Shammaï
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
R. Gamliel l'ancien
 
 
 
 
 
 
 
R. Yohanan b. Zakai
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
R. Gamaliel de Yavné
 
R. Yosse
 
R. Eliezer b. Hyrcanus
 
R. Yehoshoua b. Hananya
 
R. Eléazar b. Arakh
 
R. Eléazar b. Azarya
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Elisha b. Avouya
 
 
 
Rabbi Akiva
 
Rabbi Ishmael
 
Rabbi Tarfon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Rabbi Nathan
 
Rabbi Meïr
 
Rabbi Yehouda
 
R. Yosse b. Halafta
 
R. Shimon b. Yohaï
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Rabbi
(Juda HaNassi)
 
le Grand
 
le Grand
 
 


  • Portail de la culture juive et du judaïsme Portail de la culture juive et du judaïsme
Ce document provient de « Tanna%C3%AFtes ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tannaim de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • TANNAIM — Mot hébreu dérivé de la racine araméenne teni , qui signifie «enseigner», «transmettre oralement», tannaim est l’appellation des rabbins des Ier et IIe siècles, de l’époque de Hillel à la rédaction de la Mishna. Les deux siècles de la période des …   Encyclopédie Universelle

  • Tannaim — Tannaim, 1) die Lehrer dritter Klasse bei den Juden, welche von der Zerstörung Jerusalems bis auf die neueste Zeit herab in den Schulen Vorsätzen; 2) die, welche die Tradition fortpflanzten u. zuletzt die Mischna schrieben, in welcher letzteren… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Tannaim — Tannaīm (hebr.), die jüd. Ausleger des Mosaischen Gesetzes vom 1. bis 3. Jahrh. n. Chr. (s. Talmud) …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Tannaim — ImageSize = width:590 height:120PlotArea = width:570 height:25 left:5 bottom:60TimeAxis = orientation:horizontalDateFormat = yyyyPeriod = from: 250 till:2000AlignBars = earlyScaleMajor = unit:year increment:200 start: 200ScaleMinor = unit:year… …   Wikipedia

  • Tannaïm — 32° 30′ N 34° 54′ E / 32.5, 34.9 Tannaim (תנאים) est un terme générique désignant, au sens large, les Sages …   Wikipédia en Français

  • Tannaim — Als Tannaim (Tannaiten, aramäisch: Tanna = Lehrer; aram. tanna von hebr. schana, wiederholen, lehren, lernen) [1] werden die Meister/Rabbinen der später als autoritativ betrachteten, mündlich durch ständige Wiederholung weitergegebenen jüdischen… …   Deutsch Wikipedia

  • Tannaim — (sing, tanna)    Rabbis and scholars whose work contributed to the Mishnah (see above) …   Who’s Who in Jewish History after the period of the Old Testament

  • TANNA, TANNAIM — (Aram. תַּנָּאִים ,תַּנָּא), the sages from the period of hillel to the compilation of the mishnah , i.e., the first and second centuries C.E. The word tanna (from Aramaic teni, to hand down orally, study, teach ) generally designates a teacher… …   Encyclopedia of Judaism

  • Seder Tannaim we-Amoraim — (hebr.: Ordnung der Tannaiten und Amoräer, abgekürzt STA) ist eine gegen Ende des 9. Jahrhunderts entstandene Schrift eines unbekannten Autors und stellt den ersten bekannten Versuch einer talmudischen Methodologie dar. Sie analysiert das… …   Deutsch Wikipedia

  • MIDRESHEI HALAKHAH — (Heb. מִדְךְשׁי הֲלָכָה; Halakhic Midrashim ), the appellation given to a group of tannaitic expositions on four books of the Pentateuch. This body of tannaitic literature will be discussed below under the following headings: (1) Characteristics… …   Encyclopedia of Judaism


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.