Rishonim


Rishonim

Les Rishonim (hébreu : ראשונים « Premiers ») sont, au sens propre, les décisionnaires en matière de Loi juive dont les opinions ont été émises après le déclin des académies talmudiques de Babylone (c. 1038) et avant la rédaction du Choulhan Aroukh (c. 1565), cet intervalle étant dénommé la période des Rishonim dans l'historiographie juive traditionnelle.
Le terme est également appliqué aux rabbins et grandes figures juives de cette période.

Sommaire

Usage du terme

Le terme Rishonim apparaît au temps des Sages d'Israël, désignant les anciens, notamment dans la bénédiction Al haRishonim ou les autorités qui ont vécu avant celui qui les cite[1].
Il est repris dans la littérature rabbinique tardive pour ne plus désigner que les autorités rabbiniques précédant le Choulhan Aroukh.

Statut des Rishonim

La distinction entre Rishonim et Gueonim s'effectue davantage au niveau historique qu’au niveau de la halakha (Loi juive). En revanche, selon une opinion communément admise dans le judaïsme orthodoxe, les Aharonim (décisionnaires et autorités rabbiniques ayant écrit après la rédaction du Choulhan Aroukh) ne peuvent contester l’opinion de leurs prédécesseurs qu’à moins de se baser sur celle d’un autre Rishon.

Ce principe connaît des exceptions, à titre individuel (les disciples du Gaon de Vilna, un rabbin lituanien du XVIIIe siècle, ont tendance à considérer que ses opinions ont la même valeur que celle des Rishonim), et général (Moshe Feinstein, la plus haute autorité halakhique du XXe siècle aux États-Unis, a déclaré que le lait trait par un non-Juif est autorisé à la consommation aux États-Unis, étant donné que le motif donné par le Talmud et les Rishonim, à savoir que les Gentils mélangent différentes sortes de lait, est caduc aux États-Unis[2]).

Certains ont fait remarquer que cette opinion ne fait pas formellement partie de la Halakha elle-même, et qu'elle contrevient au principe de Hilkheta Ke-Vatra'ei (« La loi suit les derniers, » c'est-à-dire les décisionnaires récents), édicté à l'ère des Gueonim[3]. Les juifs conservateurs (conservative) et progressistes ne la suivent pas.

Liste des Rishonim, et des grandes figures de cette période, par temps et par lieu

Orientaux :

Ashkénazes :

Séfarades :

Provençaux :

Italiens :

Source

Notes et références

  1. Cf. T.B. Berakhot 20a, Chabbat 112b & Tamid 28a
  2. HaRav Moshe Feinstein, Iggerot Moshe Yore Dea I:47 (juin 1954)
  3. Menahem Elon, The Principles of Jewish Law (éditeur), Keter Publishing House, Jérusalem 1975

Annexes

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rishonim de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • RISHONIM — (Heb. רִאשׁוֹנִים; lit. the early authorities ), a term with many connotations–chronological, literary, ethical, and halakhic–serving to indicate the standing and authority of preceding scholars in relation to the scholars of the time in the… …   Encyclopedia of Judaism

  • Rishonim — Saltar a navegación, búsqueda Los Rishonim ( …   Wikipedia Español

  • Rishonim — ImageSize = width:590 height:120PlotArea = width:570 height:25 left:5 bottom:60TimeAxis = orientation:horizontalDateFormat = yyyyPeriod = from: 250 till:2000AlignBars = earlyScaleMajor = unit:year increment:200 start: 200ScaleMinor = unit:year… …   Wikipedia

  • Période des Rishonim — …   Wikipédia en Français

  • RESPONSA — (Heb. שְׁאֵלוֹת וּתְשׁוּבוֹת; lit. queries and replies ), a rabbinic term denoting an exchange of letters in which one party consults another on a halakhic matter. Such responsa   are already mentioned in the Talmud, which tells of an inquiry… …   Encyclopedia of Judaism

  • Hananel ben Houshiel — Pour les articles homonymes, voir Hananel (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Asher ben Yehiel — Rabbenou Asher ben Yehiel (1250, Allemagne 1327, Tolède,Espagne), dit le Rosh (hébreu הרא ש), est l’un des principaux décisionnaires de l’époque des Rishonim, les Maîtres médiévaux. Éminent talmudiste, il est l élève et le gendre de Rabbi Meïr de …   Wikipédia en Français

  • Isaac ben Jacob Alfassi — Yitshak ben Yaakov Hacohen Alfasi (1013–1103), également appelé Ri f (רי ף, acronyme de Rav Itshak AlFasi), était un rabbin médiéval, décisionnaire halakhique, originaire de Fès, au Maroc. Son grand œuvre, le Sefer HaHalakhot (ספר ההלכות) est… …   Wikipédia en Français

  • Ishtori haFarhi — Isaac ben Moïse (hébreu : יצחק בן משה Yitzhak ben Moshe ), surnommé Ishtori haFarhi (hébreu : אשתורי הפרחי) est un rabbin, traducteur et voyageur de la période des Rishonim (Espagne, 1280 Palestine, 1355). Parti en Palestine suite à l… …   Wikipédia en Français

  • Salomon ibn Gabirol — (représentation artistique) Salomon ibn Gabirol (héb.שלמה בן יהודה אבן גבירול, Shelomo ben Yehouda ibn Gabirol; ar.أبو أيوب سليمان بن يحيى بن جبيرول, Abou Ayyoūb Souleiman ibn Yahya ibn Jabirūl; lat. Avicebron, une corruption d Ibn Gabirol[1])… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.