Sony Ericsson


Sony Ericsson

48° 08′ 12″ N 11° 41′ 17″ E / 48.1368, 11.6881

Sony Ericsson
Logo de Sony Ericsson


Logo de Sony Ericsson
Création 1er octobre 2001 : détenu à 50/50 par Sony Corporation et Ericsson[1]
Dates clés 2011 : rachat par Sony
Siège social Drapeau de Grande-Bretagne Londres (Royaume-Uni)
Direction Dick Komiyama (président), Anders Runevad (EVP)
Activité télécommunications, multimédia
Produits Téléphones Mobiles, accessoires
Société mère Drapeau du Japon Sony Corporation
Effectif ~8 000 employés
Site web www.sonyericsson.com
Chiffre d’affaires 6,29 milliard € (2010)
Résultat net en augmentation 90 millions € (2010)
Le logo sur un bâtiment dans un campus en Suède

Sony Ericsson est une filiale de l’entreprise japonaise d’électronique Sony Corporation, axée sur la création de téléphones mobiles.

La gestion mondiale de l'entreprise est basée dans le quartier de Hammersmith, à Londres. Des équipes de recherche et de développement sont basées en Suède, au Japon, en Chine, au Canada, au Pays-Bas, aux États-Unis, en Inde et au Royaume-Uni.

Sony Ericsson compte environ 8 000 employés dans le monde. Avec 43 % de taux de croissance annuelle, la marque est devenue la plus forte croissance en tant que vendeur de mobiles au troisième trimestre de 2006 par rapport à Motorola, qui affichait alors un taux de 39 %. En 2010, Sony Ericsson est le cinquième constructeur de téléphone après Nokia, Motorola, Samsung et Research In Motion (RIM), qui l'a dépassé au cours du premier trimestre de 2010.

La société actuelle a pour président Bert Nordberg qui a remplacé en 2009 Dick Komiyama (qui lui-même a remplacé Miles Flint le 1er novembre 2007).

Sommaire

Histoire

  • L'entreprise a été créée en octobre 2001 par Sony et la société de télécommunications suédoise Ericsson[1] qui détenaient le même nombre de parts. Le but était de combiner l'électronique de Sony avec l'expertise technologique dans le secteur des communications que possède Ericsson. Les deux entreprises avaient ainsi cessé de faire leurs propres téléphones mobiles.
  • Ericsson, qui avait été dans le marché du téléphone cellulaire pendant des décennies, a décidé de céder l'entreprise en 2001 suite à d'énormes pertes.
  • La série W (Walkman) est composée de téléphones dédiés à la musique, ce qui a suscité un nouveau marché de la musique portable[réf. nécessaire].
  • La série K, qui comporte des téléphones Cyber-Shot dédiés à la photographie (photo phones), a été présentée à partir de 2006.
  • Les téléphones de la série P, qui a été lancée en 2003, sont des smartphones UIQ haut de gamme. Ils sont marqués par des écrans tactiles, par des claviers QWERTY sur la plupart des modèles, et par l'utilisation de la plate-forme à partir de l'interface UIQ Symbian OS. Sony Ericsson travaille actuellement sur un téléphone Bravia Branded Television, qui sera lancé au Japon, ainsi que sur un téléphone de marque Playstation, qui est attendu pour Noël[précision nécessaire][réf. nécessaire]. Le 15 octobre 2007, Sony Ericsson a annoncé qu'il allait vendre la moitié de ses parts de la société UIQ à Motorola, rendant ainsi UIQ technologie détenue par deux grandes entreprises de téléphonie mobile.
  • Sony Ericsson a annoncé en 2007 la migration des téléphones Cyber-Shot de sa gamme, qui passent maintenant dans la série C.
  • Sony Ericsson a été le créateur des écouteurs stéréo Bluetooth (série HBH), les premiers écouteurs stéréo sans fil.
  • Le Sony Ericsson Satio est sorti le 1er novembre 2009. C'est le 1er mobile annoncé équipé d'un appareil photo numérique de 12 méga pixels (12.1 réellement).
  • Le 27 octobre 2011 Sony devient le seul détenteur de Sony Ericsson, rachetant les parts d'Ericsson à hauteur de 1 milliard d'euros[2].

Séries

Sony Ericsson catégorise ses téléphones comme :

  • Téléphone ;
  • Téléphone message ;
  • Téléphone appareil photo ;
  • Téléphone musique ;
  • Téléphone Design Web ;
  • Téléphone pour internet et messagerie électronique.

série

  • Série C : Série haut de gamme intégrant la série Cyber-shot[3] et un GPS intégré. C'est avec cette gamme (plus précisément le C905) que Sony Ericsson fut le premier constructeur à intégrer des APN de 8.1 Méga Pixels dans ses téléphones. (C702[4], C905[5]…)
  • Série D : Mini gamme de Téléphone Sony Ericsson, concentrée sur des opérateurs exclusifs : T-mobile, Vodafone…
  • Série F : Mobiles essentiellement destinés au jeu et héritant de certaines touches des Playstations (F305[6])
  • Série G : Terminaux dont certains sont équipés d'un écran tactile mais accompagnés d'un clavier "standard" (G502[7], G700[8], G705[9], G900[10]). Cette série contient des téléphones à écrans tactiles très tournés vers la navigation internet mais pas forcément chers.
  • Série J : Entrée de gamme Sony Ericsson, Type « Candybar », pas de fonction caméra. Ces téléphones sont peu chers et très simples d'utilisation : J120i[11], J132[12]
  • Série K : Gamme intégrant la série Cyber-shot (K800i[13], K850i[14]) mais également d'autres mobiles ayant des fonctions photo moins avancées K610i[15], K660i[16]…)
  • Série M : Smartphones Symbian OS en milieu de gamme (M600i[17])
  • Série P : Smartphones Symbian OS en haut de gamme (P990i[18], P1i[19]…)
  • Série R : Terminaux « optimisés » pour la radio FM (R306[20]…). Sony Ericsson a sorti cette série composée de téléphones d'entrée de gamme en visant des pays comme l'Inde où les antennes radio sont moins présentes en intégrant la radio AM.
  • Série S : Mobiles très portés sur le design (S302[21], S500i[22]…)
  • Série T : Téléphones ayant une qualité de finition irréprochable et utilisant des matériaux hauts de gamme (T303[23], T650i[24]…)
  • Série V : Téléphones spéciaux pour l'opérateur Vodafone (V630i[25], V640i[26]…).
  • Série W : Mobiles Walkman spécialisés dans la musique (W910i[27], W960i[28], W980[29]).
  • Série X : Terminaux haut de gamme Xperia équipés de Android (Xperia X10[30], X8[31], X10 mini[32], X10 mini pro[33]) ou Windows Mobile (X1[34], X2[35])
  • Série Z : Téléphones de type « clapet » (Z555i[36], Z770i[37]…).
  • Xperia : modèles haut de gamme sous Android
Modèle Haut de Gamme Modèle Milieu de Gamme Modèle Entrée de Gamme Entrée de Gamme avec Clavier
Xperia X10 Xperia X8 Xperia X10 mini Xperia X10 mini pro
Xperia Arc - Xperia Play Xperia Ray Xperia Neo Xperia Pro
Xperia Duo Xperia Mini Xperia Mini Pro

Informations financières

Sony Ericsson affichait son premier profit dans la seconde moitié de 2003. Depuis lors, les chiffres de ventes de téléphones mobiles ont été :

  • 2004 : 42 millions d'unités vendues
  • 2005 : 50 millions d'unités
  • 2006 : 74,8 millions d'unités
  • 2007 : 103,4 millions d'unités
  • 2008 : 96,6 millions d'unités

Selon le suédois Magazine M3 numéro 7 de 2006, Sony Ericsson a été le plus important vendeur de téléphones dans les pays nordiques, suivi par Nokia. Au cours du troisième trimestre de 2006, Sony Ericsson a été le quatrième plus grand fabricant de téléphones mobiles dans le monde après Nokia, Motorola et Samsung. Il a détenu 9 % de part du marché mondial.

Communication

La société a pour agence de publicité Saatchi & Saatchi. Par ailleurs, Sony Ericsson a signé l'opération de sponsoring la plus importante de l'histoire du tennis en joignant son nom et son logo au circuit féminin WTA, devenu le Sony Ericsson WTA Tour entre 2006 et 2010[38].

Depuis 2006 et la sortie de Casino Royale, des produits Sony Ericsson apparaissent dans les films de James Bond. Ainsi, dans Quantum of Solace James utilise un C902, alors qu'un employé du MI6 se sert d'un mini ordinateur VAIO.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

Notes et références



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sony Ericsson de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sony - получить на Академике активный купон Just.ru или выгодно sony купить по низкой цене на распродаже в Just.ru

  • Sony Ericsson — Mobile Communications AB Тип акционерное общество Девиз компании …   Википедия

  • Sony-Ericsson — Mobile Communications AB Unternehmensform Aktiengesellschaft Gründung 2001 Unterne …   Deutsch Wikipedia

  • Sony Ericsson — Mobile Communications AB Rechtsform Aktiengesellschaft Gründung 2001 Sitz …   Deutsch Wikipedia

  • Sony Ericsson — Lema Make.believe Tipo Joint venture …   Wikipedia Español

  • Sony Ericsson P1 — Manufacturer Sony Ericsson Compatible networks UMTS, GSM Availability by country Q3 2007 …   Wikipedia

  • Sony Ericsson P1 — Производитель Sony Ericsson …   Википедия

  • Sony-Ericsson — Mobile Communications AB Год основания 2001 год Ключевые фигуры Хидеки Комияма (президент) Тип акционерное общество …   Википедия

  • Sony Ericsson X1 — Sony Ericsson XPERIA X1 Hersteller Sony Ericsson Erscheinungsdatum 27. Oktober 2008 Display 3 WVGA (800x480) TFT Touchscreen, ATI 3D Chip Kamera 3.2 MP (2048x1536) mit Fotolicht Frontkamera QCIF (176 x 144) für …   Deutsch Wikipedia

  • Sony Ericsson — Mobile Communications AB es una empresa de riesgo compartido (Joint Venture) formada por la empresa sueca Ericsson y la empresa japonesa Sony, dedicada a la fabricación de teléfonos móviles y accesorios. La compañía se fundó en 2001 entre… …   Enciclopedia Universal

  • Sony Ericsson — For an arrangement of Sony Ericsson products, see list of Sony Ericsson products. Sony Ericsson Mobile Communications AB Type Joint venture Industry Telecommunications …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.