Videotron


Videotron

Vidéotron

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Le SuperClub Vidéotron
Logo Vidéotron.svg

Logo de Vidéotron ltée
Création 1964
Fondateur(s) André Chagnon
Forme juridique Filiale
Slogan(s) « Le pouvoir infini »
Siège social Montréal, Québec
Drapeau du Canada Canada
Direction Robert Dépatie : président et chef de la direction
Activité(s) Télécommunications
Produit(s) Télévision par câble, Internet, Téléphonie par câble, Téléphonie sans fil
Société mère Quebecor Media
Filiale(s) Le SuperClub Vidéotron
VOX
Site Web www.videotron.com
Chiffre d'affaires Augmentation 1,805 milliard $CAD (2008)
Résultat net Augmentation 797,2 millions $CAD (2008)
Principaux concurrents
Bell, Rogers, Telus, Shaw Direct, Cogeco

Vidéotron ltée, fondée en 1964, est une entreprise de télécommunications québécoise. Elle est active dans les domaines de la câblodistribution, de l'accès Internet, de la téléphonie par câble et de la téléphonie sans-fil dans la plupart des marchés résidentiels et commerciaux du Québec, et aussi des villages de l'Ontario. Elle est une filiale de Quebecor Media.

Au 31 mars 2008, Vidéotron comptait au Québec 1 652 200 clients à son service de télédistribution, dont 802 800 clients à illico télé numérique. Vidéotron est également le numéro un de l'accès à Internet haute vitesse au Québec avec plus d'un million de clients à ses services par modem câble en juillet 2008. À cette date, Vidéotron avait activé 49 900 lignes de son service sans fil et assurait le service de téléphonie par câble à près de 691 600 foyers et organisations au Québec.

Sommaire

Description

Fondée en 1965 par André Chagnon, Vidéotron est devenue la principale entreprise québécoise dans le secteur de la câblodistribution. Au cours de ses vingt premières années d'existence, l'entreprise s'étend en rachetant des réseaux de câble dans la plupart des régions du Québec.

En 1986, Vidéotron fait l'acquisition de Télé-Métropole, principale chaîne de télévision privée à Montréal et devient l'un des acteurs majeurs dans l'industrie des communications au Québec.

En 1995, Vidéotron devient un fournisseur d'accès à Internet, en offrant un service par modem et par câble qui comptait 638 000 clients à la fin de 2005[1].

L'entreprise est rachetée par Quebecor en août 2000, pour la somme de 4,9 milliards CAD. La transaction est conclue après une série d'offres publiques d'achat mettant en présence le groupe québécois, appuyé par la Caisse de dépôt et placement du Québec et le géant canadien de la câblodistribution Rogers Communications de Toronto. Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) approuve le transfert des opérations de Vidéotron le 23 mai 2001, exigeant en échange que Quebecor vende le réseau TQS, autre propriété du groupe.

En 2005, l'entreprise lance un service de téléphonie par câble dans la région métropolitaine de Montréal, qu'elle étend progressivement dans l'ensemble des régions qu'elle dessert. En moins d'un an, elle est devenue le deuxième plus important fournisseur de télécommunications au Québec, après Bell Canada, avec 163 000 abonnés[2].

Au 31 décembre 2007, Vidéotron comptait 1 638 000 abonnés au service de télédistribution classique, incluant 768 000 d'abonnés au service de télédistribution numérique illico télé numérique[3].

En août 2007, Vidéotron effectue une révision de son forfait Internet Haute Vitesse Extrême, qui était illimité au niveau de la bande passante depuis sa création en 2002, en instaurant une limite de consommation de 100 Go combinés en amont et en aval, avec de frais de 1,50 CAD par Go supplémentaire. La nouvelle mesure, entrée en vigueur le 1er octobre 2007, provoque une controverse parmi les usagers[4]. Un recours collectif est d'ailleurs intenté suite à ce changement de limite de consommation par l'Union des consommateurs du Québec[5],[6]. En février 2008, Vidéotron a lancé les accès Internet TGV 30 et Internet TGV 50 permettant des vitesses respectives de téléchargement atteignant les 30 Mbits/s et 50 Mbits/s pour répondre aux besoins des internautes en quête de très haute vitesse, mais dont les besoins de transferts de données sont relativement faibles (30 et 50 Go mensuels, respectivement).

En juillet 2008, Vidéotron annonce avoir atteint le plateau d'un million d'abonnés à son service internet haute vitesse par câble[7]. En octobre de la même année, Vidéotron injecte 800 M CAD dans son réseau sans-fil évolué.[8]

Chronologie

Logo de Vidéotron utilisé jusqu'en 2009.
  • 1964: Vidéotron, sous le nom "Télécâble Vidéotron ltée", construit le premier réseau de câblodistribution dans le nord de Montréal et dans certains secteurs de Laval sous la direction de André Chagnon.
  • 1966 - 1969: Vidéotron acquiert et modernise plusieurs petits réseaux un peu partout au Québec.
  • 1969: Vidéotron offre le premier service télé à la carte sous le nom de Sélecto-TV.
  • 1974: Un réseau bi-directionnel est créé à Saint-Jérôme, l'un des premiers au monde.
  • 1980: Vidéotron acquiert Câblevision Nationale devenant ainsi le plus important câblodistributeur au Québec.
  • 20 novembre 1985: En vue d'obtenir des fonds pour de futures acquisitions, la compagnie est listée en bourse.
  • 1986: Vidéotron acquiert Télé-Métropole, la plus importante chaîne de télévision privée au Québec.
  • 1989: Ouverture des premiers magasins de location vidéos Super-Club Vidéotron. Un premier réseau de fibre optique est créé entre Québec et Montréal.
  • 1990: Vidéotron lance un système innovateur interactif en câblodistribution nommé Vidéoway.
  • 1995: Vidéotron entre de plain-pied dans le monde Internet : dans les années qui suivent, les réseaux sont modernisés et offrent maintenant aux client des accès dits haute-vitesse.
  • 1997: CF Cable TV, desservant principalement la clientèle anglophone dans les territoires de l'ouest de Montréal et de Laval est acquise par Vidéotron.
  • 1999: Lancement du service illico télé numérique.
  • 2000: Quebecor Média acquiert avec le support de la Caisse de dépôt et placement du Québec Vidéotron, à fort prix pour empêcher une transaction avec Rogers Communications.
  • 2003: Les services de Vidéo sur demande et de télévision numérique haute-définition sont lancés.
  • 2005: Lancement de la téléphonie résidentielle par câble.
  • 2005: Vidéotron Télécom est fusionnée aux opérations de Vidéotron ltée.
  • 2006: Lancement de la téléphonie cellulaire
  • 2007: Disparition du service Internet Haute-Vitesse illimité résidentiel.
  • 2008: Déploiement de la technologie Internet DOCSIS 3.0 Wideband
  • 2008: Lancement de TGV 30 et TGV 50, des services d'accès Internet permettant d'atteindre des vitesses de téléchargement de 30 Mbits/s et de 50 Mbits/s, sous réserve de respecter les limites de transfert de 30 Go et 50 Go.
  • 2009: Fin de la convention collective du 29 avril 2003

Notes et références

  1. Quebecor inc, Rapport annuel 2005
  2. ibid
  3. ibid
  4. Bergeron, Maxime. Colère «extrême» contre Vidéotron, dans La Presse, le 24 août 2007.
  5. Presse canadienne. Recours collectif contre Vidéotron, dans Le Devoir, le 24 août 2007.
  6. Union des consommateurs du Québec. Demande de recours collectif contre Vidéotron. Communiqué de presse. Le 22 août 2007.
  7. (en) Annonce du millionième abonné à Internet haute vitesse [1]
  8. Vidéotron déploie son réseau sans fil [2]

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du Québec Portail du Québec
  • Portail des entreprises Portail des entreprises
Ce document provient de « Vid%C3%A9otron ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Videotron de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vidéotron — Limited is an integrated Telecommunications company active in cable television, interactive multimedia development, video on demand, Cable telephony, wireless communication and Internet access services, primarily serving Québec, Canada, as well… …   Wikipedia

  • Vidéotron —  Pour l’article homonyme, voir Le SuperClub Vidéotron.  Logo de Vidéotron Création …   Wikipédia en Français

  • Vidéotron Téléphonie — Vidéotron  Pour l’article homonyme, voir Le SuperClub Vidéotron.  Logo de Vidéotron ltée …   Wikipédia en Français

  • Le SuperClub Vidéotron —  Pour l’article homonyme, voir Vidéotron.  Logo de Le SuperClub Vidéotron …   Wikipédia en Français

  • Le SuperClub Videotron — Le SuperClub Vidéotron  Pour l’article homonyme, voir Vidéotron.  Logo de Le SuperClub Vidéotron ltée …   Wikipédia en Français

  • Super-Club Vidéotron — Le SuperClub Vidéotron  Pour l’article homonyme, voir Vidéotron.  Logo de Le SuperClub Vidéotron ltée …   Wikipédia en Français

  • Superclub vidéotron — Le SuperClub Vidéotron  Pour l’article homonyme, voir Vidéotron.  Logo de Le SuperClub Vidéotron ltée …   Wikipédia en Français

  • Le SuperClub Vidéotron — Ltée, which includes the Jumbo Video and Microplay chains, is one of the largest video store chain operators in Canada, particularly in Quebec. It is owned by Quebecor Media Inc.. As of August 2005 the chain operated more than 185 locations… …   Wikipedia

  • Illico télé numérique — est un service de télévision numérique offert par Vidéotron. Il propose les terminaux TNV (terminal numérique standard), TVHD (haute définition) et ENP HD (enregistreur numérique personnel haute définition). Sommaire 1 Historique …   Wikipédia en Français

  • Liste des Canaux Illico — Voici la liste des canaux fournies par le service Illico Télé Numérique de Vidéotron, le câblodistributeur majoritaire dans la province de Québec. Sommaire 1 Liste des canaux actuels 1.1 1. Canaux de base 1.2 Canaux spécialisés …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.