Research In Motion


Research In Motion
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir RIM.
Logo de Research In Motion

Logo de Research In Motion
Création 1984
Fondateurs Mike Lazaridis
Forme juridique Publique
Action TSX : RIM
NASDAQ : RIMM
Siège social Drapeau du Canada Waterloo (Ontario) (Canada)
Direction Mike Lazaridis co-PDG
Jim Balsillie co-PDG
Dennis Kavelman, Larry Conlee, COO
Activité messagerie électronique sans fil
Produits BlackBerry
Effectif 13 000 (2010)
Site web www.rim.com
Chiffre d’affaires 16.416 milliards $ (2011)
le siège de l'entreprise à Waterloo au Canada

Research In Motion (RIM) est une société canadienne spécialisée dans la conception, la fabrication et la commercialisation de solutions sans fil pour le marché de la communication mobile. De plus, elle opère un système de messagerie électronique sans fil, système dont la partie la plus visible est le BlackBerry.

Sommaire

Description

Le siège social est situé à Waterloo, Ontario et compte des bureaux aux États-Unis et en Angleterre.

RIM commercialise différents appareils qui opèrent avec les protocoles de communication GSM, CDMA, UMTS et iDEN (en). RIM vend des composantes sans fil et développe ses propres logiciels en C++ et Java.

RIM est le parrain d'un centre de recherches en astrophysique, le RIM Park (en), situé au nord de Waterloo.

Historique

Mike Lazaridis a fondé Research In Motion en 1984 à Waterloo en Ontario. En 2009, il en est son co-PDG.

Avant de commercialiser le BlackBerry, RIM collaborait avec RAM Mobile Data (en) et Ericsson dans le but de transformer Mobitex, un système de transmission de données sans fil, en un réseau bi-directionnel de courriels et de notifications (paging). Le Inter@ctive pager 950, introduit en 1998, couronne les efforts de ce groupe. D'une taille semblable à une barre de savon, cet appareil permettait au groupe d'entrer en compétition avec SkyTel, un système bi-directionnel de notifications développé par Motorola.

C'est en 1999 que le premier BlackBerry est commercialisé. Il utilise la même technologie que le Inter@ctive pager 950 et communique via le réseau Mobitex. En 2001, le premier BlackBerry avec téléphone cellulaire est introduit. Premier appareil vendu en dehors de l'Amérique du Nord, il s'appuie sur les normes GSM et GPRS.

En 2001, RIM est mis en cause par NTP pour violation de huit brevets aux États-Unis. En première instance, une cour locale condamne RIM, qui a fait appel. En décembre 2004, une cour d'appel confirme le verdict. En juin 2005, une autre cour d'appel américaine casse en partie le précédent jugement qui condamnait RIM, mais la cour d'appel du Federal Circuit n'a pas explicitement autorisé RIM à continuer ses activités aux États-Unis, en attendant de statuer sur son recours en appel auprès de la Cour suprême des États-Unis.

En 2005, la cour d'appel conclut que RIM a effectivement enfreint des brevets de NTP et RIM pourrait donc être interdit de vente sur le territoire américain. Toujours la même année, le United States Patent and Trademark Office (USPTO) examine à nouveau les cinq brevets de NTP. S'ils peuvent être invalidés, NTP n'aura plus de munition dans sa bataille contre RIM. En février 2006, le USPTO a déjà annulé deux des brevets, tout comme il a émis un doute sur la validité des trois autres. En conséquence, le juge retient tout verdict, incitant les parties à s'entendre. Ce verdict ne permet pas à NTP d'obliger RIM à éteindre son réseau de communication aux États-Unis.

Le BlackBerry est utilisé par environ trois millions d'utilisateurs aux États-Unis. Certains journalistes estiment qu'un million de fonctionnaires américains l'utilisent régulièrement, plusieurs étant d'importants décideurs. De plus, il semble que la sécurité nationale américaine serait en jeu si le réseau BlackBerry était éteint. Cela expliquerait pourquoi le USPTO agit avec célérité dans ce dossier.

Le 2 mars 2006, une entente est survenue entre NTP et RIM. Cette dernière versera 612,5 millions USD pour mettre fin à toutes poursuites de la part de NTP, laquelle s'engage en échange à ne plus poursuivre RIM, ni ses clients et ses fournisseurs. Cette décision de RIM marque son désir de passer à autre chose, par exemple se concentrer sur la venue de Microsoft dans ce lucratif marché qu'elle domine depuis quelques années[1].

En juillet 2009, RIM a décidé de mettre fin à un litige judiciaire avec Visto : RIM versera 267,5 millions USD à Visto en échange de l'obtention d'une « licence perpétuelle sur tous les brevets de Visto »[2].

Research In Motion devient le 4e fabriquant mondial de téléphones cellulaires durant la période du premier trimestre 2010, avec 10,6 millions d'unités vendues, devant Sony Ericsson avec 10,5 millions[3].

En décembre 2010, Mike Lazaridis annonce l'abandon futur de BlackBerry OS pour QNX[4], suite au rachat de QNX Software Systems à Harman International[5].

En juillet 2011, la société annonce qu'elle « supprimera 2 000 emplois en 2011 »[6].

Notes et références

  1. (en) It's over: RIM and NTP settle BlackBerry dispute - Eric Bangeman sur Ars Technica
  2. La Presse canadienne, « En bref - RIM versera 267,5 millions à Visto pour gégler un litige », dans Le Devoir, 17 juillet 2009 [texte intégral (page consultée le 19 juillet 2009)] 
  3. Le Blackberry devient l'un des cinq mobiles les plus vendus dans le monde, La Tribune du 30 avril 2010
  4. RIM : QNX remplacera BlackBerry OS - Anthony Nelzin, le 08/12/2010 sur igeneration
  5. (en) 'Research In Motion to Acquire QNX Software Systems from Harman International'
  6. La Presse canadienne, « Research In Motion supprimera 2000 emplois en 2011 », dans Le Devoir, 25 juillet 2011 [texte intégral (page consultée le 28 juillet 2011)] 

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Research In Motion de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Research In Motion — Limited Type Public Traded as TSX: RIM NASDAQ:  …   Wikipedia

  • Research In Motion — Limited …   Википедия

  • Research in Motion — Pour les articles homonymes, voir RIM. Logo de Research In Motion …   Wikipédia en Français

  • Research in motion — Pour les articles homonymes, voir RIM. Logo de Research In Motion …   Wikipédia en Français

  • Research In Motion — Saltar a navegación, búsqueda Research In Motion Limited Archivo:Research In Motion Logo.svg Eslogan Always On, Always Connected (Siempre Disponible, Siempre Conectado) Tipo Publica ( NASDAQ …   Wikipedia Español

  • Research In Motion — Limited Rechtsform Corporation ISIN CA7609751028 Gründung …   Deutsch Wikipedia

  • Research in Motion — Limited Unternehmensform Corporation ISIN …   Deutsch Wikipedia

  • Research In Motion Ltd. — Research In Motion Pour les articles homonymes, voir RIM. Logo de Research In Motion …   Wikipédia en Français

  • Research in Motion Ltd. — Research In Motion Pour les articles homonymes, voir RIM. Logo de Research In Motion …   Wikipédia en Français

  • Research — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Research est un mot anglais signifiant recherche. On le trouve dans plusieurs articles de Wikipédia en français : Cray Research, société informatique …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.