FNAC


FNAC

Fnac

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fnac (homonymie).
Logo de Fnac

Logo de Fnac
Création 1954
Fondateur(s) André Essel et Max Théret
Forme juridique société anonyme
Slogan(s) « Agitateur de curiosité »
Siège social Ivry-sur-Seine
Drapeau de la France France
Direction Christophe Cuvillier, Président en 2008, Fabien Sfez, DG
Actionnaires PPR
Activité(s) Distribution spécialisée
Produit(s) livres, disques, micro-informatique, son, vidéo, photographie.
Filiale(s) Surcouf, Fnac éveil & jeux, France Billet, Fnac Voyages
Effectif 19 555 (2006)
Site Web http://www.fnac.com
Chiffre d'affaires 4,58 milliards (2007)

La Fnac, (anciennement « Fédération Nationale d'Achats des Cadres », puis suite à son ouverture au grand public « Fédération nationale d'achats ») est une chaîne de magasins spécialisée dans la distribution de produits culturels (musique, littérature, cinéma, jeu vidéo) et électroniques (Hi-fi, informatique, télévision).

Sommaire

Bref historique

Elle a été fondée en France en 1954 par André Essel (1918-2005) et Max Théret (1913-2009), deux anciens militants marxistes à tendance trotskiste (le second fut le garde du corps de Trotsky).

C'était à l'époque un endroit où les cadres venaient acheter leur matériel cinématographique et photographique. Petit à petit les rayons se sont étoffés avec l'apparition de la photo, des radios et magnétophones, des disques, des livres en 1974, et des CD.

La deuxième Fnac ouvre avenue de Wagram en 1969. Paribas et UAP deviennent l'année suivante les principaux actionnaires de la Fnac.

C'est Louis Kaluszyner qui sera nommé Directeur Général pendant 13 ans jusqu'en 1983. L'implantation en régions de la Fnac débute en 1972 avec l'ouverture du magasin de Lyon. La même année est créé un laboratoire d'essais testant et sélectionnant le matériel vendu. La Fnac élargit son assortiment aux livres avec l'ouverture du magasin de Montparnasse en 1974, à l'autoradio et à la vidéo en 1975 ; 1976 est l'année du lancement de la Fnac Service. En 1977, les Coop deviennent les principaux actionnaires de la Fnac. En 1979, la Fnac ouvre un 3e magasin parisien au Forum des Halles (6 000 m2). En 1980, la Fnac entre en bourse.

L'implantation de la Fnac en dehors de la France débute en 1981 avec l'ouverture du magasin bruxellois. La même année, Max Théret quitte la Fnac. 2 ans plus tard, André Essel est remplacé à la tête de la Fnac par Roger Kerinec, un ancien des Coop.

Fnac République, à Lyon
Fnac des Ternes, à Paris

La Fnac est rachetée en 1985 par la GMF alors dirigée par Michel Baroin. En 1993, la GMF cède à la CGE, épaulée par Altus Finance (groupe Crédit Lyonnais), la Fnac ainsi des engagements immobiliers compromis à Saint-Martin. Après une cession avortée à un groupe d'investisseurs que la presse surnomme Les quatre mousquetaires, elle sera finalement cédée en 1994 à François Pinault. Elle fait toujours partie aujourd'hui du groupe français PPR, créé par François Pinault en 1963. Le chiffre d'affaires consolidé de la Fnac était en 2006 de 4,538 milliards d'euro[réf. nécessaire]. Son président actuel est Christophe Cuvillier.

Slogans

  • Avant 2008 : "Certifié non-conforme"
  • Après 2008 : "Agitateur de curiosité"

Présentation

C'est le leader de la distribution de produits culturels et de loisirs en France, Belgique, Suisse, Espagne, Grèce, Italie, Portugal et Brésil.

On y trouve également de nombreux appareils électroniques grand public, ainsi que du contenu multimédia. Son offre est articulée autour de sept types de produits : livres, disques, micro-informatique, son, vidéo, photographie, voyages.

Elle a conçu sa réputation notamment autour de ses services proposés à la clientèle : tests des produits par ses Laboratoires Tests, service développement photo, services de vente de voyages, billets de concerts, spectacles et évènements. Pour la billetterie, la Fnac, leader français de la distribution de billetterie grand public, s'appuie en partie sur sa filiale commune avec Carrefour, la société France Billet.

Quelques magasins Fnac sont plus spécifiques à la distribution d'un type de produits, comme la "Fnac Digitale" dans le quartier de St-Germain à Paris spécialisée dans l'informatique, l'audio visuel et les jeux vidéo; la Fnac Musique Bastille, dont la direction souhaite fermer les portes avant la fin de l'année 2009 suite à la chute du marché du disque, spécialisée dans l'univers de la musique avec un nombre de CD référencés extrêmement important (et qui vient d'ouvrir un très grand rayon lecteurs MP3, appareils photo numérique, jeux vidéo et consoles), ou encore les "Fnac éveil & jeux" spécialisées dans la distribution de jeux issus du catalogue de vente par correspondance Eveil & jeux, lui-même dans le groupe PPR. Ces boutiques sont souvent peu éloignées géographiquement d'un magasin Fnac.

Faits et chiffres

Fnac à Madrid (Espagne)

En septembre 2007, la Fnac dispose de 78 magasins dans 56 villes de France, et 65 points de vente répartis dans 8 pays (16 en Espagne, 7 en Belgique, 13 au Portugal, 12 au Brésil, 7 en Italie, 6 en Suisse, 2 à Taiwan et 2 en Grèce), d'un site d'achat en ligne ou site marchand « Fnac.com » et d'un magasin de téléchargement de musique [1], vidéos [2], jeux vidéo [3] et logiciels [4] en ligne.

De plus, il faut également ajouter les 5 magasins Surcouf (Haussman et Daumesnil à Paris, Belle-Epine, Bordeaux et Strasbourg) et le site marchand surcouf.com.

En 2006, la Fnac prévoit l'ouverture de 12 magasins à l'étranger : 7 en Espagne, 1 en Belgique et 1 au Portugal. À l'horizon 2008, l'entreprise compte également ouvrir 6 nouveaux magasins au Brésil, 4 en Italie et 2 en Suisse. En 2006, l'entreprise prévoit de réaliser 25% de son chiffre d'affaires à l'étranger.

En France, le groupe Fnac s'agrandit avec par exemple une nouvelle ouverture le 25 avril 2007 à Aix-en-Provence, près du cours Mirabeau, à 5 minutes de la vieille ville.

Fnac à Porto, au Portugal.

Depuis peu de temps, des Fnac ouvrent en périphérie des villes comme les magasins Bordeaux Lac (galerie marchande Auchan) en Septembre 2006, Bayonne et Thiais en 2007. Le 30 novembre 2007, 4 autres nouveaux magasins ouvrent simultanément : Creil (60), Villebon-sur-Yvette (91), Gennevilliers (92) et Herblay (95). Le 2 juillet 2008, un nouveau magasin ouvre en périphérie d'Avignon (Le Pontet) . Ces magasins "Fnac périphérie", dans un style nouveau, tentant de répondre aux modes de consommations des zones péri-urbaines, doivent se développer avec 15 ouvertures prévues sur 5 ans.

Toujours en 2006, ses principaux concurrents en France sont le distributeur Virgin Megastore pour les produits culturels et Darty pour les produits techniques. En Belgique, il s'agit plutôt de la chaine Mediamarkt qui ne distribue par contre pas de livres.

La Carte de fidélité Fnac est la première carte privative de France, avec 2 millions de porteurs. Cette carte permet entre autres de bénéficier de diverses remises :

  • -5% permanents sur les livres, l'informatique, l'audio-visuel, les développements photo, les assurances et accessoires.
  • De gagner des chèques-cadeaux de 10€ pour l'achat de CD, DVD, vynils, consommables et jeux vidéos.
  • D'avoir des remises sur les places de concerts, spectacles et expositions.
  • D'être invité à des avant-premières et manifestations culturelles.

Événements marquants et récents

  • Nouvelle politique tarifaire française 2007 : la direction de la Fnac a pris la décision de réserver à ses adhérents sa célèbre remise de 5%, permise par la loi Lang, sur tous les livres dans ses magasins à partir du 29 janvier 2007[1]. La Fnac imite ainsi la quasi totalité de ses concurrents. Sur le site fnac.com, cette remise de 5% est offerte à tout le monde, même aux personnes qui n'ont pas la carte de fidélité.
  • Nouvelle politique salariale en 2007 avec pour la première fois dans l'histoire de la Fnac un plan de reclassement d'environ 1000 salariés, dont environ 300 administratifs dans un premier temps puis les disquaires, en raison de l'évolution négative du marché du disque, insuffisamment compensée pour le moment par la progression du téléchargement sur le site FnacMusic.
  • Le groupe vient également de lancer un nouveau site web, Fnaclive[2]. Ce site regroupe toutes les vidéos tournées lors des évenements se déroulant dans les magasins Fnac, mais aussi les vidéos de gens "lambdas" qui souhaitent faire une vidéo dont le sujet touche de près ou de loin l'univers de la Fnac, de la culture et des nouvelles technologies. Il y a également des podcasts, des blogs ainsi que des galeries photo.
  • En 2007, pour la première fois de son existence, et à la faveur de l'ouverture de la publicité télévisée aux distributeurs, la Fnac a communiqué sur sa nouvelle identité visuelle axée sur l'exaltation du plaisir de la découverte des cultures et des technologies[3].
  • En février 2009, le groupe lance une mesure d'économie de 35 millions d'euros en raison de ses difficultés structurelles et conjoncturelles. Les ventes de livres stagnent, les CD subissent une baisse de 20% cette année et l'électronique, en tête des ventes ces dernières années est en chute libre. C'est ainsi que la Fnac se sépare de 400 collaborateurs soit environ 3,4% de ses effectifs[réf. nécessaire], et prévoit de fermer la Fnac Musique Bastille à Paris,ce qui engendre une série de grèves des salariés.
  • En juin 2009, la Fnac provoque un petit scandale en utilisant sur son site de vente par Internet deux photos prises par le photographe Suisse Michel Bobillier sans en avoir demandé l'autorisation. Ce serait en outre un cas de publicité mensongère, l'auteur des photos assurant ne pas les avoir prises avec le matériel vanté par la Fnac[4]. La Fnac a immédiatement retiré les photos en question, et réagit en mettant en avant une erreur malencontreuse d'un de ses salariés.

Voir aussi

Notes et références

Articles connexes

Concurrents

Liens externes

  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de « Fnac ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article FNAC de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Fnac — Saltar a navegación, búsqueda Fédération Nationale d Achats des Cadres Acrónimo Fnac Eslogan Agitateur de curiosité Tipo Sociedad anónima Fundación …   Wikipedia Español

  • FNAC — may refer to: * the fine needle aspiration cytology, a medical diagnosis technique; * the Fnac, a French cultural and consumer electronics retailer; * the Fonds national d art contemporain, a French public cultural foundation …   Wikipedia

  • Fnac — Pour les articles homonymes, voir Fnac (homonymie). Création 1954 …   Wikipédia en Français

  • Fnac — Infobox Company company name = Fnac company company type = Public foundation = 1954 location city = Clichy (67, boulevard du Général Leclerc) location country = France key people = Denis Olivennes, CEO industry = specialised retail products =… …   Wikipedia

  • Fnac — Fnacs Logo Fnac in Porto …   Deutsch Wikipedia

  • FNAC — Fédération Nationale d Achat des Cadres. Distributeur français de livres, produits audiovisuels, etc. Élargit par la suite son champ d activité (sport, micro informatique, service de billetteries pour des spectacles, etc.). Création en 1954,… …   Sigles et Acronymes francais

  • FNAC — La FNAC (Féderation Nationale d Achats des Cadres) es una cadena de tiendas departamentales con sede en Francia, especializadas en la venta de artículos electrónicos, ordenadores, artículos fotográficos, libros, música y vídeo. Esta cadena de… …   Enciclopedia Universal

  • FNAC — Fine Needle Aspiration Cytology (Community » Educational) * Fédération nationale des cadres (International » French) …   Abbreviations dictionary

  • FNAC — fine needle aspiration cytology …   Medical dictionary

  • FNAC — • fine needle aspiration cytology …   Dictionary of medical acronyms & abbreviations


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.