Oliver Zaugg

Oliver Zaugg
Oliver Zaugg Icône cycliste
Oliver Zaugg - Tour Of California Prologue 2008.jpg
Zaugg lors du Prologue du Tour de Californie 2008.
Informations
Nom Zaugg
Prénom Oliver
Date de naissance 9 mai 1981 (1981-05-09) (30 ans)
Pays Drapeau de Suisse Suisse
Équipe actuelle Radioshack-Nissan
Spécialité Grimpeur[1],[2]
Équipe pro
2004-2006
2007-2008
2009
2010
2011
2012
Saunier Duval-Prodir
Gerolsteiner
Liquigas
Liquigas-Doimo
Leopard-Trek
Radioshack-Nissan
Principales victoires
1 classique

Tour de Lombardie 2011

Oliver Zaugg est un coureur cycliste suisse né le 9 mai 1981 à Lachen. Il est professionnel depuis 2004 et membre de l'équipe Leopard-Trek. Au cours de sa carrière, il ne remporte qu'une victoire individuelle, le Tour de Lombardie 2011, après une attaque dans la dernière ascension de la course[3],[4].

Sommaire

Repères biographiques et carrière amateur

Oliver Zaugg est né le 9 mai 1981 à Lachen[1]. Originaire de l'Oberland zurichois, il est marié et père d'un enfant[1]. Il a une formation de ramoneur[1],[2].

Dans sa jeunesse, Zaugg pratique le cyclisme mais aussi le football et le tennis. C'est finalement le sport cycliste qu'il choisit[2]. Zaugg obtient quelques places d'honneur lors de son parcours dans les catégories junior et espoir. Il est ainsi deuxième du championnat de Suisse sur route juniors en 1999 puis troisième en 2002 et 2003 du Tour de la Vallée d'Aoste[5]. Ces places d'honneur en Italie sont obtenues alors que Zaugg évolue dans l'équipe Zalf–Désirée Fior[6],[7],[8]. Avec l'équipe de Suisse, il participe aux championnats du monde en catégorie junior en 1999 (76e)[9], et en catégorie espoirs en 2002 (32e)[10] et 2003 (27e)[11].

Carrière professionnelle

De Saunier Duval à Gerolsteiner (2004-2008)

Oliver Zaugg passe professionnel en 2004 dans l'équipe Saunier Duval-Prodir, équipe dont il est membre pendant trois saisons[12]. Il participe à son premier grand tour en 2004 lors du Giro. Il y obtient la 47e place[5]. L'année suivante, il participe de nouveau au Giro mais cette fois-ci il ne le termine pas. Il est en effet non-partant de la 12e étape en raison d'un problème musculaire au membre inférieur gauche[13]. En 2006, il est 103e du championnats du monde sur route[14].

Zaugg rejoint en 2007 la formation allemande Gerolsteiner[12]. Aligné lors du Giro, il abandonne au cours de la quatorzième étape[15]. Il ne revient à la compétition que début août à l'occasion du Tour de l'Ain[16]. Zaugg découvre alors le Tour d'Espagne. Il s'y signale dans la neuvième étape, la première disputée dans les Pyrénées, et où il se classe cinquième[16]. Quelques jours plus tard, le coureur suisse termine quinzième de cette Vuelta[5].

Il est le leader de l'équipe Gerolsteiner lors du Tour de Suisse 2008[17]. En vue dès la deuxième étape où il prend la cinquième place à la fois de l'étape et au classement général[18], il pointe trois jours plus tard à la troisième place du classement à 18 secondes d'Igor Antón[17]. Il rétrograde le lendemain en dixième position[19] avant d'être non-partant lors de la huitième étape en raison d'un virus intestinal[20]. Lors de la Vuelta, il obtient à plusieurs reprises des places dans les 10 premiers d'étapes de montagne[3],[21],[22], ce qui permet au Suisse d'être dixième du classement général à deux jours de la fin. Doublé au classement par Marzio Bruseghin lors de l'avant-dernière étape[23], un contre-la-montre en montée, Zaugg termine le Tour d'Espagne en onzième position[5]. Il est 50e des championnats du monde sur route[24] puis huitième du Mémorial Cimurri[5].

Liquigas (2009-2010)

Oliver Zaugg lors du championnat du monde de 2009 à Mendrisio en Suisse

L'équipe Gerolsteiner s'arrêtant à la fin de l'année 2008, Zaugg est le premier des coureurs de l'équipe à annoncer son futur pour 2009[12]. Son transfert pour la formation Liquigas est annoncé pendant la Vuelta 2008[22]. En mai, il obtient la quinzième place du Tour de Catalogne à un peu plus de 3 minutes d'Alejandro Valverde[25]. Lors du Tour de Suisse, il obtient trois fois une place parmi les cinq premiers d'une étape[3]. Il pointe à la deuxième place du classement général après la cinquième étape à 14 secondes de Tadej Valjavec mais à égalité avec Fabian Cancellara[26]. Cependant, trois jours plus tard, à la veille de l'arrivée, et malgré une attaque de sa part, il perd sa place sur le podium provisoire[27]. Le lendemain, il se classe finalement quinzième de son tour national à plus de six minutes de Cancellara, vainqueur final[28]. Son Tour d'Espagne se conclut par une 70e place[5]. Sélectionné pour les mondiaux sur route, il est 28e de la course[29]. Il est également dix-neuvième du Tour de Lombardie[5].

L'année suivante, Zaugg fait partie de l'équipe Liquigas qui remporte le contre-la-montre par équipes de la Semaine Internationale Coppi et Bartali[5]. Lors du Tour de Suisse, il obtient la quatrième place de la sixième étape après une échappée en compagnie de Fränk Schleck visant à rattraper le leader du jour, Robert Gesink[3]. Cette place lui permet d'intégrer les 10 premiers au classement général. Il finit son tour national en treizième position[5]. En août, il obtient deux places d'honneur sur des étapes du Tour de Burgos[5], ce qui lui permet de terminer quatrième de l'épreuve à 37 secondes de Samuel Sánchez[30]. Il est ensuite 51e du Tour d'Espagne qui est remporté par son équipier Vincenzo Nibali[31]. Sélectionné pour la troisième année consécutive pour disputer les championnats du monde sur route, Zaugg doit déclarer forfait, gêné par un nerf sciatique[32].

Leopard-Trek : victoire au Tour de Lombardie (2011)

Oliver Zaugg s'engage en 2011 avec l'équipe Leopard-Trek[33]. Il a comme but de participer au Tour de France pour y aider Andy et Fränk Schleck[33]. Tout d'abord vingtième du Tour de Catalogne puis vingt-troisième du Tour de Romandie[5], il est aligné sur le Giro. Celui-ci s'achève prématurément pour Zaugg, comme pour l'ensemble de son équipe, en raison de la mort pendant la course de son coéquipier Wouter Weylandt[34]. En juin, Zaugg se classe quatrième du championnat de Suisse sur route[35] à 1 minutes 29 secondes de son coéquipier de Fabian Cancellara[36]. Il ne participe pas au Tour de France, les neuf places revenant aux huit[37] participants de son équipe au Tour de Suisse ainsi qu'à Joost Posthuma[38].

15e du Tour de Pologne en août[5], il participe ensuite au Tour d'Espagne. Il fait partie de l'équipe Leopard qui remporte le contre-la-montre par équipes qui se dispute le premier jour[39]. Il est non-partant lors de la dix-huitième étape[40] en raison d'ennuis gastriques après avoir aidé ses leaders Maxime Monfort et Jakob Fuglsang en montagne[6]. En fin de saison, Zaugg se signale sur les courses italiennes. Il est ainsi le 8 octobre neuvième du Tour d'Émilie puis huitième du Grand Prix Bruno Beghelli le lendemain et onzième du Tour du Piémont quatre jours plus tard[4]. Pas favori, il remporte le Tour de Lombardie en solitaire le 15 octobre grâce à une attaque produite dans la portion la plus pentue de la dernière montée et il tient ensuite seul dans les derniers kilomètres de la course. Zaugg devance Daniel Martin et Joaquim Rodríguez de 8 secondes[4],[41].

Style et position dans le peloton

Doté d'un gabarit léger (1.68 m pour 56 kg), son style correspond à celui d'un grimpeur[1] manquant de puissance dans le contre-la-montre[2]. Son rôle principal est de servir de coéquipier à des coureurs plus renommés comme Ivan Basso ou Roman Kreuziger pendant sa présence chez Liquigas[1] ou Andy et Fränk Schleck au sein du Team Leopard-Trek. Il peut ponctuellement servir de leader sur quelques épreuves[1],[17]. Il fait partie ainsi avec Jakob Fuglsang des coureurs protégés lors du Tour de Lombardie 2011 remporté par Zaugg[6].

Pendant son passage chez Liquigas, Mario Scirea, un des directeurs sportifs, dit de lui qu'« il se met au service des leaders sans rechigner »[1]. Sur un plan personnel, Scirea le décrit comme discret et « attachant »[1]. Thomas Rohregger fait partie de ses amis au sein du peloton[6].

Palmarès et classements mondiaux

Résultats sur les grands tours

Tour d'Italie

Tour d'Espagne

Classements mondiaux

Jusqu'en 2004, le classement UCI concerne tous les coureurs ayant obtenu des points lors de courses du calendrier international de l'Union cycliste internationale (324 courses en 2004). En 2005, l'UCI ProTour et les circuits continentaux sont créés, ayant chacun leur classement. De 2005 à 2008, le classement de l'UCI ProTour classe les coureurs membres d'équipes ProTour en fonction des points qu'ils ont obtenu lors des courses du calendrier UCI ProTour, soit 28 courses en 2005, 27 en 2006, 26 en 2007. En 2008, le calendrier du ProTour est réduit à 15 courses en raison du conflit entre l'UCI et les organisateurs de plusieurs courses majeures. Les trois grands tours, Paris-Roubaix, la Flèche wallonne, Liège-Bastogne-Liège, le Tour de Lombardie, Tirreno-Adriatico et Paris-Nice ne sont donc pas pris en compte dans le classement ProTour 2008. En 2009 et 2010, un « classement mondial UCI » remplace le classement ProTour. Il prend en compte les points inscrits lors des courses ProTour et des courses qui n'en font plus partie, regroupées dans un « calendrier historique », soit au total 24 courses en 2009 et 26 en 2010. Ce nouveau classement prend en compte les coureurs des équipes continentales professionnelles. En 2011, l'UCI ProTour devient l'UCI World Tour et reprend dans son calendrier les courses qui l'avaient quitté en 2008. Il comprend 27 courses en 2011 et son classement ne concerne plus que les coureurs membres des 18 équipes ProTeam.

Oliver Zaugg apparaît pour la première fois au classement UCI en 2004. Il obtient son meilleur classement en 2011 : 46e. Les 100 points qu'il obtient cette année-là proviennent tous de sa victoire au Tour de Lombardie[42],[43].

Année 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
Classement UCI[44] 761e[45]
Classement ProTour[46] nc[47] nc[48] 143e[49] nc[50]
Classement mondial UCI[51] 219e[52] 249e[42] 46e[42],[43]
Légende : nc = non classé

Notes et références

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i Laurent Guyot, « Oliver Zaugg n’est pas frustré » sur lematin.ch, 29 avril 2010. Consulté le 16 octobre 2011
  2. a, b, c et d Laurent Guyot, « Oliver Zaugg: «Je ne suis pas vraiment Federer! » sur lematin.ch, 18 juin 2009. Consulté le 16 octobre 2011
  3. a, b, c et d Zaugg, la surprise du chef sur velochrono.fr, 15 octobre 2011
  4. a, b et c Zaugg, de l'ombre à la lumière sur eurosport.fr, 15 octobre 2011
  5. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Oliver Zaugg sur siteducyclisme.net. Consulté le 16 octobre 2011
  6. a, b, c et d Jerome Christiaens, « Zaugg : « Je me suis sous-évalué » » sur velochrono.fr, 9 novembre 2011. Consulté le 10 novembre 2011
  7. Zalf - Désirée - Fior (2002) sur memoire-du-cyclisme.net. Consulté le 10 novembre 2011
  8. Zalf - Désirée - Fior (2003) sur memoire-du-cyclisme.net. Consulté le 10 novembre 2011
  9. (en) Gli Azzuri Dominate sur cyclingnews.com, 8 octobre 1999
  10. (en) Chicchi wins in crash marred finale sur cyclingnews.com, 11 octobre 2002. Consulté le 16 octobre 2011
  11. (en) Lagutin Leaps In; Uzbeki Rider On Top Of The World sur cyclingnews.com, 11 octobre 2003. Consulté le 16 octobre 2011
  12. a, b et c (en)Shane Stokes, « Zaugg to Liquigas » sur cyclingnews.com, 27 août 2008. Consulté le 16 octobre 2011
  13. Km 0: Avec le forfait d'Oliver Zaugg (problèmes musculaires à la jambe gauche), le peloton, fort de 183 coureurs, prend le départ d'Alleghe sous le soleil sur archives.lematin.ch, 21 mai 2005. Consulté le 16 octobre 2011
  14. (en)Hedwig Kröner, « Bettini adds rainbow to gold » sur cyclingnews.com, septembre 2006. Consulté le 10 novembre 2011
  15. (en)Gregor Brown et Tim Maloney, « Garzelli rips into Bergamo from power-escape » sur cyclingnews.com, 26 mai 2007. Consulté le 16 octobre 2011
  16. a et b Oliver Zaugg 5e sur lematin.ch, 9 septembre 2007. Consulté le 16 octobre 2011
  17. a, b et c (en)Shane Stokes, « Fothen scoops victory after Schleck crashes hard » sur cyclingnews.com, 18 juin 2008. Consulté le 16 octobre 2011
  18. (en)Susan Westemeyer, « Anton takes control on the Flumserberg » sur cyclingnews.com, 15 juin 2008. Consulté le 16 octobre 2011
  19. (en)Shane Stokes et Susan Westemeyer, « Kirchen grabs stage win and yellow jersey » sur cyclingnews.com, 19 juin 2008. Consulté le 16 octobre 2011
  20. Tour de Suisse; abandon d´Oliver Zaugg sur lematin.ch, 21 juin 2008. Consulté le 16 octobre 2011
  21. L'échappée belle de David Moncoutié sur lematin.ch, 7 septembre 2008. Consulté le 16 octobre 2011
  22. a et b Bettini en grande forme sur lematin.ch, 11 septembre 2008. Consulté le 16 octobre 2011
  23. (en)Gregor Brown, « Leipheimer and Contador deliver one-two Astana punch » sur cyclingnews.com, 20 septembre 2008. Consulté le 16 octobre 2011
  24. (en)Ben Atkins, « Ballan crowned new King of Italy » sur cyclingnews.com, 28 septembre 2008. Consulté le 16 octobre 2011
  25. (en)Henderson takes F1 finale sur cyclingnews.com, 24 mai 2009. Consulté le 16 octobre 2011
  26. (en)Susan Westemeyer, « Albasini king of Serfaus » sur cyclingnews.com, 17 juin 2009. Consulté le 16 octobre 2011
  27. (en)Gregor Brown, « Martin conquers Crans-Montana » sur cyclingnews.com, 20 juin 2009. Consulté le 16 octobre 2011
  28. (en)Gregor Brown, « Cancellara captures Suisse victory » sur cyclingnews.com, 21 juin 2009. Consulté le 16 octobre 2011
  29. (en)Richard Moore, « Evans becomes road World Champion in Mendrisio » sur cyclingnews.com, 27 septembre 2009. Consulté le 16 octobre 2011
  30. (en)Sánchez wins final stage of Burgos sur cyclingnews.com, 8 août 2010. Consulté le 17 octobre 2011
  31. (en)Stephen Farrand, « Nibali seals Vuelta a España win » sur cyclingnews.com, 19 septembre 2010. Consulté le 17 octobre 2011
  32. championnats du monde sur routeZaugg forfaitL’équipe de Suisse ne sera sur archives.lematin.ch, 21 septembre 2010. Consulté le 16 octobre 2011
  33. a et b Oliver Zaugg s'engage avec les Schleck sur lematin.ch, 23 novembre 2010. Consulté le 16 octobre 2011
  34. Leopard quitte la course sur lequipe.fr, 10 mai 2011. Consulté le 16 octobre 2011
  35. Cancellara gagne le titre à domicile sur swiss-cycling.ch, 26 juin 2011. Consulté le 17 octobre 2011
  36. (de)[PDF]Resultate sur swiss-cycling.ch, 25 juin 2011. Consulté le 17 octobre 2011
  37. Andy Schleck, Fabian Cancellara, Jakob Fuglsang, Linus Gerdemann, Maxime Monfort, Stuart O'Grady, Fränk Schleck et Jens Voigt
  38. (en)Posthuma ninth man in Leopard's Tour de France line-up? sur cyclingnews.com, 23 juin 2011. Consulté le 17 octobre 2011
  39. (en)Les Clarke, « Leopard Trek claims team time trial » sur cyclingnews.com, 20 août 2011. Consulté le 17 octobre 2011
  40. (en)Susan Westemeyer, « Gavazzi wins big in Noja » sur cyclingnews.com, 8 septembre 2011. Consulté le 17 octobre 2011
  41. Baptiste Bouthier, « Mamma mia, Oliver Zaugg ! » sur velochrono.fr, 15 octobre 2011. Consulté le 16 octobre 2011
  42. a, b et c UCI World Ranking sur uci.ch. Consulté le 26 octobre 2011
  43. a et b [PDF]Classement UCI World Tour 2011 sur uciworldtour.com, 3 novembre 2011
  44. 2005 UCI Road Rankings, UCI. Consulté le 11 novembre 2011
  45. [PDF]Classement UCI Route / UCI Road Ranking - Classement Individuel au 31.12.2004, UCI. Consulté le 11 novembre 2011
  46. Classement ProTour sur uciprotour.com. Consulté le 11 novembre 2011
  47. Classement ProTour au 15/10/2005 sur mémoire-du-cyclisme.net, 15 octobre 2005. Consulté le 11 novembre 2011
  48. Classement ProTour au 14/10/2006 sur mémoire-du-cyclisme.net, 14 octobre 2006. Consulté le 11 novembre 2011
  49. Classement ProTour au 20/10/2007 sur memoire-du-cyclisme.net, 20 octobre 2007. Consulté le 11 novembre 2011
  50. Classement ProTour au 20/09/2008 sur memoire-du-cyclisme.net, 20 septembre 2008. Consulté le 11 novembre 2011
  51. Classement mondial UCI sur uci.ch. Consulté le 11 novembre 2011
  52. Classement Mondial UCI 2009 sur uci.ch, octobre 2009. Consulté le 11 novembre 2011

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Oliver Zaugg de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Oliver Zaugg — an der WM in Mendrisio 2009 Personendaten Geburtsdatum 9. Mai 1981 …   Deutsch Wikipedia

  • Oliver Zaugg — en el Tour de California de 2008. Oliver Zaugg es un ciclista suizo nacido el 9 de mayo de 1981 en la localidad de Ledig (Suiza). Debutó en la temporada 2004 como profesional en el equipo Saunie …   Wikipedia Español

  • Oliver Zaugg — For other uses see Zaugg (disambiguation) Oliver Zaugg Zaugg in the 2008 Tour of California Personal information Full name Oliver Zaugg …   Wikipedia

  • Zaugg — ist der Familienname folgender Personen: Adrian Zaugg (* 1986), südafrikanischer Rennfahrer Fritz Zaugg (1885–1956), Schweizer Politiker und Verbandsfunktionär Hans Peter Zaugg (* 1952), Schweizer Fussballtrainer Oliver Zaugg (* 1981), Schweizer… …   Deutsch Wikipedia

  • Olivier Zaugg — Oliver Zaugg Oliver Zaugg …   Wikipédia en Français

  • 2e étape du Tour de Suisse 2008 — Tour de Suisse 2008 Tour de Suisse 2008 Une carte du parcours serait la bienvenue. Généralités Édition …   Wikipédia en Français

  • 3e étape du Tour de Suisse 2008 — Tour de Suisse 2008 Tour de Suisse 2008 Une carte du parcours serait la bienvenue. Généralités Édition …   Wikipédia en Français

  • 4e étape du Tour de Suisse 2008 — Tour de Suisse 2008 Tour de Suisse 2008 Une carte du parcours serait la bienvenue. Généralités Édition …   Wikipédia en Français

  • 5e étape du Tour de Suisse 2008 — Tour de Suisse 2008 Tour de Suisse 2008 Une carte du parcours serait la bienvenue. Généralités Édition …   Wikipédia en Français

  • 6e étape du Tour de Suisse 2008 — Tour de Suisse 2008 Tour de Suisse 2008 Une carte du parcours serait la bienvenue. Généralités Édition …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»