Robert Gesink


Robert Gesink
Robert Gesink Icône cycliste
Rgesink.jpg
Informations
Nom Gesink
Prénom Robert
Surnom Le condor de Varsseveld[1]
Date de naissance 31 mai 1986 (1986-05-31) (25 ans)
Pays Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas
Équipe actuelle Rabobank
Spécialité Grimpeur
Équipe pro
2006
2007-
Rabobank Continental
Rabobank
Principales victoires
1 classique

Grand Prix Cycliste de Montréal 2010

Robert Gesink, né le 31 mai 1986 à Varsseveld, est un coureur cycliste néerlandais, membre de l'équipe Rabobank depuis 2007. Grimpeur très prometteur, il a obtenu des places d'honneur aussi bien sur les classiques comme l'Amstel Gold Race (3e en 2009) que dans les grandes courses par étapes comme Paris-Nice (4e en 2008), le Critérium du Dauphiné libéré (4e en 2008), le Tour d'Espagne (7e en 2008 et 6e en 2009) ou le Tour de France (6e en 2010).

Sommaire

Biographie

Ses premières années (2005-2007)

Après une saison dans l'équipe Team Löwik Meubelen, Robert Gesink rejoint l'équipe Rabobank Continental en 2006. Il s'illustre dans les courses à étapes en terminant troisième du classement général du Tour de l'Algarve et surtout en remportant la Semaine cycliste lombarde et le Circuito Montañés. Il termine second du Tour de l'Avenir et sixième du Championnat du monde espoir en ligne.

En 2007, Gesink est promu dans l'équipe Pro Tour Rabobank[2]. Il termine meilleur jeune du Tour de Californie, huitième[3] de la Flèche Wallonne et treizième du Tour de Romandie. Il remporte l'étape-reine du Tour de Belgique en attaquant dans la côte de La Redoute[4]. En fin de saison, il est cinquième du Tour d'Allemagne, puis deuxième du Tour de Pologne, deux courses du Pro Tour dont il prend la 27e place[5]. Rabobank prolonge son contrat jusqu'en 2012[6], son directeur général Theo de Rooij exprimant la « confiance » de l'équipe dans les qualités de Gesink, qu'il décrit comme un « coureur exceptionnel »[7].

Saison 2008

Il remporte une étape du Tour de Californie présentant cinq ascensions, devant le vainqueur final de l'épreuve Levi Leipheimer[8]. En mars, sur Paris-Nice, il s'illustre sur le Mont Ventoux, où il domine ses adversaires, battu seulement au sprint par Cadel Evans, et s'empare du maillot jaune[9]. Il le perd dans la descente du col du Tanneron, deux jours plus tard, et finit quatrième de l'épreuve, mais remporte tout de même le maillot de meilleur jeune.

12e du Tour du Pays Basque début avril, il prend dix jours plus tard la quatrième place de la Flèche Wallonne grâce au travail de son coéquipier Thomas Dekker qui termine cinquième, dans sa roue, puis termine 13e de Liège-Bastogne-Liège. Quelques mois plus tard, il termine à une nouvelle quatrième place au Critérium du Dauphiné libéré, devancé seulement par Alejandro Valverde, Cadel Evans et Levi Leipheimer. Il est désigné par Valverde, le vainqueur de la course, comme son plus sérieux adversaire en montagne[10].

Il est toutefois jugé encore trop jeune par son équipe pour participer au Tour de France. Durant cette épreuve, il prend part au Tour d'Autriche, où il se classe deuxième de la 3e étape, une étape de montagne se terminant à Prägraten am Großvenediger, au cœur du Tyrol. En août, il est sélectionné par son pays pour participer aux Jeux olympiques de Pékin. Il prend la 10e place de l'épreuve en ligne comme de l'épreuve chronométrée.

En septembre, à son retour en Europe, il est aligné sur le Tour d'Espagne, son premier grand tour. Il est parmi les meilleurs dans les étapes de montagne[11], et particulièrement dans les Asturies, où il termine 4e et 6e des deux grandes étapes de montagne. Il sort ainsi du massif à la cinquième place, et termine finalement à la septième place à Madrid, après le contre-la-montre final. Lors des Championnats du monde, il rapporte une 10e place à son équipe nationale pour la troisième fois de la saison.

Saison 2009

Pour sa troisième saison chez Rabobank, Gesink ambitionne de bien figurer sur le Tour de France[12]. Il réussit à nouveau une bonne rentrée au Tour de Californie, avant de prendre la 11e place de Tirreno-Adriatico. Sa préparation des classiques printanières se poursuit sur le Tour du Pays Basque, dont il prend la 9e place. Sur les classiques, face à des favoris souvent diminués, il apparaît dès l'Amstel Gold Race comme un des principaux favoris, prenant la troisième place, son premier podium à ce niveau. Cependant, il annonce dès le lendemain qu'il souffre de douleurs musculaires, et que sa participation à la Flèche Wallonne est compromise[13]. Contraint de déclarer forfait, il parvient diminué sur Liège-Bastogne-Liège, où il cherche à surprendre ses adversaires de loin, dans la côte de la Redoute, mais sans succès[14].

Il chute à 75 km de l'arrivée lors de la 5e étape du Tour de France et ne prend part au départ de l'étape du lendemain sur fracture du radius après avoir douloureusement franchi la ligne avec neuf minutes et trente-cinq secondes de retard sur le vainqueur du jour[15].

Gesink prend tout de même part au Tour d'Espagne qu'il clôture à la sixième position du classement général. En octobre, il remporte le Tour d'Émilie, sa première victoire de la saison.

Saison 2010

En 2010, Robert Gesink commence sa saison par une cinquième place au Tirreno-Adriatico. Après avoir raté sa campagne de classiques en avril suite à une chute au Tour du Pays basque, il décide de ne pas courir en mai pour se concentrer sur le Tour de France. Au Tour de Suisse pour son retour en compétition, il parvient à remporter l'étape-reine.

Lors du Tour de France, il est victime de la chute collective lors de la seconde étape. Il épaule Denis Menchov qui termine à troisième place du classement général. Robert Gesink termine sixième après avoir gagné deux places lors de l'ultime étape contre-la-montre. Il termine second meilleur jeune, derrière Andy Schleck.

Au mois de septembre, il remporte le Grand Prix Cycliste de Montréal en attaquant à dix kilomètres de l'arrivée pour ne plus être rejoint. L'avant-veille, il avait fini troisième du Grand Prix de Québec remporté par Thomas Voeckler. Au championnat du monde sur route entre Melbourne et Geelong, il est présent sur l’ensemble de la course mais ne peut se battre pour la victoire finale.

Une semaine plus tard il remporte le Tour d'Emilie. Le même jour, son père est victime d'une grave chute lors du Challenge Bart Brentjens[16]. Robert Gesink doit annuler en urgence sa participation au Tour de Lombardie où il fait figure de favoris pour se rendre à Maastricht où son père est hospitalisé dans le coma suite à la chute. Celui-ci décède finalement deux semaines après la chute.

Saison 2011

En 2011, Robert Gesink devient le leader de son équipe suite au départ de Denis Menchov. Il est désigné leader pour le Tour de France où il a pour objectif d'être parmi les cinq premiers au classement général et de remporter le maillot blanc de meilleur jeune. Sa saison commence avec une victoire au Tour d'Oman. Il termine ensuite 2e du Tirreno-Adriatico derrière Cadel Evans, puis 3e du Tour du Pays basque et 9e de l'Amstel Gold Race.

Gesink prend part au Tour de France, et est placé parmi les prétendants au podium final. Cependant, il chute lors de la 5e étape, et ne peut disposer de tous ses moyens durant les trois semaines de course. Il parvient tout de même au terme de cette course, à la 33e place. Lors du Grand Prix de Québec, il termine en seconde position derrière Philippe Gilbert après un mano à mano dans le dernier kilomètre où il franchira la ligne en échouant dans la roue du Belge.

Mi-septembre, Robert Gesink chute et se fracture un fémur lors d'un entraînement. Son indisponibilité est estimée à six mois[17].

Palmarès

  • 2004
    • Drapeau : Pays-Bas Champion des Pays-Bas du contre-la-montre juniors
    • 4e étape du Tour de Pays de Vaud
  • 2005
    • 2e étape Linz-Passau-Budweiss

Résultats sur les grands Tours

Tour de France

Tour d'Espagne

Distinctions

  • Coureur néerlandais de l'année en 2008, 2009 et 2010[18]

Références

  1. (nl) PROFIEL Wie is Robert Gesink? sur telegraaf.nl, 2 juillet 2011. Consulté le 13 juillet 2011
  2. Rabobank adds Moerenhout and Gesink sur cyclingnews.com, 11 octobre 2006
  3. Neuvième sur la route, Gesink prend finalement la huitième place suite au déclassement pour dopage de Matthias Kessler
  4. La 4e étape pour Gensink au tour de Belgique sur dhnet.be, 2 juin 2007. Consulté le 5 mai 2009
  5. Classements au 20.10.2007 mis à jour après Giro di Lombardia sur uciprotour.com. Consulté le 5 mai 2009
  6. Rabobank n'a jusqu'alors jamais signé un contrat avec un coureur pour une durée aussi longue.
  7. Rabobank signs Gesink to 2012 sur cyclingnews.com, 12 juin 2007. Consulté le 5 mai 2009
  8. (en) Leipheimer takes ownership in California sur cyclingnews.com, 20 février 2008. Consulté le 5 mai 2009
  9. Gesink grimpe, grimpe.... sur dhnet.be, 14 mars 2008. Consulté le 5 mai 2009
  10. Gesink targets La Toussuire sur cyclingnews.com, 13 juin 2008
  11. Gesink Dutch Grand Tour hope sur cyclingnews.com, 18 septembre 2008
  12. Rabobank looking to be more aggressive in 2009 sur cyclingnews.com, 6 janvier 2009
  13. Gesink out of Flèche with knee problems sur cyclingnews.com, 21 avril 2009
  14. Andy Schleck solos to Liège win sur cyclingnews.com, 26 avril 2009
  15. Tour 2009: Gesink contraint à l'abandon sur rtbf.be, 8 juillet 2009. Consulté le 9 juillet 2009
  16. (nl) Gesink wil bij zijn vader zijn sur robertgesink.nl, 10/10/10. Consulté le 23/10/2010
  17. Alexandre Mignot, « Robert Gesink out pour au moins six mois » sur cyclismactu.net, 21 septembre 2011
  18. Gesink et Vos cyclistes de l'année aux Pays-Bas

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Robert Gesink de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Robert Gesink — Información personal Nombre completo Robert Gesink Apodo Ganso Fecha de nacimiento 31 de mayo de 1986 Lugar& …   Wikipedia Español

  • Robert Gesink — bei der Deutschland Tour 2007 Robert Gesink (* 31. Mai 1986 in Varsseveld) ist ein niederländischer Radrennfahrer. Inhaltsverzeichnis …   Deutsch Wikipedia

  • Robert Gesink — Infobox Cyclist ridername = Robert Gesink image caption = fullname = Robert Gesink nickname = The Condor of Varsseveld dateofbirth = birth date and age|1986|5|31 country = NED height = height|m=1.87 weight = convert|68|kg|lb|abbr=on|lk=on… …   Wikipedia

  • Gesink — Robert Gesink bei der Deutschland Tour 2007 Robert Gesink (* 31. Mai 1986 in Varsseveld) ist ein niederländischer Radrennfahrer. Robert Gesink wurde 2004 niederländischer Junioren Meister im Zeitfahren als er bei dem Peddelaars in Aalten… …   Deutsch Wikipedia

  • Robert — Infobox Given Name Revised name = Robert imagesize= caption= pronunciation = IPA|rɑbɚrt, IPA|rɒbɚt, IPA|rɒbɚrt gender = Male meaning = Bright Fame region = Germanic origin = related names = Rob, Dick, Dickey, Robbie, Robin, Rupert and Bert… …   Wikipedia

  • Saison 2011 de l'équipe cycliste Rabobank — Rabobank 2011 Manager Harold Knebel Meilleur coureur UCI …   Wikipédia en Français

  • Tirreno-Adriatico 2011 — Une carte du parcours serait la bienvenue. Généralités Édition …   Wikipédia en Français

  • Paris-Nice 2008 — Une carte du parcours serait la bienvenue. Généralités Édition …   Wikipédia en Français

  • Tour d'Oman 2011 — Une carte du parcours serait la bienvenue. Généralités …   Wikipédia en Français

  • Tour de Suisse 2010 — Une carte du parcours serait la bienvenue. Généralités Édition …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.