Le Nouvel Observateur

Le Nouvel Observateur
Le Nouvel Observateur
Le Nouvel observateur.png

Pays Drapeau de France France
Langue Français
Périodicité Hebdomadaire
Genre Magazine d'actualité
Prix au numéro 3,50
Diffusion 530 123 ex. (2010)
Fondateur Claude Perdriel
Jean Daniel
André Gorz
Date de fondation 19 novembre 1964
Éditeur Paris

Propriétaire Groupe Perdriel
Directeur de publication Laurent Joffrin
Directeur de la rédaction Michel Labro
Comité éditorial Jean Daniel, Claude Perdriel, Laurent Joffrin, Michel Labro, Serge Lafaurie, Jacqueline Galvez
ISSN 0029-4713
Site web http://www.nouvelobs.com/

Le Nouvel Observateur (un temps intitulé France Observateur) est un hebdomadaire français d'information générale, dont le premier numéro sous son nom actuel a été publié le 19 novembre 1964, dix ans après sa création sous le nom de France Observateur. Il appartient au groupe Perdriel. Le Nouvel Observateur est un journal de centre-gauche (considéré de sensibilité sociale-démocrate)[1].

Sommaire

Histoire

L'origine du journal est L'Observateur politique, économique et littéraire, hebdomadaire de 24 pages tiré, dès la première parution le 13 avril 1950, à 20 000 exemplaires. Il a été fondé par d’anciens résistants, Gilles Martinet de l’AFP, Roger Stéphane, Claude Bourdet et Hector de Galard de Combat et la collaboration de Jean-Paul Sartre. Il devient l'Observateur aujourd'hui en 1953 puis France Observateur en 1954. Dans la France d’après guerre, imprégnée de l’esprit de la résistance de gauche, France Observateur s’affirme comme un journal pugnace, mettant en avant la nécessité de donner leur indépendance aux colonies, faisant fuiter des rapports militaires en Indochine[2], dénonçant les scandales, la torture en Algérie. Le journal tire à plus de 100 000 exemplaires.

Début 1964, France Observateur subit des difficultés financières. Claude Perdriel, un industriel passionné par la presse, qui fondera plus tard Le Matin de Paris, et Jean Daniel, journaliste et écrivain, décident de relancer l'hebdomadaire qui devient le Nouvel Observateur le 19 novembre 1964.

La ligne rédactionnelle du magazine, mise au point par des penseurs tels que Maurice Clavel ou Gilles Martinet, puis après 1964 Jean Daniel, est l’héritière d'une longue période d'« opposition » aux gouvernements français de centre-droit et conserve une nette sensibilité « de gauche », incarnée notamment par la présence du philosophe André Gorz, qui signe alors ses contributions sous le nom de Michel Bosquet.

En 1974, familièrement appelé le Nouvel Obs, le nouvel Observateur tire à 400 000 exemplaires. La raison de ce succès tient avant tout à sa capacité à saisir l’esprit du temps : il est représentatif de l’évolution des mœurs et révèle au grand public les nombreux courants socioculturels des années post-68.

En 1984, suite à de nouvelles difficultés financières, Claude Perdriel augmente le capital du nouvel Observateur et en devient l’actionnaire majoritaire. De nouveaux journalistes sont engagés (Claude Weill, Olivier Péretié, Jean-Paul Mari…) et le concept du journal est modifié. Le Nouvel Observateur se rapproche du style «news magazine», relance l’idée des reportages et développe les faits de sociétés. Le supplément Obs de Paris apporte un regard sur la vie culturelle de la capitale tandis qu'un cahier économique est intégré au magazine à partir de 1985.

En septembre 1993, un supplément télévision fait son apparition, TéléCinéObs, dirigé par Richard Cannavo et diffusé à Paris et en province. Il devient national en janvier 1994. En 1995, Le Nouvel Observateur devient le premier magazine d'actualité français devant L'Express.

En 1999, nouvelobs.com, site d'information en continu sur Internet est lancé par Patrick Fiole (qui en dirige la rédaction) avec Christina Sourieau (direction des Editions Electroniques). Une équipe dédiée de journalistes est mise en place mais la modération est assuré par la société Netino[3]. C'est le nouvelObs.com, en temps réel.

En 2003, le supplément parisien, dont Guillaume Malaurie est rédacteur en chef, est rebaptisé Paris Obs. le nouvel Observateur se dote de suppléments régionaux dirigés par Patrick Fiole.

La direction du magazine a été assurée par Jean Daniel jusqu'en juin 2008, date à laquelle Denis Olivennes a été nommé directeur général délégué du groupe le nouvel Observateur et directeur de la publication de l'hebdomadaire. La direction de la rédaction a été confiée à Michel Labro, qui a succédé en décembre 2006 à Laurent Joffrin après son retour à Libération.

Logo du magazine jusqu'au 4 mai 2011.

En 2008, le nouvel Observateur a publié une information erronée concernant le président Nicolas Sarkozy, ce que le magazine a reconnu[4] grâce à l’intervention du journaliste Jean Quatremer[5]. En février 2008, le rédacteur en chef Airy Routier a donné sur le site internet du nouvel Observateur une autre information très contestée, sur un SMS qui aurait montré que « le président de la République était prêt, quelque temps avant son mariage, à en annuler les cérémonies à la condition que son épouse précédente, dont il venait de divorcer, revienne à lui. »[6].

La société des rédacteurs du magazine, attachée à l'indépendance des rédactions, a par ailleurs critiqué le directeur du journal Denis Olivennes pour avoir consacré à Nicolas Sarkozy un entretien de huit pages, en juin 2009, jugé excessivement complaisant[7].

En 2011, Le Nouvel Obs lance une nouvelle plate-forme d'information participative, Le Plus[8]. Le Plus a été mis sur pied par l'ancienne équipe de développement du Post.

En Mars 2011, Mr Laurent Joffrin est nommé Président du Directoire du Nouvel Observateur, directeur de la rédaction et de la publication du titre. En Août 2011, Mme Nathalie Collin est nommée Co-présidente du directoire du Nouvel Observateur, et Directrice Générale du groupe Le Nouvel observateur.

Diffusion

Titre 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
Diffusion totale 542 781 544 401 544 411 543 399 542 529 543 596 541 577
dont Diffusion payée totale 537 569 538 213 537 717 536 397 537 502 535 604

Sources : OJD 2009[9]

Direction du Nouvel Observateur

Direction générale

  • Co-présidents du Directoire : Laurent Joffrin et Nathalie Collin
  • Directeur commercial : Philippe Menat
  • Directeur commercial-adjoint : Valéry Sourieau

Rédacteurs en chef exécutifs

Autres responsables de la rédaction

Rédaction du Nouvel Observateur

Le Nouvel Observateur compte parmi ses collaborateurs habituels des noms prestigieux comme ceux de Jacques Delors, Robert Badinter et Jean Lacouture[réf. nécessaire].

Chroniqueurs

Journalistes

Rubrique « Politique »

Rubrique « Monde »

Rubrique « Notre Époque »

  • Responsable : Marie Guichoux, Sophie Des Déserts

Rubrique « Économie »

  • Rédacteurs, reporters : Sophie Fay, Nathalie Funès, Claude Soula, Natacha Tatu, Odile Benyahia-Kouider

Rubrique « Lettres-Arts-Spectacles »

  • Critique de danse : Raphaël de Gubernatis

Photographes

Dessinateurs, jeux

Autres publications du Groupe Perdriel

Article détaillé : Groupe Perdriel.

Notes et références

  1. Marianne n°637, p. 8, 4 au 10 juillet 2009 : "[Le] Nouvel Observateur, l'hebdomadaire de la gauche démocratique, ce journal majeur qui, jadis, a taillé la route entre Mendès France et Sartre, Foucault et Rocard, Mitterrand et Furet." (en référence à l'interview accordé par Nicolas Sarkozy à l'hebdomadaire)
  2. Rendez-Vous Avec X : DIEN BIEN PHU (11:04), Patrick Pesnot, France Inter, 4 décembre 2004]
  3. http://tempsreel.nouvelobs.com/moderation.php
  4. article Nouvel Obs, 29 mai 2008
  5. Explications du journaliste Jean Quatremer
  6. « Une erreur ? oui », 13 février 2008
  7. http://www.liberation.fr/medias/0101577743-sarkozy-dans-l-obs-la-societe-des-redacteurs-marque-son-desaccord
  8. Aude Barron, « Le Plus, un site de plus ? », leplus.nouvelobs.com, 16 mai 2011
  9. OJD 2009
  10. http://www.liberation.fr/medias/01012302761-jacques-julliard-quitte-le-nouvel-obs-pour-marianne
  11. http://www.marianne2.fr/Jacques-Julliard-arrive-a-Marianne_a199793.html

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Histoire politique et culturelle de France Observateur, Tome 1, Philippe Tétart, L’Harmattan, 2001
  • Histoire politique et culturelle de France Observateur, Tome 2, Philippe Tétart, L’Harmattan, 2001
  • "L'Intelligence en action" : le Nouvel Observateur, Louis Pinto, Paris, Métailié, 1984.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Le Nouvel Observateur de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • NOUVEL OBSERVATEUR (LE) — NOUVEL OBSERVATEUR LE, hebdomadaire Un des plus importants newsmagazines français, Le Nouvel Observateur est l’héritier de L’Observateur politique, économique et littéraire , dont le premier numéro, tiré à 20 000 exemplaires, paraît le 13 avril… …   Encyclopédie Universelle

  • Nouvel Observateur, Le —   [lə nu vɛl obsɛrva tœːr], französische politische Wochenzeitschrift, gegründet 1950 von Claude Bourdet (* 1909, ✝ 1996) als »L Observateur«, 1954 64 unter dem Titel »France Observateur«, seither Le Nouvel Observateur. Das linksorientierte Blatt …   Universal-Lexikon

  • Nouvel Observateur — Le Nouvel Observateur  Le Nouvel Observateur Pays …   Wikipédia en Français

  • Nouvel observateur — Le Nouvel Observateur  Le Nouvel Observateur Pays …   Wikipédia en Français

  • Nouvel Observateur — Le Nouvel Observateur ist eine französische Wochenzeitung mit einer Auflage von mehr als 500.000 Exemplaren. Die Zeitung wurde 1964 vom französischen Philosophen und Journalisten André Gorz gemeinsam mit dem Journalisten Jean Daniel gegründet.… …   Deutsch Wikipedia

  • Le Nouvel observateur —  Le Nouvel Observateur Pays …   Wikipédia en Français

  • Le nouvel Observateur —  Le Nouvel Observateur Pays …   Wikipédia en Français

  • Le Nouvel Observateur — Type weekly newsmagazine Format newsmagazine Owner Groupe Perdriel Editor Laurent Joffrin …   Wikipedia

  • Le Nouvel Observateur — Tipo Revista semanal País  Francia Sede 12 Place de la …   Wikipedia Español

  • Le Nouvel Observateur — «Le Nouvel Observateur» (часто произносится сокращённо как «Le Nouvel Obs»; в переводе «Новый обозреватель»)  французский еженедельный журнал. Первый номер вышел в свет 19 ноября 1964 года. История Предшественником «Le Nouvel Observateur»… …   Википедия

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.