Marianne (magazine)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marianne (homonymie) .
Marianne
MARIANNE LOGO.PNG

Pays Drapeau de France France
Langue Français
Périodicité Hebdomadaire
Genre Presse politique
Prix au numéro 2,50 €
Diffusion 273 000 ex. (2009)
Fondateur Jean-François Kahn
Maurice Szafran
Date de fondation 1997
Éditeur Paris

Directeur de publication Maurice Szafran
Directeur de la rédaction Éric Conan
ISSN 1275-7500
Site web Marianne 2

Marianne est un magazine d'information hebdomadaire français créé par Jean-François Kahn et Maurice Szafran en 1997.

Sommaire

Ligne éditoriale

Le journal combat ce qu'il nomme la pensée unique. Il se veut selon l'expression de Jean-François Kahn centriste révolutionnaire. Volontiers iconoclaste et provocateur (comme dans ses articles sur le génocide du Rwanda dénoncés comme révisionnistes par de nombreux experts[Lesquels ?]), il est boudé par les publicitaires (95 % des recettes viennent des ventes et seulement 5 % de la publicité[réf. nécessaire], ce qui assure son indépendance d’un autre côté), et a été rejeté par une partie du milieu médiatique (Pascale Clark l'a exclu[réf. nécessaire] deux ans et demi de sa revue de presse sur France Inter).

Marianne se définit comme un journal républicain, qui combat à la fois ce qu'il nomme le gauchisme soixante-huitard, ainsi que la mondialisation néolibérale[1]. Il soutient la liberté d'entreprendre et le marché mais rejette le dogmatisme économique qu'il attache au monétarisme et au néolibéralisme. Il soutient en revanche un libéralisme régulé[réf. nécessaire], des monopoles d’État dans des secteurs clés où il pense que le service public doit primer.

Lors de la campagne pour le référendum sur le projet de Constitution européenne de 2005, Marianne se targue d'être le seul grand média national à ne pas faire exclusivement campagne pour le oui, mais à organiser un débat réellement contradictoire. Il soutient la construction européenne, mais là encore, à condition qu’elle soit suivie par les peuples, et qu’elle ne soit pas l’instrument du libéralisme des années 1990-2000 qu’il nomme turbo-capitalisme.

Marianne tient à jour un baromètre du chômage, qui additionne au chômage officiel les personnes qu'il estime en recherche d'emploi mais non-comptabilisées car ne répondant pas aux critères du Bureau international du travail (BIT) : chômeurs à temps partiel, en pré-retraite, en formation et Contrat emploi-solidarité (CES). Ce baromètre double presque les chiffres officiels.

Le 14 février 2008, le journal lance l'« Appel du 14 février » pour une vigilance républicaine signé par 17 personnalités politiques de tous bords[2] réaffirmant leur attachement aux principes républicains, à la laïcité, à l'indépendance de la presse, et leur attachement aux grandes options ayant guidé la politique étrangère de la France depuis cinquante ans. Parmi ces personnalités on peut citer notamment Dominique de Villepin, Ségolène Royal et François Bayrou.

Le magazine propose également une version web intitulée Marianne 2.

Affaire des salaires et des notes de frais des dirigeants de Marianne

En juin 2011, lors des élections au Comité d'entreprise, la liste SNJ-CGT diffuse un tract dénonçant « la forte augmentation des cinq plus hauts salaires de l'entreprise [87% sur cinq ans] et l'importance des notes de frais de ces dirigeants (d'un montant total de 190 000 euros pour l'année 2010) »[3].

Tirage

Début 2005, le magazine revendique 220 000 exemplaires vendus en moyenne, avec une pointe au mois d'août de 258 000 exemplaires ; il clôt l’année en atteignant les 300 000 exemplaires. Contrairement aux autres titres de la presse nationale, il ne communique pas ses chiffres de diffusion (exemplaires imprimés et envoyés dans le circuit de distribution), qui incluent les exemplaires vendus et les exemplaires retournés, car invendus[4].

Deux tirages exceptionnels dépassent les 500 000 exemplaires, dont celui du samedi 14 avril 2007, soit une semaine avant le premier tour de l'élection présidentielle française de 2007, où le magazine publie un article proposant de dévoiler « le vrai visage » de Nicolas Sarkozy[5].

Répartition du capital

Autres signatures

Notes

  1. Jean-François Kahn, Pourquoi nous vous proposons de nous rejoindre, 2007, p. rejet à la fois de l’orthodoxie néolibérale oppressive et de la rhétorique néo-soixante-huitarde destructrice.
    Passage extrait d’une publicité d’appel à l’abonnement
     
  2. « L'Appel républicain de Marianne » dans Marianne nº 565 du 16 février 2008.
  3. Article Arrêt sur image : « Marianne, ses (très) hauts salaires, et sa déléguée syndicale poussée vers la sortie ».
  4. Source: http://www.marianne-en-ligne.fr/recherche/e-docs/00/00/5A/90/document_web.phtml
  5. « Le Vrai Sarkozy »
  6. Yves de Chaisemartin nommé directeur général de Marianne. Consulté le 21 octobre 2010

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marianne (magazine) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Marianne (magazine) — The April 14, 2007 front page of Marianne (best seller) Type Weekly magazine …   Wikipedia

  • Marianne (journal) — Marianne (magazine) Pour les articles homonymes, voir Marianne (homonymie) .  Marianne {{{nomorigine}}} …   Wikipédia en Français

  • Marianne (revue) — Marianne (magazine) Pour les articles homonymes, voir Marianne (homonymie) .  Marianne {{{nomorigine}}} …   Wikipédia en Français

  • Marianne 2 — Marianne (magazine) Pour les articles homonymes, voir Marianne (homonymie) .  Marianne {{{nomorigine}}} …   Wikipédia en Français

  • Marianne (disambiguation) — Marianne is the personification of Liberty and Reason that is a national emblem of France. Marianne may also refer to: Marianne (magazine), a French publication Marianne (given name) Songs C mon Marianne , written and performed by The Four… …   Wikipedia

  • Marianne de Beaujard — Marianne et l Europe Marianne et l Europe, appelée également Marianne de Beaujard, est une série de timbres poste d usage courant, émis le 1er juillet 2008 en France et dans les quatre départements d outre mer. La création d Yves Beaujard marque… …   Wikipédia en Français

  • Marianne et l'Europe — Marianne et l Europe, appelée également Marianne de Beaujard, est une série de timbres poste d usage courant, émis le 1er juillet 2008 en France et dans les quatre départements d outre mer. La création d Yves Beaujard marque lors de son émission… …   Wikipédia en Français

  • Marianne Des Français — Marianne des Français …   Wikipédia en Français

  • Marianne de Lamouche — Marianne des Français Marianne des Français …   Wikipédia en Français

  • Marianne des Francais — Marianne des Français Marianne des Français …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”