La Plaine Saint-Denis
La Plaine et le quartier du Stade de France en 2005

La Plaine Saint-Denis est un quartier de Seine-Saint-Denis partagé entre plusieurs communes : Saint-Denis, Aubervilliers, Saint-Ouen, qui constitue la partie sud du Pays de France.

Dans ce quartier se situe désormais le stade de France ainsi que des studios de télévision.

Sommaire

Géographie administrative

Article détaillé : Anciennes communes de Paris.

La loi du 16 juin 1859 décide l'annexion par Paris de la partie de l'ancienne commune de La Chapelle située à l'intérieur des fortifications de la capitale.

La partie non annexée forme l'essentiel de La Plaine Saint-Denis. La loi de 1859 l'a répartie « partie à la commune de Saint-Ouen, partie à la commune de Saint-Denis, et partie à la commune d'Aubervilliers » ;

Géographie physique : les réseaux de transports

La Plaine Saint-Denis en 1936

Située aux portes nord de Paris, la Plaine Saint-Denis a bénéficié dès le début du XIXe siècle d'une excellente desserte avec :

  • la route royale vers Saint-Denis et le nord (la RN 1), créée sous Louis XV et qui remplaçait un chemin tortueux, l'Estrée.
  • le Canal Saint-Denis, ouvert en 1821,
  • les lignes de chemin de fer de la compagnie du Nord en 1846, avec la création de la gare aux marchandises de la Plaine en 1876 relayées rapidement par le Chemin de fer industriel qui amenait de 1884 au 31 décembre 1993 les trains des grands réseaux dans les usines les plus importantes[1],[2]. Les emprises ferroviaires furent accrues par la création du Dépôt de La Plaine, au début du XXe siècle, désaffecté dans les années 1990.
  • des lignes de tramways, telles l'Enghien - Trinité, qui disparurent, comme l'ensemble du réseau parisien, dans les années 1930-1937
  • en 1965, l'autoroute du Nord fut réalisée en tranchée à la Plaine, séparant l'Est et l'ouest du quartier par une coupure infranchissable, jusqu'à la couverture de l'autoroute réalisée dans le cadre des aménagements liés au Mondial de 1998.

Par contre, une seule voie de communication traverse d'est en ouest la Plaine, la rue du Landy, qui date du Moyen Âge et où se tenait la Foire du Lendit (L'autoroute A86, réalisée en 1990, traverse également la Plaine, mais plus au nord que la Rue du Landy)

L'importance de ces infrastructures de transport qui cisaillent le territoire de la Plaine lui donne un caractère très particulier, avec ses quartiers isolés ou mal reliés les uns aux autres.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Avant l'industrialisation

Le 10 novembre 1567, il y eu lieu la bataille de la Chapelle-Saint-Denis, entre Catholiques et Réformés[3].

Avant le XIXe siècle, la Plaine Saint-Denis est un espace agricole à vocation maraîchère, destinée à l'alimentation des villes voisines, et tout particulièrement de Paris. Jusqu'en 1876, la « Plaine des Vertus » à Aubervilliers était la plus vaste plaine légumière de France.

La plus grande zone d'activité d'Europe

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

La désindustrialisation

Le renouveau

Afin de remédier à la désindustrualisation de la Plaine et d'organiser sa reconquête, Saint-Denis, Saint-Ouen et Aubervilliers décident de créer le 9 octobre 1985 un syndicat intercommunal, « Plaine Renaissance ». Celui-ci confie au GIE Hippodamos, constitué par les architectes Yves Lion, Pierre Riboulet et Reichen et Robert, ainsi que du paysagiste Michel Corajoud, la réalisation d'un projet urbain, devant permettre de transformer cette zone industrielle en déshérence en une véritable ville.

Ce projet, qui encadre toujours la transformation de la Plaine, a naturellement évolué afin d'intégrer des éléments extérieurs, tels que la décision de l'État d'y créer le Stade de France.

Le Mondial de football de 1998

Le Logo du Stade de France, depuis le 28 juillet 2008, mis en service pour les 10 ans du stade.
Article détaillé : Stade de France.

À la suite de la décision de la Fédération internationale de football association (FIFA) de confier à la France l'organisation la Coupe du monde de football de 1998, l'État décida la création d'un grand stade à la Plaine Saint-Denis.

Le chantier de ce qui allait devenir le Stade de France commença le 2 mai 1995 et l'équipement fut inauguré le 28 janvier 1998.

La ville de Saint-Denis et le Département de la Seine-Saint-Denis obtinrent à cette occasion la couverture de l'autoroute du nord, qui coupait la Plaine Saint-Denis depuis 1965, ainsi que la création de deux vastes gares :

Ces divers investissements, ainsi que le dynamisme de l'ensemble des partenaires concernés, et, au premier chef, des Villes et de Plaine Commune, ont permis le changement d'image et la réurbanisation progressive de la Plaine.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Le développement contemporain

Rue Cristino Garcia à Saint-Denis : contraste entre logements neufs et habitat ancien, souvent dégradé, desservis par des voies étroites, qui donne un charme particulier à ce quartier en pleine mutation
Le nouveau quartier d'habitation autour du Stade de France
Transformation d'un ancien bâtiment d'activité aveugle en logements en accession à la propriété, avec éclairement par un large puits de lumière créé en cœur du bâtiment, qui ne dispose pas de vues sur l'extérieur

Les élus des villes et de Plaine Commune ont voulu donner au nouveau quartier de la Plaine une mixité de fonctions qu'elle n'avait pas du temps de l'industrie. Les projets urbains de la Plaine prévoient donc la réalisation d'un nombre important de logements, ainsi que le développement de la zone tertiaire et le maintien d'activités secondaires.

La Plaine comprend également un certain nombre d'immeubles d'habitations anciens, généralement vétustes et dégradés, qui constituent souvent des logements indignes parfois maîtrisés par des marchands de sommeil contre lesquels luttent les villes et Plaine Commune. D'autres ensembles d'habitation de la fin du XIXe siècle ou du début du XXe siècle, voire plus récents (la Petite Espagne, marquée par l'autoconstruction d'ouvriers émigrés originaires d'Espagne, avec son centre culturel espagnol El Hogar[4]) méritent intérêt. On peut ainsi noter la présence de La Ruche, premier ensemble français d'habitat social, construit par l'architecte Georges Guyon ou la cité Meissonnier, petit coron datant de 1920, dont la préservation est souhaitée par les habitants, mais dont la réhabilitation est bloquée par les exigences financières de l'État, qui en est le propriétaire[5].

Progressivement, la collectivité ou les propriétaires privés engagent la réhabilitation des immeubles dont la qualité le justifient. De même, certains anciens bâtiments d'activité obsolètes sont réaménagés en logements attractifs.

Si le chantier de La Plaine ne sera pas achevé avant de nombreuses années, on peut relever de nombreuses réalisations, puisque plusieurs centaines de logements ont été construits depuis le mondial de 1998, et des zones tertiaires créées de toutes pièces, telle l'avenue François Mitterrand ou le secteur situé au sud du Stade de France.

Le projet urbain prévoit la conservation de l'ancien réseau de petites rues de la Plaine, notamment dans le quartier de la Petite Espagne[6] ou Cristino Garcia, dont l'habitat insalubre est soit réhabilité, soit remplacé par des constructions modernes, tel le programme HQD (Haute qualité durable) rue Maria Leonor Rubiano, conçues par l'architecte Georges Roux.

Plaine Commune y a réalisé son premier équipement, l'Académie nationale des Arts du cirque - Annie Fratellini[7].

Le pôle santé

La Plaine abrite un important pôle de santé publique constitué notamment par de nombreuses agences dépendant du Ministère de la Santé. On note notamment l'agence française de sécurité sanitaire des produits de sante (qui s'appelait auparavant Agence du médicament) au pied de la Tour Pleyel, ainsi que la Haute Autorité de santé, l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé, l'Agence de la biomédecine et l'Établissement français du sang

Le pôle image

La Plaine Saint-Denis comporte de nombreux plateaux de télévision, aussi nommés studios. Les bâtiments étant numéroté dans la zone (sur trois chiffres), les studios ont naturellement pris le numéro de leur bâtiments. La zone étant faite d'anciens entrepôts (facilement convertis en studios de télévision), ils sont nombreux. Les tournages sont réguliers. On y trouve entre autres les studios 101, 104, 107, 128, 129, 130, 204 Carrère A et Carrère B, 206, 217 (le plateau du prime de Secret Story notamment), mais aussi le 224 qui est la maison des Secrets ; 233.

Plusieurs sociétés de productions ou prestataire de service audiovisuel ont leurs bureaux à la Plaine : Endemol (bâtiment 127), Euromedia, JLA Productions, LMA... C'est là que sont enregistrés plusieurs émissions comme A prendre ou à laisser (bâtiment 130), Les Guignols de l'info (bâtiment 104), Taratata (bâtiment 128), Les Douze Coups de Midi (bâtiment 107 plateau 1), Groland (bâtiment 104), Le Juste Prix (bâtiment 107 plateau 2), La Roue de la fortune (bâtiment 204), Une Famille en or (Studios du Lendit), En toutes lettres (bâtiment 130), N'oubliez pas les paroles (bâtiment 130), Le 4e duel (bâtiment 130)...

Banques et assurances

Le courtier en assurances Verspieren a installé ses bureaux franciliens en mars 2009 (précédemment à Neuilly-sur-Seine) avenue du Stade de France, dans un bâtiment neuf qui répond aux normes de Haute Qualité Environnementale (HQE).

Les nouveaux chantiers

En ce qui concerne les projets dont les chantiers ont débutés depuis 2007, on peut citer[8] :

  • la ZAC Canal Porte d'Aubervilliers [9] s'étend sur 6 ha. Ses aménagements ont été conçus par l'architecte Antoine Grumbach l'ouverture du centre commercial réalisé par ICADE associé à la Ségécé est prévu en avril 2011.
    Elle comprend :
    • un centre commercial, inauguré en mars 2011[10], de 56.000 m², dont 4.100 m² pour l'hypermarché alimentaire, et comprendra 17 moyennes surfaces pour 21 910 m², 130 boutiques, qui devrait permettre la création de 1.300 emplois
    • TV-Cité, espace de 4 000 m² comprenant un musée de la télévision, des salles de projection et de réunion, un studio, une chaine locale de télévision. L'équipement développera des partenariats avec l'INA qui y trouvera un espace permettant de rendre accessible son fond d'images et de sons créés sur plus de 60 années de radio ou de télédiffusion, et s'accompagnera d'une école de formation aux métiers de l'audiovisuel.
      Certaines des moyennes surfaces du centre commercial seront liées à TV-Cité, telles qu'un magasin DVD/CD/librairie, loueurs de matériels ou de supports de diffusion.
    • 160 000 m² de bureaux
    • 380 logements nouveaux (ainsi que la conservation de certains logements existants sur le site) et un hôtel 4 étoiles
    • un pôle d'une dizaine de lieux de restauration
avec une mise en valeur paysagère de la darse des magasins généraux du Canal Saint-Denis, soit 12 000 m² d'espaces verts, promenades et bassins au bord du canal, auxquels s'ajouteront les installations du pépiniériste Delbard, et notamment son espace d'exposition dénommé l'Art des jardins et du paysage. Des aménagements sont prévus ainsi qu’une passerelle pour lier la ZAC Canal Porte d'Aubervilliers avec le Parc du Millénaire à Paris, qui fait partie de la zone d'aménagement dite Paris Nord-Est.
  • La ZAC Landy-France, entre l'autoroute A 86 et la Gare du Stade de France - Saint-Denis du RER D, qui accueille déjà l'Académie Frattellini, Generali, Arcelor ou la direction de l'ingénierie de la SNCF, achève son aménagement avec l'installation du siège social du Groupe SFR, dans un bâtiment de 130 000 m², conçu par Jean-Paul Viguier, qui accueillera 8500 salariés à l'horizon 2015, pour un investissement de l'ordre de 500 millions d'euros[11]
  • La création d'un palais des congrès et d'un hôtel 3 étoiles de 1 250 chambres, qui serait réparti en trois tours de 100, 80 et 60 m de hauteur à proximité de l'autoroute, et permettrait la création de 500 à 550 emplois n'est pas encore confirmé.
  • Un nombre important de logements, en accession ou HLM, afin de satisfaire aux besoins des mal-logés des villes et des nouveaux salariés de la Plaine. C'est ainsi que, sur la seule partie de la Plaine dépendant de Saint-Denis, il est prévu la création plus de 1500 logements[12].
  • Le gouvernement a décidé en juillet 2008 la création du Campus Condorcet, qui dotera la Plaine d'un pôle majeur d'enseignement et de recherche en sciences sociales à l'échelle européenne[13].

Le projet le Stade nautique olympique, à réaliser dans le quartier Cristino Garcia, en limite de Saint-Denis et d'Aubervilliers, n'a pas encore son financement bouclé.

Principaux équipements

Le restaurant l'Amazir de Académie des Arts du cirque Annie Fratellini
Le groupe scolaire intercommunal, livré à la rentrée 2011[14], avec sa vêture en bois.
Articles détaillés : Stade de France et le stade nautique olympique.

La Plaine Saint-Denis dispose d'ores-et déjà de nombreux équipements majeurs, tels que le Stade de France ou le Conservatoire national des arts et métiers et l'annexe du Musée des arts et métiers, la future Maison des Sciences de l'Homme Paris Nord et l'IUT de l'Université Paris XIII, l'école d'ingénieur CESTI Supméca, l'Ecole européenne des métiers de l'Internet ou la Médiathèque Don Quichotte[15], ouverte par Plaine Commune en 2007.

En matière culturelle et artistique, il faut noter l'Académie Fratellini, le Théâtre de la Commune d'Aubervilliers, la salle d’art et d’essai du Studio, à Aubervilliers, ou le multiplexe Gaumont près du Stade de France ... L'atelier de moulage et de chalcographie du Musée du Louvre s'est également implanté à la Plaine, mais n'est pas accessible au public[16]

D'autres sont en projets, tels que le stade nautique olympique.

Données statistiques

Monument de Boussingault par Jules Dalou (1895), , réérigé dans le jardin intérieur du CNAM. Au second plan, les bâtiments du sud de la Plaine

Sur la partie de la plaine située dans la communauté d'agglomération Plaine Commune, soit environ 800 hectares, on compte environ 18.000 habitants et 27 000 salariés du secteur privé qui occupent 1,1 million de mètres carrés, principalement situés dans les quartiers Pleyel, LandyFrance, Cornillon et Stade de France ou aux EMGP[17].

Personnalités liées à la Plaine Saint-Denis

  • Jules Védrines : pionnier de l'aviation et as du pilotage français, né 71 avenue du Président Wilson à la Plaine Saint-Denis
  • Robert Dhéry (Robert Fourrey) : La Plaine-Saint-Denis 1921 - Paris 2004 : acteur et réalisateur.

Voir aussi

Articles connexes

Documentation externe

Bibliographie :

  • Anne Lombard-Jourdan, La Plaine Saint-Denis : deux mille ans d'histoire, Paris CNRS éditions, Saint-Denis, éditions PSD, 1994
  • Valérie Wathier, Les jeux du stade (présentation des 18 projets du Grand Stade, Revue le Moniteur architecture - AMC N° 54 (09/94)
  • Catalogue de l'exposition « des cheminées dans la Plaine - 100 ans d'industrie à Saint-Denis autour de Christofle (1830-1930) », Saint-Denis, Musée d'art et d'histoire, 1998, ed Créaphis, (ISBN 2-907150-85-5)
  • La Plaine Saint-Denis, l'émergence d'une ville plurielle, Document édité par la revue Le moniteur architecture - AMC, décembre 1999
  • Cécile Katz, Territoire d'usines, ed. Créaphis, 2003, (ISBN 2-913610-30-7)

Liens externes :

Notes et références

  1. NOTA : Le CFI, créé par Félix Civet, exploitant des Carrières de Saint-Maximin pour réduire le coût d'acheminement de ses matériaux vers les chantiers parisiens, desservit jusqu'à 60 entreprises dans les années 1970, période où son déclin s'affirmait : Il transporta 50.000 T en 1885 (première année d'exploitation), 100.000 T en 1887, 200.000 T en 1890, 300.000 T en 1898, 400.000 T en 1906, 500.000 T en 1913. Le trafic retombât entre 300 et 400 milles tonnes, après la seconde guerre mondiale, les pics étant 1972 (409.492 T, 1973 (348.168 T) et 1974 (402.538 T)
    SOURCE : Claude Sauvage, Les chemins de fer industriels en région parisienne, article paru dans le N°265 de la revue Chemins de fer régionaux et urbains de la FACS-UNECTO (1998).
  2. Raymond Le Moing, « La contribution du Chemin de fer industriel au développement de la Plaine Saint-Denis » sur le site de Mémoire vivante de la Plaine, mars 2007. Consulté le 7 août 2009
  3. Pourtrait véritable de la bataille donnée entre Paris et Saint-Denis, le 10 novembre 1567, réduit d'après l'estampe originale... Lyon / Jean le Maistre, 1570
  4. Les survivants de la "Petite Espagne". Consulté le 10 octobre 2008
  5. Maïram Guissé, « Depuis cinquante ans, une famille se bat pour sauver son coron », dans Le Parisien, édition Seine-Saint-Denis, 27 mai 2008 
  6. Natacha Lillo, La Petite Espagne de la Plaine Saint-Denis, 1900-1980, Autrement, coll. « Français d'ailleurs, peuple d'ici », 2004 (ISBN 978-2-746705-08-1).  
  7. NOTA : Académie Annie Fratellini : Patrick Bouchain et Rémi Julienne, architectes.
  8. SOURCE : Quotidien Le Parisien, édition Seine-Saint-Denis, du 7 février 2007.
  9. La ZAC a été créée par délibération du Conseil communautaire de Plaine Commune du 30 mars 2004, après annulation par le Tribunal Administratif de Cergy-Pontoise d'un précédent projet, plus ambitieux, dénommé ZAC Porte d’Aubervilliers
  10. La taille du centre commercial a été réduite de 52 295 m² à 42 000 m² de surface de vente (SV), par rapport à celui envisagé dans le cadre du projet annulé de la ZAC de la Porte d'Aubervilliers. En particulier, l'hypermarché a vu sa surface réduite de 12 000 m² SV à 4 100 m² SV
  11. Hervé Guénot, « Un siège social de 130.000 m² près du Stade de France pour SFR », dans Le Moniteur, 18 mars 2011 [texte intégral (page consultée le 21 mars 2011)] 
  12. SOURCE : Journal de Saint-Denis, N°694 du 28 février 2007.
  13. A.L.B., « Plan Campus : le « nouveau paysage » universitaire se dessine », dans Les Échos, 15 juillet 2008 [texte intégral (page consultée le 28 juillet 2008)] 
  14. Éric Bureau, « Du bois et du beau pour l’école intercommunale », dans Le Parisien, édition Seine-Saint-Denis, 18 août 2011, p. I [texte intégral (page consultée le 18 août 2011)] 
  15. Architectes : Terreneuve Architectes , Olivier Fraisse et Nelly Breton. Surface Shon: 1 275 m² - Coût : 2,03 millions d’euros HT (Source : Repères N°114, revue du CAUE de Seine-Saint-Denis)
  16. « Le Louvre ouvre ses ateliers à Saint-Denis », dans Le Parisien, édition seine-Saint-Denis, 21 mars 2011, p. I 
  17. SOURCE : Supplément économie du quotidien Le Parisien, édition du 12 mars 2007.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article La Plaine Saint-Denis de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • La Plaine-Saint-Denis — La Plaine et le quartier du Stade de France en 2005 La plaine Saint Denis est un quartier de Seine Saint Denis partagé entre plusieurs communes : Saint Denis, Aubervilliers, Saint Ouen, qui constitue la part …   Wikipédia en Français

  • La plaine saint-denis — La Plaine et le quartier du Stade de France en 2005 La plaine Saint Denis est un quartier de Seine Saint Denis partagé entre plusieurs communes : Saint Denis, Aubervilliers, Saint Ouen, qui constitue la part …   Wikipédia en Français

  • La Plaine St Denis — La Plaine Saint Denis La Plaine et le quartier du Stade de France en 2005 La plaine Saint Denis est un quartier de Seine Saint Denis partagé entre plusieurs communes : Saint Denis, Aubervilliers, Saint Ouen, qui constitue la part …   Wikipédia en Français

  • Plaine Saint-Denis — La Plaine Saint Denis La Plaine et le quartier du Stade de France en 2005 La plaine Saint Denis est un quartier de Seine Saint Denis partagé entre plusieurs communes : Saint Denis, Aubervilliers, Saint Ouen, qui constitue la part …   Wikipédia en Français

  • Département de la Seine-Saint-Denis — Seine Saint Denis Seine Saint Denis …   Wikipédia en Français

  • Économie de la Seine-Saint-Denis — Cet article décrit l économie de la Seine Saint Denis, caractérisée par son dynamisme, malgré un taux de chômage relativement élevé. Vue aérienne de l aéroport Paris Charles de Gaulle Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Liste des monuments historiques de la Seine-Saint-Denis — Cet article recense les monuments historiques de la Seine Saint Denis, en France. Sommaire 1 Statistiques 2 Liste 3 Annexes 3.1 Liens internes …   Wikipédia en Français

  • Géographie de la Seine-Saint-Denis — Carte de la petite couronne La Seine Saint Denis est située au nord est de Paris. Sa superficie est de 236 km2, ce qui en fait l un des plus petits départements français. La Seine Saint Denis forme avec les deux autres petits départements… …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la Seine-Saint-Denis — L histoire de la Seine Saint Denis est celle d un département jeune sur le plan administratif puisqu il a été créé le 1er janvier 1968, en application de la loi du 10 juillet 1964, à partir de la partie nord est de l ancien département de la… …   Wikipédia en Français

  • Liste des communes de la Seine-Saint-Denis — La Seine Saint Denis et ses 40 communes …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”