American Israel Public Affairs Committee

American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) est un groupe de pression né en 1951 aux États-Unis visant à soutenir Israël en particulier dans son conflit avec les États arabes de la région, ainsi que l'idéologie sioniste. L'AIPAC soutient fortement la droite israélienne, et plus spécialement le Likoud (notamment sur toutes les questions touchant aux colonies dans les territoires occupés).

N'employant jusque dans les années 1970 qu'une petite poignée de collaborateurs, l'AIPAC compte, selon ses propres indications[1], en 2011, 100 000 membres et 165 employés, et dispose d'un budget annuel de 45 millions de dollars. Elle dispose également de nombreux bureaux dans la plupart des États américains mais également d'un siège social à Washington proche du Congrès.

L'AIPAC s'appuie sur un réseau de plus de soixante-dix organisations qui lui sont affiliées, dont les représentants siègent à son comité directeur.

L'AIPAC, recensé comme « groupe de pression » ou « lobby », est une organisation possédant une certaine influence sur les décisions gouvernementales de politique étrangère relatives au Proche-Orient, et possède un champ d'action extrêmement large.

L'AIPAC est décrit par le New York Times comme le « groupe d'intérêt général le plus influent affectant les relations des États-Unis avec Israël »[2] et par Shirelle Phelps et Jeffrey Lehman comme un groupe de plaidoyer national[3].

Sommaire

Histoire

L'association a été fondée en 1951 par Isaïe L. Kenen. À ses débuts, son nom était « Comité sioniste américain pour les affaires publiques ». Selon le professeur de sciences politiques à l'université de Californie à Los Angeles Steven Spiegel, « la tension entre l'administration Eisenhower et les sympathisants d'Israël était si fortes, qu'il y avait des rumeurs (qui s'avèrent non fondées) au sujet de l'imminence d'une enquête des autorités américaines sur le Conseil sioniste d'Amérique. Ainsi a été constitué un lobby indépendant, qui des années plus tard a été renommé AIPAC ».

Dans son livre décrivant l'histoire de l'AIPAC, Kenen a écrit que le Comité exécutif a décidé de changer le nom de Comité sioniste américain pour les Affaires publiques pour Comité américain des affaires publiques d'Israël « pour agrandir sa base et son soutien». Le site Internet de l'AIPAC indique qu'il « est devenu un mouvement national de 100 000 membres ».

En 2006, la publication par deux professeurs d'université américains Stephen Walt (Harvard) et John Mearsheimer (université de Chicago) d'un livre sur le lobby pro-israélien aux États-Unis fait scandale[4]. Ils y jugent disproportionnée l'influence de l'AIPAC sur la politique étrangère des États-Unis[4] et reprochent le soutien inconditionnel de l'AIPAC au Likoud, le parti conservateur israélien[4], ainsi que son manque de soutien aux efforts de paix avec les Palestiniens. Le livre a aussi montré les divisions qui existent au sein de la communauté juive américaine[4]. En 2008, un lobby juif progressiste, J Street, est ainsi né pour défendre les objectifs des américains pro-israéliens pacifistes auprès du Congrès américain[5].

Objectifs

  • S'assurer du veto des États-Unis contre toute résolution de l'ONU condamnant les actions israéliennes[6]
  • Isoler et détruire le Hezbollah et le Hamas[7]
  • Empêcher l'Iran d'avoir l'arme nucléaire[7]
  • Protéger Israël contre les menaces possibles[7]
  • Préparer la future génération des leaders pro-Israéliens[7]
  • Faire du lobbying auprès du Congrès américain pour préserver et améliorer les relations américano-israéliennes[7]
  • Surveiller le vote des sénateurs américains concernant les affaires liées de près ou de loin à Israël[6]
  • Coordonner et orienter les donations des sponsors juifs américains pour les candidats aux élections[réf. souhaitée]

Notes et références

  1. (en): Site de l'APAIC; consulté le 10 novembre 2011.
  2. (en): And the winner is ... the Israel lobby, Asia Times, 2008-06-03. Consulté le 2010-10-05
  3. (en): Shirelle Phelps et Jeffrey Lehman, West's encyclopedia of American law, Éditeur Thomson/Gale, 2005, (ISBN 0787663670 et 9780787663674), p. 258 : « The American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) is a national advocacy group that lobbies for US support to the nation of Israel. »
  4. a, b, c et d La communauté juive américaine face à l'offensive d'Israël à Gaza, Le Point, 10 janvier 2009.
  5. États-Unis, le lobby pro-israélien : voyage autour d’un tabou - Quatre émissions de Daniel Mermet de février 2009
  6. a et b http://www.youtube.com/watch?v=uaFODW-6T2A documentaire de Marije Meerman et William de Bruijn sur le lobby juif aux États-Unis
  7. a, b, c, d et e (en) AIPAC - Issue Archive - Site officiel

Bibliographie

Autres groupes de pression

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article American Israel Public Affairs Committee de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • American Israel Public Affairs Committee — The American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) is an American lobbying group that advocates for pro Israel policies to the Congress and Executive Branch of the United States. It has been consistently ranked among the most powerful and most… …   Wikipedia

  • American Israel Public Affairs Committee — Das American Israel Public Affairs Committee (AIPAC, dt.: „Amerikanisch israelischer Ausschuss für öffentliche Angelegenheiten“) ist eine pro israelische Lobby in den USA mit über 100.000 Mitgliedern. Es wurde 1953 durch Isaiah L. Kenen als… …   Deutsch Wikipedia

  • American Israel Public Affairs Committee — El American Israel Public Affairs Committee (Comité de Asuntos Públicos Estados Unidos Israel, cuya sigla es AIPAC) es un lobby estadounidense que realiza tareas en el Congreso de los Estados Unidos y en la Casa Blanca en favor de mantener una… …   Wikipedia Español

  • American Israel Public Affairs Committee — American organization which works to strengthen and improve political relations between the United States and Israel, AIPAC …   English contemporary dictionary

  • American Israel Public Affairs Committee — …   Википедия

  • AMERICAN ISRAEL PUBLIC AFFAIRS COMMITTEE (AIPAC) — AMERICAN ISRAEL PUBLIC AFFAIRS COMMITTEE (AIPAC), U.S. organization often viewed as a synonym for – if not the embodiment of – the Jewish lobby. Founded in 1951 to ensure the special relationship between the United States and Israel, AIPAC saw… …   Encyclopedia of Judaism

  • AMERICAN JEWISH JOINT DISTRIBUTION COMMITTEE — (known as JDC or The Joint), independent, non political American Jewish relief and welfare organization dedicated to providing both emergency aid and long term assistance to individual Jews and Jewish communities throughout the world outside… …   Encyclopedia of Judaism

  • Jewish Council for Public Affairs — JCPA logo The Jewish Council for Public Affairs (JCPA) is an American Jewish non profit organization that deals with community relations. It is a coordinating round table organization of 14 other national Jewish organizations (the National Member …   Wikipedia

  • Muslim Public Affairs Council — For the British organisation of a similar name, see Muslim Public Affairs Committee UK. This article is about the US organisation headquartered in Los Angeles. For the US organization headquartered in Raleigh, see Muslim American Public Affairs… …   Wikipedia

  • JEWISH COUNCIL ON PUBLIC AFFAIRS — (JCPA; formerly, The National Jewish Community Relations Advisory Council). The JCPA was formally established as the National Community Relations Advisory Council (NCRAC) in 1944 by the Council of Jewish Federations, with the object of… …   Encyclopedia of Judaism

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”