American Circus

American circus

Circoamericanoamsterdam.21.12.196.jpg
Presseac1.jpg
Tour1980.JPG
Namur28octobre2003.jpg

L'American Circus (Circo Americano en italien) est un cirque itinérant en Europe sous la direction de la famille italienne Togni (Flavio Togni, Daniele et Cristina Togni).

L'établissement compte deux chapiteaux, l'un de 4000 places assises, l'autre de 3500 sièges, un ring de 3 pistes (transformables en hippodrome pour certains numéros), 11 éléphants, une quarantaine de chevaux, une trentaine de semi-remorques, une cinquantaine de roulottes et remorques, plus d'une centaine de personnes (artistes et leur famille, monteurs, chauffeurs, cuisiniers, palefreniers, techniciens en tout genre...).
Aujourd'hui le cirque est en tournée en Italie où il se produit 4 à 5 mois par an en hiver de novembre à mars. Le reste de l'année les animaux sont répartis dans plusieurs établissements européens. Pour la tournée 2007 : 4 éléphants et 4 tigres blancs sont au cirque Arlette Gruss en France alors que 4 autres pachydermes et une partie de la cavalerie sont aux Pays-Bas au cirque Renz.

L'histoire de l'American Circus commença à la fin des années 1950 en Espagne. Le spectacle est alors produit par la société de Feijo Castilla.

Après une longue tournée de plusieurs années ( Espagne, Portugal et France ) c'est Arthuro Castilla qui en deviendra le président en 1962. Il s'associa plus tard avec Carol Williams, déjà propriétaire d'un gigantesque établissement, pour une tournée en Allemagne puis aux Pays-Bas mais le cirque aura comme nom : Circus Heros.

C'est à Turin le 24 novembre 1963 que débuta la tournée italienne. Suivirent les grandes villes de Milan, Rome, Naples et Gênes.

La recette, dans la plus pure tradition américaine, est un succès considérable. Les trois pistes sont généralement montées dans de grands halls d'expositions mais étant donné le manque de bâtiments de cette envergure à l'époque la direction décide de faire construire un chapiteau de 6000 places! Ainsi le matériel roulant s'accroît une fois encore afin de transporter les toiles, les gradins, et la structure d'accueil. L’organisation, le montage et le transport donnent à l’ensemble les allures d’une véritable ville itinérante.
C'est alors que la société d'Arthuro Castilla fit appel à Fedinando Togni et sa famille, véritable chef d'orchestre de ce type d'organisation puisqu'il avait déjà traité avec de grands noms : le Cirque de Moscou, les Ballets du Bolschoï, les Choeurs de l’Armée Rouge, le célèbre spectacle La parade Disney, le Cirque National du Mexique et d’ Espagne.

En 1976 ce sont les Togni qui deviennent propriétaires de l'établissement après la retraite de Arthuro Castilla et de Carol Williams. La même année le Prince Rainier III de Monaco, fou du cirque, a repéré le numéro unique des 19 éléphants et engage la famille Togni pour l'organisation du Festival International du Cirque de Monte-Carlo et ce pendant plusieurs années. La même année Flavio Togni reçoit son premier Clown d'Argent à ce même festival.

Alors que le cirque ne fait plus autant sensation en France, Enis Togni (alors propriétaire) décide de conquérir Paris en novembre 1979. Mais la concurrence étrangère n'est pas la bienvenue et sa venue devient polémique. Le cirque n'a plus le droit de s'installer dans la capitale alors que des milliers de billets sont déjà vendus aux comités d'entreprises parisiens. La police et la d.d.e sont même sur place pour empêcher toute intervention des italiens à monter leur chapiteau. Pourtant les vingt semi-remorques (qui voyageaint par la route) sont arrivés sur la Pelouse de Reuilly et les deux trains spéciaux qui transportaient le reste du matériel sont en gare de Paris-Tobliac avec pas moins de 18 éléphants, 90 chevaux, 50 roulottes et plusieurs dizaines de tonnes de matériel dont un chapiteau soutenu par 6 mâts et pouvant accueillir 5000 personnes. Finalement des accords sont trouvés et tout s'arrange grâce au grand monsieur du cirque : Jean Richard. Paris est un triomphe et l' American Circus décide d'entamer une tournée dans l' hexagone passant par le Nord, l' Est, les Alpes et la Méditerranée durant l'année 1980.

Les Togni décidèrent de renouveler l'expérience en 1981 mais privilégiant l'Ouest. La côte Atlantique, la Bretagne ainsi que les régions Centre accueillent le cirque à trois pistes. Entre temps Flavio Togni reçoit son deuxième Clown d'Argent au Festival International du Cirque de Monte-Carlo.
Jusqu'en 1986 l'American Circus sillonera le territoire français malgré les problèmes survenus avec les établissements français et ne reviendra pas avant décembre 2004 à Paris mais cette fois en salle à la Porte de Versailles.

Le cirque italien continuera son périple européen en Allemagne jusqu'en 1989. Pendant ce temps la star du cirque Flavio Togni est approchée par les recruteurs du célèbre Cirque Ringling Bros Barnum & Bailey Circus et signera un contrat de deux ans pour présenter pas moins de 4 numéros par spectacle : 4 chevaux et 4 éléphants sur une même piste, tigres blancs, rhinocéros et troupeau d'éléphants.

L' American Circus cessera de tourner de 1990 à 1991. Le temps de repeindre la presque totalité du parc routier, changer de logo, un nouveau programme, des nouvelles affiches et revoir un nouveau spectacle, plus moderne, Made in USA.

De retour en Europe les Togni reprennent les routes en passant par l'Allemagne, le Luxembourg, les Pays-Bas mais aussi l'Italie où le Circo Americano prend ses quartiers d'hiver à Vérone. Le cirque triomphe dans les grandes villes comme Rome, Berlin, Rotterdam où il s'y installe pas moins de deux mois. En 1994 une tournée en Belgique est prévue dans pas moins de 10 villes dont Bruxelles. L'accueil est mémorable, des parades dans les centre-villes avec goûter pour les éléphants sont organisés par les municipalités, le chapiteau est plein à chaque représentation. Mais ce n'est qu'en 2003 que l'American-Circus y reviendra.

Tout ça était possible grâce à une unique et seule personne Monsieur DANTE CARDARELLI qui était à la tête de l'organisation à partir de l'an 1959 jusqu’au 31 juillet 2005, jour de son décès.

Ce document provient de « American circus ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article American Circus de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • American circus — …   Wikipédia en Français

  • American Circus Corporation — The American Circus Corporation, consisted of the Sells Floto Circus, the Hagenbeck Wallace Circus, the John Robinson Circus, the Sparks Circus, and the Al G. Barnes Circus. It was owned by Jerry Mugivan, Bert Bowers and Ed Ballard. They sold the …   Wikipedia

  • Circus (1936 film) — Circus Film poster Directed by Grigori Aleksandrov Isidor Simkov Written by …   Wikipedia

  • Circus Vargas — is an American circus based in California. It was built on the premise to bring an old time circus to everyone; currently it has been billed as one of the world’s biggest traveling circuses still using a big top tent. Owned and operated by… …   Wikipedia

  • circus — circusy, adj. /serr keuhs/, n., pl. circuses. 1. a large public entertainment, typically presented in one or more very large tents or in an outdoor or indoor arena, featuring exhibitions of pageantry, feats of skill and daring, performing animals …   Universalium

  • Circus clown — A whiteface circus clown (1907) Clowns have always been an integral part of the circus, offering a source of amusement for patrons and providing relief from the array of animal acts and performances by acrobats and novelty artistes. Clowns have… …   Wikipedia

  • Circus — This article is about the event. For other uses, see Circus (disambiguation). 3 ring circus redirects here. For the Martin and Lewis film, see 3 Ring Circus. Circus Advertisement for the Barnum Bailey Circus, 1900 …   Wikipedia

  • Circus train — A circus train is a modern method of conveyance for circus troupes. One of the larger users of circus trains is the Ringling Bros. and Barnum Bailey Circus (RBBB), a famous American circus formed when the Ringling Brothers Circus purchased the… …   Wikipedia

  • Circus of Pepin and Breschard — Breschard, the Circus Rider by Gilbert Stuart The equestrian theatre company of Pépin and Breschard, American Victor Pépin[1] and Frenchman Jean Baptiste Casmiere Breschard, arrived in the United States of America from Madrid, Spain …   Wikipedia

  • Circus Hall of Fame — Wallace Circus Winter Headquarters U.S. National Register of Historic Places U.S. National Historic Landmark …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”