Duche de Brabant

Duché de Brabant

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brabant.
Armes des ducs de Brabant
de sable au lion d'or armé et lampassé de gueules

Le Duché de Brabant est un ancien duché situé à cheval sur les Pays-Bas et la Belgique actuels. Son étendue couvrait l'actuelle province néerlandaise de Brabant-Septentrional, les actuelles provinces belges d'Anvers, de Brabant-Wallon, de Brabant-Flamand, les territoires des actuelles Ville de Gembloux et Commune de Sombreffe en Province de Namur ainsi que la région de Bruxelles.

Sommaire

Histoire

Naissance et extension

Limites approximatives du pagus primitif de Brabant, d'après Léon Vanderkindere, La Formation territoriale des principautés belge au Moyen Âge.

À l'origine, le Brabant était un pagus. Il était limité par des frontières naturelles : l'Escaut au nord et à l'ouest, la Haine au sud, la Dyle et la forêt Charbonnière à l'est. Le traité de Meerssen nous apprend qu'il était divisé en quatre comtés[1].

Vers le milieu du XIe siècle, l'ancien Brabant était complètement morcelé : toute sa portion occidentale appartenait au comte de Flandre et au comte de Hainaut. Le comté de Bruxelles (entre la Dyle et la Senne) et le landgraviat du Brabant (entre la Dendre et la Senne), uni au comté hesbignon de Louvain, allait toutefois faire revivre le nom du Brabant[2].

Aux alentours de l'an mil, Lambert Ier de Louvain avaient obtenu par son mariage avec Gerberge le comté voisin de Bruxelles (entre la Senne et la Dyle) et l'avouerie sur l'abbaye de Gembloux. En 1013, après la bataille de Hoegaarden, Lambert obtient de Baldéric II le pays de Brunengeruz (Tirlemont, Hoegaarden).

Entre 1085/1086, le comte Henri III de Louvain reçoit le comté de Brabant de l'empereur du Saint Empire Romain Germanique Henri IV. Ce fief impérial (situé entre la Dendre et la Senne) lui permet de porter le titre de landgrave de Brabant. Ce comté est élevé en duché en 1183/1184 en faveur de Henri Ier de Brabant, premier duc de Brabant.

En 1106, Godefroid Ier, landgrave du Brabant et comte de Louvain et Bruxelles, était nommé duc de Basse-Lotharingie par le roi des Romains Henri V. Par la même occasion, il avait obtenu le marquisat d'Anvers et autres fiefs ducaux.

  • Le 23 septembre 1190, à la diète de Schwäbisch Hall, quelques jours après la mort de Godefroid III de Louvain, le titre de duc de Basse-Lotharingie perd son autorité territoriale en dehors des terres des comtes de Louvain. En même temps, son fils Henri Ier de Brabant, déjà duc de Brabant, reçoit le pouvoir ducal dans ses propres territoires et le titre honorifique de duc de Lothier. Il s'ensuivit un conflit ouvert avec les comtes du Hainaut et de Namur (devenu marquis du Saint-Empire en 1190), connu sous le nom de Guerres de Lembeek dans lequel chacun essayait de reprendre des territoires à l'autre. Un traité de paix fut finalement signé en 1194, fixant définitivement les frontières entre le Brabant et le Hainaut.
  • Par la suite, le duché s'étendra encore vers l'est, et, après sa victoire à Worringen en 1288, formera avec le duché de Limbourg une alliance qui durera près de cinq siècles. Devenu riche et puissant, le duché de Brabant peut aussi s'affranchir de l'Empire romain germanique. Économiquement, le duché va jouer un jeu égal avec son voisin, le comté de Flandre.
  • En 1312, le duc Jean II de Brabant donne une constitution au duché en signant la Charte de Kortenberg, qui fut complétée par la suite en 1356 par l'acte de Joyeuse Entrée.

Dans le duché du Brabant il y avait sept (7) villes: Anvers, Bois-le-Duc, Bruxelles, Léau, Louvain, Nivelles et Tirlemont.

La domination bourguignonne

Le duché de Brabant vers 1350

En 1430, après que la mort de Philippe de Saint-Pol et celle de son frère Jean IV de Brabant (connu aussi sous le nom de Jean de Bourgogne) trois ans auparavant laisse la maison du Brabant sans héritiers, celle-ci passe sous domination bourguignonne et finira par être intégrée aux 17 provinces de Charles Quint, et par la suite aux Pays-Bas espagnols. Il s'agit d'une confédération dont les membres gardent une large autonomie, et dont le Brabant et la Flandre sont les régions clés.

Si initialement le Brabant fera sécession pour former les Provinces-Unies avec les provinces du nord des Pays-Bas, il sera finalement coupé en deux à l'issue de la guerre de Quatre-Vingts Ans. Sa partie septentrionale fera définitivement partie des Provinces-Unies, comme pays de la Généralité, tandis que la partie sud restera aux mains de l'Espagne catholique, conservant une autonomie relative. Les Pays-Bas du sud passent ensuite aux mains de l'Autriche. En 1789, le Brabant se révolte contre les réformes politiques et religieuses de Joseph II au cours de la révolution brabançonne. Les provinces voisines des Pays-Bas autrichiens suivent, formant les États belgiques unis, mais ceux-ci seront vite reconquis par l'Empire, puis annexés par la France en 1795.

Découpage progressif

Ce qui reste du Brabant est alors partagé entre deux départements, celui de la Dyle au sud, autour de Bruxelles et celui des Deux-Nèthes au nord, autour d'Anvers. En 1815, ces deux départements seront transformés en provinces du royaume des Pays-Bas suite à la défaite de Napoléon à Waterloo, et formeront enfin les provinces de Brabant et d'Anvers à la création de l'État belge en 1830. La province de Brabant a elle-même encore été coupée en deux en 1995 entre le Brabant flamand et le Brabant wallon, tandis que Bruxelles en était extraite pour former une région autonome.

Liste des ducs de Brabant

Voir Liste des ducs de Brabant.


Liens internes

Histoire

Notes et références

  1. Léon Vanderkindere, La Formation territoriale des principautés belge au Moyen Âge, tome II, p. 102.
  2. Van Droogenbroeck, F. J., 'De betekenis van paltsgraaf Herman II (1064-1085) voor het graafschap Brabant', Eigen Schoon en De Brabander (2000) 1-166.


  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail de la Flandre Portail de la Flandre
  • Portail des Pays-Bas Portail des Pays-Bas
  • Portail de la Belgique Portail de la Belgique
  • Portail de Bruxelles Portail de Bruxelles
Ce document provient de « Duch%C3%A9 de Brabant ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Duche de Brabant de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Duché De Brabant — Pour les articles homonymes, voir Brabant. Armes des ducs de Brabant de sable au lion d or armé et lampassé de gueules Le Du …   Wikipédia en Français

  • Duché de brabant — Pour les articles homonymes, voir Brabant. Armes des ducs de Brabant de sable au lion d or armé et lampassé de gueules Le Du …   Wikipédia en Français

  • Duché du Brabant — Duché de Brabant Pour les articles homonymes, voir Brabant. Armes des ducs de Brabant de sable au lion d or armé et lampassé de gueules Le Du …   Wikipédia en Français

  • Duché de Brabant — Pour les articles homonymes, voir Brabant. Landgraviat, puis duché de Brabant 1085 1086 – 1795 …   Wikipédia en Français

  • Duche de Limbourg — Duché de Limbourg Pour les articles homonymes, voir Limbourg. Carte du Duché de Limbourg[ …   Wikipédia en Français

  • Duché De Limbourg — Pour les articles homonymes, voir Limbourg. Carte du Duché de Limbourg[ …   Wikipédia en Français

  • Duché de limbourg — Pour les articles homonymes, voir Limbourg. Carte du Duché de Limbourg[ …   Wikipédia en Français

  • Duché du Limbourg — Duché de Limbourg Pour les articles homonymes, voir Limbourg. Carte du Duché de Limbourg[ …   Wikipédia en Français

  • Brabant (homonymie) — Brabant Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Armes des ducs de Brabant Dans l histoire : La province caro …   Wikipédia en Français

  • Brabant-du-Nord — Brabant Septentrional Pour les articles homonymes, voir Brabant. Brabant Septentrional Provincie Noord Brabant …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”