Chretiens d'orient

Christianisme oriental

Christianisme
Religions abrahamiques (arbre)
Judaïsme · Christianisme · Islam
Courants

Arbre du christianisme
Grandes confessions :
Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme

Fondements religieux
Théologie chrétienne
Pratiques
Spécificités
Constructions religieuses

Baptistère · Basilique · Cathédrale · Chapelle · Collégiale · Église · Monastère · Temple

Symboles

Chrisme · Croix chrétiennes · Deo optimo maximo · Ichtus · Rose de Luther

Voir aussi
  • Catégories : Christianisme · Branche du christianisme
  • Portails : Religions et croyances · Christianisme
 Cette boîte : voir • disc. • mod. 

Le christianisme oriental est le christianisme tel qu'il s'est développé à partir des provinces orientales de l'Empire romain (Grèce, Proche-Orient, Égypte). Ces rites se sont notamment étendus au Moyen-Orient, en Europe orientale, en Arménie, en Inde du Sud, en Éthiopie... Il se caractérise (par opposition au christianisme occidental, notamment au catholicisme romain) par une organisation non centralisée, par la place de la culture et de la langue grecques et par la multiplicité des dénominations et des pratiques.

Sommaire

Origine historique

Le christianisme est né et s'est d'abord développé dans la partie orientale de l'Empire romain. À côté de Rome (qui fait remonter la fondation de son Église à l'apôtre Pierre), les villes de Jérusalem, d'Antioche et d'Alexandrie jouent le rôle de capitales ecclésiastiques. En 330, l'empereur Constantin Ier transfère la capitale de l'empire de Rome à Constantinople (rebaptisée Nea Roma / Nouvelle Rome), qui devient un grand foyer intellectuel. Le premier concile de Constantinople en 381 place le siège de Constantinople au second rang, juste après celui de Rome.

On aboutit alors à ce qui est connu sous le nom de Pentarchie : les cinq centres historiques de Rome, Constantinople, Alexandrie, Antioche et Jérusalem (dans leur ordre de préséance et de primauté). En dehors de l'Empire romain, les chrétiens étaient libres de s'organiser en Églises indépendantes. Ce fut notamment le cas de l'Église arménienne et de l'Église géorgienne.

L'Orient chrétien va ensuite connaître plusieurs controverses christologiques, ainsi que des crises et bouleversements idéologiques et politiques, qui expliquent la situation d'aujourd'hui.

Les familles d'Églises orientales

Les chrétiens orientaux d'aujourd'hui ont un héritage historique et culturel commun, mais ils ont également connu de nombreuses divisions et recompositions, souvent plus politiques que religieuses.

Les Églises orientales peuvent être regroupées en quatre ensembles, qui forme chacun une « communion » :

Église apostolique assyrienne de l'Orient (Église malabare orthodoxe) · Ancienne Église de l'Orient

Église copte orthodoxe (Église orthodoxe britannique) · Église éthiopienne orthodoxe · Église érythréenne orthodoxe
Église syriaque orthodoxe (Église syro-malankare orthodoxe) · Église malankare orthodoxe · Église malabare indépendante (Église syro-orthodoxe francophone)
Église apostolique arménienne (Catholicossat de tous les Arméniens, Catholicossat de Cilicie)

Églises autocéphales :
Constantinople · Alexandrie · Antioche · Jérusalem  · Russie · Géorgie · Serbie · Roumanie
Bulgarie · Chypre · Grèce · Albanie · Pologne · Tchéquie-Slovaquie · Amérique*
Églises autonomes :
Sinaï · Finlande · Estonie (Patr. œcuménique)* · Estonie (Patr. Moscou)*
Ukraine (Patr. Moscou)* · Moldavie (Patr. Moscou)* · Lettonie (Patr. Moscou)*
Biélorussie (Patr. Moscou)* · Bessarabie* · Ohrid* · Japon* · Chine* · Égl. russe hors frontières
Églises indépendantes non canoniques :
Ukraine (Patr. Kiev) · Ukraine (Égl. autocéphale) · Macédoine
Monténégro · Biélorussie (Égl. autocéphale) · Égl. vieille-ritualiste russe

* Église dont l'autocéphalie ou l'autonomie n'est pas universellement reconnue.

tradition alexandrine / abyssinienne :
Église catholique copte · Église catholique éthiopienne
tradition syriaque :
Église catholique syriaque (Proche-Orient) · Église maronite (Liban) · Église catholique chaldéenne (Irak)
Église catholique syro-malabare (Kerala, Inde) · Église catholique syro-malankare (Kerala, Inde)
tradition arménienne : Église catholique arménienne
tradition byzantine :
Égl. gr.-catholique melkite · Égl. gr.-catholique ukrainienne · Égl. gr.-catholique roumaine · Égl. gr.-catholique ruthène
Égl. catholique byzantine · Égl. gr.-catholique slovaque · Égl. gr.-catholique tchèque · Égl. gr.-catholique hongroise
Égl. gr.-catholique bulgare · Égl. gr.-catholique croate · Égl. gr.-cath. serbo-monténégrine · Égl. gr.-catholique macédonienne · Égl. gr.-catholique russe · Égl. gr.-catholique biélorusse · Égl. gr.-catholique albanaise · Égl. catholique italo-albanaise · Égl. gr.-catholique hellène · Comm. gr.-catholique géorgienne

Quelques Églises orientales se rattachent également à l'ensemble des Églises protestantes, notamment en Inde (par exemple, l'Église malankare Mar Thoma).

Évolution récente

Proche-et-Moyen-Orient

La tendance des dernières décennies est celle d'une émigration des chrétiens des pays du Proche-et-Moyen-Orient vers l'Europe occidentale, l'Amérique du Nord, l'Australie. Aujourd'hui, certaines Églises orientales peuvent pratiquement être considérées comme des « Églises en diaspora », à l'exemple de l'Église apostolique assyrienne de l'Orient dont le primat et la majorité des fidèles sont aujourd'hui installés en Occident.

Ces départs de zones traditionnellement chrétiennes peuvent avoir différentes causes, économiques, politiques ou religieuses.

Les communautés une fois installées en Occident peuvent connaître des évolutions très diverses : de l'assimilation et la perte de l'identité culturelle et religieuse à la réaffirmation et au renouveau de cette identité.

Europe orientale

La fin de l'Union soviétique et de la domination russo-soviétique en Europe centrale et orientale a permis une nouvelle liberté religieuse et un renouveau des Églises orthodoxes et catholiques orientales dans cette région. Cela ne va pas sans situations conflictuelles.

Cathédrale Ste-Sophie à Kiev

La situation est particulièrement complexe en Ukraine avec notamment la restauration de l'Église grecque-catholique (qui avait été liquidée en 1946 au bénéfice de l'Église orthodoxe russe) et la création de plusieurs Églises orthodoxes. La tension est souvent vive du fait de conflits à propos d'attribution-restitution de lieux de culte. L'Église orthodoxe russe, pour qui l'Ukraine fait partie de son territoire canonique traditionnel et qui se considère comme étant la seule héritière légitime de l'ancienne Rus' kievienne, suit cette évolution avec intérêt et préoccupation. Des évolutions similaires peuvent être observées en Biélorussie (où la liberté religieuse est très relative), en Moldavie et dans les pays baltes.

La Russie elle-même connaît de nombreux débats et situations conflictuelles (rôle et positionnement de l'Église orthodoxe officielle et de ses dirigeants pendant la période soviétique, rapports avec l'Église orthodoxe russe hors frontières, développement de l'Église grecque-catholique russe, sortie de la clandestinité de l'« Église des catacombes », encadrement de la diaspora russe en Occident…).

Europe occidentale et reste du monde occidental

L'arrivée de nouveaux immigrés orientaux en provenance du Proche-et-Moyen-Orient ou d'Europe orientale a renforcé et renouvelé les communautés chrétiennes orientales déjà installées et souvent bien intégrées. Deux tendances sont perceptibles, notamment dans les communautés orthodoxes : garder et transmettre le patrimoine culturel et linguistique ou s'adapter à la nouvelle situation. On voit ainsi se multiplier les paroisses de langue française ou de langue anglaise. De même, on voit se développer des expériences d'occidentalisation rituelle. Enfin, toujours chez les orthodoxes, on perçoit une volonté de clarification juridictionnelle (organisation des Églises sur un principe « territorial » et non pas « national »).

Voir aussi

Liens internes

  • Liste alphabétique des articles sur les chrétiens d'Orient
  • Index thématique des articles sur les chrétiens d'Orient
  • Bibliographie relative aux chrétiens d'Orient
  • Chrétiens d'Orient

Liens externes

Bibliographie

Article connexe : Projet:Chrétiens d'Orient/Bibliographie.
  • Julius Assfalg et Paul Krüger, Petit dictionnaire de l'Orient chrétien, Brepols, Turnhout, 1991 (ISBN 2503500625)
  • Ghislain Brunel (dir.), La présence latine en Orient au Moyen Âge, Centre historique des Archives nationales / Champion (col. Documents inédits des Archives nationales), Paris, 2000 (ISBN 2745304097)
  • Alain Ducellier, Byzance et le monde orthodoxe, Armand Colin (col. U), Paris, 1997 (3e éd.) (ISBN 2200015216)
  • Alain Ducellier, Chrétiens d'Orient et Islam au Moyen Âge VIIe-XVe siècle, Armand Colin (col. U), Paris, 1999 (ISBN 2200014481)
  • Anne-Marie Eddé, Françoise Micheau et Christophe Picard, Communautés chrétiennes en pays d'Islam du début du VIIe siècle au milieu du XIe siècle, SEDES, Paris, 1997 (ISBN 2718190353)
  • Bernard Heyberger, Chrétiens du monde arabe : un archipel en terre d'Islam, Autrement (col. Mémoires), Paris, 2003 (ISBN 2746703904)
  • Bernard Heyberger, Les chrétiens du Proche-Orient au temps de la réforme catholique, École française de Rome, Rome, 1994 (ISBN 2728303096)
  • Raymond Janin, Les Églises et les rites orientaux, Letouzey & Ané, Paris, 1997 (ISBN 2706302062) (5e éd. avec compléments bibliographiques, 1re éd. 1922)
  • Pierre Maraval, Lieux saints et pèlerinages d'Orient : histoire et géographie, des origines à la conquête arabe, Cerf, Paris, 1985 (ISBN 2204022144)
  • Pierre Maraval, Le christianisme de Constantin à la conquête arabe, Presse universitaire de France, Paris, 2001 (ISBN 2130515959) (1re éd. en 1997)
  • Jean Meyendorff, Unité de l'Empire et divisions des chrétiens : l'Église de 450 à 680, Cerf, Paris, 1993 (ISBN 2204046469)
  • Jean Meyendorff et Aristeides Papadakis, L'Orient chrétien et l'essor de la papauté : l'Église de 1071 à 1453, Cerf, Paris, 2001 (ISBN 2204066710)
  • Frédéric Pichon, Voyage chez les chrétiens d’Orient, Presses de la Renaissance, Paris, 2006 (ISBN 2750900913)
  • Jean Richard, La papauté et les missions d'Orient au Moyen Âge (XIIIe-XVe siècles), École française de Rome, Rome, 1998 (ISBN 2728305196)
  • Jean-Pierre Valognes, Vie et mort des Chrétiens d'Orient, Fayard, Paris, 1994 (ISBN 2213030642)
  • Mahmoud Zibawi, Orients chrétiens, Desclée de Brouwer, Paris, 1995 (ISBN 2220036006)
  • Portail du christianisme Portail du christianisme
  • Portail des chrétiens d’Orient Portail des chrétiens d’Orient
  • Portail des religions et croyances Portail des religions et croyances
Ce document provient de « Christianisme oriental ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chretiens d'orient de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chrétiens d'Orient — L expression « chrétiens d Orient » recouvre des acceptions différentes. Au sens large, elle désigne tous les chrétiens non latins, c est à dire les chrétiens orthodoxes et ceux du Proche et Moyen Orient. On y inclut aussi les minorités …   Wikipédia en Français

  • Chretiens de la peninsule Arabique — Chrétiens de la péninsule Arabique Église Sainte Marie du Rosaire à Doha au Qatar Les chrétiens de la péninsule Arabique (Arabie saoudite, Bahreïn, Émirats arabes unis, Koweït …   Wikipédia en Français

  • Chretiens du Liban — Chrétiens du Liban Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants Arbre du christianisme Grandes confessions : Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme …   Wikipédia en Français

  • Chrétiens De La Péninsule Arabique — Église Sainte Marie du Rosaire à Doha au Qatar Les chrétiens de la péninsule Arabique (Arabie saoudite, Bahreïn, Émirats arabes unis, Koweït …   Wikipédia en Français

  • Chrétiens Du Liban — Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants Arbre du christianisme Grandes confessions : Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme …   Wikipédia en Français

  • Chrétiens de la péninsule arabique — Église Sainte Marie du Rosaire à Doha au Qatar Les chrétiens de la péninsule Arabique (Arabie saoudite, Bahreïn, Émirats arabes unis, Koweït …   Wikipédia en Français

  • Chrétiens du liban — Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants Arbre du christianisme Grandes confessions : Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme …   Wikipédia en Français

  • Chretiens d'Irak — Chrétiens d Irak Église apostolique arménienne dans le village d Avzrog dans le Nord de l Irak …   Wikipédia en Français

  • Chrétiens d'Iraq — Chrétiens d Irak Église apostolique arménienne dans le village d Avzrog dans le Nord de l Irak …   Wikipédia en Français

  • ORIENT (QUESTION D’) — La succession d’événements historiques connus sous le nom de «Question d’Orient», auxquels on donne comme point de départ la signature du traité de Kutchuk Kaïnardja en 1774 et comme point terminal le traité de Lausanne de 1923, gravite… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”