Bede le Venerable

Bède le Vénérable

Bède le Vénérable dans les Chroniques de Nuremberg

Bède (en latin et en saxon Bæda ou Beda, en anglais Bede), dit le Vénérable, né vers 672 en Northumbrie, est un moine et lettré anglo-saxon. Il a été proclamé docteur de l'Église.

Orphelin, il entre au monastère de Jarrow en 680, où il restera jusqu'à sa mort en 735. Il embrassa toutes les sciences de son temps. Fondateur du comput, il fut l'homme le plus distingué de son siècle. Il refusa les propositions du pape Sergius qui l'appelait à Rome.

Il est l’auteur d’ouvrages techniques qui devaient former le socle d’un savoir scientifique médiéval, en plus de quarante livres, dans un latin impeccable. Il fait montre d’une grande culture, éclectique et homogène, celle des monastères « romains » d'après le concile de Whitby.

Le tombeau de Bède le Vénérable est situé dans la crypte de la cathédrale de Durham, au nord de l'Angleterre.

Sommaire

Biographie

De culture et de langue latines, il est l'auteur d'une œuvre considérable. Très populaire en Europe durant tout le Moyen Âge, Bède est aujourd'hui surtout connu comme l'historien des Angles par son œuvre maîtresse, Historia ecclesiastica gentis anglorum (Histoire ecclésiastique du peuple anglais), achevée en 731 ou en 732.

À côté de son Histoire, Bède, amateur de patristique, rédigea plusieurs ouvrages de mathématiques et de philosophie, conformément aux cursus de l'enseignement classique des arts libéraux (trivium et quadrivium). Ses écrits sont émaillés de citations de Pline le jeune, de Virgile, de Lucrèce, d'Ovide, etc. Il connaissait le grec, et son latin est fluide et agréable, surtout dans ses commentaires de l'Ancien et du Nouveau Testament. Il a traduit l'Évangile selon saint Jean en langue anglo-saxonne.

Il est le fondateur du comput, science de la datation et du calcul de la date des fêtes mobiles, comme Pâques, dans la religion chrétienne.

Bède est le témoin de la naissance d'une véritable Église anglo-saxonne sur l'île de Bretagne : celle-ci, reconnue par Rome et soutenue par le siège apostolique face à l'Église écossaise, surtout depuis le synode de Whitby en 664, est devenue au temps de Bède une pépinière de missionnaires qui partent sur le continent pour évangéliser les Frisons et les Saxons.

Prenant acte de l'évangélisation — récente — de son peuple, Bède rédige alors une Histoire dans laquelle il décrit à la fois la naissance de cette Église et la naissance du peuple anglais (à travers sa foi orthodoxe), dans une perspective chrétienne qui est celle du salut : païens partis d'un bout du monde, les Anglais vont retourner en Germanie pour évangéliser les leurs.

Maillon entre l’historiographie augustinienne, l’érudition d’Isidore de Séville et l’œuvre d’Othon de Freising, il intéresse doublement l’historien, comme source d’abord, mais aussi comme lointain confrère. Car chez lui, l’histoire n’est pas qu’hagiographie : à l’école d’Eusèbe de Césarée, prototype de l’historiographe chrétien, il recherche l’unité politique de la nouvelle Jérusalem anglo-saxonne et pour cela, se livre à une remise en ordre d’un passé fondateur. Tel est l’objet de son Histoire ecclésiastique du peuple anglais, destin d’une île, d’un peuple et d’une foi, de la conquête romaine à la christianisation. Son style contraste avec les raffinements très à la mode des Irlandais, riche en néologismes et en ornements de toutes nature. Chez lui tout est esprit de synthèse, de clarté et de fluidité, bien qu’il manie l’allégorie et qu’il ait le goût du symbole. Marqué par les écrits patristiques, son œuvre semble délibérément impersonnelle, exception faite de son Histoire ecclésiastique, écrite tardivement.

Bède ne reçut le qualificatif de Vénérable qu'au IXe siècle et fut proclamé docteur de l'Église en 1899 par Léon XIII. On l'honore le 25 mai.

Œuvre

Commons-logo.svg

Il a laissé beaucoup d'écrits sur l'histoire, la rhétorique, la théologie et la philosophie.

En science, Bède se penche en particulier sur l’étude de la mesure du temps. Dans son comput, Bède détaille deux types de calendriers qu'il est le premier en Occident à présenter, et introduit pour la première fois le système de datation prenant comme référence la naissance du Christ à partir des calculs de Denys le Petit.

Bède employait, pour l'interprétation de la Bible, la méthode des quatre sens de l'Écriture de la tradition judaïque, transposée par Origène dans le christianisme.

Oeuvres

Voir aussi

Bibliographie

Sources primaires

  • L'Histoire ecclésiastique du peuple anglais (H.E.), de nos jours l'oeuvre le plus connu de Bède, a été traduite en français et est disponible en trois éditions différentes :
    • Bède le Vénérable, Histoire ecclésiastique du peuple anglais (les 5 livres de l’H.E. en un seul volume), trad. du latin et présenté par Philippe Delaveau. L'aube des peuples. Gallimard, 1995. (ISBN 2-07-073015-8)
    • Bède le Vénérable, Histoire ecclésiastique du peuple anglais, 2 tomes (comportant les 5 livres de l’H.E.), trad., prés. & notes par Olivier Szerwiniack, Florence Bourgne, Jacques Elfassi, Mathieu Lescuyer et Agnès Molinier. La Roue à livres. Paris : Belles Lettres, 1999. 2e tirage 2004, avec beaucoup de notes, (ISBN 2-252-33935-3).
    • Bède le Vénérable, Histoire ecclésiastique du peuple anglais, 3 tomes (comportant les 5 livres de l’H.E.), intro. et notes par André Crépin, texte critique par Michael Lapidge, trad. par Pierre Monat et Philippe Robin. Sources chrétiennes n° 489, 490, 491. Paris : Cerf, 2005. En latin et en français. [1]
  • Un ouvrage exégétique est disponible en édition bilingue (latin/français) :
    • Bède le Vénérable, Le Tabernacle, texte critique par D. Hurst, trad. par Christophe Vuillaume. Sources chrétiennes n° 475. Paris : Cerf, 2003.[2].

Sources secondaires

  • Stéphane Lebecq, Michel Perrin, Olivier Szerwiniack, éds., Bède le Vénérable : entre tradition et postérité / The Venerable Bede: Tradition and Posterity. Histoire de l’Europe du Nord-Ouest n° 34. Lille : C.E.G.E.S., Université Charles de Gaulle, 2001. Près de 30 articles, écrits en français ou en anglais par les plus grands spécialistes de Bède (entre autres, Jacques Elfassi, Georges Tugène, George Hardin Brown, Scott DeGregorio, Arthur G. Holder, Jennifer O’Reilly, Walter Goffart, John Contreni, André Crépin, Sharon Rowley...) (ISBN 2-905637-39-0)
  • Georges Tugène, L’image de la nation anglaise dans l’Histoire Ecclésiastique de Bède le Vénérable. Strasbourg : Presses universitaires de Strasbourg, 2001.
  • Olivier Szerwiniack, « Les relations entre l’Irlande et l’Angleterre dans l’Histoire ecclésiastique de Bède le Vénérable », dans Un espace colonial et ses avatars : naissance d’identités nationales : Angleterre, France, Irlande (Ve-XVe siècles), dir. Florence Bourgne, Leo Carruthers et Arlette Sancery. Paris : Presses universitaires Paris-Sorbonne, 2008. pp. 19-39.
  • Peter Brown, L’Essor du christianisme occidental, collection « Faire l’Europe », Seuil, 1997.
  • Bernard Guénée, Histoire et culture historique dans l’Occident médiéval, Aubier, 1980.
  • Bernard Merdrignac, article « Saint Colomba », Histoire des saints et de la sainteté chrétienne, t.IV, Hachette, 1986.

Articles connexes

Liens externes

Source partielle

« Bède le Vénérable », dans Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang [sous la dir. de], Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, 1878 [détail des éditions]  (Wikisource)

  • Portail du christianisme Portail du christianisme
  • Portail de la philosophie Portail de la philosophie

Ce document provient de « B%C3%A8de le V%C3%A9n%C3%A9rable ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bede le Venerable de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bède le Vénérable — Le Vénérable Bède traduit Jean, par James Doyle Penrose (1902). Naissance vers 672/673 près de Sunderland Décès 26 mai …   Wikipédia en Français

  • Bède Le Vénérable — dans les Chroniques de Nuremberg Bède (en latin et en saxon Bæda ou Beda, en anglais Bede), dit le Vénérable, né vers 672 en Northumbrie, est un moine et lettré …   Wikipédia en Français

  • Bède le vénérable — dans les Chroniques de Nuremberg Bède (en latin et en saxon Bæda ou Beda, en anglais Bede), dit le Vénérable, né vers 672 en Northumbrie, est un moine et lettré …   Wikipédia en Français

  • BÈDE LE VÉNÉRABLE — On le considère aujourd’hui comme le premier historien de l’Angleterre, et pourtant Bède le Vénérable fut avant tout, pour les siècles qui l’ont immédiatement suivi, l’auteur de quelques ouvrages techniques qui fondèrent la culture littéraire,… …   Encyclopédie Universelle

  • Bède le Vénérable —     Au VIe et au VIIe siècle, en Angleterre, une fois que les invasions anglo saxonnes furent terminées par l’assujettissement d’une partie du pays aux envahisseurs, se prépara, avec la diffusion du christianisme, le mouvement qui devait aboutir… …   Philosophie du Moyen Age

  • Saint Bède le Vénérable — Bède le Vénérable Bède le Vénérable dans les Chroniques de Nuremberg Bède (en latin et en saxon Bæda ou Beda, en anglais Bede), dit le Vénérable, né vers 672 en Northumbrie, est un moine et lettré …   Wikipédia en Français

  • Bède — le Vénérable Bède le Vénérable dans les Chroniques de Nuremberg Bède (en latin et en saxon Bæda ou Beda, en anglais Bede), dit le Vénérable, né vers 672 en Northumbrie, est un moine et lettré …   Wikipédia en Français

  • vénérable — [ venerabl ] adj. et n. • 1200; lat. venerabilis ♦ Littér. ou plaisant Digne de vénération. « Un vénérable vieillard orné d un cornet acoustique » (Martin du Gard). Par ext. D un âge vénérable : très vieux. ⇒ respectable. Cette vénérable… …   Encyclopédie Universelle

  • Venerable — Vénérable Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Vénérable fait référence aux concepts et objets suivant : Dans le catholicisme, vénérable est un titre donné à une personne dont le… …   Wikipédia en Français

  • Vénérable (homonymie) — Vénérable Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Vénérable fait référence aux concepts et objets suivant : Dans le catholicisme, vénérable est un titre donné à une personne dont le… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”