Eusebe de Cesaree


Eusebe de Cesaree

Eusèbe de Césarée

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eusèbe.
Eusèbe de Césarée

Eusèbe Pamphile de Césarée, en grec ancien Εὐσέϐιος, en latin Eusebius Pamphili (~265– ~340) est un prélat grec, écrivain, théologien et apologète chrétien. Père de l'histoire ecclésiastique, proche de l'arianisme, il n'est pas reconnu comme un Père de l'Église mais ses écrits historiques ont une importance capitale pour la connaissance des trois premiers siècles de l'histoire chrétienne.

Sommaire

Biographie

La date de sa naissance n'est pas connue. On ne peut la fixer qu'approximativement, soit entre 275 et 280 (Preuschen[1]), soit plutôt entre 260 et 265 (Lightfoot, Harnack[2], Schwartz[3], Bardenhewer).Il fut élu évêque à Césarée de Palestine vers 313. Élève de Pamphile de Césarée[4] (c'était un Phénicien qui avait étudié à Alexandrie et qu'on avait fait prêtre de Césarée. Il avait recueilli la bibliothèque créée par Origène à Césarée et l'avait enrichie de ses propres acquisitions ou par des copies auxquelles Eusèbe dut travailler), jeune homme, il vit Dioclétien et Constantin côte à côte[5], victime de la persécution de Dioclétien, et fervent disciple d'Origène, il fut un proche de l'empereur Constantin Ier, qu'il flatta beaucoup dans la Vie qu'il lui consacra. Il noua des liens avec plusieurs des principales figures de l'arianisme, sans qu'on puisse pour autant le compter comme arien à proprement parler. Théoricien de l'Empire chrétien et de la mission divine confiée à Constantin, mais théologien peu sûr, il montre une inclination pour l'arianisme. Il souscrit cependant au symbole de Nicée en 325 avant de se rallier peu après aux adversaires les plus virulents d'Athanase d'Alexandrie puis participer au concile de Tyr en 335, au cours duquel ce dernier, défenseur de l'orthodoxie, fut condamné.

L'historien

Eusèbe est le créateur de l'Histoire ecclésiastique genre appelé aussi historia ou historiae (Θεοφάνεια / Theopháneia, histoire de l'Église). Il travaille sur une abondante documentation et, à la manière des historiens modernes, inclut dans son ouvrage des extraits des documents qu'il a utilisés (par exemple, des lettres de Constantin). Son récit est le plus souvent rationnel et précis. Néanmoins, ce n'est pas un historien objectif : comme il l'indique lui-même, il fait œuvre d'apologiste et de propagande pour le christianisme et il omet sciemment certaines informations :

« Mais nous mentionnerons généralement dans cette histoire uniquement les événements qui peuvent être utiles d'abord à nous-mêmes, ensuite à la postérité. » (VIII, 2, 3)

Il est à ce titre l'auteur (et l'unique source) de la liste des 12 premiers papes qui est considérée comme apocryphe par la plupart des historiens[réf. nécessaire].

Eusèbe a aussi composé une Chronique, liste datée d'évènements de la Création à 303 (l'original grec de cette Chronique, hormis quelques fragments, est perdu ; il ne reste qu'une version arménienne et la traduction de Jérôme), une Vie de Constantin (on a parfois douté qu'il en fût l'auteur) très élogieuse et deux Éloges de Constantin. C'est donc une source très importante sur le règne de cet empereur.

Plusieurs auteurs chrétiens du IVe siècle et des siècles suivants ont traduit en latin et prolongé son œuvre : Rufin d'Aquilée, pour l'HE, Jérôme de Stridon pour la Chronique, ou l'ont continuée en grec Philostorge, Socrate le Scolastique, Sozomène, Théodoret.

Le théologien

Eusèbe est l'auteur d'une œuvre théologique abondante et importante. Son ouvrage principal s'intitule Préparation évangélique (Εὐαγγελικῆς Ἀποδείξεως Προπαρασκευή), qui vise à prouver la supériorité du christianisme, sur le plan philosophique, par rapport au paganisme. Dans la Démonstration évangélique il montre que la Loi mosaïque n'était qu'une préparation à la venue du Christ et que les prophéties ont été accomplies dans le Christ.

L'hagiographe

Dans les Martyrs de Palestine, il raconte plusieurs martyres du temps de Dioclétien, au début du IVe siècle siècle[6].Il a en outre rapporté le récit du martyr de Blandine de Lyon, dans son Histoire Ecclésiatique[7]

Œuvres

  • La Préparation évangélique ( 15 Livres )
  • La Démonstration évangélique ( 20 Livres dont il reste 1-10 et fragment Livre 15)
  • Introduction générale élémentaire ( 10 Livres dont nous sont parvenus 6-9)
  • Contre le néo-platonicien Porphyre ( 25 Livres, perdus)
  • Sur la Théophanie ( conservé en syrien)
  • Contre Hiéroclès
  • La Théologie politique de l`empire chrétien
  • Apologie pour Origène
  • Histoire ecclésiastique
  • Vie de Constantin
  • Commentaire des Psaumes
  • Commentaire d' Isaïe
  • Problèmes et solutions sur les Evangiles ( dont nous est parvenu un extrait)
  • Canons'
  • Traité sur la fête de Pâques ( dont nous est parvenu un long fragment)
  • Onomasticon ( 4° partie d'un ouvrage géographique biblique : catalogue de noms de lieu )
  • Deux traités dogmatiques
    • Contre Marcel
    • Sur la théologie ecclésiastique
  • Lettres et Sermons
  • Chronique d'Horose (?)

Bibliographie

Éditions scientifiques

Clavis Patrum Græcorum 3465-3507.

Traductions françaises

  • Contre Hiéroclès, trad., Cerf, coll. "Sources chrétiennes", 1987, 244 p.
  • Histoire ecclésiastique, trad., Cerf, coll. "Sources chrétiennes". Livre I : trad. Édouard Des Places, 1974, 354 p. Livres II-III : trad. Édouard Des Places, 1976, 300 p. Livres I-IV : t. 1, 1986, 440 p. Livres V-VII : t. 2, 4° éd. 1994, 480 p. Livre VII : trad. Guy Schroeder et Éourad Des Places, 1975, 352 p. Livres VIII-X : t. 3, 4° éd. 1993, 372 p. Livre XI : trad. Geneviève Favrelle et Édouard Des Places, 1982, 410 p. Livres XII-XIII : trad. Édouard Des Places, 1983, 512 p. Livres XIV-XV : trad. Édouard Des Places, 1987, 460 p.

Études sur Eusèbe de Césarée

  • V. Hély, Eusèbe de Césarée, premier historien de l'Église, Pais, 1877.
  • T. D. Barnes, Constantine and Eusebius, Cambridge (Mass.), 1981.


Liens externes

Oeuvres d'Eusèbe de Césarée

Références

  1. E. Preuschen, dans Realencyklopädie fur protestantische Theologie, t. V (Leipzig, 1898)
  2. A. von Harnack, Die Chronologie der altchristlichen Literatur, t. II (Leipzig, 1904), p. 106-127
  3. Ed. Schwartz, dans Realencyklopädie der classischen Altertumswissenschaft, de Pauly et Wissowa, t. IV (Stuttgart, 1907)
  4. Hist. eccl, VII, xxxii, 25
  5. Vie de Const., I, xix, traduction Cousin.
  6. Précis de patrologie / B. Altaner - Salvator - 194 - Page 187
  7. in Lettre des chrétiens de Vienne et de Lyon à leurs frères d’Asie et de Phrygie (H. E. V, Prologue 1-4 ; chapitres 1-4 [http://www.sources-chretiennes.mom.fr/index.php?pageid=martyrs_lyon Texte en ligne sur le site Sources Chrétiennes

A propos d'Eusèbe

Articles connexes

  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
  • Portail du christianisme Portail du christianisme
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
Ce document provient de « Eus%C3%A8be de C%C3%A9sar%C3%A9e ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Eusebe de Cesaree de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Eusèbe De Césarée — Pour les articles homonymes, voir Eusèbe. Eusèbe de Césarée Eusèbe Pamphile de Césarée, en grec ancien …   Wikipédia en Français

  • Eusèbe de césarée — Pour les articles homonymes, voir Eusèbe. Eusèbe de Césarée Eusèbe Pamphile de Césarée, en grec ancien …   Wikipédia en Français

  • EUSÈBE DE CÉSARÉE — (265 env. av. 341) Né probablement à Césarée de Palestine, Eusèbe restera fidèle à cette ville jusqu’à sa mort, d’abord comme collaborateur du prêtre Pamphile, qui avait recueilli et enrichi la bibliothèque léguée par Origène à Césarée, puis… …   Encyclopédie Universelle

  • Eusèbe de Césarée — Pour les articles homonymes, voir Eusèbe. Eusèbe de Césarée Eusèbe de César …   Wikipédia en Français

  • Cesaree — Césarée Pour les articles homonymes, voir Césarée (homonymie). Césarée …   Wikipédia en Français

  • Césarée de Palestine — Césarée Pour les articles homonymes, voir Césarée (homonymie). Césarée …   Wikipédia en Français

  • Eusebe — Eusèbe Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Eusèbe est un nom propre qui peut désigner : Sommaire 1 Prénom et étymologie 2 Saints chrétiens …   Wikipédia en Français

  • Eusèbe d'Émèse — Eusèbe d Émèse, né à Édesse vers 300, mort avant 359, évêque d Émèse, était un théologien anti nicéen disciple d Eusèbe de Césarée. Il était d origine syriaque mais d éducation grecque. Après des études en Palestine auprès d Eusèbe et de… …   Wikipédia en Français

  • Césarée — Pour les articles homonymes, voir Césarée (homonymie). Césarée Tour de Straton Césarée …   Wikipédia en Français

  • Eusèbe — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Eusèbe est un nom propre qui peut désigner : Sommaire 1 Prénom et étymologie 2 Saints chrétie …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.