Ovide
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Ovid.
Ovide
Profil d'Ovide
Profil d'Ovide

Nom de naissance Publius Ovidius Naso en latin
Activités Ecrivain Poète
Naissance 20 mars 43 av. J.-C.
Sulmona
Décès 17 ap. J.-C.
Tomis
Langue d'écriture Latin
Œuvres principales

Ovide, en latin Publius Ovidius Naso, né le 20 mars 43 av. J.-C. à Sulmona, dans le centre de l'Italie et mort en 17 ap. J.-C., en exil à Tomis (l'actuelle Constanţa en Roumanie), est un poète latin qui vécut durant la période qui vit la naissance de l'Empire romain. Son surnom Naso lui vient de son nez proéminent (tout comme Cicéron, dont le surnom signifie pois chiche, qu'il devait à la verrue d'un de ses ancêtres). Il naît un an après l'assassinat de Jules César, est adolescent lorsque Auguste s'empare du pouvoir pour transformer la République en Empire, et meurt trois ans après ce premier empereur.

Sommaire

Vie

Issu d'une famille aisée, Ovide étudie la rhétorique à Rome. Délaissant très tôt les carrières juridique et administrative, il connaît la célébrité grâce à ses recueils de poèmes, les Amours, les Héroïdes, l'Art d'aimer et les Remèdes à l'amour. A l'âge de dix-huit ans, son père lui permet d'aller voyager à Athènes, voyage qui le marquera et alimentera ses œuvres (notamment Les Métamorphoses). Après l'âge de quarante ans, il abandonne la poésie érotique pour écrire les Métamorphoses, poème de 12 000 hexamètres dactyliques répartis en quinze livres et reprenant les récits de la mythologie grecque et romaine.

Le 19 novembre[réf. nécessaire] de l'an 8 ap. J.-C., Ovide est exilé sur les bords du Pont-Euxin (aujourd'hui la mer Noire), à Tomis, par décision d'Auguste, pour des motifs qui nous sont inconnus. Diverses hypothèses ont été émises sur les causes de cette relégation. L'une d'elles est que le prétexte aurait été la prétendue immoralité de L'Art d'aimer. Il faut rappeler que le règne d'Auguste est marqué par un fort conservatisme moral, comme en témoigne par exemple la promulgation de la Lex Iulia. On a aussi avancé qu'une relation amoureuse entre la fille d'Auguste — Julie — et le poète aurait déplu à l'empereur[1] ou enfin, que ce dernier fut surpris un jour par Ovide alors qu'il avait un comportement équivoque avec le jeune Heinsius[2]. Exilé n'est pas banni : c'est avec ses biens et ses esclaves qu'Ovide arriva à Tomis le 9 mai[réf. nécessaire] de l'an 9 ap. J.-C. et c'est dans ce lieu éloigné de Rome, sur une île proche de la côte (mais qui se trouve aujourd'hui dans une lagune au nord de Constanţa) qu'il bâtit sa villa et qu'il passa les dernières années de sa vie. Néanmoins, il y conserva tous ses droits en tant que citoyen romain, ce qui est extrêmement rare pour un exilé. Il y écrivit d'ultimes vers : les Tristes et les Pontiques, qui contiennent des confidences pleines de mélancolie où s'expriment sa nostalgie, sa douleur et sa détresse d'exilé. Ovide tente en vain de revenir à Rome. Il écrit un traité de pêche et un pamphlet intitulé Ibis, ainsi que quelques descriptions des Thraces vivant autour de Tomis. Après sa mort, malgré son souhait, sa famille ne put rapatrier son corps et il fut, selon toute vraissemblance, enseveli à Tomis.

Genres littéraires pratiqués

Ovide. Fresque de Luca Signorelli, chapelle Saint-Brice, cathédrale d'Orvieto, XVe siècle.

Œuvres

Ovide comparant l'univers à un œuf, enluminure pour Les Métamorphoses, Flandre, XVe siècle
  • Les Amours
  • Les Héroïdes
  • L'Art d'aimer
  • Les Fards ou Soins du visage
  • Remèdes à l'amour
  • Les Métamorphoses
  • Les Fastes
  • Les Tristes
  • Les Pontiques
  • Épîtres
  • Médée (tragédie perdue)
  • Les Halieutiques
  • Consolation à Livie Augusta
  • L’Ibis
  • Le Noyer
  • Épigrammes sur les Amours et les Métamorphoses

Notes et références

  1. Cette hypothèse a été formulée par Gaston Boissier dans son étude consacrée à l'exil d'Ovide.
  2. Les Tristes d'Ovide, mises en français par l'abbé Lezeau avec le soutien de l'abbé Bignon académicien, A Bruxelles, 1761, p. VI (préface).

Bibliographie

Consulter la liste des éditions des œuvres de cet auteur liste des éditions

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

Traduction française seule

Texte latin seul

Études savantes

  • Salomon Reinach, « La divination à Rome et l’exil d’Ovide », Revue de philologie, 1910 Lire en ligne sur le site Psychanalyse-Paris
  • Jean-Yves Maleuvre :
    • Jeux de masques dans l'élégie latine : Tibulle, Properce, Ovide, Peeters - Société des Études Classiques, Louvain/Namur, 1998.
    • La Mort de Virgile d’après Horace et Ovide, J. Touzot, Paris, 1999 (2e édition).
  • Xavier Darcos, Ovide et la mort, P.U.F., 2009.
  • Anne Videau, La Poétique d'Ovide de l'élégie à l'épopée des Métamorphoses. Essai sur un style dans l'histoire, Paris, PUPS, 2010.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ovide de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • OVIDE — appartient à la génération qui vécut le passage du premier siècle avant J. C. au premier siècle après. Même si cette époque tout entière a reçu la dénomination de siècle d’Auguste, Ovide fut ce que H. Fraenkel appela «un poète entre deux mondes» …   Encyclopédie Universelle

  • OVIDE —     Les savants n ont pas laissé de faire des volumes pour nous apprendre au juste dans quel coin de terre Ovide Nason fut exilé par Octave Cépias surnommé Auguste. Tout ce qu on en sait, c est que né à Sulmone, et élevé à Rome, il passa dix ans… …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • ovidé — bovidé ovidé …   Dictionnaire des rimes

  • Ovidé — Mouton Pour les articles homonymes, voir Mouton (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Ovide — (oґvīd) trademark for a preparation of malathion …   Medical dictionary

  • OVIDE — Organization du Videotex pour les Deputes Europeens ( > Lexikon der Text und Datenverarbeitung ) …   Acronyms

  • OVIDE — Organization du Videotex pour les Deputes Europeens ( > Lexikon der Text und Datenverarbeitung ) …   Acronyms von A bis Z

  • Ovide and the Gang — L R: Groaner, Saphron, Ovide and Polo Genre Cartoon series Created by C …   Wikipedia

  • Ovide Decroly — Decroly, extr. izq., luego Pierre Bovet, Beatrice Ensor, Edouard Claparède, Paul Geheeb, Adolphe Ferrière en una conferencia de la Liga internacional para la educación nueva Nacimiento 2 …   Wikipedia Español

  • Ovide Mercredi — National Chief of the Assembly of First Nations In office 1991–1997 Preceded by Georges Erasmus …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”