242 Est 241002 à 241041

241 Est 241002 à 241041

Les locomotives à vapeur 241-002 à 241-041 furent la suite de la 41001 ( future : 1-241 A 1 ) après que celle-ci fut améliorée suite à ses insuffisances. Ces machines reprenaient la même conception mais avec des petites différences :

  • sablière faisant corps avec le deuxième dôme
  • axe de cheminée en retrait de 320 mm par rapport à l'axe du bogie du fait du raccourcissement de la boîte à fumées
  • empattement plus long de 200 mm

Des modifications seront apportées à la série et à la 41001 du fait des travaux d'André Chapelon entre 1933 et 1948 :

  • refonte du circuit vapeur
  • augmentation des lumières au cylindres HP et remplacement de ceux-ci par des cylindres en acier moulé
  • remplacement des distributeurs BP
  • réduction des cylindres HP
  • remplacement de l'échappement par un trèfle à 6 jets du type « Bourges »
  • mise en place de réchauffeurs d'eau de type « ACFI »
  • mise en place de 2 types d'écrans pare-fumées de grandes tailles sauf sur la 41001 qui gardera les siens de petite taille
  • renforcement des bielles du mouvement BP
  • remplacement du foyer par un en acier soudé
  • application du T.I.A. en 1941

De plus, la pression de la chaudière a été augmenté à 20 kg/cm², mais la limite en service fut de 18 kg/cm² sauf sur la 41001.

Elles furent classées série 13 par la Compagnie des chemins de fer de l'Est. Dès leurs livraison ces machines furent affectées à des dépôts de vitesse du réseau à savoir : la Villette, Troyes et Chaumont. Fierté de la Compagnie des chemins de fer de l'Est elles prirent en charge les trains lourds express sur les grandes lignes du réseau jusqu'à l'arrivée de machines plus performantes. On les retrouva dès lors dans d'autres dépôts tel que Bar-le-Duc ou Strasbourg. Pourtant si, lorsqu'elles sortirent elles répondirent aux attentes mis en elles, elles furent dépassées par des machines contemporaines ou à peine plus jeunes du fait de mauvaises études comme le démontrèrent les transformations appliquées suivant les principes d'André Chapelon. Malgré tout, elles ne remplirent pas totalement le cahier des charges pour lequel elles avaient été conçues.

La Compagnie des chemins de fer de l'État commanda de 1930 à 1932 une série de 49 machines identiques. Ces machines vinrent rejoindre leurs consœurs pour 10 d'entre elles en 1937 et pour le reliquat entre 1945 et 1948. À la formation de la SNCF ces machines prirent les immatriculations suivantes :

ex-Est 
1-241 A 1 à 41
ex-État 
3-241 A 1 à 49 puis 1-241 A 42 à 90 après une période provisoire où 39 d'entre elles furent immatriculées 1-241 A 301 à 339 du fait de la présence de mêmes numéros.

Les 1-241 A 4, 12 et 20 ne sont plus présente au sortir de la guerre; la 4 est resté en Allemagne et les 2 autres étaient trop endommagées pour reprendre du service. En 1952 eut lieu la première radiation, ce fut la 1-241 A 19; la dernière radiation fut prononcé le 18 février 1965 à l'encontre de la 1-241 A 65, qui servit ensuite encore de chaudière fixe pour le dépôt de Chaumont. Elle avait alors parcouru 1 435 000 km ce qui ne constitue pas le record pour cette série de machines, qui est de 2 115 000 km pour la 1-241 A 29 mais qui est déjà impressionnant comme tous les kilométrages de ces machines.

Les tenders accouplés furent les mêmes que pour la 41001 mis à part la 1-241 A 7 qui posséda le 36 A 1 contenant 36 m³ d'eau et 7 t de charbon pendant quelque temps. À la SNCF les ex-Est furent immatriculés 1-35 A 1 à 82 et les ex-État 3-35 A 1 à 49 puis 1-35 C 1 à 49. Ils contenaient 35 m³ d'eau et 7 t de charbon.

La 1-241 A 7 était la seule de la série à avoir un échappement double. Par contre quelques ex-État avaient un échappement de type « Kylchap » 1K/1T.

Deux machines sont préservées :

Caractéristiques

  • Pression de la chaudière : 20 kg/cm² (limitée en service à 18 kg/cm²)
  • Diamètre des cylindres HP : 425 mm
  • Diamètre des cylindres BP : 660 mm
  • Diamètre des roues motrices : 1950 mm
  • Diamètre des roues du bogie : 920 mm
  • Diamètre des roues du bissel : 1080 mm
  • Masse en ordre de marche : 120,5 à 123 t
  • Masse adhérante : 77 à 78,5 t
  • Longueur hors tout : 16,025 m
  • Masse du tender en ordre de marche : 72,9 t
  • Masse totale : 194,2 t
  • Longueur totale : 26,5 m
  • Vitesse maxi en service : 120 puis 105 puis 110 km/h

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail du chemin de fer Portail du chemin de fer
Ce document provient de « 241 Est 241002 %C3%A0 241041 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 242 Est 241002 à 241041 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 242 Est 241002 à 242041 — 241 Est 241002 à 241041 Les locomotives à vapeur 241 002 à 241 041 furent la suite de la 41001 ( future : 1 241 A 1 ) après que celle ci fut améliorée suite à ses insuffisances. Ces machines reprenaient la même conception mais avec des… …   Wikipédia en Français

  • 241 (locomotive) — Mountain (locomotive) Pour les articles homonymes, voir Mountain. La Mountain est un type de locomotive à vapeur dont les essieux ont la configuration suivante (de l avant vers l arrière) : un bogie porteur à 2 essieux 4 essieux moteurs un… …   Wikipédia en Français

  • Mountain (locomotive) — Pour les articles homonymes, voir Mountain. La Mountain est un type de locomotive à vapeur dont les essieux ont la configuration suivante (de l avant vers l arrière) : un bogie porteur à 2 essieux 4 essieux moteurs un essieu ou un bissel… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”