Andre Chapelon

André Chapelon

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chapelon (homonymie).

André Chapelon (26 octobre 1892, Saint-Paul-en-Cornillon - 22 juillet 1978, Paris) est un ingénieur français.

Élève de l'École Centrale des Arts et Manufactures, il fut un ingénieur mécanicien et un concepteur de locomotive à vapeur.

D'abord employé, en 1921, à la Compagnie du chemin de fer Paris-Lyon-Méditerranée, espérant sans succès concevoir de nouvelles locomotives, il quitte cette compagnie en 1923 en raison de divergences de vues avec ses supérieurs hièrarchiques notamment sur la conduite rationnelle des machines et intègre la Compagnie des téléphones dont il deviendra rapidement le sous-directeur en 1924 . Grâce à son professeur de thermodynamique, Louis Lacoin, il est embauché à la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans en 1925 par Maurice Lacoin frère du précédent, ingénieur en chef du matériel et de la traction du PO alors à la recherche d'ingénieurs qualifiés. On lui confie comme travail l'amélioration du fonctionnement, considéré alors comme médiocre, des nouvelles locomotives Pacific 3500.

Sommaire

Contribution à la thermodynamique

Son travail, issu d'une réflexion théorique approfondie sur la mécanique des fluides et la thermodynamique, le conduisit, entre autres, à augmenter fortement la section des conduits de vapeur. Il était alors en opposition avec les habitudes de construction qui reposaient sur des méthodes empiriques d'extrapolation des matériels existants.

Il améliore le rendement du foyer en augmentant le tirage grâce à l'échappement Kylchap (Kylälä-Chapelon). Il s'efforce de comprendre le comportement des flux de vapeur en utilisant notamment la stroboscopie. Il s'intéresse scientifiquement à tous les aspects de la locomotive et obtient ainsi des résultats absolument spectaculaires : la locomotive Pacific 3566 aura, par exemple, sa puissance multipliée par deux avec une consommation diminuée de 30% pour l'eau et de 20% pour le charbon !

Sa hiérarchie le mit plusieurs fois à l'épreuve en ne lui confiant que des locomotives «ratées» : avec des moyens limités, il fit de véritables prouesses en obtenant malgré tout d'excellents résultats. Il travailla ainsi sur les 231 série 3700, 240 série 4700 du PO, la 141 E de l'Ouest, les 140 J du Sud-Est, les 240 P et 141 P SNCF, ainsi que sur les deux prototypes 242 A 1 et 160 A 1 qui ridiculisaient le reste du parc vapeur de la SNCF. Il travailla également sur la dynamique de la locomotive et la tenue de voie et conçut plusieurs prototypes de locomotives rapides qui furent refusés.

Si Chapelon est reconnu à l'étranger comme un ingénieur de premier plan, cet homme modeste et effacé fut mis à l'écart à la SNCF. En effet, il démontrait que la locomotive à vapeur avait encore beaucoup de ressources avant que la locomotive électrique de l'époque n'atteigne ses performances. Tous ses prototypes opérationnels d'une grande valeur technique furent promptement ferraillés.

Comme anecdote, on peut par exemple signaler que le Larousse des Chemins de Fer de Pierre Weil (1964), préfacé par Louis Armand alors président de la SNCF, ne dit pas un mot de Chapelon alors qu'il cite Armand comme inventeur du procédé TIA (traitement de l'eau).

Ce n'est que pour des réseaux étrangers qu'il fit réaliser des locomotives de sa conception : par exemple les 142 et 242 de la compagnie GELSA au Brésil.

Pacific Chapelon

La 231 E 41 est une des deux "Pacific Chapelon" préservées, avec la 231 E 22 de la Cité du train de Mulhouse. Cette belle locomotive est malheureusement exposée en plein air, à St-Pierre-Des-Corps près de Tours, dans des conditions de préservation discutables.

Il existe actuellement (29/02/2008) un projet associatif pour la remise en état de marche de cette machine (voir "liens externes")

Bibliographie

  • E. Sauvage et A. Chapelon, La Machine Locomotive, 10e édition, 667 pages, 521 figures. Paris-Liège, librairie Polytechnique Ch. Béranger, 1947.
  • idem réédition, le Lavandou (83980), les Editions du layet (diffusion "la vie du rail"), 1979.

Liens externes

Ce document provient de « Andr%C3%A9 Chapelon ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Andre Chapelon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Andre Chapelon — André Chapelon (* 26. Oktober 1892 in Saint Paul en Cornillon, Loire; † 22. Juli 1978 in Paris) war ein französischer Ingenieur. Er gilt in Fachkreisen als einer der fähigsten Dampflokomotivkonstrukteure, gewissermaßen als Großmeister des… …   Deutsch Wikipedia

  • Andrè Chapelon — André Chapelon (* 26. Oktober 1892 in Saint Paul en Cornillon, Loire; † 22. Juli 1978 in Paris) war ein französischer Ingenieur. Er gilt in Fachkreisen als einer der fähigsten Dampflokomotivkonstrukteure, gewissermaßen als Großmeister des… …   Deutsch Wikipedia

  • André Chapelon — (* 26. Oktober 1892 in Saint Paul en Cornillon, Loire; † 22. Juli 1978 in Paris) war ein französischer Maschinenbauingenieur. Chapelon gilt als einer der fähigsten Dampflokomotivkonstrukteure überhaupt. Er begann seine berufliche Laufbahn als… …   Deutsch Wikipedia

  • André Chapelon — Pour les articles homonymes, voir Chapelon (homonymie). André Chapelon (26 octobre 1892, Saint Paul en Cornillon 22 juillet 1978, Paris) est un ingénieur français. Élève de l École Centrale des Arts et Manufactures, il fut un… …   Wikipédia en Français

  • André Chapelon — Infobox Person name = André Chapelon caption = birth date = birth date|1892|10|26 birth place = Saint Paul en Cornillon, Loire, France death date = death date |1978|7|22| death place = André Chapelon (26 October 1892 – 22 July 1978) was a noted… …   Wikipedia

  • Chapelon — André Chapelon (* 26. Oktober 1892 in Saint Paul en Cornillon, Loire; † 22. Juli 1978 in Paris) war ein französischer Ingenieur. Er gilt in Fachkreisen als einer der fähigsten Dampflokomotivkonstrukteure, gewissermaßen als Großmeister des… …   Deutsch Wikipedia

  • Chapelon (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Chapelon peut désigner : Chapelon, commune française située dans le département du Loiret ; André Chapelon, ingénieur français. Ce document… …   Wikipédia en Français

  • Chapelon — For the French engineer, see André Chapelon. Chapelon …   Wikipedia

  • Chapelon (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Chapelon peut désigner : Chapelon, commune française située dans le département du Loiret ; André Chapelon, ingénieur français qui a laissé son… …   Wikipédia en Français

  • Cléry-Saint-André — Cléry Saint André …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”