Bates Field

Mobile (Alabama)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mobile.

Mobile est une ville de l'État de l'Alabama, aux États-Unis. C'est le siège du comté de Mobile. En 2005, 192 759 personnes habitaient dans la municipalité, 564 013 dans son agglomération.

Sommaire

Histoire

En 1702, Jean-Baptiste LeMoyne, le sieur de Bienville, quitte Biloxi, la première capitale de la Louisiane, et découvre un endroit convenable pour la nouvelle capitale de la Louisiane. Cet événement entame le premier chapitre de l’histoire de Mobile. Le premier emplacement avait été délaissé parce qu’il était à proximité d'Amérindiens belliqueux.

En 1711, le gouvernement français s’installe sur le site de la ville actuelle à presque «trente lieues» au sud. Cette localisation était plus facile à rendre sûre, chose essentielle, car il fallait repousser les Espagnols qui s’étaient retranchés à Pensacola, en Floride.

En 1723, est entreprit la construction d'un fort en briques le Fort Condé en l'honneur de Louis IV Henri de Bourbon-Condé.

La ville grandit rapidement et devient la plus grande ville de la Louisiane avant l’expansion de la Nouvelle Orléans à partir de 1750. Grande ville portuaire de la Confédération du Sud pendant la guerre de Sécession, elle tombe aux mains des forces fédérales en 1865.

Mobile est aujourd'hui une belle ville de grandes maisons sudistes et de jardins verdoyants. Ville touristique animée, Mobile organise chaque année un grand carnaval de Mardi Gras. C’était à Mobile que le Mardi Gras, la fameuse fête, a fait ses débuts dans le nouveau monde. Le Mardi Gras de la Nouvelle Orléans est le plus célèbre, mais le premier a eu lieu à Mobile, soixante ans auparavant. Joe Cain reste le héros légendaire responsable de la renaissance de cette fête extraordinaire. Au printemps, à la veille du Carême, plus d’un million de gens viennent à Mobile pendant deux semaines pour voir des défilés, organisés par des sociétés mystiques. C’est une atmosphère de fête et de bonhomie pour tout le monde. Les membres des sociétés mystiques lancent des confiseries et des cadeaux depuis les chars qui passent. Les spectateurs viennent et essaient d’attraper des bonbons, des colliers de perles, des tasses commémoratives, et, la chose la plus désirée, le « moonpie ». Le « moonpie » (la tarte en forme de la lune pleine) est une confiserie faite d’un pain très doux et très mince tranché latéralement, et entre les deux tranches, il y a une crème de guimauve délicieuse. Le tout est enrobé en chocolat. Quelquefois, ces petites moonpies ont deux ou trois couches.

La ville d'aujourd'hui

Quartier financier de Mobile

Le nom Mobile se prononce toujours à la française : « mot bile » ou [moʊˈbiːl)]. La ville est nommée d'après des Indiens qui s'appelaient les Maubilles et qui habitaient près du fleuve Mobile.

La Mobile d’aujourd’hui est une ville qui embrasse avidement son héritage français. La ville a connu tour à tour des régimes français, espagnols, anglais et confédérés. Toutefois, ce sont les vestiges de la culture française qui restent les plus répandus. Chez ses habitants et même jusqu’à son architecture, la présence française est partout visible. Dans le centre-ville, une place s’appelle «Bienville Square». Vous pourrez y trouver une fontaine avec des sculptures décoratives dans le style français, et même une croix en pierre, commémorant les deux frères LeMoyne. Devant le lycée principal de la ville, S. S. Murphy, se dressent deux statues des frères en question. Elles sont abritées dans une tour, au milieu du campus. Une autre place porte le nom de Henry de Tonti, un Mobilien célèbre pour ses actes et institutions humanitaires.

La religion, et non seulement le catholicisme, est un phénomène important en Alabama. L’influence du catholicisme était forte, mais la majorité des Alabamiens sont protestants depuis le dix-neuvième siècle. En 1800, les Mobiliens français ont donné une grande somme d’argent pour la construction d’une église huguenote à Charleston en Caroline du Sud. L’église à Charleston est aujourd’hui la plus ancienne église huguenote de toute la nation. La famille Gaillard, celle qui habite encore à Mobile, était un des bienfaiteurs de cette construction. Aujourd’hui, si on visite l’église, on peut voir des plaques sur les murs qui remercient ces familles de Mobile pour leur grande contribution.

La ville a une cathédrale désignée par le Pape comme «basilique mineure», celle de la Conception Immaculée. C’est une des plus grandes cathédrales du sud-est. Le premier évêque de Mobile, Michel Portier, de Lyon, était responsable de la construction de ce grand édifice, qui était très important dans l’histoire de sa ville. Le plan de la cathédrale a été dessiné par l’architecte Claude Béroujon en 1833. C’est Mgr Portier aussi qui a fondé la première université jésuite dans le sud-est, Spring Hill College (1829).

À Mobile, il y a beaucoup de rues qui portent des noms français: Beauregard, Delchamps, Conception, Saint-Francis, Saint-Louis, Dauphin, Chamberlain, Lafayette, LeMoyne et Demuoy. L'annuaire téléphonique est rempli de patronymes français partout dans la ville. De nombreux bâtiments sont nommés d’après des citoyens célèbres, particulièrement les frères LeMoyne.

Aussi, comme la Nouvelle Orléans, la fleur de lys est très répandue à Mobile. C’est un symbole très français que le gouvernement de la ville retient pour sauvegarder la culture française. Mobile s’appelle «la ville aux six drapeaux», six parce que la ville a été contrôlée tour à tour par six pays: la France, l’Espagne, l’Angleterre, Les États Confédérés, l’Alabama et les États-Unis. Sur le drapeau de l’époque française figurent trois fleurs de lys.

Un autre nom pour Mobile est «la ville de l'azalée». Ce nom vient de toutes les fleurs qui égaient les rues. Au printemps, ces fleurs sont d’un rouge brillant et d'une grande beauté. Ces fleurs embellissent Mobile grâce aux efforts de Monsieur Fifise Langlois, qui a apporté des azalées du jardin de son père à Toulouse. Aujourd’hui, l’azalée est la fleur la plus importante de toute la ville. Chaque année, une course attire beaucoup de participants du monde entier: elle s'appelle «l'Azalea Trail Run».

Les musées de Mobile offrent à ceux qui souhaitent les visiter, une quantité impressionnante d'informations sur l’histoire de l’Alabama et de Mobile.

Géographie

Mobile est située à 30°40'46" N, 88°6'12" Ouest. Selon le Bureau du recensement des États-Unis, la ville a une superficie totale de 412,9 km² (159,4 mi²). 305,4 km² (117,9 mi²) de terres et 107,6 km² (41,5 mi²) d'eau, soit 26,05 % du total.

Sa position géographique au centre du Golfe du Mexique donne à la ville un climat subtropical qui consiste en des hivers doux et secs, et des étés humides et chauds.Mais ceci, hélas, la rend vulnérable aux ouragans qui se forment dans la région.

Administration

La ville est gouvernée par un maire et sept conseillers municipaux selon un système de maire faible et de conseil fort. Les élections ont lieu tous les quatre ans.

La ville est jumelée avec:

Éducation

Mobile accueille la University of South Alabama, le Bishop State Community College, le Spring Hill College et la University of Mobile.

Transport

Les transports aériens sont assurés par le Mobile Regional Airport (Bates Field, code AITA : MOB), et le Mobile Downtown Airport (code AITA : BFM).

La ville a aussi un système autoroutier remarquable, comprenant l'Interstate 10, l'Interstate 65, l'Interstate 165, et les routes 31, 43, 45, 90 et 98. Il existe à Mobile trois routes traversant le fleuve Mobile vers le comté voisin de Baldwin : l'I-10 par le George Wallace Tunnel et l'US 90 et l'US 98 (couplées) par le Bankhead Tunnel. Le troisième passage est le Cochrane-Africatown USA Bridge, qui regroupe des branches de l'US 90 et de l'US 98 spécialisées pour les camions (U.S. Route 90 Truck et U.S. Route 98 Truck).

Au niveau des transports en commun, la ville est desservie par le Wave Transit Bus System.

Le port de mobile
Le terminal du port de Mobile

Lien interne

Lien externe

Commons-logo.svg

  • Portail de la Nouvelle-France Portail de la Nouvelle-France
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis


Erreur de citation : Des balises <ref> existent, mais aucune balise <references/> n’a été trouvée.

Ce document provient de « Mobile (Alabama) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bates Field de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bates College — Motto Amore Ac Studio ( With Ardor and Devotion, or Through Zeal and Study, by Charles Sumner) Established March 16, 1855 Type Private …   Wikipedia

  • Bates method — Alternative medicine / fringe therapies William Bates and his assistant. Claims The need for eyeglasses can be reversed by relaxation. Related fields Ophthalmo …   Wikipedia

  • Henry Walter Bates — FRS, FLS, FGS (February 8, 1825 ndash; February 16, 1892) was an English naturalist and explorer who gave the first scientific account of mimicry in animals. He was most famous for his expedition to the Amazon with Alfred Russel Wallace in 1848.… …   Wikipedia

  • Michael Bates (American football) — Michael Bates Position(s) Return specialist Wide receiver Special teamer Jersey #(s) 81, 83, 82, 24, 20, 29 Born December 19, 1969 (1969 12 19) (age 41) Victoria, Texas …   Wikipedia

  • Kathy Bates — Pour les articles homonymes, voir Bates. Kathy Bates …   Wikipédia en Français

  • Marcia J. Bates — Residence Los Angeles, California Nationality American Fields …   Wikipedia

  • Billy Ray Bates — Infobox NBA Player name = Billy Ray Bates position = Shooting guard height ft = 6 height in = 4 weight lbs = 210 nickname = Billy Ray, Dunk nationality = USA birth date = birth date and age|1956|5|31 birth place = Kosciusko, Mississippi… …   Wikipedia

  • Gladys Noel Bates — Gladys Noel BatesFrom Wikipedia, the free encyclopediaJump to: navigation, searchGladys Noel Bates (born March 26, 1920 in McComb, Mississippi, USA) is an African American civil rights pioneer, and educator who filed a lawsuit, Gladys Noel Bates… …   Wikipedia

  • John Bates Clark Medal — The John Bates Clark Medal is awarded by the American Economic Association to that American economist under the age of forty who is adjudged to have made a significant contribution to economic thought and knowledge .[1] According to the Chronicle …   Wikipedia

  • Ralph Bates (writer) — LifeBates was born in Swindon, England in 1899 and as a teenager worked at the Great Western Railway factory. In 1917, he enlisted in the British army and served in World War I, training soldiers on preparing for poison gas attacks.After… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”