Universite de Montreal


Universite de Montreal

Université de Montréal

Icône de paronymie Cet article possède un paronyme, voir : Université du Québec à Montréal.

45° 30′ 17″ N 73° 36′ 46″ W / 45.504640, -73.612776

Université de Montréal
Université de Montréal (logo).svg
Pavillon Roger-Gaudry
Devise Fide splendet et scientia
(Elle rayonne par la foi et la science)
Informations
Fondation 1878
Type Université publique (université à charte privée votée par l'Assemblée nationale du Québec)
Dotation 1,1 milliards de dollars canadiens
Localisation Montréal, Québec, Canada
Campus Urbain, parc, 0,6 km²
Régime linguistique Français
Chancelier Louise Roy
Recteur Luc Vinet
Étudiants 60 957 (2009) Ce chiffre comprend les écoles affiliées[1]
Site web umontreal.ca

L'Université de Montréal est l'un des quatre établissements d'enseignement supérieur de Montréal au Québec. Elle est l'une des dix grandes universités du Canada (la deuxième en terme du nombre d'étudiants) en plus d'être l'une des trois plus importantes au Québec. Selon une firme de consultants externes[2], l'Université de Montréal est considérée comme la 2e université canadienne en importance en termes de montant alloué à la recherche en 2006. Elle est classée 91e par le classement des 100 meilleures universités dans le monde du Times Higher Education.

Sommaire

Historique

En 1878, l'Université Laval de Québec ouvre une annexe à Montréal avec une charte papale. C'est la première université francophone de Montréal et elle compte trois facultés, toutes situées dans le Vieux-Montréal:

Le prélat de Québec a ainsi prévalu sur celui de Montréal (Mgr Bourget) qui, lui, voulait une université autonome dans sa ville[3].

L'éducation au Québec suivait le modèle français et le niveau secondaire s'effectuait dans des collèges classiques. Ces derniers variaient grandement en qualité, forçant l'Université Laval à Montréal à ouvrir un collège préparatoire pour harmoniser le niveau de ses élèves en 1887. Ce dernier deviendra plus tard la faculté des Arts en 1927 et sera l'ancêtre des CÉGEPs. En 1873, l'université se dote d'une faculté de génie qu'on nomme l'École polytechnique et en 1907, l'École des hautes études commerciales (HEC) est fondée.

Le 8 octobre 1895, l'Université ouvre les portes de son nouvel immeuble rue Saint-Denis dans ce qui deviendra le Quartier latin de Montréal. Toutes ses composantes ouvrent ou émigrent vers ce secteur où elles demeureront durant plus de quarante ans. Ces édifices, ainsi que de nouveaux dans le même arrondissement, serviront par la suite à la seconde université francophone de Montréal : l'Université du Québec à Montréal (UQAM).

Dès 1889, le Vatican donne une autonomie administrative à cette succursale de l'université Laval qui peut désormais choisir ses professeurs et accorder ses propres diplômes. Mgr Buchési réussit à obtenir du Saint-Siège l'autonomie totale de l’université le 8 mai 1919 et qui sera désormais connue sous le nom de Université de Montréal. Le 14 février 1920, une loi provinciale officialise le tout. La métropole devient enfin indépendante de la capitale. Cet enfantement se fait dans la douleur puisque trois incendies frappent les édifices de l'université entre 1919 et 1921, ce qui force à utiliser une partie des fonds amassés par souscription pour la reconstruction. Malgré tout, sept nouvelles facultés : philosophie, lettres, sciences, médecine vétérinaire, chirurgie dentaire, pharmacie et sciences sociales, économiques et politiques sont fondées et les écoles affiliées sont intégrées entre 1920 et 1925. Selon son nouveau statut, elle est une université civile et Édouard Montpetit est le premier laïc à fonder une faculté : celle des sciences sociales.

Contrairement aux universités anglophones comme l'Université McGill, l'UdeM avait des problèmes à faire des collectes de fonds pour deux raisons: la pauvreté relative de la population francophone de Montréal et la direction de l'université depuis Québec. L'autonomie aida grandement sur ce point en développant un sentiment d'appartenance des Montréalais. Assez de fonds sont accumulés pour permettre en 1930 de démarrer la construction du nouvel édifice de l'UdeM sur le mont Royal selon les plans de l'architecte Ernest Cormier.

L'université, maintenant à l'étroit dans le Quartier latin, doit y déménager ses pénates mais la crise économique des années 1930 met un frein à la construction dès 1931 et la direction songe même à vendre le bâtiment pour payer les salaires de ses employés et enseignants. En 1939, à cause des problèmes financiers, l'université est mise sous tutelle par le gouvernement provincial et ce dernier injecte des fonds qui mèneront au redémarrage de la construction en 1941.

Elle ne s'installe donc sur le flanc du mont Royal qu'en 1943, 300 ans après que Maisonneuve y ait planté sa croix. Ses locaux partiellement inhabités servent à d'autres fins durant la Seconde Guerre mondiale. De 1943 à 1945, dans l'aile ouest du bâtiment principal, des scientifiques travaillent en secret sur un réacteur nucléaire dans le cadre du projet Manhattan.

En 1965, Roger Gaudry, dont le pavillon principal porte aujourd'hui le nom, devient le premier recteur laïc et procède à la réorientation d'une université en plein essor. Avec le baby-boom et la Révolution tranquille, la communauté universitaire a plusieurs défis à relever. Le nombre d'étudiants passe de 6 000 en 1942, 9 000 en 1965 et à plus de 55 000 aujourd'hui.

Un événement marquant des dernières années à l'UdeM est certainement la tuerie de l’École polytechnique de Montréal. Ce jour-là, le 6 décembre 1989, un homme, fusil-mitrailleur au poing, s’introduit dans les bâtiments et abat sauvagement 14 personnes avant de s’enlever la vie. Treize étudiantes et une employée sont tuées, toutes des femmes, en lien avec sa profonde haine du féminisme. Depuis, le 6 décembre de chaque année, Polytechnique se souvient. Une fondation assure la commémoration annuelle de la tragédie, qui fit également une quinzaine de blessées. Une plaque sur la façade de l’immeuble rappelle en permanence le nom des victimes et la place du 6-décembre-1989, angle Decelles et Queen-Mary, souligne la réalité de la violence faite aux femmes.

En 2007, l'université affiche un déficit record de 19 millions de dollars[4].

Recteurs

Recteurs de l'Université de Montréal
Années Recteur
1920 - 1923 Mgr Georges Gauthier
1923 - 1934 Mgr André-Vincent-Joseph Piette
1934 - 1955 Mgr Olivier Maurault
1955 - 1965 Mgr Irénée Lussier
1965 - 1975 Roger Gaudry
1975 - 1985 Paul Lacoste
1985 - 1993 Gilles Cloutier
1993 - 1998 René Simard
1998 - 2005 Robert Lacroix
2005 - ... Luc Vinet

Institutions

Pavillon de la Faculté de Musique, depuis la montagne.
Pavillon Marie-Victorin
Centre d'éducation physique et des sports de l'Université de Montréal (CEPSUM)
Pavillon 3200 Jean-Brillant

L'Université de Montréal est composée des quinze facultés suivantes :

  • Faculté d'aménagement
  • Faculté des arts et des sciences
  • Faculté de droit
  • Faculté de l'éducation permanente
  • Faculté des études supérieures et postdoctorales
  • Faculté de médecine
  • Faculté de médecine dentaire
  • Faculté de médecine vétérinaire
  • Faculté de musique
  • Faculté de pharmacie
  • Faculté des sciences de l'éducation
  • Faculté des sciences infirmières
  • Faculté de théologie et de sciences des religions
  • Département de kinésiologie
  • École d'optométrie

Elle compte également deux écoles affiliées :

Et plusieurs centres de recherche dont le :

Département des sciences économiques

Son département des sciences économiques se distingue particulièrement. Selon une récente étude indépendante (financée par l'European Economic Association), le Département de sciences économiques de l'Université de Montréal se classe parmi les deux premiers départements d’économie au Canada, au premier rang mondial parmi les départements francophones, et au deuxième rang mondial parmi les universités non-anglophones.

Bibliothèques

L'Université de Montréal compte les dix-huit bibliothèques suivantes :

  • Aménagement
  • Bibliothéconomie et sciences de l'information
  • Botanique
  • Chimie
  • Droit
  • Didacthèque
  • ÉPC-Biologie (Éducation, psychologie, psychoéducation, communication, biologie)
  • Géographie
  • Kinésiologie
  • Lettres et sciences humaines
  • Livres rares et collections spéciales
  • Mathématiques et informatique
  • Médecine vétérinaire
  • Musique
  • Optométrie
  • Paramédicale
  • Physique
  • Santé

Elle compte également une bibliothèque associée :

  • Centre de documentation Robert-Garry qui fait partie du Centre d'études de l'Asie de l'Est (CÉTASE)

Ainsi que deux bibliothèques partenaires :

  • Bibliothèque Myriam et J.-Robert Ouimet (HEC Montréal)
  • Bibliothèque de l'École Polytechnique de Montréal

Pavillons

Campus de la montagne

Carte routière montrant, le campus de la montagne de l'Université de Montréal

Le campus principal de l'Université de Montréal est composé des quarante pavillons suivants :

Pavillons
2801 et 2815, boul. Édouard-Montpetit
2910, boul. Édouard-Montpetit
3032 et 3034, boul. Édouard-Montpetit
3050 et 3060, boul. Édouard-Montpetit
3333, chemin Queen-Mary
3535, chemin Queen-Mary
2805, chemin des services
Centre d'éducation physique et des sports de l'Université de Montréal (CEPSUM)
Centre des technologies de fabrication de pointe appliquées à l'aérospatiale
HEC Montréal - Pavillon principal
HEC Montréal - Pavillon 5255, avenue Decelles
École Polytechnique
Garage Louis-Colin
Laboratoire René-J.-A.-Lévesque[5]
Pavillon 520, chemin de la Côte-Sainte-Catherine
Pavillon 1420, boul. du Mont-Royal
Pavillon 2101, boul. Édouard-Montpetit
Pavillon 3200, rue Jean-Brillant
Pavillon 3744, rue Jean-Brillant
Pavillon André-Aisenstadt[6]
Pavillon Claire-McNicoll
Pavillon de la direction des immeubles
Pavillon 3744, rue Jean-Brillant
Pavillon de la Faculté de l'aménagement
Pavillon de la faculté de musique
Pavillon J.-A.-DeSève
Pavillon J.-Armand-Bombardier
Pavillon Jean-Coutu
Pavillon Liliane-de-Stewart
Pavillon Lionel-Groulx
Pavillon Marcelle-Coutu
Pavillon Marguerite-d'Youville
Pavillon Marie-Victorin
Pavillon Maximilien-Caron
Pavillon Paul-G.-Desmarais
Pavillons Pierre-Lassonde et Claudette McKay-Lassonde
Pavillon Roger-Gaudry (anciennement Pavillon principal)
Pavillon Samuel-Bronfman
Pavillon Thérèse-Casgrain
Résidence A
Résidence C

Pavillons hors du campus principal

Pavillons
Campus de Lanaudière
Campus de ville de Laval
Campus Trois-Rivières - Centre de formation médicale en Mauricie
Campus Longueuil
Campus Québec
Campus Saint-Hyacinthe
Observatoire du Mont-Mégantic
Station de biologie des Laurentides École de réadaptation

Établissements hospitaliers affiliés

Centres hospitaliers universitaires (CHU)
CHUM - Centre hospitalier de l'Université de Montréal
CHU Sainte-Justine - Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine
Centres affiliés et instituts universitaires (CAU et IU)
Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal
Hôpital Maisonneuve-Rosemont
Centres jeunesse de Montréal
CHSLD-CLSC Nord de l'Île
CLSC des Faubourgs
Institut de Cardiologie de Montréal
Institut universitaire de gériatrie de Montréal
Centres hospitaliers et instituts affiliés
Complexe hospitalier de la Sagamie
Centre hospitalier de Verdun
Cité de la Santé de Laval
Hôpital Louis-H. Lafontaine
Hôpital Rivière-des-Prairies
Institut de réadaptation de Montréal
Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM)
Institut Philippe-Pinel de Montréal
CHRTR - Centre hospitalier régional de Trois-Rivières
CHCM - Centre hospitalier du Centre-de-la-Mauricie
Autres établissements de santé affiliés
Centre Dollard-Cormier
CLSC Ahuntsic
CLSC-CHSLD du Marigot
CLSC-CHSLD Pointe-aux-Trembles/Montréal-Est
CLSC Côte-des-Neiges
CLSC René-Cassin
CLSC Saint-Hubert
Centre de réadaptation Lucie-Bruneau
Institut Nazareth et Louis-Braille
Institut Raymond-Dewar
Centre de réadaptation Mackay

Futur campus Outremont

Le plan directeur des espaces de l'Université de Montréal prévoit la construction de nouveaux espaces institutionnels dans l'arrondissement montréalais d'Outremont. Ce nouveau campus, accessible par le métro Outremont, sera composé notamment de salles d'enseignement, de recherche ainsi que de résidences étudiantes. Les lieux seront aménagés en accord avec l'écocertification LEED. Pour plus de renseignements, consulter le plan d'aménagement du campus Outremont.

Le futur campus est cependant mis en doute. L'administration universitaire a notamment mis en vente un immeuble déjà en sa possession en plus d'être avertie par le gouvernement du Québec quant à sa situation financière précaire. La situation géographique de l'emplacement pose aussi la question quant à l'intégration du campus envers les multiples quartiers touchés.

Pionniers

L'Université de Montréal a profité de son 125e anniversaire (en 2003) pour souligner l'excellence de la contribution de certains de ses pionniers qui ne sont plus à son service et qui ont particulièrement marqué son histoire depuis 1878.

Anciens étudiants célèbres

L'Ordre du Mérite est remis annuellement pour souligner la réussite de certains anciens.

Parmi les diplômés célèbres de l'Université, on note:

Quelques professeurs

Vie étudiante

Équipes sportives

L'ensemble des équipes sportives de l'Université de Montréal se nomment les Carabins [7].
L'Université de Montréal possède 11 équipes sportives différentes[7] :

  • Badminton
  • Football
  • Golf
  • Natation
  • Ski alpin
  • Soccer féminin
  • Soccer masculin
  • Tennis
  • Volleyball féminin
  • Volleyball masculin
  • Hockey féminin (à partir de l'automne 2008)

Médias

L'université de Montréal publie un hebdomadaire d'information institutionnelle et de vulgarisation scientifique, le journal Forum, distribué dans tous les pavillons et disponible sur le site Internet.

Fraternités

La fraternité Mu Omicron Zeta, crée en 1992 et communément appelée MOZ, est une fraternité locale basée à l'Université Concordia et qui possède quelques membres à l'UdeM comme à McGill[8]. Sigma Thêta Pi, une petite fraternité internationale, a des bureaux sur le campus principal de l'UdeM et compte des membres à Supinfo Montréal ainsi qu'à l’HEC Montréal[9]. Il n'existe aucune sororité sur ce campus.

Notes

  1. (fr) CREPUQ, « Communiqué Crepuq (page 17) ». Consulté le 4 octobre 2008
  2. (en) Canada's Top 50 Research Universities 2006, 2006, Research Infosource Inc.. Consulté le 2007-07-18
  3. (fr) Université de Montréal, « 125 ans d'histoire », 2003. Consulté le 2006-07-11
  4. (fr)Clairandrée Cauchy, « Déficit de 19 millions à l'Université de Montréal », 1er juin 2007, Le Devoir. Consulté le 2007-07-18
  5. Nommé en l'honneur de l'ancien professeur de physique, doyen de la FAS et vice-recteur à la recherche de l'Université, René J.A. Lévesque.
  6. Nommé en l'honneur du créateur du centre de recherches mathématiques, André Aisenstadt.
  7. a  et b (fr) Université de Montréal, « Site officiel des Carabins », 2007. Consulté le 2007-07-18
  8. (en)Mu Omicron Zeta. Consulté le 2007-09-27[ ]
  9. (fr)Universités ou Sigma Thêta Pi est présente. Consulté le 2009-08-11

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de Montréal Portail de Montréal
  • Portail du Québec Portail du Québec
  • Portail de l’éducation Portail de l’éducation
Ce document provient de « Universit%C3%A9 de Montr%C3%A9al ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Universite de Montreal de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Université de montréal — Cet article possède un paronyme, voir : Université du Québec à Montréal …   Wikipédia en Français

  • Université de Montréal — Cet article possède un paronyme, voir : Université du Québec à Montréal. Université de Montréal …   Wikipédia en Français

  • Université de Montréal — UdeM redirects here. For other uses, see UdeM (disambiguation). Coordinates: 45°30′17″N 73°36′46″W / 45.50472°N 73.61278°W / …   Wikipedia

  • Université-de-Montréal — Station Université de Montréal Local …   Wikipédia en Français

  • Université de Montréal — Vorlage:Infobox Hochschule/Mitarbeiter fehltVorlage:Infobox Hochschule/Professoren fehlt Universität Montreal Motto Fide splendet et scientia …   Deutsch Wikipedia

  • Universite-de-Montreal (metro de Montreal) — Université de Montréal Station Université de Montréal Localisation Pays …   Wikipédia en Français

  • Université-de-Montréal (métro de Montréal) — Université de Montréal Station Université de Montréal Localisation Pays …   Wikipédia en Français

  • Université-de-montréal (métro de montréal) — Université de Montréal Station Université de Montréal Localisation Pays …   Wikipédia en Français

  • Université de Montréal - Campus de Québec — 46°47′41,72″N 71°14′42,84″O / <span class= geo dec geo title= Cartes, vues aériennes et autres données pour Erreur d’expression : caractère de ponctuation « , » non reconnu …   Wikipédia en Français

  • Université-de-Montréal (Montreal Metro) — Infobox Montreal Metro station= Université de Montréal line=Blue Line architect= André Léonard inaugurated=4 January, 1988 depth=5.4 metres depth rank=58th deepest traffic= 2,368,683 entrances in 2002 traffic rank=39th busiest distances=764.60… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.