Autorité du clergé

Clergé

Le clergé est le terme qui désigne les différentes institutions d'une religion. Il n'y a donc pas un clergé mais plusieurs clergés, en fonction des différentes religions, confessions ou mouvances religieuses.

Le mot, en ancien français clergié (Xe siècle), provient du latin ecclésiastique clericatus, forgé sur clericus (clerc) qui signifie « homme d’église » (en grec klêrikos). Il désignait alors l’ensemble des « ecclésiastiques » d’une église, d’un pays, d’une ville.

Sommaire

Évolution des clergés

Catholicisme

Il est exclusivement composé d'hommes.

On distingue toutefois encore :

Parmi les réguliers, les abbés mitrés d'une abbaye ont rang d'évêque. Un évêque peut être choisi parmi le clergé régulier. Parmi les deux clergés, on trouve des prêtres et des diacres.

L'Église catholique de l'Ancien Régime était constituée de plusieurs « clergés » mais tous se distinguaient des laïques, par la tonsure. Historiquement, on distingue autrefois entre :

  • Le bas clergé : le curé et ses vicaires, se trouvant en bas de la hiérarchie religieuse dans les paroisses. Selon les ressources des paroisses, il était assez pauvre.
  • Le haut clergé : l’évêque, dirigeant le diocèse, est placé en haut dans la hiérarchie religieuse et résidant dans un évêché. Il était généralement riche, du fait des ressources foncières importantes de son siège épiscopal. Tous les diocèses n'ayant pas des ressources égales, certains sièges épiscopaux pauvres étaient appelés, par mépris, « évêchés crottés ».

En France, le clergé bénéficiait du privilège du for ecclésiastique, c'est-à-dire qu'il ne pouvait être jugé que par un tribunal ecclésiastique, de la même manière qu'un noble ne pouvait être jugé que par ses pairs. Cette situation créa des abus car certaines professions comportant de nombreux clercs (universités) furent assimilées au clergé d'anciens régime.

L'organisation du clergé

Le pape, élu par les cardinaux, nomme en général les évêques qui ordonnent et nomment les prêtres et les diacres. Les religieux (moines, religieuses, etc.) élisent leurs supérieurs (abbés, etc.).

Clergé et États généraux

Le clergé constitue l'un des trois ordres des États généraux avec la noblesse et le tiers état. Ces trois ordres sont la société de Loyseau. Il pouvait cependant arriver que des ecclésiastiques fussent élus dans d'autres ordres, surtout dans le tiers état.

l'organisation de la société en trois ordres

Modalités d'élection

Le vote aux États-Généraux se faisait par ordre, et non « par tête ». On avait donc la majorité par deux voix contre une uniquement. Exemple : Le clergé et la noblesse faisaient souvent passer leur décision commune contre l'avis du Tiers-État alors que celui-ci répresentait 97% de la population.

Aire culturelle occidentale

Christianisme

Islam

Judaïsme

Aire culturelle orientale

Bouddhisme

Taoïsme

Brahmanisme

Chamanisme et Animisme

Voir aussi

Christianisme, Catholicisme

Ce document provient de « Clerg%C3%A9 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Autorité du clergé de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Autorité du pape — Primauté pontificale La primauté pontificale est une doctrine « de foi » dans l Église catholique romaine. Elle consiste à reconnaître le pape comme successeur de saint Pierre, aussi bien sur le siège épiscopal de Rome que comme chef du …   Wikipédia en Français

  • Clergé constitutionnel — Église constitutionnelle Le clergé constitutionnel est le clergé issu d une loi de la Révolution française, la constitution civile du clergé. Cette loi donnait un nouveau statut au clergé français. Le clergé constitutionnel a existé de 1790 jusqu …   Wikipédia en Français

  • Clergé — Pour les articles homonymes, voir Clergé (homonymie). Le clergé est le terme qui désigne les différentes institutions d une religion. Il n y a donc pas un clergé mais plusieurs clergés, en fonction des différentes religions, confessions ou… …   Wikipédia en Français

  • Clergé cathare — Catharisme La population expulsée de Carcassonne en 1209[réf. nécessaire]. On appelle « Cathares » (du grec ancien καθαρός / katharós, « pur ») les adeptes d un mouvement religieux chrétien …   Wikipédia en Français

  • Clergé gallican — Gallicanisme Le gallicanisme est une doctrine religieuse et politique sous tendant l organisation d une Église catholique de France largement autonome du pape. Le gallicanisme affirme la spécificité française, et rejette une trop grande… …   Wikipédia en Français

  • Clergé moderniste — Crise moderniste On désigne par crise moderniste une crise des valeurs affectant les sociétés catholiques au début du XXe siècle. Dans le sens catholique[1], le terme modernité désigne en effet un courant intellectuel se développant de 1902… …   Wikipédia en Français

  • Clergé de l'Égypte antique — Prêtre …   Wikipédia en Français

  • Autorité pontificale — Primauté pontificale La primauté pontificale est une doctrine « de foi » dans l Église catholique romaine. Elle consiste à reconnaître le pape comme successeur de saint Pierre, aussi bien sur le siège épiscopal de Rome que comme chef du …   Wikipédia en Français

  • Clergé réactionnaire — Réaction (politique) Une réaction désigne la politique prônant et mettant en œuvre un retour à une situation passée réelle ou fictive, révoquant une série de changements sociaux, moraux, économique et politiques. Un partisan de la réaction est… …   Wikipédia en Français

  • Histoire Du Christianisme — Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants Arbre du christianisme Grandes confessions : Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”