Vicaire
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vicaire (homonymie).

Étymologiquement, le mot vicaire vient du latin vicarius signifiant remplaçant.

Sommaire

Religion

Église catholique

  1. Le vicaire est un prêtre qui assiste le curé dans une paroisse catholique. Il est habituellement choisi par le curé, son choix devant être approuvé par l'évêque. Un vicaire est rémunéré par le curé sur le revenu qui lui est attribué. En Bretagne, fortement marquée par le catholicisme, on appelle le curé recteur, tandis que les vicaires sont appelés curés, et les prêtres auxiliaires sont parfois appelés vicaires.
  2. Un vicaire perpétuel est le desservant d'une église dont le curé est une personne morale, concrètement une communauté religieuse qui perçoit les revenus attachés à cette église. Comme son titre l'annonce, le vicaire perpétuel est inamovible en comparaison du vicaire ordinaire soumis aux contingences paroissiales.
  3. Un vicaire général ou grand-vicaire est un prêtre désigné par l'évêque pour le seconder dans ses responsabilités.
  4. Vicaire du Christ est un titre pontifical ; le Christ étant l'unique prêtre de qui découle tout le sacerdoce, le pape est donc considéré comme vicaire du corps mystique de l'Église, le corps mystique représentant le Christ sur terre.
  5. Un Vicaire apostolique est un évêque qui dirige une circonscription ecclésiastique non encore érigée en diocèse à part entière.
  6. Le cardinal vicaire de Rome est le cardinal qui supplée au pape dans ses fonctions d'évêque de Rome. Il a la charge d'annoncer la mort du pape au peuple de Rome.
  7. Expiation vicaire

Histoire

Empire romain et haut Moyen Âge

Dans l'organisation de l'Empire romain à partir de Dioclétien, le vicaire (ou vice-préfet du prétoire) est le responsable d'un diocèse, ensemble de provinces. Il est donc le supérieur des gouverneurs et le subordonné du préfet du prétoire.

À l'époque carolingienne, le vicaire est un officier chargé de rendre la justice. Sa juridiction est une vicairie ou viguerie. Avec la féodalité, les vicaires transforment leur fonction en une domination personnelle sur les hommes, qu'ils rendent héréditaire.

Saint-Empire romain germanique

Le titre de vicaire impérial fut également utilisé dans le Saint-Empire romain germanique.

Il désignait d’abord la personne chargée d’administrer l’empire en cas de vacance du siège impérial.

Il désigna également un gouverneur de province, mais ce rôle devint symbolique à partir du XIVe siècle. Il resta toutefois prisé jusqu'à l'époque moderne car il apportait aux petits souverains locaux un surcroît de légitimité politique.

Italie

Vicariats

Au début du XIIIe siècle, l'empereur Frédéric II organisa le regnum Italie ("royaume d’Italie", c'est-à-dire le nord de la péninsule) en plusieurs vicariats. Ces vicariats étaient confiés à des représentants impériaux nommés pour un an et dont les compétences étaient à la fois civiles et militaires. Ces vicaires étaient inspirés de l’organisation qu’il avait mise en place en Sicile. De 1237 à 1240, neuf vicariats impériaux furent fondés :

  1. Vicariat de la province d’amont de Pavie, centré sur le Piémont et la Lombardie occidentale (1237).
  2. Vicariat général de la Marche de Trévise (1239]).
  3. Vicariat de la province d'aval de Pavie, dont la capitale est Crémone (1239).
  4. Vicariat général du royaume de Bourgogne (1239).
  5. Vicariat de Romagne (1239).
  6. Vicariat de Lunigiana, centré sur la Ligurie (1239).
  7. Vicariat de Toscane (1240).
  8. Vicariat de la Marche d'Ancône et duché de Spolète (1240).
  9. Vicariat de Toscane pontificale (1240).

Vicaire impérial et vicaire pontifical

En Italie du nord et du centre, le titre de vicaire impérial (délivré par l’empereur ou de vicaire pontifical délivré par le pape) fut utilisé à la fin du XIIIe siècle et durant tout le XIVe siècle pour désigner un représentant de l’autorité impériale ou pontificale sur un territoire. L’attribution du titre vaut reconnaissance des fonctions juridiques et administratives sur ce territoire pour un nombre d’années données moyennant le paiement d’une somme d’argent (le census).

Le vicaire a la faculté de juger les causes en dernière instance, d'exercer le droit de grâce, de prescrire des règles de droit supplantant les statuts communaux, d'imposer des taxes nouvelles, il a également le droit de paix et de guerre.

Le vicaire impérial peut ajouter l’aigle impérial à ses armoiries.

Dans l’évolution du pouvoir dans les commune italiennes, le stade du vicariat se situe entre la périodes des institutions communales (conseil des consuls, capitaine du peuple, podestat) et celle des titres seigneuriaux héréditaires, obtenus par le biais de l’institution féodale (duc, comte, marquis), qui prendra sa suite de la fin du XIVe siècle au XVe siècle et par laquelle l’empereur et le pape marqueront leur autorité sur leurs territoires.

La mise en place du vicariat pontifical fut surtout l’œuvre du cardinal Albornoz.

Bien que tombé en désuétude, le vicariat impérial resta prisé en Italie du nord jusqu’au XIXe siècle par les seigneurs locaux à qui il apportait une certaine légitimité.

Voir aussi

Liens internes

Références

  • J.P. Delumeau , I. Heullant-Donat, L’Italie au Moyen Âge VeXVe siècle, Hachette, 2000



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Vicaire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • VICAIRE — D’usage fréquent dans le langage juridique de l’Église catholique, le terme de vicaire (du latin vicarius , mot résumant l’expression qui vices gerit , «celui qui tient la place d’un autre») désigne actuellement des fonctions très diverses. Le… …   Encyclopédie Universelle

  • VICAIRE (G.) — VICAIRE GABRIEL (1848 1900) Poète français, Gabriel Vicaire se met assez tardivement à écrire. En plein symbolisme, il s’oppose à toutes les recherches poétiques à la mode et fait figure d’homme heureux et sensuel auprès des décadents tourmentés… …   Encyclopédie Universelle

  • vicaire — VICAIRE. s. m. Celuy qui est establi sous un Superieur, pour tenir sa place en certaines fonctions. Il y a des Princes qui se disent Vicaires de l Empire. dans l Empire Romain il y avoit des Vicaires. Il se dit plus ordinairement de Celuy qui… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Vicaire — ist der Familienname folgender Personen: Gabriel Vicaire (1848–1900), französischer Jurist und Schriftsteller Georges Vicaire (1853–1921), französischer Schriftsteller Marcel Vicaire (1893–1976), französischer Künstler Diese Seite ist eine Begr …   Deutsch Wikipedia

  • vicaire — Vicaire, Vicarius …   Thresor de la langue françoyse

  • vicaire — (vi kê r ) s. m. 1°   Celui qui est adjoint à un supérieur pour le remplacer en certaines fonctions. •   Les comtes assemblaient les hommes libres et les menaient à la guerre ; ils avaient sous eux des officiers qu ils appelaient vicaires,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VICAIRE — n. m. Celui qui est établi sous un supérieur pour tenir sa place en certaines fonctions. Dans l’empire germanique, après la mort d’un empereur et jusqu’à l’élection du nouveau, le pouvoir était tenu par un vicaire de l’empire. Dans l’église… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • VICAIRE — s. m. Celui qui est établi sous un supérieur pour tenir sa place en certaines fonctions. Il y avait des princes qui se disaient vicaires de l empire d Allemagne.   Il se dit plus ordinairement de Celui qui fait des fonctions ecclésiatiques sous… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • vicaire — nm. VIKÉRO (Albanais, Annecy, Chambéry, Cordon, Giettaz, Villards Thônes), vikêro (Montagny Bozel). E. : Abbé …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Vicaire general — Vicaire général Un vicaire général ou grand vicaire est un prêtre désigné par l évêque pour le seconder dans ses responsabilités. Selon le droit de l Église, l évêque lui donne une délégation de ses propres responsabilités, car il ne peut être… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”