Augusta Vindelicorum

Augsbourg

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Augsbourg (race de poule).


Augsbourg
Blason de Augsbourg
Localisation de Augsbourg en Allemagne
Transparent3x3.gif
Données générales
Toponyme officiel Augsburg
Pays Allemagne Allemagne
Land Bavière Bavière
District
(Regierungsbezirk)
Souabe
Arrondissement
(Landkreis)
Kreisfreie Stadt
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
09 7 61 000
Code postal 86000-86199
Indicatif téléphonique 0821
Immatriculation A
Latitude
Longitude
48° 22′ 01″ Nord
       10° 52′ 59″ Est
/ 48.367, 10.883
Altitude (NN) 446 à 561 m
Superficie 146,93 km²
Population 263 804 hab. (1er janvier 2006)
Densité 146,93 hab./km²
Site web www.augsburg.de
Politique
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Kurt Gribl (CSU)
Partis au pouvoir

Augsbourg (allemand Augsburg) est une ville allemande située dans le Land de Bavière, en Souabe bavaroise, sur la Route romantique.

Ville universitaire et industrielle, elle est la capitale et le siège du gouvernement de Souabe (en allemand Schwaben) et d'un diocèse catholique. La ville a actuellement environ 259 000 habitants et est ainsi après Munich et Nuremberg la troisième ville de Bavière. Son nom vient du latin Augusta Vindelicorum. Située à 60 km à l'ouest de Munich, environ 120 km au sud de Nuremberg et environ 130 km au sud-est de Stuttgart, le nombre de ses habitants a franchi la barre des 100 000 vers 1906.

Sommaire

Municipalités voisines

Les municipalités limitrophes d'Augsbourg, dans le sens des aiguilles d'une montre en commençant par le nord, sont: Rehling, Affing, Friedberg, Kissing, Mering et Merching (toutes dans le district d'Aichach-Friedberg), Königsbrunn, Bobingen, Gessertshausen, Diedorf, Stadtbergen, Neusäß et Gersthofen (toutes dans le district d'Augsbourg).

Géographie

La ville se trouve sur le Lech qui descend du Tyrol à 150 km au sud-ouest et se jette dans le Danube à 40 km plus au nord. Le cœur historique de la ville est situé juste avant le confluent du Lech et de son affluent la Wertach La plus vieille partie de la ville au sud se trouve à l'extrémité nord d'un plateau.

Histoire

Hôtel de ville

Les origines de la ville sont une colonie romaine fondée sous Auguste, vers 15 avant J.-C., d'où son nom romain, Augusta Vindelicorum. Au débouché de vallées alpines constituant des points de communication importants vers l'Italie, elle devait servir de point de contact facile entre le cœur de l'Empire et la Germanie nouvellement conquise ; une véritable ville commerciale d'importance se développe autour de cette colonie ; elle est également le siège de la province romaine de Rhétie. La continuité urbaine après la chute de l'Empire romain reste floue : on sait que se développe au Ve siècle un pèlerinage autour du tombeau de sainte Afra, martyre qui incarne la christianisation de la ville, à 1,5 km au sud de la ville romaine, mais le sort de cette dernière est mal connue.

L'ancienneté de l'évêché a été une question très discutée par les historiens: on ne parvient à la certitude que pour le VIIIe siècle avec Simpert, qui aurait été un proche de la famille carolingienne. À la chute de l'Empire carolingien, ce sont les évêques qui exercent le pouvoir temporel dans la ville et les sources sur la ville aux IXe et Xe siècle sont essentiellement les vies de ces évêques. Le plus marquant de ces évêques est Ulrich, canonisé en 983 (première bulle papale de canonisation de l'Histoire) : on lui attribue un grand nombre de réalisations dans la ville, fondations de communautés religieuses, construction d'églises et de fortifications... Près d'Augsbourg, sur la plaine du Lechfeld, se tient en 955 une grande bataille contre les Hongrois, battus par les troupes du roi Otton dans lesquelles figure l'évêque Ulrich, proche conseiller du souverain.

Le XIe siècle est une période plus difficile pour la ville, enjeu plus qu'acteur dans les rivalités entre grandes familles aristocratiques qui se disputent l'Empire : la domination politique de l'évêque dans la ville n'est pas amoindrie, mais la ville est ravagée plusieurs fois par la guerre.

Jusqu'à cette époque, Augsbourg est essentiellement une civitas, siège du pouvoir temporel et spirituel de l'évêque, sans constituer un grand centre de peuplement. Elle participe pleinement au XIIe siècle de l'essor urbain qui caractérise tout l'Occident : une première implantation marchande située immédiatement au sud de la civitas, au lieu-dit Perlach, voit le jour au XIIe siècle.

Reconnue ville libre d'Empire en 1276, elle conserva ce titre jusqu'en 1806, époque à laquelle elle fut médiatisée et donnée à la Bavière. Ce statut lui confère une importante autonomie à partir de la fin du Moyen Âge.

L'Université de la ville n'a été fondée qu'en 1970. Elle a été construite sur un ancien terrain d'aviation au Sud de la ville, et le campus qui l'abrite a été construit en parallèle avec un nouveau quartier de la ville (Univiertel).

Augsbourg est célèbre dans l'histoire par :

Entre 1077 et 1582 furent tenues plusieurs diètes d'Empire.

Durant le XVe et XVIe siècle, la ville devient une sorte de capitale financière et culturelle, les banquiers Fugger et Welser aidant notamment Charles Quint dans le financement de sa politique. Plusieurs artistes majeurs y travaillèrent : Hans Holbein l'ancien et son fils, Hans Burgkmair[1]...

L'évêché d'Augsbourg était aussi, sous le saint Empire, un État d'Empire, qui faisait partie du cercle de Souabe et comprenait, outre Augsbourg, Dillingen et Füssen. L'évêque résidait depuis le XVIe siècle à Dillingen.

Notes et références

  1. Renouard de Bussière S, Le rayonnement d'Ausbourg, Dossier de l'art N) 148, janvier 2008, p 66-67

Économie

Depuis le développement de l'industrie textile à la fin du XVIIIe siècle, Augsbourg est une ville industrielle. L'un des principaux employeurs est le groupe MAN. Augsbourg possède un aéroport (code AITA : AGB).

Religion

La population catholique, ensuite appartenu au diocèse d'Augsbourg, faisait partie de province ecclésiastique de Mayence. Après le passage de la ville a la Bavière, il est resté dans un premier temps à l'ancienne affectation 1821.

Politique

Curiosités

  • Maisons natales de Leopold Mozart et de Bertolt Brecht
  • Fuggerei
  • Vaste cathédrale romane pourvue de deux chœurs, le chœur occidental roman et le chœur oriental gothique (XIVe siècle)
  • Basilique Saint-Ulrich (début du XVIe siècle), construite par Burckhardt Engelberg
  • Wassertürme: tours (XVe-XVIIIe siècles) utilisées comme châteaux d'eau
  • Restes de la fortification médiévale, avec bastions ajoutés au XVIe siècle

La ville est également très connue en Allemagne pour la Augsburger Puppenkiste, théâtre de marionnettes fondé en 1948 par l'acteur Walter Oehmichen, dont plusieurs spectacles ont été filmés par la télévision bavaroise et édités depuis en DVD.

  • L'Hôtel de Ville, qui contient la célèbre salle Dorée, avec ses murs et plafonds recouverts d'or, de peintures et de sculptures représentant d'un côté les Empereurs romains chrétiens et de l'autre les Empereurs romains non-chrétiens. La Salle dorée est aussi connue pour sa grande superficie, occupant le tiers du bâtiment.

Personnages célèbres

À Augsbourg sont nés :

Ont vécu à Augsbourg :

Jumelages

Industrie

Commons-logo.svg

Liens internes

Liens externes


  • Portail de l’Allemagne Portail de l’Allemagne
Ce document provient de « Augsbourg ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Augusta Vindelicorum de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • AUGUSTA Vindelicorum — celeberrima et pervetusta German. superioris urbs, ad consluentes Lecci et Vindae, quam vulgo Wertham vocant, sita, post funestam Varianam cladem, subactis Vindelicis, ab Octaviano Augusto expugnata, restaurata, aucta et 3. Romanorum milibus ad… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Augusta Vindelicorum — Augusta Vindelicorum, Augusta Vindelicum lat. kelt. germ., Ortsname: nhd. Augsburg; Quelle: Ortsname (2. Jh.); Etymologie: lat. kelt. Herkunft, lat. Augustus, Maskulinum, Heiliger, Unverletzlicher …   Germanisches Wörterbuch

  • Augusta Vindelicorum — Gründer der Stadt Gaius Octavius genannt Kaiser Augustus Augusta Vindelicorum (auch Augusta Vindelicum) ist der römisch antike Name der Stadt Augsburg. Wohl unter Kaiser Trajan (98–117 n. Chr.) wurde sie zur Hauptstadt der römischen Provinz… …   Deutsch Wikipedia

  • Augusta — can mean:Augusta as a place nameAugusta, a feminine form of the name of the Roman Emperor Augustus, is also part of the original Latin names of many ancient places.In Australia*Augusta, Western Australia *Port Augusta, South Australia *Shire of… …   Wikipedia

  • Augusta — (lateinisch „die Erhabene“) bezeichnet: Augusta (Vorname), weiblicher Vorname Augusta (Titel), Ehrentitel römischer Kaisergattinnen und anderer Frauen der kaiserlichen Familie Augusta (Titularbistum) (254) Augusta, Asteroid des Asteroidengürtels… …   Deutsch Wikipedia

  • Augusta — • A titular see of Cilicia in Asia Minor Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Augusta     Augusta     † …   Catholic encyclopedia

  • Augusta [1] — Augusta, der Titel der spätern röm. Kaiserinen; – der Name zahlreicher Städte, die von röm. Kaisern gegründet oder colonisirt wurden, z.B. Augusta Vindelicorum, – Trevirorum, – Nemetum, – Vangionum, – Taurinorum, – Emerita, – Praetoria u.s.w …   Herders Conversations-Lexikon

  • Augusta Vindelicum — Gründer der Stadt Gaius Octavius genannt Kaiser Augustus Augusta Vindelicorum (auch Augusta Vindelicum) ist der römisch antike Name der Stadt Augsburg. Wohl unter Kaiser Trajan (98–117 n. Chr.) wurde sie zur Hauptstadt der römischen Provinz… …   Deutsch Wikipedia

  • Augusta — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Augusta est un nom propre qui peut désigner : Sommaire 1 Prénom 2 Saintes chrétiennes …   Wikipédia en Français

  • Augusta Treverorum — Stadtplan Triers in der römischen Kaiserzeit. Augusta Treverorum (lateinisch für „Stadt des Augustus im Land der Treverer“) war eine römische Stadt an der Mosel, aus der das heutige Trier hervorgegangen ist. Der Zeitpunkt der Stadtgründung wird… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”