Guerre civile angolaise


Guerre civile angolaise

La guerre civile angolaise a opposé le gouvernement marxiste-léniniste de la République populaire d'Angola et son parti dirigeant le Mouvement populaire de libération de l'Angola (MPLA) à la guérilla de l'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola (UNITA) de 1975, à la fin de la guerre d'indépendance avec le Portugal, à 1991. Plusieurs puissances étrangères interviennent dans ce conflit.

Sommaire

Origines

Trois mouvements concurrents participent à la guerre d'indépendance angolaise : le Front national de libération de l'Angola (FNLA), fondé en 1962 et majoritairement bakongo, le Mouvement populaire de libération de l'Angola (MPLA), fondé en 1958 et l'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola (UNITA), fondée en 1966 par une scission du FNLA. Quand la Révolution des Œillets met fin au régime salazariste au Portugal, en avril 1974, le nouveau pouvoir annonce son intention de se retirer des colonies portugaises en Afrique. En Angola, les trois mouvements commencent alors immédiatement entre eux une lutte pour le pouvoir. Le FNLA, entrant en Angola par le nord, reçoit le soutien de l'armée zaïroise et de mercenaires, l'UNITA celui de l'armée sud-africaine (encore sous le régime de l'Apartheid, et le MPLA de l'armée cubaine[1]. Les accords d'Alvor du 15 janvier 1975, obtenus par l'intermédiaire du Portugal, semblent permettre un rapprochement momentané des trois factions et l'établissant d'un gouvernement d'union. Cependant, les hostilités recommencent aussitôt après, et le 11 novembre 1975 le MPLA déclare l'indépendance du pays à partir de la capitale Luanda, et au même moment le FNLA et l'UNITA font, ensemble, la même déclaration à partir de la ville d'Huambo. Les combats entre les deux champs continuent et ont dorénavant le caractère d'une guerre civile.

17 ans de conflit

Le MPLA s'attaque tout d'abord au FNLA, soutenant ainsi des mouvements rebelles katangais contre le Zaïre. Suite à l'intervention de la France, l'Angola et le Zaïre, et donc le MPLA et le FNLA, se rapprochent en 1978. Le MPLA utilise la même tactique contre l'Unita, en soutenant le South-West African People's Organisation. À plusieurs reprises, l'Afrique du Sud pénètre sur le territoire angolais et affronte les armées angolaise et cubaine, combats qui participent à la guerre de la frontière, tandis que l'Unita progresse, gagnant un certain soutien de la population. Le conflit prend une forme de guerre classique en 1987-1988, le gouvernement angolais perdant peu à peu ses soutiens internationaux et tentant donc de mettre fin rapidement à l'Unita[1].

Processus de paix

Le 22 décembre 1988 sont signés les accords de New York, organisant l'indépendance de la Namibie et le désengagement progressif de l'Afrique du Sud, de Cuba et de l'Union soviétique. Malgré ces accords, l'Afrique du Sud, les États-Unis et le Zaïre continuent d'intervenir dans le conflit. Le 1er mai 1991 sont signés les accords de Bicesse, mettant en place un cessez-le-feu, la démobilisation des groupes armés (et leur intégration dans les Forces armées angolaises) et l'organisation d'élections. Celles-ci se tiennent le 29 et 30 septembre 1992 et donnent la victoire du MPLA aux élections législatives et une majorité relative à José Eduardo dos Santos aux élections présidentielles[1]. Selon la constitution, un deuxième tour aurait été nécessaire pourqu'il soit légalement élu. Cependant, l'UNITA considère les élections comme truquées, ne les reconnaît pas et recommence aussitôt la guerre civile.

Références

  1. a, b et c Jean-Marc Balencie et Arnaud de La Grange, Mondes rebelles : L'encyclopédie des acteurs, conflits & violences politiques, Paris, Éditions Michalon, 2001, 1677 p. (ISBN 2841861422), p. 1074-1077 


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Guerre civile angolaise de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Guerre Civile Chinoise — Carte de la Longue Marche des forces de Mao …   Wikipédia en Français

  • Guerre Civile Grecque — Informations générales Date 1945 1949 Lieu Grèce Issue Victoire du gouvernement Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Guerre civile chinoise — Carte de la Longue Marche des forces de Mao …   Wikipédia en Français

  • Guerre civile laotienne — Mémorial de la guerre à Phonsavan. Informations générales Date 1953 1954 1959 1962 1964 1973 Lieu Laos Issue Cessez …   Wikipédia en Français

  • Guerre civile grecque — Localisation de la Grèce. Informations générales Date 12 février 1946 29 août  …   Wikipédia en Français

  • Guerre civile du Mozambique — Guerre civile au Mozambique Localisation du Mozambique en Afrique. Informations générales Date 1977 1992 Lieu Mozambique Issue Accords de paix …   Wikipédia en Français

  • Guerre civile en Angola — Histoire de l Angola Carte de l’Angola L’histoire de l’Angola débute notamment avec les peuples de langues khoïsan avant de se poursuivre avec l’émigration et la colonisation du futur territoire angolais par les peuples de langue bantoue dans les …   Wikipédia en Français

  • Guerre civile cambodgienne (1967-1975) — Pour les articles homonymes, voir Guerre civile cambodgienne. Guerre civile cambodgienne Char T 54 ou sa copie chinoise …   Wikipédia en Français

  • Guerre civile du Congo-Brazzaville — La guerre civile du Congo Brazzaville a duré de juin 1997 à décembre 1999. Certains auteurs regroupent l ensemble des conflits et troubles de 1993 à 2002 sous l appellation de « guerre civile du Congo Brazzaville[1] ». La guerre de 1997 …   Wikipédia en Français

  • Deuxième guerre civile chinoise — Guerre civile chinoise Guerre civile chinoise Carte de la Longue Marche des forces de Mao …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.