Fabien Barthez


Fabien Barthez
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barthez.
Fabien Barthez
Barthez sous le maillot du FC Nantes Atlantique

Biographie
Nationalité Drapeau de France France
Naissance 28 juin 1971 (1971-06-28) (40 ans)
à Lavelanet, Ariège
Taille 1,85 m (6 1)
Période pro. 1990 - 2007
Poste Gardien de but
Parcours professionnel *
Saisons Club M. (B.)
1990-1992 Drapeau : France Toulouse FC 28 (0)
1992-1995 Drapeau : France Marseille 130 (0)
1995-2000 Drapeau : France AS Monaco 192 (0)
2000-2004 Drapeau : Angleterre Manchester United 139 (0)
2004 Drapeau : France Marseille 31 (0)
2004-2006 Drapeau : France Marseille 67 (0)
2007 Drapeau : France FC Nantes 19 (0)
Sélections en équipe nationale **
Années Équipe M. (B.)
1994-2006 Drapeau de France France 87 (0)
* Compétitions officielles nationales et internationales.
** Matchs officiels.

Fabien Barthez, né le 28 juin 1971 à Lavelanet, est un ancien footballeur international français évoluant au poste de gardien de but. Il a notamment remporté la Coupe du monde 1998 et l'Euro 2000 avec l'équipe de France et détient le record du nombre de sélections en équipe de France pour un gardien de but (87 sélections).

Sommaire

Biographie

En club

Jeunesse et formation à Toulouse

Issu d'une famille de sportifs (son père était demi d'ouverture au RC Narbonne), Fabien Barthez pratique assez tôt le rugby et le football. Un de ses premiers entraîneurs, Aimé Goudoux, le fixe rapidement au poste de gardien de but.

En 1986, il intègre le centre de préformation du TFC à Lespinet sous la direction d'Élie Baup et remporte dans la foulée un titre de champion de France cadets. Il rejoint ensuite le centre de formation dirigé par Serge Delmas qu'il fréquente durant trois ans, avec à la clé des apparitions avec l'équipe de DH et de D3.

Le 21 septembre 1991, après les blessures de Robin Huc et d'Olivier Pédemas, Fabien Barthez dispute sa première rencontre en première division face à Nancy et encaisse son premier but en professionnel sur une frappe de David Zitelli. Il dispute vingt-six matchs durant cette saison, dont un fameux Toulouse-OM au cours duquel il enchaîne les exploits au point que Bernard Tapie, alors président de l'OM, tombe sous le charme et le recrute à l'été 1992.

Olympique de Marseille

Arrivé à Marseille en échange d'une somme jugée déraisonnable pour un gardien de son âge, Barthez craint d'être cantonné à un poste de remplaçant mais une blessure de Pascal Olmeta le propulse au poste de numéro 1.

Sous le maillot de l'OM, il connaît la consécration avec la victoire en Ligue des Champions contre le Milan AC (1-0) en 1993. L'OM étant relégué en seconde division en 1994 après l'affaire OM-VA, il joue une saison en D2, avant de partir pour l'AS Monaco.

AS Monaco

En Principauté, il remporte deux championnats de France en 1997 et 2000 et atteint la demi-finale de la Ligue des Champions en 1998. L'année 2000 est l'apogée de sa carrière; après avoir remporté l'Euro 2000 avec les Bleus, il signe en faveur de Manchester United.

Manchester United

Il rejoint le prestigieux club anglais pour succéder à Peter Schmeichel, gardien emblématique des Red Devils transféré au Sporting Portugal un an plus tôt mais n'ayant pas eu de succession digne de ce nom en 1999-2000, pour la somme de 80 millions de francs (somme record pour un gardien à l'époque). Il remporte deux titres de champion en 2001 et 2003 et atteint la finale de la League Cup en 2003.

Après deux premières saisons d'excellente qualité, Fabulous Fab commet plusieurs bourdes en 2002-2003, qui coïncident avec l'époque de l'élimination de la France au premier tour de la Coupe du monde 2002. Fabien Barthez perd même sa place de titulaire après le quart de finale retour de Ligue des champions contre le Real Madrid (4-3), jugé en grande partie responsable de l'élimination des Red Devils.

Barré par le gardien américain Tim Howard, le début de saison 2003-2004 est difficile pour Barthez qui se retrouve sur le banc, les dirigeants de MU ayant même entamé les démarches pour se libérer du gardien français à l'issue de la saison.

Retour à Marseille

En janvier 2004, Barthez est prêté jusqu'à la fin de la saison à l'Olympique de Marseille, ce prêt étant accompagné d'une option d'achat. Les marseillais atteignent la finale de la Coupe UEFA grâce à des performances de haut niveau de leur gardien star face à Liverpool et Newcastle. En finale, il est expulsé par Pierluigi Collina après une sortie jugée trop dangereuse par l'arbitre italien juste avant la mi-temps, provoquant un penalty et précipitant la défaite des siens face au FC Valence (0-2). À l'issue de ce prêt et grâce aux bonnes performances de Barthez dans les cages marseillaises, les deux clubs s'entendent sur un transfert définitif basé sur un contrat de deux saisons[1].

Le 12 février 2005, il crache en direction d'un arbitre marocain lors d'un match amical contre le WAC Casablanca. Il plaide qu'il a été lassé de voir ses coéquipiers agressés sur le terrain sans réaction de la part de l'arbitre, Abdellah El Achiri. Il est suspendu six mois et doit effectuer dix travaux d'intérêt général[2].

La veille du dernier match de la saison, le 12 mai 2006, il annonce qu'il quitte Marseille.

Période blanche et fin de carrière au FC Nantes

Toujours sans club en octobre 2006, il espère s'engager avec le Toulouse FC qui, malgré le départ de Christophe Revault pour le Stade rennais, continue d'ignorer les offres du gardien champion du monde. Finalement, le 5 octobre 2006, il annonce officiellement lors du journal télévisé de TF1 qu'il met un terme à sa carrière de footballeur[3].

Deux mois plus tard, le FC Nantes, en difficulté, fait appel au champion du monde français. Après s'être entraîné pendant quatre mois au club de CFA2 de Blagnac en tant que joueur de champ, comme à ses débuts, il décide de revenir sur sa décision et signe un contrat de six mois pouvant aller jusqu'à dix-huit mois minimum en cas de maintien du club en Ligue 1. Il porte le numéro 1 et participe à son premier match sous les couleurs des Canaris le 6 janvier 2007 à l'occasion du 32e de finale de Coupe de France face à Guingamp (victoire 1-0).

Cependant, le retour de Fabulous Fab au premier plan est assez mitigé. S'il encaisse cinq buts contre Valenciennes (dont 4 du seul Steve Savidan), il réalise la semaine suivante un match exceptionnel contre Marseille. Le 1er avril 2007, il commet une bourde en laissant entrer un ballon anodin dans son but sur une grossière erreur lors d'une rencontre des mal-classés contre Sedan et est même remplacé par Tony Heurtebis à la 68e minute. Après la défaite à domicile face au Stade rennais malgré deux superbes parades, les derniers espoirs nantais pour le maintien en première division s'évaporent. À la sortie du stade, Fabien Barthez est pris à partie par des supporters et annonce son départ définitif du club le 29 avril 2007 sur RMC : « Je ne vais pas rejouer avec Nantes. Je ne me sens pas prêt à vivre comme cela. Je ne me sens plus en sécurité là-bas et je préfère partir ».

Le dimanche 10 février 2008, il annonce la fin de sa carrière dans l'émission Téléfoot sur TF1.

En sélection

Il honore sa première sélection sous le maillot bleu le 26 mai 1994 (soit un an jour pour jour après la victoire en Ligue des champions avec l'OM) contre l'Australie (1-0) lors de la Coupe Kirin remportée par l'équipe de France. Sous le maillot français, celui que l'on surnommera plus tard le « divin chauve » (comme avant lui Alfredo Di Stefano) dispute l'Euro 1996 en tant que troisième gardien; il est blessé et le sélectionneur Aimé Jacquet lui préfère à l'époque Bernard Lama. Il devient titulaire dans les cages avant la Coupe du monde 1998, justifiant sa place par une superbe prestation contre la Finlande (0-1) en match amical, juste avant le tournoi. Durant le Mondial joué en France, il réalise d'excellentes performances et s'impose comme l'un des meilleurs gardiens du monde. Il encaisse seulement deux buts lors du Mondial, dont un sur penalty.

En mars 1999 il détourne à plusieurs reprises des frappes d'Andriy Chevtchenko et permet de préserver le score nul et vierge des Bleus face à l'Ukraine en éliminatoires de l'Euro 2000. Barthez est déterminant en demi-finale de l'Euro 2000 contre le Portugal, détournant d'une parade réflexe une tête d'Abel Xavier en prolongations. Zinedine Zidane marque en toute fin de match le but en or sur penalty et les Bleus sont qualifiés pour la finale. Lors de cet ultime match face à l'Italie le 2 juillet, c'est Alessandro Del Piero que Barthez écœure en remportant par deux fois son un-contre-un contre l'attaquant italien, d'abord à 1-0 pour l'Italie dans le temps règlementaire, puis en prolongations. Après le but en or de David Trezeguet, la France remporte le championnat et Fabien Barthez est élu meilleur gardien de la compétition. À la fin de l'année, il est également désigné meilleur gardien de but de l'année.

En 2002, malgré une bonne prestation face à l'Uruguay lors de la phase de poules de la Coupe du monde, il ne peut éviter l'élimination de la France dès le premier tour. L'année suivante, Fabulous Fab se montre décisif lors de la Coupe des confédérations qui sera remportée par les Bleus.

En 2006, après un bon parcours de Barthez et de l'équipe de France lors de la Coupe du monde, ces derniers s'inclinent en finale face à l'Italie (1-1 puis 5-3 aux tirs au but). Ce Mondial est le troisième de rang disputé par Fabien Barthez qui détient le record français du nombre de matchs disputés en Coupe du monde (17)[4].

Après-carrière

Lors de la Coupe du monde 2010, TF1 l'engage en tant que consultant pour le mag de la Coupe du monde[5]. Il est présent une dizaine de fois sur le plateau pour débriefer les matchs en compagnie de Robert Pires, Bixente Lizarazu et Denis Brogniart, alors animateur de l'émission.

L'ex gardien de but rempile sur cette même chaîne à la rentrée[6]. En effet, il intervient dorénavant une fois par mois dans l'émission dominicale Téléfoot, ainsi que dans les journaux télévisés de la Une et de LCI en fonction de l'activité sportive et lorsque son expertise est requise. Il apparaît également dans Tour d'Europe, une nouvelle émission sur Eurosport (filiale TF1) présentée par Frank Leboeuf, Guillaume Di Grazia et Christophe Jammot, à chaque journée de matchs des éliminatoires pour l'Euro 2012. Mais s'il a rempilé, c'est aussi parce que la chaîne lui offre l'opportunité de s'exprimer sur un autre sujet qui lui tient à cœur : le sport automobile. De ce fait, il fait partager sa passion aux téléspectateurs du magazine précédant Téléfoot chaque dimanche : Automoto.

Après l'élection de Laurent Blanc au poste de sélectionneur de l'équipe de France en 2010, Fabien Barthez intègre le staff de l'équipe de France en devenant conseiller technique des gardiens[7].

Palmarès

En club

En sélection

Distinctions personnelles

Statistiques détaillées

Total : 693 matchs professionnels toutes compétitions confondues.

Voir aussi

Liens externes

Notes et références

Précédé par Fabien Barthez Suivi par
Drapeau : Belgique Michel Preud'homme
1994
Prix Lev Yachine
1998
Drapeau : Allemagne Oliver Kahn
2002



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Fabien Barthez de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Fabien Barthez — Saltar a navegación, búsqueda Barthez Nombre Fabien Alain Barthez …   Wikipedia Español

  • Fabien Barthez —  Spielerinformationen Voller Name Fabien Alain Barthez Geburtstag 28. Juni 1971 …   Deutsch Wikipedia

  • Fabien Barthez — Biografía Fabien Alain Barthez, (*Lavelanet, Francia, 28 de junio de 1971) futbolista francés. Debutó en el Olympique de Marsella, el 21 de septiembre de 1991. Allí ganó una Liga y la Liga de Campeones (1993). En 1995 fue traspasado al AS Mónaco …   Enciclopedia Universal

  • Fabien Barthez — 92||0||21||0||37||0||150||0Football player statistics 5455||0||87||0||57||0||599||0NotesExternal links* [http://englandlose.blogspot.com/2006/06/carlsberg dont do injury time but if.html Article about France s 2004 victory over England with a… …   Wikipedia

  • Fabien Bartez — Fabien Barthez Pour les articles homonymes, voir Barthez (homonymie). Fabien Barthez …   Wikipédia en Français

  • Barthez (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme Barthez est un nom de famille notamment porté par : Guillaume Barthez de Marmorières ( 1707 1799), ingénieur et encyclopédiste… …   Wikipédia en Français

  • Barthez (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme Barthez est un nom de famille notamment porté par : Guillaume Barthez de Marmorières ( 1707 1799), ingénieur et encyclopédiste… …   Wikipédia en Français

  • Fabien — may refer to:People with the given name Fabien:* Fabien Audard (born 1978), French professional football (soccer) player * Fabien Barthez (born 1971), retired French football goalkeeper * Fabien Boudarène (born 1978), French footballer * Fabien… …   Wikipedia

  • Fabien (Prénom) — Pour les articles homonymes, voir Fabien. Sens et origine du nom F est un prénom masculin d origine latine se référant à la gens Fabia. La Saint Fabien a lieu le 20 janvier. Variantes espagnol : Fabian italien : Fabio catalan  …   Wikipédia en Français

  • Fabien (prenom) — Fabien (prénom) Pour les articles homonymes, voir Fabien. Sens et origine du nom F est un prénom masculin d origine latine se référant à la gens Fabia. La Saint Fabien a lieu le 20 janvier. Variantes espagnol : Fabian italien : Fabio… …   Wikipédia en Français