Championnat D'Europe De Football 2012


Championnat D'Europe De Football 2012

Championnat d'Europe de football 2012

Euro 2012
Euro2012.gif
Sport Football
Organisateur(s) UEFA
Édition 14e édition
Lieu Pologne Pologne
Ukraine Ukraine
Date du 9 juin 2012
au 1er juillet 2012
Participants 16 équipes
Site(s) 8 stades
Site Web officiel www.uefa.com
Chronologie des compétitions
Euro 2008
Euro 2016

Le Championnat d'Europe UEFA de football 2012 est la quatorzième édition du Championnat d'Europe de football, compétition organisée par l'UEFA et rassemblant les meilleures équipes masculines européennes. Il se déroulera en Pologne et en Ukraine en juin et juillet 2012. Le match d'ouverture se jouera dans le tout nouveau Stadion Narodowy de Varsovie, la finale devrait elle avoir lieu au Stade Olympique de Kiev.

C'est le dernier championnat d'Europe comportant seize équipes. En effet, celui de 2016 se jouera avec vingt-quatre équipes[1].

Sommaire

Préparation de l'évènement

Désignation du pays organisateur

Article détaillé : Désignation du pays organisateur du Championnat d'Europe de football 2012.
Nombre de voix obtenues
Fédérations candidates 1er tour 2e tour
 Pologne Pologne / Ukraine Ukraine 7 8
 Italie Italie 11 4
 Croatie Croatie / Hongrie Hongrie 9 0
 Turquie Turquie 6
 Grèce Grèce 2
Total des votes 35 12

Cinq candidatures ont été initialement déposées, comprenant au total sept pays (dont deux duos). Le 8 novembre 2005, l'Italie obtenait onze voix, et accédait à la seconde phase, tout comme la Croatie et la Hongrie (neuf voix) et le duo Pologne / Ukraine (sept voix). La candidature turque, avec un vote de moins, était éliminée. Celle grecque, avec ses deux voix, arrivait à la dernière place du scrutin.

Le 31 mai 2006, les dossiers des trois candidats à l'Euro étaient rendus. En septembre, l'UEFA examinait en se rendant sur place l'état des lieux. Le 18 avril 2007 à Cardiff, au Pays de Galles, le Comité exécutif de l'UEFA effectuait son choix à bulletins secrets, après avoir étudié scrupuleusement les dossiers des trois candidats en lice pour l'organisation de la compétition. Avec une majorité de huit voix, le duo Pologne / Ukraine était choisi devant l'Italie[2], que les médias donnaient favorite[3], et le duo Croatie / Hongrie.

Comité exécutif

  • 8 : Russie Viacheslav Koloskov
  • 9 : Portugal Gilberto Madail
  • 10 : Malte Joseph Mifsud
  • 11 : Norvège Per Ravn Omdal
  • 12 : Roumanie Mircea Sandu
  • 13 : Pays-Bas Mathieu Jeu Sprengers
  • 14 : Ukraine Hryhoriy Surkis
Uefa2012ukrpolpic2.jpg

Du fait de leur nationalité, Franco Carraro et Hryhoriy Surkis n'ont pas pu participer aux deux votes.

Incertitudes liées au retard concernant les infrastructures

Plusieurs soucis ont émaillés les différents projets d'amélioration des infrastructures polonaises et ukrainiennes, amenant à se poser la question sur un probable remplacement des pays hôtes. Le 30 janvier 2008, le président de l'UEFA Michel Platini annonce commencer un rapport visant à avertir les organisateurs compte tenu de la lenteur des travaux. Le 11 juin, le premier ministre ukrainien, Yulia Tymoshenko, se montre confiante vis-à-vis des préparatifs qui selon elle se passent normalement[4]. Cependant, un membre de la fédération ukrainienne de football expose le jour suivant le fait que l'Ukraine pourrait perdre le droit de co-accueillir l'évènement, en raison des retards dans la rénovation du stade olympique de Kiev[5]. Michel Platini confirme donc qu'une décision sera prise en septembre 2008.

Jusqu'au mois de juin, aucun « plan B » n'est prévu selon l'UEFA. C'est donc quelques temps plus tard que l'Écosse réaffirme ses envies d'intervenir pour aider ces deux pays, et pourquoi pas en cas d'échec héberger la compétition[6]. Le président de la Scottish Football Association Gordon Smith déclarait vouloir que l'UEFA reconsidère son pays pour débloquer la situation, malgré les avis fermes et maintenus de l'association européenne. Platini choisit de clarifier « l'affaire », et déclare : « Nous mettrons tout en oeuvre pour que la Pologne et l'Ukraine puissent accueillir l'Euro 2012. La seule raison qui nous pousserait à ne pas y aller serait l'absence de stade à Varsovie et à Kiev. Une délégation ira en Pologne et en Ukraine les 2 et 3 juillet. Nous rencontrerons les responsables des deux pays pour obtenir une vue d'ensemble et prendrons une décision en septembre. Nous avons donné ce défi à ces nations, et il n'y a jamais eu de plan de secours. » Si la décision de septembre est pessimiste, l'UEFA commencera à s'entretenir avec les remplaçants possibles. La Pologne, en avance sur son voisin ukrainien, pourrait accueillir seule la compétition. L'Espagne, qui a été recalée en 2004, est également sur les rangs. Les candidatures éliminées pour cet Euro, comme celle de l'Italie et celle conjointe de l'Écosse et de l'Irlande, pourrait aussi servir en cas d'échec polono ukrainien[7]. La Pologne pourrait également se joindre à l'Allemagne[7].

Après la première visite des dirigeants européens en Pologne, l'UEFA se montre satisfaite et rassurée[8].

Mais le 29 septembre, le gouvernement polonais démet de ses fonctions Michal Listkiewicz, président de la fédération polonaise de football et coordinateur du groupe chargé du dossier Euro[9]. L'UEFA fixe rapidement un ultimatum, et est prête à interdire à la Pologne de disputer ses deux prochains matches de qualification. Tout rentre finalement dans l'ordre quelques jours plus tard[10]. Le 31 octobre, la crise financière qui frappe l’Ukraine remet en cause la capacité du pays à organiser l’Euro 2012, puisque de nombreuses constructions ont été arrêtées en raison du manque de liquidités. Grzegorz Lato, le nouveau patron de la PZPN, suggère que la Pologne co-organise l’épreuve avec l'Allemagne. « Je pense que l’Allemagne peut venir, si l’Ukraine s’en va », dit-il à la télévision polonaise TVN24. Il a ensuite ajouté : « je crois que l’Ukraine sera prête à temps[11]. »

Cette année 2008, qui a vu de nombreux problèmes concernant l'organisation de la compétition, se termine sur fond de crise chez les deux pays. Du côté ukrainien, le gouvernement décide comme son homologue polonais de changer le bureau chargé de s'occuper de la préparation, jugeant l'agence inefficace[12]. Un émissaire de l'UEFA, le Français Jacques Lambert, est donc envoyé en Ukraine, pour sécuriser la préparation de l'Euro[13]. En Pologne, les affaires de corruption refont surface. Plusieurs membres de la fédération sont arrêtés, dont Janusz Wojcik, ancien sélectionneur polonais, et Zdzislaw Krecina, candidat à la présidence de la fédération[14].

Pour sa première visite de l'année 2009 en Pologne, le secrétaire général de l'UEFA David Taylor admet que les délais sont respectés, certains projets étant même en avance. Vers le milieu du mois d'avril, l'avancement des travaux est officiellement évalué par le président Michel Platini, qui, alors qu'il visite les différents sites depuis plusieurs jours, annonce le 15 qu'il est impossible que l'Ukraine perde l'Euro 2012, comme la Pologne[15].

Le 13 mai à Bucarest, le Comité Exécutif de l'UEFA prend une décision concernant le choix définitif de villes polonaises et ukrainiennes qui accueilleront les matches de l'Euro 2012[16]. Comme prévu, Gdańsk, Poznań, Varsovie et Wrocław sont choisies comme villes hôtes polonaises, Chorzów et Cracovie n'étant par conséquent pas retenues comme villes hôtes ou villes réserves. Chez le voisin, l'analyse de l'UEFA a révélé des manques importants concernant les infrastructures dans toutes les villes. Kiev est donc la seule ville confirmée pour l'Euro 2012, mais la tenue de la finale dans la capitale est pour l'instant, et jusqu'à un prochain rapport programmé au 30 novembre, non officialisée. Pour les autres villes ukrainiennes, l'UEFA se décidera à la même date que pour Kiev. De plus, Dniepropetrovsk et Odessa ont été écartées de la compétition, ne respectant pas selon l'association européenne les critères[17]. Selon un rapport secret de l'UEFA, la ville de Lviv devrait même perdre la tenue de la compétition dans son stade, la construction de celui-ci étant au point mort[18].

Villes et stades retenus

Infrastructures routières en Pologne et en Ukraine pour l'Euro 2012. En vert, les infrastructures routières et autoroutières pan-européennes, en rouge et en bleu, les infrastructures routières et autoroutières locales. Les grands ronds symbolisent les villes retenues pour le tournoi, les petits les autres villes majeures de ces deux pays.
Villes-hôtes de l'Euro 2012

C'est la troisième fois dans l'histoire qu'un championnat d'Europe est organisé par deux pays, après les récents duos Belgique-Pays-Bas en 2000 et Suisse-Autriche en 2008.

Mais cela pose un problème majeur : la distance importante entre les stades. 1900 kilomètres séparent Gdańsk en Pologne de Donetsk en Ukraine. Il faut compter pas moins de 22 heures de route pour se rendre de l'un à l'autre. Les deux pays vont aussi devoir se lancer également dans un vaste programme d'aménagement des transports : le nombre d'autoroutes et de voies rapides dans ces deux pays est actuellement insuffisant (666 km d'autoroutes existants en Pologne pour 2004 km prévus et 339 km de voies rapides pour 5760,5 km prévus; tandis qu'en Ukraine, la situation semble pire au vu de l'état de beaucoup d'axes de communication majeurs).

Un autre grand problème subsiste, la vétusté des stades dans ces deux pays, qui ont tardé à rénover leurs enceintes. Selon toutes vraisemblances, les différents travaux devraient être achevés en 2010, mais l'on a déjà constaté plusieurs retards sur différents sites dans les deux pays.

Pays Ville Stade Capacité ¹ Date ¹ Club résidant Matches
Pologne Pologne Varsovie Stadion Narodowy 55 000 2011 Legia Varsovie 3 matches de poules, 1/4 de finale, 1/2 finale
Wrocław Stade de Maślice 43 087 2010 Śląsk Wrocław 3 matches de poules
Poznań Stade Miejski 43 000 2010 Lech Poznań 3 matches de poules
Gdańsk Baltic Arena 41 582 2011 Lechia Gdańsk 3 matches de poules, 1/4 de finale
Ukraine Ukraine Kiev Olimpiysky 83 053 2010 Arsenal Kiev 3 matches de poules, 1/4 de finale ²
Donetsk Donbass Arena 50 149 Yes check.svg 2009 Chakhtior Donetsk ³
Kharkiv Stade Metalist 43 000 2010 Metalist Kharkiv ³
Lviv Stade Lemberg 33 400 2011 Karpaty Lviv ³

¹ Capacité prévue et date de la fin des travaux
² La finale reste à attribuer
³ Les matches de poule restent à attribuer
Yes check.svg Construction ou rénovation terminées

Photos des stades
Varsovie Wrocław Poznań Gdańsk
Stadion Narodowy Stade de Maślice Stade Miejski Baltic Arena
Pologne Pologne Pologne Pologne Pologne Pologne Pologne Pologne
Capacité : 55 000 Capacité : 43 087 Capacité : 43 000 Capacité : 41 582
Club : Legia Varsovie Club : Śląsk Wrocław Club : Lech Poznań Club : Lechia Gdańsk
SN makieta.jpg Stadion Maślice kamień węgielny.JPG Poznań 2.jpg BalticArenaextWS.jpg
Kiev Donetsk Kharkiv Lviv
Olimpiysky Donbass Arena Stade Metalist Stade Lemberg
Ukraine Ukraine Ukraine Ukraine Ukraine Ukraine Ukraine Ukraine
Capacité : 83 053 Capacité : 50 149 Capacité : 43 000 Capacité : 33 400
Club : Arsenal Kiev Club : Chakhtior Donetsk Club : Metalist Kharkiv Club : Karpaty Lviv
Kyiv Olympic Stadium.jpg Donbass Arena.jpg Metalist Stadium North Stand reconstruction.jpg Заливання фундаменту нового стадіону у Львові.JPG

Acteurs de cet Euro

Les équipes qualifiées

Qualifiées d'office

Pays Date de qualification Participation(s) Meilleur résultat
Pologne Pologne 18 avril 2007 1 (2008) 1er tour (2008)
Ukraine Ukraine 18 avril 2007 0

Éliminatoires

Les éliminatoires devraient débuter lors de l'été 2010 jusque novembre 2011.

Aspects socio-économiques

Sponsors

Comme pour les éditions précédentes, Adidas sera l'un des sponsors principaux de la compétition, ayant prolongé son contrat avec l'UEFA jusqu'en 2017[19]. La société allemande fournira donc les équipements sportifs au cours de cet évènement.

Médias

Le 23 septembre 2009, l'UEFA a conclu un accord avec l'Union européenne de radio-télévision sur les droits de diffusion de l'Euro 2012, accord qui concerne trente-six nations membres de l'association européenne de football[20]. Parmi ces trente-six pays, vingt-neuf verront l'UER statuer directement sur leurs droits télévisés, les sept autres travaillant en coopération avec l'organisme européen. Pour les vingt-neuf nations, un minimum de vingt-sept matches (sur trente-et-un) seront diffusés en direct sur des chaînes en clair, ainsi que des magazines dédiés et des programmes de résumés.

Pour les deux pays organisateurs, l'UEFA avait déjà annoncé auparavant être parvenue à deux accords avec NTU (Natsionalna Telekompaniya Ukrayiny) en Ukraine et TVP (Telewizja Polska) en Pologne[21].

Effets économiques pour les deux pays

Notes et références

Soccerball current event.svg Euro 2012

J-975

  1. (fr) L'Euro se jouera à 24 équipes sur le site de France Football, le 25 septembre 2008.
  2. (fr) L'Euro en Pologne et en Ukraine sur le site de l'UEFA, le 18 avril 2007.
  3. (fr) Euro 2012 - L'Italie favorite sur le site de La Dernière Heure, le 18 avril 2007.
  4. (en) Le Premier ministre ukrainien optimiste sur les plans de l'Euro 2012 sur UK Reuters, le 11 juin 2008.
  5. (en) L'Ukraine rompt le silence sur la rénovation des stades sur Yahoo! Sports, le 20 octobre 2008.
  6. (en) Les Écossais évoquent un plan de secours sur le site de la BBC, le 5 juin 2008.
  7. a  et b (en) Platini soucieux sur les dossiers polonais et ukrainiens sur le site de The Independent, le 30 juin 2008.
  8. (fr) L'UEFA positive en Pologne sur le site de l'UEFA, le 3 juillet 2008.
  9. (fr) Imbroglio à Varsovie sur le site de L'Équipe, le 29 septembre 2008.
  10. (fr) La Pologne pourra jouer sur le site de L'Équipe, le 6 octobre 2008.
  11. (fr) Euro 2012 : l’Ukraine menacée par la crise financière sur le site de Le Soir, le 31 octobre 2008.
  12. (fr) L'Ukraine fait le ménage sur le site de L'Équipe, le 19 novembre 2008.
  13. (fr) Un Français en Ukraine ? sur le site de L'Équipe, le 3 octobre 2008.
  14. (fr) Corruption en Pologne sur le site de L'Équipe, le 23 octobre 2008.
  15. (fr) Platini donne son feu vert sur le site de L'Équipe, le 15 avril 2009.
  16. (fr) Les villes hôtes de 2012 choisies à Bucarest sur le site de l'UEFA, le 12 mai 2009.
  17. (fr) Sélection des villes hôtes pour l'Euro 2012 sur le site de l'UEFA, le 13 mai 2009.
  18. (en) L'Euro 2012 sans Lviv ? sur polishsoca.com, le 27 septembre 2009.
  19. (fr) Adidas intègre l'équipe de l'UEFA Euro 2012™ sur le site de l'UEFA, le 21 septembre 2009.
  20. (fr) Contrat de diffusion de l'Euro avec l'UER sur le site de l'UEFA, le 23 septembre 2009.
  21. (fr) NTU décroche les droits ukrainiens pour l'Euro 2012 sur le site de l'UEFA, le 17 septembre 2009.

Annexes

Articles connexes

Liens externes


  • Portail du football Portail du football
  • Portail des années 2010 Portail des années 2010
  • Portail de la Pologne Portail de la Pologne
  • Portail de l’Ukraine Portail de l’Ukraine
Ce document provient de « Championnat d%27Europe de football 2012 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Championnat D'Europe De Football 2012 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.