Gregory Coupet


Gregory Coupet

Grégory Coupet

Grégory Coupet Football pictogram.svg
Pas d'image ? Cliquez ici.
Situation actuelle
Club actuel France Paris SG
Numéro 1
Biographie
Nationalité France France
Naissance 31 décembre 1972 (36 ans)
à Puy-en-Velay
Taille 1,81 m
Poste Gardien
Surnom(s) Gregos ou Greg' ou Coupetor
Parcours professionnel*
Saison Club Matchs
(Buts)
1993-1997 France AS Saint-Étienne 88 (0)
1997-2008 France Olympique lyonnais 518 (0)
2008-2009 Espagne Atletico Madrid 11 (0)
2009- France Paris-SG 8 (0)
Sélection(s) en équipe nationale**
Année(s) Équipe Matchs
(Buts)
1993-1994 France France espoirs 3 (0)
2001-2008 France France 34 (0)
* Statistiques en championnat national et en compétitions nationales et continentales.

** Statistiques en match officiel.

Grégory Coupet est un footballeur français né le 31 décembre 1972 au Puy-en-Velay qui évolue au poste de gardien de but et adepte de la main opposée. Il mesure 1,81 m pour 80 kg.

Sommaire

Biographie

Formé à l'AS Saint-Étienne, il commence la saison 1995-96 comme troisième gardien puis évince rapidement Robin Huc et Gilbert Ceccarelli. Son club étant en quasi-faillite, il est vendu à l'Olympique lyonnais lors du mercato d'hiver 1996-97 contre le défenseur Jean-Luc Sassus et 9 millions de francs.

Titulaire dès son arrivée à l'Olympique lyonnais, Grégory Coupet grandit avec son club et progresse au fil des saisons grâce à l'ex-gardien international Joël Bats et à ses entraînements spécifiques aux gardiens de but.

Il devient ainsi champion de France en 2002 après avoir connu 3 podiums successifs (troisième en 1999 et 2000, deuxième en 2001) et fait ses débuts en Ligue des Champions, la plus prestigieuse des coupes d'Europe des clubs. Il y effectue probablement l'une des plus sompteuse parade de sa carrière en effectuant un double arrêt face à Rivaldo, en déviant dans un premier temps un tir lobé de brésilien su la barre, puis en repoussant une nouvelle reprise de la tête smatchée par ce même avant-centre. Enchaînant les bonnes prestations au sein de l'OL, il devient logiquement international en équipe de France en 2001, avant d'y revenir régulièrement à partir de 2002, mais en tant que troisième gardien, après le gardien titulaire Fabien Barthez, intouchable à ce poste, et Ulrich Ramé.

Mais la hiérarchie des gardiens en équipe de France est remise en cause en février 2005 avec la peu glorieuse affaire du "crachat" de Fabien Barthez (lors d'un match "amical" Wydad-OM, au Maroc, Barthez cracha sur l'arbitre de la rencontre[1]). Suspendu six mois de toutes compétitions, Barthez laisse la voie libre à Grégory Coupet qui fait de plus en plus l'unanimité avec son club. Champion de France une quatrième fois de rang à la fin de la saison 2004-05, Coupet assure l'intérim.

Grégory entame la saison 2005/2006 sur les mêmes bases. La suspension de Barthez prenant fin, la question délicate de la hiérarchie des gardiens de but en équipe de France est soulevée par Coupet. À travers les médias, il demande au sélectionneur Raymond Domenech de la reconsidérer et affirme son envie de passer du statut de n°2 à celui de n°1. Commence alors une campagne médiatique divisant la France, voyant chacun se prononcer en faveur de Barthez ou Coupet en vue de la Coupe du Monde 2006 en Allemagne. Dans le magazine telévisé Téléfoot, il annoncera que "la hiérachie est faite pour être bouleversée."

Domenech préfère ne pas se prononcer au cours de la saison, alternant les titularisations entre les deux portiers, et attend mai 2006, soit un mois avant le début de la coupe du monde, pour annoncer sa décision : Barthez sera titulaire en Allemagne, malgré la campagne médiatique pro Coupet[2]. Grégory aura eu la malchance d'appartenir à la même génération que Barthez, un des meilleurs gardiens de l'histoire du football mondial. Entre temps, Coupet a remporté un cinquième championnat de France, et est élu gardien de but de l'équipe type de la saison lors des trophées UNFP[3].

Coupet réagira assez mal à cette non-titularisation, et vivra une Coupe du Monde douloureuse à titre personnel, comme il le racontera par la suite à l'Équipe Magazine. En effet, lors du stage à Tignes avec l'équipe de France pour préparer le rendez-vous mondial, Coupet craque et part avant de revenir quelques heures plus tard après avoir téléphoné à sa mère. La raison de ce coup de sang : un nouveau "passe-droit" pour son concurrent direct au poste, Barthez se voyant offrir le droit de ne pas participer à l'ascension d'un col, obligatoire pour tous les autres joueurs. Un sentiment d'injustice selon Grégory l'envahit mais il se ravise et vivra finalement la Coupe du Monde depuis le banc des remplaçants avec Landreau.[4]

Il obtient un sixième titre de champion de France avec Lyon, lors de la saison 2006-07, tandis que l'équipe est éliminée en Ligue des champions par l'AS Roma[5], sans avoir atteint les quarts de finale. Le 5 octobre 2006, Fabien Barthez annonce sa retraite[6], la voie est rendue libre pour Coupet qui compte bien s'affirmer en tant que n°1 en équipe de France. Il est alors titulaire en éliminatoires de l'Euro 2008 contre la Géorgie (3-0) et l'Italie (3-1).
Mais en décembre 2006, Barthez annonce son retour et succède à Landreau au FC Nantes Atlantique[7]. Les journalistes footballistiques trépignent alors à l'idée d'une nouvelle rivalité en équipe de France entre deux portiers mais Barthez décide de raccrocher.

Coupet signe une prolongation de contrat avec l'OL en juin 2007, ce qui le lie au club jusqu'en 2010. Le 2 août 2007, il se blesse aux ligaments croisés à l'entraînement[8]. Il est alors déclaré éloigné des terrains pour au minimum 4 mois. C'est Rémy Vercoutre qui le remplace avec brio après quelques matches dans les cages lyonnaises. En équipe de France c'est Landreau qui prend sa place temporairement.

Il effectue son retour après cinq mois de blessure en coupe de France contre Créteil le 6 janvier 2008. Son retour est difficile émaillé de quelques "bourdes".
Il dispute son 500e match sous le maillot lyonnais lors du 1/8 de finale aller de la Ligue des Champions contre Manchester United, le 20 février 2008 à Gerland. Coupet n'atteindra pas une quatrième fois un quart de finale de la Ligue des Champions.

Au terme de la saison 2007-2008, les Lyonnais sont champions de France pour la septième fois consécutive et remportent la Coupe de France.

En mai 2008, il est présélectionné par Raymond Domenech pour l'Euro 2008 aux côtés des gardiens Landreau, Sébastien Frey et Steve Mandanda. La veille de la finale de la Coupe de France contre le PSG, il annonce qu'il quitte l'Olympique Lyonnais à la fin de la saison. A l'image de l'équipe de France, il n'élèvera pas son niveau durant les 3 matches de poule (1 nul et 2 défaites). Son Euro 2008 aura été décevant, à l'image de l'ensemble de l'équipe avec surtout une prestation assez médiocre contre les Pays-Bas (1-4). [9]

Le 4 juillet 2008 après de longues tractations avec Lyon, Coupet signe officiellement à l'Atlético de Madrid pour 1,5 millions d'euros.[10]. Il est en conccurence directe avec le gardien Leo Franco, au club madrilène depuis 4 ans.

Le 12 août 2008, il est l'un des absents notables de la liste de Raymond Domenech pour le match amical face à la Suède. Le Marseillais Steve Mandanda et le Lyonnais Hugo Lloris, les jeunes valeurs montantes tricolores au poste de gardien de but, lui sont préférés. Le sélectionneur tricolore réitère ses choix en ne retenant pas Grégory Coupet pour les deux matches de qualification à la Coupe du monde de football 2010 contre l'Autriche et la Serbie, les 6 et 10 septembre 2008.

Le 30 Septembre 2008, dans un article du journal "France Football", Grégory Coupet annonce que pour lui "les Bleus, c'est fini". Il mettrait donc fin à une carrière internationale comptant 34 séléctions.

Sa saison 2008-2009 à l'Atlético de Madrid est irrégulière : plus souvent remplaçant que titulaire, il ne parvient pas à déloger Leo Franco de son poste de numéro 1, ce dernier tirant un certain avantage de son ancienneté au club. Parmi les titularisations de Coupet, les trois matches contre le FC Barcelone (2 défaites en Coupe d'Espagne de football et une soirée de cauchemar en Championnat d'Espagne de football au Camp Nou (défaite 1-6)) jouent en sa défaveur, même s'il a été la plupart du temps abandonné par ses défenseurs face à l'armada barcelonnaise.

En juin 2009, il effectue son retour en Ligue 1 et remplace Mickaël Landreau (parti au Lille OSC) dans les buts du Paris SG[11] pour 800 000 € et un contrat de 2 ans.

Carrière de footballeur

Saison Club Pays Championnat Coupe d'Europe Équipe de France
Division Matchs Buts Type Matchs Buts
Matchs Buts
1993 - 1994 AS Saint-Étienne France France Ligue 1 4 - - - - - -
1994 - 1995 AS Saint-Étienne France France Ligue 1 26 - - - - - -
1995 - 1996 AS Saint-Étienne France France Ligue 1 36 - - - - - -
1996 - Janvier 1997 AS Saint-Étienne France France Ligue 2 22 - - - - - -
Janvier 1997 - 1997 Olympique lyonnais France France Ligue 1 15 - - - - - -
1997 - 1998 Olympique lyonnais France France Ligue 1 31 - C3 4 - - -
1998 - 1999 Olympique lyonnais France France Ligue 1 34 - C3 8 - - -
1999 - 2000 Olympique lyonnais France France Ligue 1 34 - C1 + C3 2+6 - - -
2000 - 2001 Olympique lyonnais France France Ligue 1 32 - C1 14 - 1 -
2001 - 2002 Olympique lyonnais France France Ligue 1 34 - C1 + C3 6+4 - - -
2002 - 2003 Olympique lyonnais France France Ligue 1 35 - C1 + C3 6+2 - 4 -
2003 - 2004 Olympique lyonnais France France Ligue 1 31 - C1 9 - 3 -
2004 - 2005 Olympique lyonnais France France Ligue 1 37 - C1 8 - 4 -
2005 - 2006 Olympique lyonnais France France Ligue 1 37 - C1 9 - 6 -
2006 - 2007 Olympique lyonnais France France Ligue 1 33 - C1 7 - 9 -
2007 - 2008 Olympique lyonnais France France Ligue 1 19 - C1 2 - 7 -
2008 - 2009 Atletico Madrid Espagne Espagne Liga 6 - C1 2 - - -
2009 - 2010 Paris SG France France Ligue 1 2 - - - - - -

Dernière mise à jour le 29 juin 2009

Palmarès

Avec l'Équipe de France

  • 34 Sélections
  • 1 fois Capitaine

Avec l'Équipe de France - 20 ans

Avec l'Olympique lyonnais

Récompenses

Divers

  • Grégory Coupet a participé à une publicité télévisée pour le produit Frosties Grrr de Kellogg's.
  • Il a aussi participé à un des concerts du Village des Enfoirés, en février 2006

Notes et références


  • Portail du football Portail du football
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de « Gr%C3%A9gory Coupet ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gregory Coupet de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gregory Coupet — Grégory Coupet Spielerinformationen Geburtstag 31. Dezember 1972 Geburtsort Le Puy en Velay, Frankreich Größe 181 cm Position Torwart Vereine als Aktiver1 …   Deutsch Wikipedia

  • Grégory Coupet — im Jahre 2009 Spielerinformationen Geburtstag 31. Dezember 1972 Geburtsort Le Puy en Velay,  …   Deutsch Wikipedia

  • Grégory Coupet — Nacimiento 31 de diciembre de 1972 (38 años) Le Puy en Velay, Francia …   Wikipedia Español

  • Grégory Coupet — Pour les articles homonymes, voir Coupet. Grégory Coupet …   Wikipédia en Français

  • Grégory Coupet — Football player infobox playername = Grégory Coupet Gregory Coupet fullname = Grégory Coupet height = height|m=1.81 dateofbirth = birth date and age|1972|12|31 cityofbirth = Le Puy en Velay countryofbirth = France currentclub = Atlético Madrid… …   Wikipedia

  • Coupet — Grégory Coupet Spielerinformationen Geburtstag 31. Dezember 1972 Geburtsort Le Puy en Velay, Frankreich Größe 181 cm Position Torwart Vereine als Aktiver1 …   Deutsch Wikipedia

  • Gregory — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Gregory est un nom propre qui peut désigner : Sommaire 1 Prénom et patronyme 2 …   Wikipédia en Français

  • Coupet — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Grégory Coupet (1972 ), footballeur français évoluant au poste de gardien de but. Jacques Coupet, maire de Canet en Roussillon de 1971 à 1989. Liens… …   Wikipédia en Français

  • Gregory Bourillon — Grégory Bourillon Grégory Bourillon Pas d image ? Cliquez ici. Situation actuelle Club actuel …   Wikipédia en Français

  • Trophées UNFP du football — Trophée UNFP du football Logo des Trophées UNFP du football Généralités Sport Football Création 1988 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.