Escalafon 2008


Escalafon 2008

Escalafón 2008

On trouvera ci-après l’escalafón des matadors de l’année 2008, pour l’Espagne, la France et le Portugal. Les matadors sont classés selon le nombre de corridas ; les ex-aequo sont départagés par le nombre de queues coupées, puis par le nombre d’oreilles coupées, puis par le nombre de taureaux combattus.[1]

Place Nom du matador Nombre de corridas Nombre de taureaux

combattus

Oreilles Queues
1 David Fandila « El Fandi » 111 223 263 22
2 Manuel Jesús Cid Sala « El Cid » 89 185 100 3
3 Miguel Ángel Perera 82 168 154 4
4 Julián López « El Juli » 74 157 104 3
5 José María Dolls Samper « Manzanares » 66 132 83 0
6 Alejandro Talavante 66 133 49 0
7 Enrique Ponce 62 124 66 3
8 Francisco Rivera Ordóñez 60 126 77 2
9 Pepín Liria 59 126 110 10
10 Antonio Ferrera 58 117 106 13
11 Manuel Díaz « El Cordobés » 58 115 122 8
12 Juan Serrano « Finito de Córdoba » 56 112 50 4
13 Sánchez Vara 55 111 90 3
14 Sébastien Castella 55 118 70 3
15 César Jiménez 55 110 92 1
16 Juan José Padilla 42 86 76 6
17 Jean-Baptiste Jalabert « Juan Bautista » 43 89 49 3
18 Cayetano Rivera Ordóñez « Cayetano » 53 104 82 1
19 José Pedro Prados « El Fundi » 49 100 58 1
20 Salvador Vega 40 81 54 2
21 Luis Bolívar 40 80 34 1
22 Daniel Luque 38 76 59 3
23 Javier Conde 37 73 34 2
24 Matías Tejela 34 67 46 1
25 José Ignacio Uceda Leal 33 68 41 0
26 Javier Valverde 33 64 28 0
27 Curro Díaz 31 62 39 2
28 Miguel Abellán 30 62 46 5
29 Antonio Barrera 30 59 39 1
30 Eduardo Gallo 30 61 22 1
31 Julio Aparicio 29 59 29 1
32 José Antonio Morante « Morante de la Puebla » 28 68 21 1
33 Julio Benítez « El Cordobés » 27 54 39 2
34 Paúl Abadía Serrano « Serranito » 26 51 26 1
35 Eugenio de Mora 23 46 35 1
36 Andrés Palacios 23 47 37 0
37 Iván Fandiño 23 48 35 0
38 Fernando Robleño 22 44 28 4
39 Iván Vicente 22 45 34 1
40 Diego Urdiales 22 44 19 0
41 José Tomás 20 41 42 2
42 Rafael Rubio Luján « Rafaelillo » 20 39 16 1
43 Salvador Cortés 19 39 19 0
44 José Carlos Lima Granada « Lima de Estepona » 18 37 33 2
45 Serafín Marín 18 36 18 2
46 Vicente Barrera 18 36 31 1
47 Pedro Gutiérrez Moya « El Niño de la Capea » 18 36 21 1
48 Domingo López Cháves 18 35 6 0
49 Alfonso Romero 17 34 30 2
50 Luis Miguel Encabo 17 34 22 0
51 Luis Francisco Esplá 17 34 11 0
52 Jesús Martínez Barrios « Morenito de Aranda » 17 34 10 0
53 José Miguel Pérez Prudencio « Joselillo » 16 31 18 0
-- López Díaz 16 31 18 0
55 Víctor Janeiro 15 31 36 6
56 Luis Antonio Gaspar Galindo « Paulita » 15 31 18 1
57 Fernando Cruz 15 29 13 0
58 David Mora 14 29 29 3
59 José Ignacio Ramos 14 28 18 1
60 Manolo Sánchez 14 28 17 0
61 Aníbal Ruiz 13 26 24 2
62 Fernández Pineda 12 24 19 1
63 Hernán Ruiz « El Gino » 12 24 16 1
64 José Antonio Canales Rivera 12 24 16 0
-- José Luis Moreno 12 24 16 0
66 Javier Castaño 12 24 10 0
67 Antonio Rey Vera 12 25 8 0
68 Julien Lescarret 12 23 6 0
69 Luis Miguel Vázquez 11 22 19 2
70 Joselito Adame 11 22 11 0
71 Sergio Aguilar 10 20 12 2
72 Antonio Pérez Rueda « El Renco » 10 20 14 0
73 Iván García 10 21 13 0
74 Francisco Marco 10 20 12 0
-- Leandro Marcos 10 20 12 0
76 Santiago Ambel Posada 10 19 10 0
77 Antón Cortés 9 18 11 1
78 Alejandro Amaya 9 17 8 0
79 Pérez Mota 8 16 19 2
80 Carlos Doyague 8 16 14 0
81 Ángel Teruel 8 16 8 0
82 Marc Serrano 8 16 7 0
-- José Pacheco « El Califa » 8 16 7 0
84 Torres Jerez 7 14 12 1
85 José Ramón García Olivares « Chechu »[2] 7 15 9 1
86 Emilio Laserna 7 14 17 0
87 Francisco Javier Corpas 7 14 12 0
88 Mario Coelho 7 14 10 0
89 Gabriel Picazo 7 13 9 0
90 Miguel Ángel 7 14 6 0
91 Javier Rodríguez 7 14 5 0
92 Luis Vital Procuna 7 18 0 0
93 Álvaro Ortega 6 12 14 2
94 Octavio Chacón 6 12 10 2
95 Rafael Rodríguez Escribano « Rafael de Julia » 6 12 12 1
96 Curro Jiménez 6 11 12 1
97 Juan Mora 6 13 11 1
98 Israel Lancho 6 13 7 1
99 José Ortega 6 12 11 0
100 José María Lázaro 6 12 8 0
101 Fernando Cámara 6 11 5 0
102 Jesús Millán 6 12 1 0
103 Raúl Velasco 5 10 14 1
104 Manuel Escribano 5 10 9 1
105 Julio Pedro Saavedra 5 9 8 1
106 Paco Ureña 5 10 10 0
107 Francisco José Palazón 5 10 7 0
108 Tomás Sánchez 5 10 6 0
109 Guillermo Albán 5 9 6 0
--- Alejandro Morilla 5 9 6 0
111 Paco Ramos 5 11 5 0
--- Jiménez Caballero 5 11 5 0
113 Manolo Amador 5 10 3 0
114 Emilio de Justo 5 10 2 0
115 Martín Antequera 4 8 10 3
116 Luis González 4 8 9 2
117 José Olivencia 4 8 10 1
118 Jesús Fernández « Yiyo »[3] 4 8 9 1
119 José Antonio Cejudo « El Güejareño » 4 8 6 1
120 Alberto Aguilar 4 8 9 0
121 Manuel Barea « El Arqueño » 4 8 8 0
122 Mehdi Savalli 4 8 5 0
123 Sergio Marín 4 8 4 0
124 Antonio Caro Gil 4 7 4 0
125 Javier Solís 4 7 3 0
126 César Girón 4 8 2 0
--- Juan Diego 4 8 2 0
128 Carlos Escolar Martín « Frascuelo » 4 7 2 0
129 Luis Vilches 4 8 1 0
--- Luis Ortiz Valladares « Luis de Pauloba » 4 8 1 0
131 Valentín Ruiz 3 6 9 1
132 Rubén Pinar[4] 3 6 11 0
133 Curro Vivas 3 6 7 0
--- Jesús Almería 3 6 7 0
135 Benjamín Gómez 3 5 7 0
136 Manuel Ruiz Valdivia « Ruiz Manuel » 3 7 5 0
137 Martín de Vidales 3 6 5 0
--- Jeremy Banti 3 6 5 0
--- Javier González 3 6 5 0
--- Óscar Higares 3 6 5 0
141 Ángel Luis Carmona[5] 3 6 4 0
142 Enrique Reyes Mendoza 3 5 3 0
143 Alexandre-Pedro Dos Anjos Roque Silva « Pedrito de Portugal » 3 6 2 0
--- David López 3 6 2 0
145 Antonio Joao Ferreira[6] 3 6 1 0
146 Sergio Martínez 3 7 0 0
147 Carbellido Colomo[7] 3 6 0 0
--- David Luguillano 3 6 0 0
149 Juan Fernández Mendoza « Juan de Félix » 2 7 6 1
150 Breyny Hernán Ocampo « Guerrita Chico » 2 4 5 1
151 Andrés Dorado 2 4 4 1
152 Antonio Soriano[8] 2 4 6 0
--- Juan Belda[9] 2 4 6 0
154 Vicente Prades 2 5 4 0
155 Antonio José Blanco 2 4 4 0
--- Valentín Rodríguez Núñez « Rufinchi » 2 4 4 0
--- José Diego Reina « El Chispa » 2 4 4 0
158 Luis José Amador 2 4 3 0
--- Álvaro Justo 2 4 3 0
--- Rubén Darío 2 4 3 0
--- Alejandro Rodríguez[10] 2 4 3 0
--- David Valiente[11] 2 4 3 0
--- David Galán 2 4 3 0
164 Miguel Murillo Naranjo « Miguelín Murillo » 2 3 3 0
165 Agustín Pérez García « Agustín de Espartinas »[12] 2 4 2 0
--- Jesús María Sánchez Blanco « Jesús de Alba » 2 4 2 0
--- Eugenio Pérez[13] 2 4 2 0
--- José Manuel Prieto 2 4 2 0
--- Salvador García[14] 2 4 2 0
--- Mari Paz Vega 2 4 2 0
--- Javier Perea 2 4 2 0
172 Curro Escarcena 2 4 1 0
--- Pepe Luis Vázquez 2 4 1 0
--- Jesús Fernández Fernández « Jesulí de Torrecera » 2 4 1 0
--- Alberto Álvarez 2 4 1 0
176 Juan Antonio Millán « Carnicerito de Úbeda » 2 4 0 0
--- Raúl Cuadrado 2 4 0 0
--- Raúl Alonso 2 4 0 0
179 Vicente Bejarano 1 2 4 2
180 José Ortega Cano 1 2 4 1
--- Manuel Carbonell 1 2 4 1
--- Fran Moreno 1 2 4 1
183 José Doblado 1 2 3 1
184 Luis Manuel Reinoso Vaquerizo « El Cartujano » 1 2 2 1
185 Murillo Márquez[15] 1 2 3 0
--- Francisco José Cabrera Viñolo « Curro Duarte » 1 2 3 0
--- Sánchez Mora[16] 1 2 3 0
--- Juan Ramón Romero[17] 1 2 3 0
--- Juan Andrés González 1 2 3 0
190 Román Lucero 1 2 2 0
--- Javier Sánchez Alcorta « Francisco Javier » 1 2 2 0
--- José Luis Torres 1 2 2 0
--- Miguel Ángel Cañas[18] 1 2 2 0
--- José Montes 1 2 2 0
--- Rafael Ayuso[19] 1 2 2 0
--- Ángel Gómez Martínez « Gómez Escorial » 1 2 2 0
197 Alberto Román 1 1 2 0
198 Pablo Simón 1 2 1 0
--- Juan Antonio Ruiz Román « Espartaco » 1 2 1 0
--- Mario Campillo 1 2 1 0
--- Andrés Revuelta 1 2 1 0
--- José Miguel Berbetoros García « El Vitoriano »[20] 1 2 1 0
--- Ismael López[21] 1 2 1 0
--- Paco Alba 1 2 1 0
--- Julien Dusseing « El Santo »[22] 1 2 1 0
--- Ángel de la Rosa 1 2 1 0
--- Jorge Ibáñez 1 2 1 0
--- Juan Luis Pizarro 1 2 1 0
--- Manuel Jesús Gómez Soto « Soto de Jerez »[23] 1 2 1 0
--- Alejandro Castro 1 2 1 0
--- Eduardo Flores 1 2 1 0
212 Nuno Velasques 1 1 1 0
213 Rodolfo Rodríguez « El Pana » 1 3 0 0
214 José Luis Gonçalves 1 2 0 0
--- Ramsés Alberto Ruiz Sánchez « Ramsés » 1 2 0 0
--- Juan Ávila 1 2 0 0
--- José Calvo 1 2 0 0
--- Alfonso Casado 1 2 0 0
--- Jesús Romero 1 2 0 0
--- Sergio Sanz 1 2 0 0
--- Emilio Oliva 1 2 0 0
--- Óscar Sanz[24] 1 2 0 0
--- Víctor Manuel Blázquez 1 2 0 0
--- Ángel Romero 1 2 0 0
--- Javier Bernal[25] 1 2 0 0
--- Victor Mendes 1 2 0 0
--- Alberto Revesado[26] 1 2 0 0
--- Humberto Flores 1 2 0 0
--- Daniel Cuevas[27] 1 2 0 0
--- Oliva Soto[28] 1 2 0 0
--- Abraham Barragán 1 2 0 0
--- Juan Manuel Benítez 1 2 0 0
--- David Esteve 1 2 0 0
234 Juan Valencia 1 1 0 0
--- David Sánchez Jiménez « Saleri » 1 1 0 0

Voir aussi

  1. Cette méthode n’est pas universelle : certains escalafones font entrer en ligne de compte le nombre de corridas, de queues coupées, d’oreilles coupées et de taureaux combattus en arènes de première catégorie, puis en arènes de deuxième catégorie.
  2. Alternative le 29 juin 2008
  3. Alternative le 18 mai 2008
  4. Alternative le 21 septembre 2008
  5. Alternative le 17 mai 2008
  6. Alternative le 22 juillet 2008
  7. Alternative le 25 mai 2008
  8. Alternative le 27 avril 2008
  9. Alternative le 15 septembre 2008
  10. Alternative le 28 juin 2008
  11. Alternative le 14 août 2008
  12. Alternative le 1er mai 2008
  13. Alternative le 24 juin 2008
  14. Alternative le 1er juin 2008
  15. Alternative le 1er mai 2008
  16. Alternative le 14 juin 2008
  17. Alternative le 28 février 2008
  18. Alternative le 14 septembre 2008
  19. Alternative le 17 août 2008
  20. Alternative le 9 août 2008
  21. Alternative le 4 octobre 2008
  22. Alternative le 15 juin 2008
  23. Alternative le 8 septembre 2008
  24. Alternative le 8 mars 2008
  25. Alternative le 14 juin 2008
  26. Alternative le 16 septembre 2008
  27. Alternative le 19 octobre 2008
  28. Alternative le 19 octobre 2008
Ce document provient de « Escalaf%C3%B3n 2008 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Escalafon 2008 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Escalafón 2008 — On trouvera ci après l’escalafón des matadors de l’année 2008, pour l’Espagne, la France et le Portugal. Les matadors sont classés selon le nombre de corridas ; les ex aequo sont départagés par le nombre de queues coupées, puis par le nombre …   Wikipédia en Français

  • Escalafon — Escalafón L’escalafón (mot espagnol signifiant littéralement « hiérarchie ») est le classement annuel des matadors en fonction du nombre de corridas effectuées (et donc du nombre de taureaux combattus) et du nombre de trophées obtenus,… …   Wikipédia en Français

  • Escalafon 1998 — Escalafón 1998 On trouvera ci après l’escalafón des matadors de l’année 1998, pour l’Espagne, la France et le Portugal. Les matadors sont classés selon le nombre de corridas ; les ex aequo sont départagés par le nombre de queues coupées,… …   Wikipédia en Français

  • Escalafon 1999 — Escalafón 1999 On trouvera ci après l’escalafón des matadors de l’année 1999, pour l’Espagne, la France et le Portugal. Les matadors sont classés selon le nombre de corridas ; les ex aequo sont départagés par le nombre de queues coupées,… …   Wikipédia en Français

  • Escalafon 2000 — Escalafón 2000 On trouvera ci après l’escalafón des matadors de l’année 2000, pour l’Espagne, la France et le Portugal. Les matadors sont classés selon le nombre de corridas ; les ex aequo sont départagés par le nombre de queues coupées,… …   Wikipédia en Français

  • Escalafon 2001 — Escalafón 2001 On trouvera ci après l’escalafón des matadors de l’année 2001, pour l’Espagne, la France et le Portugal. Les matadors sont classés selon le nombre de corridas ; les ex aequo sont départagés par le nombre de queues coupées,… …   Wikipédia en Français

  • Escalafon 2002 — Escalafón 2002 On trouvera ci après l’escalafón des matadors de l’année 2002, pour l’Espagne, la France et le Portugal. Les matadors sont classés selon le nombre de corridas ; les ex aequo sont départagés par le nombre de queues coupées,… …   Wikipédia en Français

  • Escalafon 2003 — Escalafón 2003 On trouvera ci après l’escalafón des matadors de l’année 2003, pour l’Espagne, la France et le Portugal. Les matadors sont classés selon le nombre de corridas ; les ex aequo sont départagés par le nombre de queues coupées,… …   Wikipédia en Français

  • Escalafon 2004 — Escalafón 2004 On trouvera ci après l’escalafón des matadors de l’année 2004, pour l’Espagne, la France et le Portugal. Les matadors sont classés selon le nombre de corridas ; les ex aequo sont départagés par le nombre de queues coupées,… …   Wikipédia en Français

  • Escalafon 2005 — Escalafón 2005 On trouvera ci après l’escalafón des matadors de l’année 2005, pour l’Espagne, la France et le Portugal. Les matadors sont classés selon le nombre de corridas ; les ex aequo sont départagés par le nombre de queues coupées,… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.