Escalafon 2002


Escalafon 2002

Escalafón 2002

On trouvera ci-après l’escalafón des matadors de l’année 2002, pour l’Espagne, la France et le Portugal. Les matadors sont classés selon le nombre de corridas ; les ex-aequo sont départagés par le nombre de queues coupées, puis par le nombre d’oreilles coupées, puis par le nombre de taureaux combattus.[1]

Place Nom du matador Nombre de corridas Nombre de taureaux

combattus

Oreilles Queues
1 Julián López « El Juli » 112 228 166 6
2 Juan Serrano « Finito de Córdoba » 104 213 82 1
3 Manuel Díaz « El Cordobés » 92 184 189 11
4 Juan José Padilla 80 160 118 9
5 Antonio Ferrera 75 159 133 13
6 David Fandila « El Fandi » 72 146 168 15
7 Víctor Puerto 68 139 108 9
8 José Antonio Morante « Morante de la Puebla » 64 131 42 0
9 Manuel Caballero 63 134 78 4
10 Francisco Rivera Ordóñez 61 121 49 1
11 Enrique Ponce 56 113 53 2
12 Eugenio de Mora 49 97 46 4
13 Luis Miguel Encabo 49 102 43 1
14 José Tomás 49 97 44 0
15 Pepín Liria 47 96 67 7
16 Miguel Abellán 47 96 42 0
17 Eduardo Dávila Miura 47 95 42 0
18 Fernando Robleño 45 95 62 3
19 Luis Francisco Esplá 40 83 25 1
20 José Pacheco « El Califa » 40 80 35 0
21 César Jiménez 39 80 73 1
22 Vicente Barrera 35 70 50 1
23 Marcos Sánchez Mejías 33 65 30 1
24 José Ignacio Uceda Leal 32 66 40 2
25 Jean-Baptiste Jalabert « Juan Bautista » 32 66 33 1
26 Pepín Jiménez 30 60 30 0
27 José Antonio Canales Rivera 29 58 42 1
28 Jesús Millán 29 58 36 1
29 Alfonso Romero 28 56 26 1
30 Rafael Camino 27 54 40 2
31 Miguel Ángel 26 56 51 2
32 Manolo Sánchez 26 52 29 2
33 Javier Castaño 26 52 27 0
34 José Ignacio Ramos 26 52 18 0
35 Stéphane Meca 25 51 16 0
36 Aníbal Ruiz 24 47 34 6
37 David Luguillano 24 48 22 1
-- Javier Conde 24 48 22 1
39 Paco Ojeda 23 47 12 0
40 Luis Vilches 22 44 25 1
41 Manuel Jesús Cid Sala « El Cid » 22 41 22 1
42 Rafael Rodríguez Escribano « Rafael de Julia » 22 44 17 1
43 Leandro Marcos 21 40 24 0
44 Antonio Rey Vera 20 39 27 2
45 José Ortega Cano 20 41 10 1
46 José Pedro Prados « El Fundi » 19 39 28 1
47 Sébastien Castella 19 39 33 0
48 Diego Urdiales 19 39 29 0
49 Iván Vicente 19 36 26 0
50 José Luis Moreno 18 37 23 0
51 José Miguel Arroyo « Joselito » 18 38 9 0
52 José Olivencia 17 35 32 1
53 Eulalio López « El Zotoluco » 17 34 5 0
54 Alberto Manuel 16 38 30 3
55 Óscar Higares 16 32 21 1
56 Antonio Pérez Rueda « El Renco » 15 30 24 3
57 Alberto Ramírez 15 30 16 3
58 Miguel Rodríguez 15 31 8 0
59 Antón Cortés 14 28 20 2
60 Francisco Marco 14 27 20 0
61 Javier Valverde 14 28 14 0
62 Denis Loré 14 28 12 0
63 Antonio Mondéjar 13 26 22 2
-- José Luis Gómez Ospina « Dinastía » 13 26 22 2
65 Domingo López Cháves 13 27 11 1
66 Juan Mora 13 27 11 0
67 Ramón Mateo « Morita » 12 23 20 2
68 Sergio Martínez 12 24 16 1
69 José David Moreno « Alcazabeño » 12 24 11 0
70 Sánchez Vara 11 23 27 4
71 Fernando Cámara 11 22 9 1
72 José Montes 10 20 18 1
73 Julio Pedro Saavedra 10 21 18 0
74 Rafael Rubio Luján « Rafaelillo » 10 20 15 0
75 Serafín Marín 10 20 12 0
76 Ángel Gómez Martínez « Gómez Escorial » 10 20 5 0
77 José Luis Bote 9 19 11 1
78 José Antonio Iniesta 9 22 8 0
79 Mariano Jiménez 9 18 7 0
80 Víctor Janeiro 8 19 19 2
81 Cristo González 8 16 9 2
82 Alexandre-Pedro Dos Anjos Roque Silva « Pedrito de Portugal » 8 16 6 1
83 Rafael Matute 8 16 14 0
84 José Borrero 8 16 7 0
85 José Luis Triviño 8 16 4 0
86 Martín Antequera 7 14 18 2
87 Abraham Barragán 7 14 14 1
88 Sánchez Parada 7 14 8 1
89 Raúl Blázquez 7 14 12 0
90 Rafael González 7 14 8 0
-- Joaquín Díaz « Cuqui de Utrera » 7 14 8 0
92 César López Acacio « El César » 7 14 4 0
93 Julio Aparicio 7 14 3 0
94 Curro Vázquez 7 16 0 0
95 Carlos Escolar Martín « Frascuelo » 6 12 3 1
96 Domingo Valderrama 6 15 10 0
97 Curro Martínez 6 12 10 0
98 Juan Jorge Viejo Manga « Juan de Pura » 6 12 9 0
-- Mario Coelho 6 12 9 0
100 Alejandro Amaya 6 12 7 0
101 Rodolfo Núñez « Carpetano » 6 12 4 0
102 Julien Lescarret 6 12 2 0
103 Antonio Barrera 6 9 1 0
104 Manuel Díaz « El Cordobés » 5 11 9 1
105 Carlos Collado « Niño de la Taurina » 5 10 5 1
106 Alfredo Gómez 5 10 7 0
107 Manuel Bejarano 5 9 7 0
108 Luis Ortiz Valladares « Luis de Pauloba » 5 10 6 0
109 Manuel Ruiz Valdivia « Ruiz Manuel » 5 10 6 0
--- Óscar Roberto Yangüez González « El Millonario » 5 10 6 0
--- Francisco Javier Corpas 5 10 6 0
112 Enrique Reyes Mendoza 5 10 5 0
113 Iker Javier Lara 5 11 4 0
114 Juan Diego 5 10 2 0
115 Fernando Cepeda 5 10 1 0
116 Jesús Almería 4 8 5 0
117 Juan Muriel 4 8 4 0
--- Juan Luis Horcajuelo Gómez « Juan de la Reina » 4 8 4 0
119 Ricardo Torres 4 9 3 0
120 Curro Vivas 4 8 3 0
121 Javier Rodríguez 4 7 3 0
122 Rubén Marín 4 6 3 0
123 Juan Antonio Millán « Carnicerito de Úbeda » 4 8 2 0
124 Miguel Martín 4 8 0 0
125 Gil Belmonte 3 6 4 2
126 Roberto Contreras 3 6 8 1
127 Tomás López 3 6 6 0
128 Ángel de la Rosa 3 6 5 0
--- Francisco Barroso 3 6 5 0
--- Antoni Losada 3 6 5 0
--- Jesús Romero 3 6 5 0
132 Juan Carlos Landrove 3 6 4 0
--- Luis Antonio Gaspar Galindo « Paulita » 3 6 4 0
134 Regino Ortés 3 7 3 0
135 Javier Vázquez 3 6 3 0
--- Pepe Moreno 3 6 3 0
137 Swan Soto 3 6 2 0
--- Ricardo Aguín Ochoa « El Molinero » 3 6 2 0
--- Pedro Lázaro 3 6 2 0
--- Daniel Duarte 3 6 2 0
141 Andrés Sánchez 3 6 1 0
142 Ignacio Garibay 3 6 0 0
--- José Luis Gonçalves 3 6 0 0
144 Julián Guerra 2 4 6 1
145 Pedro Pérez Roldán « Chicote » 2 4 5 1
146 Luis Mariscal 2 3 3 1
147 Martín Pareja Obregón 2 4 6 0
148 Jaime Castellanos 2 4 5 0
149 Tomás Luna 2 4 4 0
150 Rubén Darío 2 4 3 0
--- Frank Evans 2 4 3 0
--- Emilio Silvera 2 4 3 0
153 Alejandro Castro 2 4 2 0
--- Víctor Manuel Blázquez 2 4 2 0
--- Antonio Bricio 2 4 2 0
--- Rafael Jiménez González « Chiquilín » 2 4 2 0
--- Marcos Galán 2 4 2 0
--- Julián Maestro 2 4 2 0
159 Grégoire Taulère 2 3 2 0
160 Miguel Ángel Sánchez 2 4 1 0
--- José Calvo 2 4 1 0
--- Emilio de Frutos 2 4 1 0
--- Alberto Elvira 2 4 1 0
164 Pepe Luis Vázquez 2 4 0 0
--- Francisco Javier García del Peso « El Javi » 2 4 0 0
--- Fernández Pineda 2 4 0 0
167 Paco Alba 1 2 4 2
168 Juan Contreras 1 2 4 1
--- José Luis Osuna 1 2 4 1
170 Gregorio Alcañiz 1 2 2 1
--- Luis Reinoso « El Cartujano » 1 2 2 1
172 Curro Matola 1 6 6 0
173 Manolo López 1 2 3 0
--- Abel Oliva 1 2 3 0
175 José Manuel Berciano 1 2 2 0
--- Alberto Muñoz 1 2 2 0
--- Juan Carlos García 1 2 2 0
--- José Ramón Martín 1 2 2 0
--- Curro Escarcena 1 2 2 0
--- Marcial Herce 1 2 2 0
--- Francisco Ruiz Miguel 1 2 2 0
--- Luis Sánchez Pacheco « Guerrita » 1 2 2 0
--- Julián Zamora 1 2 2 0
--- José Luis Vega Fernández « Joselito de Vega » 1 2 2 0
--- Lorenzo Cordero 1 2 2 0
186 Curro Díaz 1 2 1 0
--- Paco Trujillo 1 2 1 0
--- Gregorio Torres « Maravilla » 1 2 1 0
--- Antonio Ruiz Soro 1 2 1 0
--- Vicente Bejarano 1 2 1 0
--- José Otero 1 2 1 0
---- Eduardo Flores 1 2 1 0
--- Jesús Aguado 1 2 1 0
--- Luis Milla 1 2 1 0
--- Carlos Pacheco 1 2 1 0
--- Álvaro de la Calle 1 2 1 0
197 Antonio Manuel Punta 1 2 0 0
--- Mari Paz Vega 1 2 0 0
--- Antonio Urrutia 1 2 0 0
--- Charlie Laloë « El Lobo » 1 2 0 0
--- Frédéric Léal 1 2 0 0
--- José María Soler 1 2 0 0
--- Cruz Ordóñez 1 2 0 0
--- Javier Cerrado 1 2 0 0
--- César López Acacio « El César » 1 2 0 0
--- Diego González 1 2 0 0
--- Rafael Osorio 1 2 0 0
--- César Camacho 1 2 0 0
--- Juan Repullo 1 2 0 0
--- Eloy Cavazos 1 2 0 0
--- Guillermo Albán 1 2 0 0
--- Avelino da Silva 1 2 0 0
--- Raúl Adrada 1 2 0 0
--- Manolo Carrión 1 2 0 0
215 Paco Senda 1 1 0 0

Voir aussi

  1. Cette méthode n’est pas universelle : certains escalafones font entrer en ligne de compte le nombre de corridas, de queues coupées, d’oreilles coupées et de taureaux combattus en arènes de première catégorie, puis en arènes de deuxième catégorie.
Ce document provient de « Escalaf%C3%B3n 2002 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Escalafon 2002 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Escalafón 2002 — On trouvera ci après l’escalafón des matadors de l’année 2002, pour l’Espagne, la France et le Portugal. Les matadors sont classés selon le nombre de corridas ; les ex aequo sont départagés par le nombre de queues coupées, puis par le nombre …   Wikipédia en Français

  • Escalafon general — Escalafón général On trouvera ci après le premier de l’escalafón pour chaque année depuis 1901, ainsi que pour chacun des matadors, le nombre de corridas combattues dans l’année. 1901 : Antonio Fuentes 60 1902 : Ricardo Torres Reina «… …   Wikipédia en Français

  • Escalafon général — Escalafón général On trouvera ci après le premier de l’escalafón pour chaque année depuis 1901, ainsi que pour chacun des matadors, le nombre de corridas combattues dans l’année. 1901 : Antonio Fuentes 60 1902 : Ricardo Torres Reina «… …   Wikipédia en Français

  • Escalafón Général — On trouvera ci après le premier de l’escalafón pour chaque année depuis 1901, ainsi que pour chacun des matadors, le nombre de corridas combattues dans l’année. 1901 : Antonio Fuentes 60 1902 : Ricardo Torres Reina « Bombita » 57… …   Wikipédia en Français

  • Escalafon — Escalafón L’escalafón (mot espagnol signifiant littéralement « hiérarchie ») est le classement annuel des matadors en fonction du nombre de corridas effectuées (et donc du nombre de taureaux combattus) et du nombre de trophées obtenus,… …   Wikipédia en Français

  • Escalafon 1998 — Escalafón 1998 On trouvera ci après l’escalafón des matadors de l’année 1998, pour l’Espagne, la France et le Portugal. Les matadors sont classés selon le nombre de corridas ; les ex aequo sont départagés par le nombre de queues coupées,… …   Wikipédia en Français

  • Escalafon 1999 — Escalafón 1999 On trouvera ci après l’escalafón des matadors de l’année 1999, pour l’Espagne, la France et le Portugal. Les matadors sont classés selon le nombre de corridas ; les ex aequo sont départagés par le nombre de queues coupées,… …   Wikipédia en Français

  • Escalafon 2000 — Escalafón 2000 On trouvera ci après l’escalafón des matadors de l’année 2000, pour l’Espagne, la France et le Portugal. Les matadors sont classés selon le nombre de corridas ; les ex aequo sont départagés par le nombre de queues coupées,… …   Wikipédia en Français

  • Escalafon 2001 — Escalafón 2001 On trouvera ci après l’escalafón des matadors de l’année 2001, pour l’Espagne, la France et le Portugal. Les matadors sont classés selon le nombre de corridas ; les ex aequo sont départagés par le nombre de queues coupées,… …   Wikipédia en Français

  • Escalafon 2003 — Escalafón 2003 On trouvera ci après l’escalafón des matadors de l’année 2003, pour l’Espagne, la France et le Portugal. Les matadors sont classés selon le nombre de corridas ; les ex aequo sont départagés par le nombre de queues coupées,… …   Wikipédia en Français