Conseil exécutif du Québec

Conseil exécutif du Québec
Québec
Coat of arms of Québec.svg
Cet article fait partie de la série sur la
politique du Québec,
sous-série sur la politique.

Pouvoir exécutif

Pouvoir législatif

Pouvoir judiciaire

Législation

Question nationale

Élections

Partis politiques

v · d · m

Le Conseil exécutif du Québec, aussi appelé Conseil des ministres du Québec, est l'organe délibérant du gouvernement québécois. Il a pour rôle de définir les orientations de son activité et de diriger l'Administration québécoise[1].

Le Conseil existe en vertu de la Loi sur l'exécutif[2]. Le premier ministre en est le président. Initialement, il fut institué par l'article 63 de la Loi constitutionnelle de 1867.

Sommaire

Nomination

Selon la Loi sur l'exécutif, le Conseil exécutif du Québec est composé des personnes que le Lieutenant-gouverneur juge à propos de nommer. Cependant, en vertu de l'article 4 de cette même loi, le lieutenant-gouverneur doit nommer les fonctionnaires qui y sont indiqués.

D'autre part, le Premier ministre peut nommer une personne à un poste de ministre sans que celle-ci n'ait été élue député. Cependant, cette personne devra tenter de se faire élire à la première occasion. Dans l'éventualité où ce ministre ne réussirait pas à se faire élire membre de l'Assemblée nationale, il aurait l'obligation de démissionner immédiatement. Le 18 juin 2002, il en fut ainsi pour monsieur David Levine, nommé par le Premier ministre Bernard Landry comme ministre délégué à la santé.

Composition et remaniement

Le conseil exécutif se compose du Premier ministre et des ministres. Cependant, d'autres personnes peuvent être appelées par le Premier ministre à assister aux réunions du conseil. Actuellement il s'agit du whip du gouvernement, du président du caucus des députés du parti ministériel ainsi que de quatre secrétaires d'État.

Le Premier ministre peut révoquer ou destituer n'importe lequel des membres composant son cabinet sans obtenir l'autorisation du Lieutenant gouverneur ou de l'Assemblée Nationale. Il est courant de voir un remaniement ministériel à la mi-mandat. Il s'agit d'une façon pour le Premier ministre de préparer son équipe en vue des prochaines élections législative.

Mandat

Un ministre peut exercer ses fonctions et prérogatives tant et aussi longtemps que le Premier ministre le maintient dans ses fonctions. Il continue à exercer sa charge jusqu'à ce que son successeur soit désigné et assermenté. Il en est de même dans l'éventualité où le parti au pouvoir perd les élections et même si le ministre en question a subi une défaite électorale personnelle.

Rôles et fonctions

Le Conseil exécutif conseille le Premier ministre et les autres ministres du Cabinet dans leur prise de décisions. Cependant, il revient au Premier ministre de prendre la décision finale et ce même si tous les membres du Conseil exécutif sont en défaveur. Plusieurs décisions prises par le Gouvernement du Québec sont en réalité des décisions du Premier ministre seul.

Même si le Premier ministre et les ministres siègent comme députés à l'Assemblée nationale, lorsqu'ils se réunissent en conseil ils exercent le pouvoir exécutif. Cependant, dans notre régime parlementaire britannique il existe ce que l'on appelle la responsabilité ministérielle. Cette règle oblige le Premier ministre et les ministres à rendre des comptes de leur gestion et de leur administration devant le Parlement.

Vote devant l'Assemblée Nationale

Un député exerçant la charge de ministre est avant tout, lorsqu'il siège au Parlement, un député représentant une circonscription. En conséquence, il doit voter sur les projets de lois et les motions qui sont soumis au vote de la Chambre soit par le gouvernement, soit par les autres partis politiques. Il existe à ce sujet une convention que l'on appelle solidarité gouvernementale qui stipule qu'un ministre ne peut voter contre le gouvernement. Légalement, il pourrait le faire, cependant on peut imaginer les conséquences d'un tel désaveu.

Composition actuelle

Le Conseil exécutif siège à l'Hôtel du Parlement du Québec, dans l'édifice Honoré-Mercier, au premier plan.

En date du 7 septembre 2011, il est composé du premier ministre et de 27 ministres :

Jean Charest
Premier ministre
Responsable des dossiers jeunesse
Line Beauchamp
Vice-première ministre
Ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport
Clément Gignac
ministre des Ressources naturelles et de la Faune
Ministre responsable du Plan Nord
Monique Gagnon-Tremblay
Ministre des Relations internationales
Ministre responsable de la Francophonie
Ministre responsable de la région de l'Estrie
Jean-Marc Fournier
Ministre de la justice et procureur général
Leader parlementaire du gouvernement
Michelle Courchesne
Présidente du Conseil du trésor
Ministre responsable de l'Administration gouvernementale
Ministre responsable de la région de Laval
Raymond Bachand
Ministre des Finances
Ministre du Revenu
Ministre responsable de la région de Montréal
Yves Bolduc
Ministre de la Santé et des Services sociaux
Ministre responsable de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
Ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent
Julie Boulet
Ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale
Ministre responsable de la région de la Mauricie
Pierre Moreau
Ministre des Transports
Sam Hamad
ministre du Développement économique
Ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale
Laurent Lessard
Ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire
Ministre responsable de la région de Chaudière-Appalaches et de la région du Centre-du-Québec
Clément Gignac
Ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation
Pierre Corbeil
Ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation
Ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec
Robert Dutil
Ministre de la Sécurité publique
Leader parlementaire adjoint du gouvernement
Pierre Arcand
Ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs
Christine St-Pierre
Ministre de la Culture et des Communications et de la Condition féminine
Yolande James
Ministre de la Famille
Kathleen Weil
Ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles
Lise Thériault
Ministre du Travail
Nicole Ménard
Ministre du Tourisme
Ministre responsable de la région de la Montérégie
Marguerite Blais
Ministre responsable des Aînés
Geoffrey Kelley
Ministre responsable des Affaires autochtones
Pierre Moreau
Ministre des Affaires intergouvernementales canadiennes et de la Francophonie canadienne
Ministre responsable de la Réforme des institutions démocratiques et de l'Accès à l'information.
Norman MacMillan
Ministre délégué aux Transports
Ministre responsable de la région de l'Outaouais
Dominique Vien
Ministre déléguée aux Services sociaux
Serge Simard
Ministre délégué aux Ressources naturelles et à la Faune
Ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de la région de la Côte-Nord
Alain Paquet
Ministre délégué aux Finances

Références

  1. Site officiel du Conseil exécutif du Québec
  2. Loi sur l'exécutif, L.R.Q., c. E-18.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Conseil exécutif du Québec de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Conseil législatif du Québec — Conseil législatif Parlement du Québec 1867 1968 …   Wikipédia en Français

  • Conseil Législatif Du Québec — Le Conseil législatif du Québec était la chambre haute du Parlement du Québec (l équivalent du Sénat canadien à l échelle provinciale). Il a existé de 1867 à 1968. Sommaire 1 Composition 2 Pouvoirs 3 Histoire …   Wikipédia en Français

  • Conseil legislatif du Quebec — Conseil législatif du Québec Le Conseil législatif du Québec était la chambre haute du Parlement du Québec (l équivalent du Sénat canadien à l échelle provinciale). Il a existé de 1867 à 1968. Sommaire 1 Composition 2 Pouvoirs 3 Histoire …   Wikipédia en Français

  • Conseil législatif du québec — Le Conseil législatif du Québec était la chambre haute du Parlement du Québec (l équivalent du Sénat canadien à l échelle provinciale). Il a existé de 1867 à 1968. Sommaire 1 Composition 2 Pouvoirs 3 Histoire …   Wikipédia en Français

  • Conseil municipal de Québec — Type …   Wikipédia en Français

  • Conseil Municipal De Québec — Ville de Québec Cet article fait partie de la série sur la politique de la Ville de Québec, sous série sur la politique …   Wikipédia en Français

  • Conseil municipal de Quebec — Conseil municipal de Québec Ville de Québec Cet article fait partie de la série sur la politique de la Ville de Québec, sous série sur la politique …   Wikipédia en Français

  • Conseil municipal de québec — Ville de Québec Cet article fait partie de la série sur la politique de la Ville de Québec, sous série sur la politique …   Wikipédia en Français

  • Conseil exécutif (Canada) — Les Conseils exécutifs des provinces et des territoires du Canada sont les organes constitutionnels dirigés par le lieutenant gouverneur ou lieutenant gouverneure d un province ou le commissaire d un territoire Ils consistent des conseils… …   Wikipédia en Français

  • Conseil Exécutif Du Bas-Canada — Pour les articles homonymes, voir Exécutif. Le Conseil exécutif du Bas Canada est un corps politique créé par la Loi constitutionnelle de 1791. Les conseillers, nommés à la discrétion du Gouverneur, avisait le même sur l administration des… …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»