Nord-du-Quebec


Nord-du-Quebec

Nord-du-Québec

Nord-du-Québec
LocationNord-du-Québec.png
Localisation du Nord-du-Québec au Québec
Administration
Pays Canada Canada
Type Région administrative
Province Québec Québec
Chef-lieu Chibougamau
Autres villes Baie-James, Radisson, Lebel-sur-Quévillon, Matagami
Ministre responsable Pierre Corbeil
Géographie
Superficie 839 000 km²
Démographie
Population 40 000 hab.
Densité 0 hab./km²
Langue(s) Inuktitut, Français
Groupes ethniques Amérindiens au Canada, Canadiens français

Le Nord-du-Québec est la plus grande région administrative du Québec. Elle pourrait largement contenir à la fois la France et la Belgique. À elle seule, la région représente plus de la moitié de la superficie totale du Québec (55 % du territoire québécois), avec ses 839 000 km², dont 121 000 km² de lacs et de rivières.

Seulement 0,5 % de la population du Québec y vit, soit environ 40 000 personnes. Les Autochtones (Cris et Inuits) forment ensemble 60% de la population, tandis que les Québécois non-autochtones constituent 40% des habitants. Le français est la langue des habitants non-autochtones, mais est aussi de plus en plus utilisé comme langue seconde par les Autochtones ; ces derniers ont pour langue d'usage soit la langue crie, soit l'inuktitut (langue des Inuits).

Cette région nordique du Québec a la particularité d'être la région située la plus au nord de toute la Francophonie et surtout la seule qui compte une communauté inuite parmi tous les territoires francophones du monde.

La région est représentée à l'Assemblée Nationale dans la circonscription d'Ungava.

Sommaire

Géographie

La région est délimitée par les baies d'Hudson et James à l'ouest, le détroit d'Hudson et la baie d'Ungava au nord, le Labrador au nord-Est, et les régions administratives de l'Abitibi-Témiscamingue, de la Mauricie, du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord au sud et au sud-est.

Histoire de la région et progression du français

La région du Nord-du-Québec faisait partie de la Terre de Rupert de la Compagnie de la Baie d'Hudson depuis le XVIè siècle, c'est-à-dire un territoire administré par une compagnie commerciale britannique. A ce titre, elle n'a jamais fait partie de la Nouvelle-France, c'est-à-dire qu'elle n'a jamais été une possession française.

Elle ne fut pas peuplée par des colons britanniques, qui la jugeaient non-propice à la colonisation, mais les contacts répétés des marchands britanniques avec les populations autochtones y ont répandu l'usage de la langue anglaise : c'est pourquoi la langue seconde des Autochtones y fut longtemps exclusivement l'anglais. L'introduction de la langue française ne s'est faite qu'au XXe siècle avec l'arrivée de techniciens gouvernementaux québécois. Elle est maintenant la langue seconde choisie par plus de 50% des autochtones.

En 1870, la région fut transférée au nouveau Dominion du Canada par les autorités impériales de Londres. En 1898, le Parlement du Canada a fixé la frontière septentrionale du Québec au milieu de la rivière Eastmain, près du 52e parallèle , agrandissant ainsi le territoire québécois ; en 1912, il lui transfère le district de l'Ungava, comprenant tout le territoire au nord de la rivière Eastmain : concrètement, par ces deux agrandissements successifs, le Québec a alors plus que doublé son territoire. Mais les Québécois "du sud" ont attendu les années 1960 avant d'investir cette nouvelle région (d'où le nom Nouveau-Québec utilisé à l'époque, pour une partie de son territoire). La région a fortement contribué à l'esprit "pionnier" de nombreux Québécois venus s'installer dans cette région pour y travailler par exemple dans des projets hydroélectriques ambitieux comme celui de la Baie James. La création de villes nouvelles comme celle de Radisson dans les années 1960 et 1970 en est l'illustration.

L'Ungava, la partie du territoire transféré en 1912 et qui se trouve au nord du 49e parallèle (correspondant à peu près à l'actuel Nunavik), était appelée jusqu'en 1987 Nouveau-Québec. Quant au territoire au sud du 49e parallèle (correspondant à peu près à l'actuelle Jamésie), il était rattaché aux autorités municipales de l'Abitibi et de La Vallée-de-l'Or pendant la première moitié du XXe siècle. L'organisation politique du Nord-du-Québec a été profondément remaniée entre 1976 et 1984 pour faire suite à la signature en novembre 1975 de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois par les représentants inuits et cris et les gouvernements du Québec et du Canada.

La frontière entre le Québec et la province de Terre-Neuve (colonie britannique jusqu'en 1949, date à laquelle Terre-Neuve est devenue province canadienne) a été fixée par le Comité judiciaire du Conseil privé de Londres en 1927, mais le Gouvernement du Québec ne considère pas cette décision comme définitive en ce qui concerne la frontière de la Côte-Nord puisqu'il considère que le Parlement du Québec ne fut pas consulté.

Division territoriale du Nord-du-Québec

La région administrative du Nord-du-Québec se divise en trois parties distinctes.

Au nord du 55e parallèle se trouve le Nunavik, couvert presque entièrement par la toundra. Le Nunavik est presque exclusivement peuplé par les Inuits qui vivent dans 14 villages nordiques le long des côtes. Le Nunavik est administrée par l'Administration régionale Kativik (ARK), à l'exception du village cri de Whapmagoostui qui fait partie de l'Administration régionale crie.

La partie méridionale, appelée "Jamésie", s'étend de la baie James aux monts Otish à l'est. Ce territoire est principalement constitué de forêt boréale. Elle est composée de cinq municipalités. La municipalité de Baie-James et l'Administration régionale crie assument certaines fonctions d'une municipalité régionale de comté. Ce territoire possède de nombreuses enclaves de l'Eeyou Istchee.

  • l'Eeyou Istchee

Un nouveau territoire crée en 2007, bien que l'historique de celui-ci date la création de Administration régionale crie. Celui-ci comprend les 9 villages cris du Québec. Contrairement aux autres municipalités régionales de comté du Québec ou de leurs territoires équivalents , l'Eeyou Istchee n'a pas de territoire continu.

Démographie

En tout, le Nord-du-Québec possède 14 villages nordiques (10 000 habitants), 9 villages cris (14 000 habitants) et 5 municipalités (17 000 habitants).

  • Population: 41 129 (2008)
  • Superficie: 839 000 km²
  • Densité: 0,1 hab./km²
  • Taux de natalité: 21,5 ‰ (2004)
  • Taux de mortalité: 4,8 ‰ (2003)

Source: Institut de la statistique du Québec

Municipalités et villages

Municipalités

Villages

  • Beaucanton
  • Joutel * Le village de Joutel a été fermé et rasé en 1998.*
  • Radisson
  • Val-Paradis
  • Villebois

Hameaux

Villages cris

Villages nordiques

Liens externes


  • Portail du Québec Portail du Québec
  • Portail du Canada Portail du Canada
Ce document provient de « Nord-du-Qu%C3%A9bec ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nord-du-Quebec de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Nord-du-québec — Localisation du Nord du Québec au Québec Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Nord-du-Québec —   Region   Nord du Québec (administrative region) Coordinates …   Wikipedia

  • Nord-du-Quebec — Nord du Québec Provinz Québec Landfläche 718.228,6 km² …   Deutsch Wikipedia

  • Nord-du-Québec — Nord du QuébecNord du Québec Región de  Canadá Mapa …   Wikipedia Español

  • Nord-du-Québec — Provinz Québec Landfläche 718.228,6 km² …   Deutsch Wikipedia

  • Nord-du-Québec — rég. admin. du Québec, la plus vaste mais la moins peuplée, située au N. des rég. admin. Abitibi Témiscamingue et Mauricie Bois Francs; 840 178 km²; 37 000 hab.; v. princ.: Chibougamau …   Encyclopédie Universelle

  • Nord-du-Québec — 56° 10′ 00″ N 74° 25′ 00″ W / 56.16666667, 74.41666667 …   Wikipédia en Français

  • Nord-du-Québec — ▪ region, Canada English  North of Quebec , formerly  Nouveau Québec        administrative region constituting the northern half of Quebec province, Canada. The name Nouveau Québec (“New Quebec”) once was used synonymously with Ungava for that… …   Universalium

  • Nord-du-Québec — Sp Šiáurės Kvebèkas Ap Nord du Québec L Kanados adm. reg. (Kvebekas) …   Pasaulio vietovardžiai. Internetinė duomenų bazė

  • Nord-du-Quebec — Admin ASC 2 Code Orig. name Nord du Québec Country and Admin Code CA.10.10 CA …   World countries Adminstrative division ASC I-II


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.