Saint-Jean-sur-Richelieu


Saint-Jean-sur-Richelieu
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Jean et Richelieu.
Saint-Jean-sur-Richelieu

Le canal de Chambly et la piste polyvalente, à la hauteur de Saint-Jean-sur-Richelieu.
Le canal de Chambly et la piste polyvalente, à la hauteur de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Armoiries
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Montérégie
Comté ou équivalent Le Haut-Richelieu
Statut municipal Ville
Fondateur
Date de fondation
Alexandre de Prouville de Tracy
1666
Constitution 24 janvier 2001
Maire
Mandat en cours
Gilles Dolbec
2009 - 2013
Site Web http://www.ville.saint-jean-sur-richelieu.qc.ca/
Démographie
Population 92 050 hab. (2010)
Densité 397,2 hab./km2
Gentilé Johannais, Johannaise
Langue(s) Français
Géographie
Coordonnées
géographiques
45° 19′ 00″ N 73° 16′ 00″ W / 45.316672, -73.26667245° 19′ 00″ N 73° 16′ 00″ W / 45.316672, -73.266672
Superficie 225,61 km2
Fuseau horaire -5
Indicatif +1-450
Code géographique 24 56083

Géolocalisation sur la carte : la Montérégie

(Voir situation sur carte : la Montérégie)
Saint-Jean-sur-Richelieu

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Saint-Jean-sur-Richelieu

Saint-Jean-sur-Richelieu est une ville du Québec située dans la MRC du Haut-Richelieu en Montérégie[1].

Le recensement de 2009 y dénombre 92 050 habitants[2].

Sommaire

Histoire

Vue du centre-ville de Saint-Jean-sur-Richelieu

L'histoire de la ville remonte à 1666, lors de la construction du premier fort Saint-Jean afin d'assurer la protection de la Nouvelle-France et de Montréal. Une première paroisse est fondée en 1667. Ainsi, la ville devint tôt un poste stratégique. Elle est nommée en l'honneur de l'évangéliste Jean de Patmos et Armand Jean du Plessis de Richelieu, cardinal français et ministre de Louis XIII[3].

Lors de l'indépendance américaine, plusieurs loyalistes vinrent s'y établir, et la ville fut rebaptisée Dorchester, en l'honneur de Lord Dorchester. La ville s'industrialisa au XIXe siècle, notamment avec l'industrie de la poterie.

L'inauguration, en 1836, du premier chemin de fer canadien reliant Saint-Jean à La Prairie ainsi que la construction du Canal de Chambly[4], ouvert en 1843, accentuèrent l'importance de la ville, qui devint même l'un des principaux ports intérieurs de l'est du Canada à cause du commerce avec les États-Unis.

En juin 1860 paraît Le Canada français, un des plus vieux journaux francophones d'Amérique, qui n'a jamais cessé de publier jusqu'à ce jour. Au cours du XXe siècle, la ville vit aussi sur son territoire l'établissement de la Singer et du Collège militaire.

Après une légère périclitation vers le début des années 1990, Saint-Jean-sur-Richelieu semble maintenant sur une nouvelle voie de prospérité, attirant chaque année davantage de jeunes familles et d'industries. Le secteur touristique y est aussi bien développé grâce à l'International de montgolfières, le plus important événement du genre au Canada.

L'actuelle municipalité est issue de la fusion, en 2001, des villes de Saint-Jean-sur-Richelieu, d'Iberville et de Saint-Luc, de la municipalité de L'Acadie et de la paroisse de Saint-Athanase.

Chronologie historique

Démographie

Evolution démographique du XXe siècle à nos jours

Installations militaires

Saint-Jean-sur-Richelieu porte maintenant le titre de « ville-garnison » pour souligner la présence de la Garnison de Saint-Jean des Forces Canadiennes et du Campus Fort Saint-Jean qui abrite le Collège Militaire Royal.

La Garnison de Saint-Jean est sous le commandement du 5e Groupe de soutien de Secteur (5e GSS). La Garnison abrite dans ses murs l'École de leadership et des recrues des Forces canadiennes (ÉLRFC), l'École des langues des Forces canadiennes (ÉLFC) et le Service centralisé des standardistes nationales (SCSN). On y retrouve aussi la 41e Compagnie des services de santé des Forces canadiennes de Saint-Jean. Ailleurs dans la ville de Saint-Jean se trouvent les Quartiers-généraux du 2e Groupe de Patrouilles des Rangers du Canada (2e GPRC) ainsi que l'Unité Régionale de Soutien aux Cadets (logée chez Rheinmetal Canada).

C'est en 2005 que le maire de Saint-Jean, M. Gilles Dolbec, accepta, sur les recommandations du Lieutenant-Colonel Guy Lang, Coordonnateur de la Garnison Saint-Jean, l'appellation Saint-Jean, Ville-Garnison. À partir de ce moment, une étroite collaboration s'installa entre les militaires et leur ville d'accueil.

Sports

Saint-Jean-sur-Richelieu a accueilli les Jeux du Québec durant l'été 1989. Elle était aussi l'hôte d'une équipe de la Ligue nord-américaine de hockey, les Summum-Chiefs, ainsi que d'une équipe de la Ligue Junior Majeure du Québec, les Lynx, maintenant l'Océanic de Rimouski. De plus, le centre d'entrainement des alouettes de Montréal se situe au collège militaire de Saint-Jean-sur-richelieu. Finalement, on peut trouver un stade de soccer intérieur où plusieurs jeunes se rencontrent quotidiennement.

Environnement

Saint-Jean-sur-Richelieu a adopté en 2009 un plan environnemental ayant pour but de protéger environ 31 millions de pieds carré de zones boisées ou ayant un intérêt écologique. Ce plan environnement fut une première au Québec.

Évêché

Église Saint-Athanase

La partie occidentale de la municipalité de Saint-Jean-sur-Richelieu (Saint-Jean, Saint-Luc, L'Acadie) appartient au diocèse Saint-Jean-Longueuil. La cathédrale Saint-Jean-l'Évangéliste se trouve sur la rue Longueuil, dans le centre-ville. Pour sa part, la section orientale de l'agglomération (Iberville et Saint-Athanase) se situe sur le territoire du diocèse de Saint-Hyacinthe.

Culture

Festival

L'envolée des montgolfières à l'International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu.

La ville accueille depuis 1984, l'International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu, un festival d'envergure dédié aux activités de nature familiale : l'International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu[10].

La ville est aussi le lieu d'un important rassemblement de sculpteurs et de peintres au Québec et au Canada[11].

Musées

Deux musées sont situés sur le territoire de Saint-Jean-sur-Richelieu. En premier lieu on y retrouve le musée du Haut-Richelieu, un musée dédié principalement à l'art de la céramique[12]. On peut aussi visiter le musée du Fort Saint-Jean, un musée situé sur le site du Collège militaire de Saint-Jean et qui met en valeur l'histoire militaire de ce lieu historique national du Canada[13].

Personnalités connues

Municipalités limitrophes

Notes et références

  1. Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Saint-Jean-sur-Richelieu » sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire. Consulté le 21 mars 2011.
  2. Statistique Canada : Saint-Jean-sur-Richelieu
  3. Toponymie : Saint-Jean-sur-Richelieu
  4. Lieu historique national du Canada du Canal-de-Chambly
  5. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y, z, aa, ab, ac, ad, ae, af, ag, ah et ai Tanguay, Roch et Jean-Yves Théberge. 1978. ...à pied dans le vieux Saint-Jean. Saint-Jean-sur-Richelieu : Mille Roches, p. 111-117.
  6. Fortin, Réal. 2003. Le fort Sainte-Thérèse et la Nouvelle-France. Chambly : Collection Société d'histoire de la seigneurie de Chambly, 210 p.
  7. a, b et c Cadieux, Pierre-B. et Réal Fortin. 1977 Les constructions militaires du Haut-Richelieu. Saint-Jean-sur-Richelieu : Mille Roches, p. 62.
  8. http://corpo.montgolfieres.com/fr/general/salledepresse.asp
  9. Lia Lévesque et Pierre St-Arnaud, « L'armée se déploie en Montérégie : « La plus importante catastrophe depuis le Saguenay » selon Jean Charest », dans La Tribune, 6 mai 2011 
  10. International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu - Mission et historique sur International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu. Consulté le 24 mars 2011.
  11. Rencontre des arts - Accueil sur Rencontre des arts. Consulté le 24 mars 2011.
  12. Exposition permanente : Carrefour, Le Haut-Richelieu des origines à nos jours sur Musée du Haut-Richelieu. Consulté le 24 mars 2011.
  13. Musée du fort Saint-Jean sur Musée du fort Saint-Jean. Consulté le 24 mars 2011.

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint-Jean-sur-Richelieu de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-jean-sur-richelieu — Pour les articles homonymes, voir Saint Jean et Richelieu. Saint Jean sur Richelieu Le canal de Chambly et la piste …   Wikipédia en Français

  • Saint-Jean-sur-Richelieu — Saint Jean Marina Lage in Québec …   Deutsch Wikipedia

  • Saint-Jean-sur-Richelieu — Original name in latin Saint Jean sur Richelieu Name in other language Saint Jean sur Richelieu, Sen Zhan sir Rishele, Sen Zhan sjur Rishel e, san jan swr ryshlyw, sn zhan swr ryshwlyw, Сен Жан сир Ришеље, Сен Жан сюр Ришелье, State code CA… …   Cities with a population over 1000 database

  • Saint-Jean-sur-Richelieu — geographical name town Canada in S Quebec SE of Montreal population 37,386 …   New Collegiate Dictionary

  • Saint-Jean-sur-Richelieu public transit — Saint Jean sur Richelieu transport en commun Founded 2003 Locale Saint Jean sur Richelieu Service type bus service, taxibus Routes …   Wikipedia

  • Saint-Jean-sur-Richelieu, Quebec — Infobox Settlement name = pagename settlement type = City official name = Ville de Saint Jean sur Richelieu other name = native name = nickname = settlement type = motto = imagesize = 250px image caption = Saint Jean Marina flag size = seal size …   Wikipedia

  • Cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu — Coordinates: 45°17′52.03″N 73°16′0.33″W / 45.2977861°N 73.2667583°W / 45.2977861; 73.2667583 …   Wikipedia

  • Summum-Chiefs de Saint-Jean-sur-Richelieu — Données clés Fondé en 2006 …   Wikipédia en Français

  • Summum-Chiefs de Saint-Jean-sur-Richelieu — Gründung 2005 Auflösung 2008 Geschichte …   Deutsch Wikipedia

  • Fort Saint-Jean sur Richelieu — Fort Saint Jean (Nouvelle France) Fort Saint Jean sur la rivière Richelieu au Canada durant les années 1750 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.