Sorel-Tracy


Sorel-Tracy
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sorel et Tracy.
Sorel-Tracy

Vue à l'entrée du port de Sorel
Vue à l'entrée du port de Sorel

Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Montérégie
Comté ou équivalent Pierre-De Saurel
Statut municipal Ville
Constitution 15 mars 2000
Maire
Mandat en cours
Réjean Dauplaise
2009 - 2013
Site Web http://ville.sorel-tracy.qc.ca/
Démographie
Population 34 702 hab. (2006)
Densité 613 hab./km2
Gentilé Sorelois, Soreloise
Géographie
Coordonnées
géographiques
46° 03′ 00″ N 73° 07′ 00″ W / 46.050005, -73.11667246° 03′ 00″ N 73° 07′ 00″ W / 46.050005, -73.116672
Superficie 56,58 km2
Fuseau horaire EST ( UTC-5 )
Indicatif +1 450
Code géographique 24 53052

Géolocalisation sur la carte : la Montérégie

(Voir situation sur carte : la Montérégie)
Sorel-Tracy

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Sorel-Tracy

Sorel-Tracy est une ville du Québec, le chef-lieu de la MRC de Pierre-De Saurel en Montérégie[1].

Sommaire

Géographie

Sorel-Tracy est située sur la rive sud du Saint-Laurent à l'embouchure de la Richelieu. La ville est construite sur les deux rives de cette dernière avec le secteur Sorel sur la rive Est et secteur Tracy sur la rive Ouest.

Histoire

Vue de la ville en 1935

La ville de Sorel fut bâtie à l'emplacement du Fort Richelieu, qui fut construit à l'embouchure de la rivière Richelieu (dicte autrefois rivière des Iroquois) au XVIIe siècle. Son nom lui avait été donné en mémoire du cardinal de Richelieu (1585-1642), ministre de Louis XIII.

Le 20 août, en la fête de Saint Bernard, le Père Anne de Nouë bénit le fort et y célèbre la messe. La tradition veut que cette date soit considérée comme celle de la naissance de la ville de Sorel[2].

En 2000, les villes de Sorel (rive droite du Richelieu) et Tracy (rive gauche) sont fusionnées pour créer la ville actuelle[3].

Économie

La ville est un important centre industriel traditionnellement connu pour son activité sidérurgique. Rio Tinto, groupe minier multinational anglo-australien, est le principal employeur avec son complexe métallurgique RTFT (Rio Tinto Fer et Titane) anciennement Q.I.T. Fer et Titane, avec plus de 1000 employés. Durant les années 1960 à 1990, la ville de Sorel-Tracy fut surnommée « la ville de l'Acier » comptant en ses rangs Les Forges de Sorel, Acier Inoxydable Atlas, Crucible Steel, Beloit Steel, Sorel Steel and Founderies, Tioxide Canada ainsi que ses chantiers navals (Marine Industries, qui a fermé ses portes vers la fin de 1986). De plus, la ville de Sorel-Tracy est en plein coeur de la Vallée Sidérurgique et Métallurgique de Sorel.

La ville de Sorel-Tracy renferme aussi un terminal pétrolier qui se classe au deuxième rang en Amérique du Nord en termes de forte capacité de stockage. Le terminal est opéré et géré par la compagnie Kildair Services Ltée.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Sorel-Tracy a construit plusieurs pièces d'artillerie pour les Alliés.

Personnalité liée à Sorel-Tracy

Municipalités limitrophes


Références

  1. Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Sorel-Tracy » sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire. Consulté le 12 mars 2011.
  2. Sorel-Tracy, une histoire à découvrir, Mario Lemoine
  3. Histoire de Sorel-Tracy, 1932 à aujourd'hui, Mario Lemoine

Annexes

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sorel-Tracy de Wikipédia en français (auteurs)