Conquête de l'Empire Aztèque


Conquête de l'Empire Aztèque

Conquête de l'Empire aztèque

Conquête de l'empire aztèque.
Informations générales
Date novembre 1518 - 13 août 1521.
Lieu Mexique central.
Changements territoriaux Annexion des territoires aztèques par les Espagnols et les Tlaxcaléens.
Issue Victoire espagnole.
Belligérants
Espagne.

Tlaxcala.

Triple alliance aztèque (Tenochtitlan, Texcoco et Tlacopan).
Commandants
Espagne : Hernán Cortés, Pedro de Alvarado, Cristóbal de Olid, Bernal Díaz del Castillo.


Tlaxcala : Maxixca, Xicoténcatl.

Tenochtitlan : Moctezuma II, Cuitláhuac, Cuauhtémoc.

Texcoco : Cacamatzin.

Tlacopan : Tetlepanquetzal.

Conquête espagnole de l'Amérique centrale.
Batailles
Tlaxcala — CholulaNoche TristeOtumba — Tenochtitlan.


Aztec Sun Stone Replica cropped.jpg
Monde aztèque
Société aztèque

Nahuatl
Mythologie aztèque
Religion aztèque
Astrologie aztèque
Calendrier aztèque
Art aztèque

Histoire des Aztèques

Aztlan
Codex indigène du Mexique central
Triple alliance aztèque
Conquête de l'Empire aztèque
Siège de Tenochtitlan
Noche Triste
Moctezuma II
Hernán Cortés


On parle généralement de conquête, dans l'historiographie, pour désigner le conflit qui a opposé l'Empire aztèque aux conquistadors espagnols et aux peuples amérindiens de Mésoamérique qui se sont joints aux Européens pour se défaire de l'emprise des Aztèques.

Sommaire

Historiographie

Les principales sources primaires sur ce sujet sont L'Histoire véridique de la Conquête de la Nouvelle Espagne (Historia verdadera de la conquista de la Nueva España) du chroniqueur Bernal Diaz del Castillo, qui participa à toutes les expéditions de Hernán Cortés, et les lettres personnelles de Cortès lui-même.

1492 - 1519 : sur la route de Tenochtitlan

Carte de la route de Cortés jusqu'à Mexico-Tenochtitlan.

En 1518, une expédition lancée par le gouverneur de Cuba Diego Velazquez découvre l’existence du Mexique. Celui-ci envoie Hernán Cortés, secondé par Pedro de Alvarado et Cristobal de Olid, en reconnaissance.

Les Espagnols d’Hernán Cortés (11 vaisseaux, 508 soldats, 16 chevaux, 100 marins, 14 canons) débarquent à l’île de Cozumel (18 février 1519) au Yucatan puis après la prise de Tabasco à San Juan de Ulua (21 avril) et enfin fondent Vila Rica de la Vera Cruz sur la côte du Golfe du Mexique au plus près du centre de l'empire Aztèque.

En ignorance des instructions de Diego Velasquez, Cortés y crée ainsi un établissement au nom de son roi, et pour manifester sa volonté d’autonomie à l’égard de Cuba, il détruit ses propres vaisseaux sauf un. Il passe un accord avec le cacique totonaque de la cité voisine de Cempoala qui refuse de livrer aux Aztèques des jeunes gens destinés au sacrifice. Cortés lui promet sa protection en échange de sa conversion au christianisme. Puis Cortés doit réprimer une conspiration ourdie par ses opposants (Cermeño et Escudero sont pendus, le père Diaz banni) et chasser l’envoyé du gouverneur de Jamaïque, Alonzo de Pineda, qui essayait de faire valoir les droits sur la nouvelle colonie de son supérieur, Francisco de Garay.

Le 16 août, les Espagnols avancent vers Tlaxcala dont le cacique Maxixca et son fils Xicoténcatl se soumettent après une longue résistance (23 septembre). La victoire procure une armée de 6 000 indiens retournés contre les Aztèques (Totonaques et Tlaxcaltèques). Cortés sait jouer des alliances avec les Totonaques et les Tlaxcaltèques avec l'aide de sa maîtresse-interprète Dona Marina (La Malinche), ancienne esclave vendue aux Mayas, et qui y voit l'occasion de satisfaire ses ambitions.

L’empereur (tlaotoani) Moctezuma II, pour les détourner de la route de Mexico, leur fait porter les trésors de Quetzalcoatl et fait comprendre qu’il se soumet au roi d’Espagne et lui versera tribut.

Diego de Ordaz fait alors l’ascension du Popocatépetl (5450 mètres), ce qui lui permet d’obtenir du souffre pour confectionner de la poudre.

Novembre 1519 - Août 1521 : la prise de pouvoir

En novembre, une embuscade est découverte à Cholula. Plus de 3 000 Indiens sont massacrés en deux heures. Le 8 novembre, Cortés rencontre Moctezuma et séjourne cinq mois à Tenochtitlán. Il tient l’empereur en otage, démembre la hiérarchie, renverse les idoles, interdit les sacrifices humains et remplace les dieux aztèques par la symbolique catholique. Espagnols et Indiens opposés aux Aztèques mettent la ville au pillage. 600 000 pesos sont recueillis, un cinquième étant envoyé à Charles Quint.

Le 23 avril 1520, une flotte de 18 navires, envoyée par le gouverneur de Cuba Diego Velázquez de Cuéllar dans le but de faire valoir ses droits sur le Mexique et conduite par Panfilo de Narvaez débarque à San Juan de Ulua. Comprenant le danger, Cortés laisse Tenochtitlán sous la garde d’Alvarado et marche contre Narvaez qu’il surprend et bat à Cempoalla. Les 900 soldats de Narvaez passent alors sous son autorité et renforcent ses troupes qui regagnent Tenochtitlan.

Le 20 juin 1520, une insurrection éclate à Tenochtitlán, déclenchée par un massacre perpétré par les Espagnols d’Alvarado pendant la fête de Toxcalt. Cortés arrive précipitamment et se retrouve encerclé dans le palais d’Axayacatl. Moctezuma, libéré, est lapidé par la foule quand il lui demande de baisser les armes. Les Espagnols sont bombardés dans leurs cantonnements par des flèches enflammées. Après avoir pris le sanctuaire d’Huitzilopochtli, ils doivent s’enfuir par un pont portatif. Ils perdent la moitié de leurs forces en se repliant sur Tlaxcala (noche triste, 30 juin-1er juillet). Le 7 juillet, les fuyards réussissent à vaincre l’immense armée du cacique Cihuaca dans la plaine d’Otampan.

En 1521, Cuitlahuac, frère et successeur de Moctezuma, meurt de la variole, laissée par les Espagnols après leur départ, alors qu’il essayait de rallier les Tlaxcalans sous couvert d’une fédération. Son cousin Cuauhtémoc, instigateur de la révolte contre les Espagnols, lui succède. Le chef tlaxcalan Xicoténcatl entreprend de déserter à la mort de son père Maxixca, emporté par l’épidémie. Cortés le fait exécuter.

Cortés fait le siège de Tenochtitlán pendant 75 jours (20 mai 1521). Son armée est renforcée par de nouvelles troupes envoyées contre lui par Diego Vélasquez, gouverneur de Cuba, par deux navires du gouverneur de Jamaïque Galay en escale à Veracruz et d’un vaisseau marchand réquisitionné. Il peut aligner 87 cavaliers, 818 fantassins (dont 118 arquebusiers et arbalétriers), 18 pièces d’artillerie, et 25 000 guerriers tlaxcalans disposant de 50 000 flèches à pointe de cuivre, renforcés plus tard par les tribus voisines de Mexico. De plus, la population de Mexico a été décimée par une épidémie de variole qui épargne les Espagnols. Cortés fait monter pièce par pièce une flottille de treize bateaux qu’il dispose sur le lac de Texcoco qui entoure la ville. Il coupe l’aqueduc qui la ravitaille en eau, détruit les 1 500 canots aztèques, affame la cité et exécute, dit-on, 67 000 hommes (plus de 50 000 sont déjà mort de faim ou de maladie). La ville tombe le 13 août et est détruite sur ordre de Cortés. Rebaptisée Mexico, elle est reconstruite par les Espagnols. Cuauhtémoc, qui tentait de fuir, est capturé par le capitaine Garcia Holguin.

Les débuts de la colonisation

Cortés entreprend la reconstruction de Mexico avec au centre la Plaza Mayor, la cathédrale San Francisco, le couvent des Franciscains et le palais du gouverneur sur lequel débouchent de larges artères bordés des maisons de pierre de l’aristocratie. Treize églises sont construites à l’emplacement des anciens teocallis. Une citadelle monumentale, le Matadero, défend la ville avec 70 canons. Le gouverneur favorise la colonisation en distribuant des terres à des couples d’Espagnols. Les pêchers, oliviers, amandiers et orangers sont acclimatés et voisinent avec le coton, la canne à sucre, l’indigo et les cultures traditionnelles, dont l’agave, le maïs et le cacaoyer.

Devant les plaintes de Diego Vélasquez, Panfilo de Narvaez, Mgr Fonseca et d’autres courtisans jaloux, Charles Quint nomme une commission d’enquête dirigée par le grand chancelier de Naples pour juger de la gestion de Cortés, accusé de s’être approprié la flotte de Vélasquez et de l’avoir sabordée, d’avoir usurpé les pouvoirs du gouverneur de Cuba, mis à mal son émissaire, dilapidé les revenus des territoires conquis, notamment dans la reconstruction de Mexico. Défendu par son père, don Martin, et le duc de Bejar, Cortés est confirmé par la commission et nommé gouverneur et grand juge de la Nouvelle-Espagne par l’ordonnance royale du 15 octobre 1522.

Chronologie de la conquête espagnole

  • 1511 : la tempête jette une caravelle sur les côtes du Yucatán. L'un des survivants, Aguilar, sera libéré des Aztèques par Hernán Cortés huit ans plus tard. Le second, Guerrero, épouse une aristocrate maya et s'intègre.
  • 1517 : trois navires sous le commandement de Cordoba sont repoussés par les Mayas du Yucatán et de Campeche. Apprenant la venue d'étranges visiteurs, l'empereur Moctezuma, qui craint le retour de Quetzalcoatl, fait placer des vigies le long des côtes.
  • 1518 : Grijalva longe les côtes du Yucatán et du golfe du Mexique jusqu'à Tuxpan où il reçoit un accueil amical.
  • 18 février 1519[1] : Cortés quitte Cuba précipitamment avec 11 navires et près de 400 hommes. Après avoir fait des vivres et de l’eau à Tobago, il retrouve Aguilar sur la côte du Yucatán, à Veracruz, et s'allie aux Totonaques. Des dignitaires locaux font don aux Espagnols de jeunes esclaves. Parmi elles se trouve une jeune fille d'origine noble parlant maya et nahuatl, « La Malinche » qui servira d'interprète à Cortés, et dont il aura un enfant. Pour la première fois Cortés entend parler des richesses aztèques.
  • Avril 1519 : Cortés reçoit un calpixque qui lui fait don au nom de Moctezuma, de vivres, de vêtements en coton de plumes, de bijoux. Ces émissaires rapportèrent à Moctezuma des descriptions des arrivants, plongeant le tlatoani dans l'indécision.
  • 2 septembre 1519 : Cortés fait saborder les navires pour couper court à toute envie de fuite à ses hommes, puis il quitte la zone côtière. Après une courte résistance, les Tlaxcaltèques et leurs mercenaires Otomi s'allient aux Espagnols. Ils se dirigent tous vers la vallée centrale.
À Tlaxcala, Cortés reçoit de nouveaux émissaires de Moctezuma qui tentent de le dissuader de se rendre dans leur capitale. Arrivé à Cholula, ville alliée des Aztèques, Cortés y apprend que ses habitants conspirent contre lui : il fait massacrer des milliers d'hommes et de femmes et détruire les idoles.
  • Novembre 1519 : Moctezuma, voyant que ni ses présents ni les incantations n'arrêtent l'avancée espagnole, essaie de s'enfuir. Les prêtres l'obligent à rester. Se croyant à l'article de la mort il fait même un discours d'adieux en public.
  • 8 novembre 1519 : au petit matin, les Espagnols s'engagent sur la chaussée partant d'Iztapalapan. Cortés est accueilli par Moctezuma et de nombreux dignitaires le 10 novembre, et les Espagnols s'installent alors dans l'ancien palais d'Axayacatl.
  • De novembre 1519 à juin 1520 : Moctezuma est prisonnier de ses invités et doit fréquemment apaiser la colère du peuple et des dignitaires. Les Espagnols s'opposent progressivement aux cultes des dieux et s'emparent de l'or tandis que leurs alliés Tlaxcaltèques pillent le jade et les plumes précieuses.
Lors d'une absence de Cortés, ses hommes profitent d'une cérémonie religieuse pour massacrer de nombreux nobles. Le peuple se soulève et le retour de Cortés, qui fait intervenir Moctezuma pour calmer la foule, ne permet pas d'apaiser la situation. Moctezuma est lapidé (d'autres sources affirmeront qu'il succomba à des coups de couteaux portés par les Espagnols aux abois). Au mois de juin, Cuitlahuac succède à Moctezuma.
  • 30 juin 1520 : galvanisés par la mort de Moctezuma et très supérieurs en nombre, les Aztèques se soulèvent. Assaillis de toutes parts, les Espagnols et leurs alliés s'enfuient à grand peine en subissant de lourdes pertes. C'est la Noche Triste.
  • 7 juillet 1520 : bataille d'Otumba, remportée lorsque la cavalerie espagnole atteint et tue le général aztèque
durant dix mois, Cortés rassemble ses forces avant de les lancer dans une bataille sanglante. Il isole la capitale, coupe chaussées et aqueduc. La famine, le manque de nourriture et d'eau potable (l’eau du lac est saumâtre) et la variole venue de Cuba ont raison des Aztèques. Cuitlahuac est victime de l'épidémie.
  • 13 août 1521 (1-serpent de l'année 3-maison) : après 75 jours de siège, le dernier souverain aztèque, Cuauhtémoc, se rend à Cortés. Il est pendu quelques années après sous prétexte de complot.

Notes

  1. Gérard Chaliand, Miroirs d’un désastre, chronique de la conquête espagnole de l’Amérique, Paris, Plon, 1990. (ISBN 2-259-02088-7), p

Références

Sources

Bibliographie

  • Serge Gruzinski, Le destin brisé de l'empire aztèque, Gallimard, 1988 (ISBN 2070530507).
  • Carmen Bernand et Serge Gruzinski, Histoire du Nouveau Monde, tome I, « De la découverte à la conquête », Fayard, 1991 (ISBN 2213027641).
  • Portail de l’Amérique précolombienne Portail de l’Amérique précolombienne
  • Portail de la Renaissance Portail de la Renaissance
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire

Ce document provient de « Conqu%C3%AAte de l%27Empire azt%C3%A8que ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Conquête de l'Empire Aztèque de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Conquête de l'Empire aztèque — Informations générales Date novembre 1518 13 août 1521. Lieu Mexique central Changements territoriaux Annexion des territoires aztèques par les Espagnols et les Tlaxcaltèques. Issue Victoire espagnole …   Wikipédia en Français

  • Empire aztèque — Aire approximative des territoires tributaires de la triple alliance aztèque (en orange), à la veille de la conquête espagnole. Les frontières grises correspondent aux limites des États mexicains actuels. L’expression empire aztèque (ou empire… …   Wikipédia en Français

  • Conquete du Mexique — Conquête de l Empire aztèque Conquête de l empire aztèque. Informations générales Date novembre 1518 13 août 1521. Lieu Mexique central. Changements territoriaux Annexion des territoires aztèques par les Espagnols et les Tlaxcaléens. Issue… …   Wikipédia en Français

  • Conquête Du Mexique — Conquête de l Empire aztèque Conquête de l empire aztèque. Informations générales Date novembre 1518 13 août 1521. Lieu Mexique central. Changements territoriaux Annexion des territoires aztèques par les Espagnols et les Tlaxcaléens. Issue… …   Wikipédia en Français

  • Conquête de Mexico — Conquête de l Empire aztèque Conquête de l empire aztèque. Informations générales Date novembre 1518 13 août 1521. Lieu Mexique central. Changements territoriaux Annexion des territoires aztèques par les Espagnols et les Tlaxcaléens. Issue… …   Wikipédia en Français

  • Conquête de México — Conquête de l Empire aztèque Conquête de l empire aztèque. Informations générales Date novembre 1518 13 août 1521. Lieu Mexique central. Changements territoriaux Annexion des territoires aztèques par les Espagnols et les Tlaxcaléens. Issue… …   Wikipédia en Français

  • Conquête du Mexique — Conquête de l Empire aztèque Conquête de l empire aztèque. Informations générales Date novembre 1518 13 août 1521. Lieu Mexique central. Changements territoriaux Annexion des territoires aztèques par les Espagnols et les Tlaxcaléens. Issue… …   Wikipédia en Français

  • Conquête du mexique — Conquête de l Empire aztèque Conquête de l empire aztèque. Informations générales Date novembre 1518 13 août 1521. Lieu Mexique central. Changements territoriaux Annexion des territoires aztèques par les Espagnols et les Tlaxcaléens. Issue… …   Wikipédia en Français

  • Empire espagnol — Imperio español (es) 1492 – 1898 …   Wikipédia en Français

  • Empire Colonial Espagnol — Imperio Español (es) 1492    …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.