Pigment


Pigment
Des pigments en vente sur un marché de Goa (Inde).

Un pigment est une substance colorée, naturelle ou artificielle, d'origine minérale ou organique.

D'origine naturelle, il peut être le constituant :

Fabriqué de manière artificielle (pigment synthétique), il peut provenir :

En art ou en industrie, les pigments se présentent sous la forme de poudres, généralement broyées plus ou moins finement avant d'être mises en suspension dans un liant liquide, plus ou moins fluide (liant acrylique, gomme arabique), ou visqueux (huile), afin d'obtenir les peintures ou les encres. Ils sont généralement insolubles dans le milieu se fixant à la surface du support sur lequel on l'applique, contrairement aux teintures qui pénètrent dans les fibres.

Sommaire

Pigments naturels

Les pigments étaient connus et utilisés depuis la plus haute Antiquité. Les Sumériens, Grecs, Romains, Égyptiens, Mayas, etc. les utilisaient abondamment, notamment comme teintures et produits cosmétiques.

De principaux pigments naturels (colorants) sont extraits de plantes tinctoriales. La substance organique produisant la couleur est extraite de divers parties constitutives de la plante : les feuilles (guède, chlorophylle (E140), anthocyanes (E163)), les racines (garance) ou le tronc

Parmi les plantes tinctoriales les plus connues furent :

  • l'indigo tiré de l'indigotier pour la production du bleu indigo
  • la guède ou pastel des teinturiers pour la production du bleu pastel
  • la garance, pour la laque rouge de garance
  • le safran tiré du Crocus sativus. Loin devant le caviar et les truffes, c'est le produit alimentaire le plus cher au monde puisqu'il se négocie couramment autour de 2 000 euros le kg…Il faut 160 000 fleurs pour faire un kilo de safran.
  • la gaude pour la laque jaune de gaude (ou des verts en association avec le bleu de guède)

Les pigments pouvaient aussi être extraits d'organismes vivants :

À partir du XIXe siècle, beaucoup de ces colorants ont été fabriqués de manière synthétique (l'alizarine remplace la garance, la mauvéine, aniline, fuchsine) Beaucoup sont aujourd'hui remplacés par des composés synthétiques, azoïques tirés de l'aniline.

Médecine

Le pigment le plus connu est la mélanine, substance produite par les mélanocytes.

On connaît deux types de mélanines :

L'absence congénitale de mélanine produit l'albinisme. Cette absence est due à une voire deux enzymes défaillantes. La première servant à former de la tyrosine et la deuxième servant à transformer la tyrosine en mélanine. Cela signifie que si la première enzyme est défaillante, la mélanine ne sera pas produite et par conséquent le sujet sera albinos.
  • dans les yeux, les pigments, mélanines et lipofuscine (yeux verts) colorent l'iris en vert, gris, noir, noisette…
Alors que des pigments en très faible quantité donneront les yeux bleus. Cet iris peut parfois être rouge en l'absence totale de pigment (ex. en cas d'albinisme).
  • Dans les vaisseaux des mammifères : l'hémoglobine équivalent sanguin de la chlorophylle donne un rouge rutilant.

Alimentation

Article détaillé : colorant alimentaire.

Si le rouge de betterave (bétanine - E162) est bien inoffensif, d'autres pigments colorants ne l'étaient guère, comme :

Ils ont été justement condamnés par l'Académie nationale de médecine comme cancérigènes bien qu'ils aient été largement utilisés dans les siècles précédents.

Peinture

Les pigments utilisés en peinture ont diverses origines : on peut les classer dans deux groupes chimiques (pigment minéral ou organique) , divisés en deux sous-groupes (pigment naturel ou synthétique).

  • Les pigments minéraux sont extraits de la roche naturelle (lapis-lazuli, ocres, terres) ou fabriqués synthétiquement à base d'oxydes métalliques (cobalt, cadmium). Leurs teintes sont proches de celles de la nature.
  • Les pigments organiques proviennent de sources naturelles, animale (os, sépia) ou végétale (indigo, cinabre), ou constitués artificiellement de liaisons carbone (quinacridones, phtalocyanines, azoïques). Leurs teintes sont vives, colorantes et souvent translucides.

De nos jours, la plupart des pigments sont d'origine industrielle (synthétiques). Seuls quelques pigments sont encore extraits à partir de minéraux, comme les ocres.

La production mondiale de certains pigments comme le blanc de titane s'élève à plusieurs centaines de tonnes par an.

Qualités des pigments beaux-arts

En peinture, les qualités requises pour les pigments sont :

  • leur résistance à la lumière : certains pigments se décolorent lorsqu'ils sont exposés à la lumière. Les pigments fugaces sont aujourd'hui éliminés des nuanciers.
  • leur miscibilité (compatibilité) avec les autres pigments : certains pigments réagissent entre eux, tel ceux à base de plomb (blanc d'argent) qui noircissent au contact de couleurs contenant du soufre (cadmiums, outremer).
  • leur pouvoir couvrant : les pigments sont naturellement opaques, semi-opaques, semi-transparents ou transparents (il est aujourd'hui possible de donner ces qualités artificiellement)
  • leur pouvoir colorant : certains pigments tâchent le support de manière durable tandis que d'autres s'effacent facilement

Nomenclature des pigments

Dans le domaine du beaux-arts, chaque tube et pot de peinture est muni d'une étiquette comportant un certain nombre d'informations relatives à la couleur :

  • Solidité à la lumière (par une série de +, * ou A selon la marque), d'après des tests de résistance en lumière de musée,
  • Opacité/transparence ( vide/plein ou T/O)
  • Code du pigment selon sa référence dans le Colour Index International. Il s'agit d'un code comportant 1 ou 2 lettres pour sa famille de couleur, suivi d'un numéro correspondant à la référence précise du pigment.

Selon le Colour Index, les lettres des pigments correspondent aux familles de couleurs, selon une terminologie anglaise car normalisée aux États-Unis :

  • W = White (blanc)
  • O = Orange (orange)
  • R = Red (rouge)
  • Y = Yellow (jaune)
  • B = Blue (bleu)
  • G = Green (vert)
  • Bk = Black (noir)
  • Br = Brown (brun)

Par exemple : PB29 correspond au Pigment Blue n°29, qui est le bleu outremer (aluminosilicate de sodium). Les pigments naturels sont précédés de la lettre N en place du P, par exemple le rouge carmin est NR4. Lorsque la couleur est obtenue à partir d'un mélange de pigments, chacun d'eux est mentionné : par exemple le gris de Payne est souvent PB15/PBk6.

Dénominations

Les noms des couleurs modernes varient d’une marque à l’autre. On trouve ainsi dans nos nuanciers :

  • Des appellations génériques (rouge vermillon, noir d’ivoire, terre de Sienne), même si le pigment n'est plus celui d'origine (naturel), mais son équivalent synthétique. Par exemple, le bleu indigo n'est plus le pigment NB1, issu de l'indigotier, mais son équivalent de synthèse (PB66).
  • Des reprises de nom du pigment (bleu phtalo, vert de cobalt, rouge de quinacridone). C'est la manière la plus simple et fidèle d'appeler une couleur mais certains noms compliqués (benzimidazolone, anthraquinonique) expliquent que cela ne puisse être généralisé.
  • Le nom du fabricant (vert Rowney, rouge Blockx)

Quelques précisions :

    • De même qu'un même nom peut couvrir diverses compositions pigmentaires, un même pigment peut se retrouver sous des noms de couleur divers : un vert phtalocyanine (PG7) sera appelé vert Monestial (Daler-Rowney), vert cyanine (Pébéo), vert bleu Winsor (Winsor) ou vert phtalo (Lefranc, Talens).
    • Beaucoup de couleurs gardent leur appellation d'origine alors qu'elles sont aujourd'hui obtenues à partir d'un mélange de différents pigments synthétiques : une couleur comme le jaune de Naples, ce jaune rosé obtenu à partir de plomb et souffre, arrêté car toxique, est aujourd'hui présent sous la forme de mélanges divers, plus ou moins approximatifs.
    • Certaines imitations n'en portent pas la mention (Imitation ou Hue) par le fabricant (carmin, laque de garance), même quand le pigment d’origine est encore disponible (terre verte, ocres).
    • Certaines substitutions peuvent présenter des avantages : les terres de Sienne et d'ombre (PBr7) sont aujourd'hui souvent produites à partir d'équivalents de synthèse (PY42 et PR101), qui, dénués de manganèse, sont préférables lorsqu'utilisés à l'huile.

Pigments beaux-arts

Article détaillé : Liste des couleurs (pigments).

Voici quelques exemples de pigments utilisés dans les couleurs à l'huile (peinture à l'huile), à l'eau (gouache,aquarelle ), à l'acrylique (acrylique), à l'œuf (tempera), etc.

  • Orange
    • Historiques d'origine végétale : la gomme-gutte ou jaune du Cambodge.
    • Historique d'origine minérale : le minium (véritable mine de rouges/orangés), le rouge-orangé d'Andrinople, le rouge de carthame (quasiment un orangé), l'arséniate de cobalt (va du rouge au jaune, mais très toxique)
    • Minéraux de synthèse : orange de cadmium, orangé de Mars (oxyde de fer), orangé de cobalt
    • Organiques de synthèse : orange pyrazolone, orange benzimidazolone, orange isoindoline, orange pyrrole/DPP
  • Brun
    • Minéraux naturels : terre de Sienne (naturelle, brûlée), terre d'ombre (naturelle, brûlée), terre de Cassel
    • Organiques naturels : brun Van Dyck, sépia
    • Minéraux de synthèse : brun de Mars, brun minéral (chromate de zinc et fer)
    • Organiques de synthèse : brun azoïque, brun benzimidazolone, brun quinacridone
  • Noir
    • Historique d'origine animale : noir d'ivoire (à base d'ivoire à l'origine, os par la suite)
    • Historiques d'origine minérale : gris de Davy, noir de vigne, noir de campêche
    • Minéraux naturels : bitume de Judée
    • Minéraux de synthèse : noir d'ivoire, noir de fumée et/ou noir de suie et/ou noir de lampe, noir de Mars (oxyde de fer),
    • Organiques de synthèse : noir de pérylène

Cosmétique

Les pigments naturels étaient utilisés autrefois, pour les produits cosmétiques.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pigment de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pigment — [ pigmɑ̃ ] n. m. • 1813; « épice » 1130; lat. pigmentum;cf. piment 1 ♦ Biochim. Matière colorée, de structure variée, présente dans divers tissus et organes végétaux ou animaux auxquels elle donne une coloration particulière. Pigments végétaux. ⇒ …   Encyclopédie Universelle

  • pigment — PIGMÉNT, pigmenţi, s.m. 1. Substanţă colorată naturală produsă de celulele plantelor şi animalelor şi care colorează în mod specific ţesuturile sau lichidele organice ale acestora. 2. Particulă solidă, colorată, insolubilă în mediul în care este… …   Dicționar Român

  • Pigment — Sn (Farbstoff) erw. fach. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus l. pīgmentum Färbestoff, Farbe , zu l. pingere (pictum) malen, bestreichen .    Ebenso nndl. pigment, ne. pigment, nfrz. pigment, nschw. pigment, nnorw. pigment; Pinte, pittoresk. ✎ DF… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Pigment — Pig ment, n. [L. pigmentum, fr. the root of pingere to paint: cf. F. pigment. See {Paint}, and cf. {Pimento}, {Orpiment}.] 1. Any material from which a dye, a paint, or the like, may be prepared; particularly, the refined and purified coloring… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • pigment — pìgment (pigmȅnt) m <G mn nātā> DEFINICIJA 1. fiziol. tvar što je u tkivima sintetiziraju živa bića i koja tkivima daje boju 2. kem. mineralna supstanca (obično u obliku praha) koja služi kao sredstvo za bojenje ETIMOLOGIJA njem. Pigment ←… …   Hrvatski jezični portal

  • pigment — (n.) late 14c., from L. pigmentum coloring matter, pigment, paint, from root of pingere to color, paint (see PAINT (Cf. paint)). Variants of this word may have been known in Old English (e.g. 12c. pyhmentum) …   Etymology dictionary

  • pigment — ► NOUN 1) the natural colouring matter of animal or plant tissue. 2) a substance used for colouring or painting. ► VERB ▪ colour with or as if with pigment. DERIVATIVES pigmentary adjective pigmentation noun. ORIGIN …   English terms dictionary

  • pigment — vi. pigmentized, pigmentizing [pig′mənt] n. [ME < L pigmentum < base of pingere, to PAINT] 1. coloring matter, usually in the form of an insoluble powder, mixed with oil, water, etc. to make paints 2. any coloring matter in the cells and… …   English World dictionary

  • Pigment — Pigment, so v.w. Farbestoff (s.d.). Schwarzes P., 1) der Augen, so v.w. Melanin, vgl. Auge 1) A) e); 2) verschiedener Gewebe des Körpers, so v.w. Melanose. Daher Pigmentkrebs, s. u. Krebs a) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Pigmént — (lat.), soviel wie Farbstoff (s. Farbstoffe), besonders die im menschlichen Körper auftretenden Farbstoffe. Die Färbung der Regenbogenhaut und der Aderhaut des Auges, der Haut der Neger, der Sommersprossen und gewisser Hautflecke sind abhängig… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Pigmént — (lat.), Farbstoff (s.d.), besonders der des tierischen und pflanzlichen Körpers …   Kleines Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.