Medine (Arabie saoudite)


Medine (Arabie saoudite)

Médine (Arabie saoudite)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Médine (homonymie).

Médine est une ville d'Arabie saoudite, capitale de la province d'Al Madinah, située dans le Hedjaz. Elle a plusieurs noms en arabe : المدينة, Al-Madīna, la « ville » ; المدينة المنورة, Al-Madīna al-Munawwara, la « ville illuminée », المدينة المنورة, (ﻣﺩﯾﻨﺔ ﺍﻟﻨﺒﻲ, Madīnatu an-Nabî, la « ville du prophète », ou (مدينة رسول الله, Madīnatu Rasûl Allah, la « ville du messager de Dieu »). À l'époque préislamique, elle s'appelait Yathrib (يثرب). C'est là que vint s'installer en 622 le prophète de l'islam, Mahomet, après qu'il eut, selon le Coran, reçu l'ordre de Dieu de quitter La Mecque. C’est aussi là qu’il mourut et fut enterré en 632. La ville abrite son tombeau, ainsi que celui de sa fille Fatima - morte également en 632 - et ceux des premiers califes Abou Bakr et Omar. Médine est la deuxième ville sainte de l'islam, après La Mecque. Bien qu'il ne soit pas un passage obligatoire du hajj, de nombreux pélerins venant de La Mecque viennent y visiter, comme beaucoup de fidèles durant toute l’année, le tombeau de Mahomet et les mosquées.

Masjid al-Nabawi, la « mosquée du Prophète »

Sommaire

Présentation

Médine se situe à 594 mètres d'altitude dans une région collineuse distante de près de 200 km des côtes de la mer Rouge. Elle s’est développée à partir de hameaux implantés dans un réseau d’oasis dans la partie la plus fertile du Hejaz. Au sud s’étend une immense plaine. La population s’élevait en 2006 à 1 300 000 habitants. La citadelle, de forme ovale, est entourée d’un mur de 9 à 12 mètres de hauteur datant du XIIe siècle flanqué de tours et percé de quatre portes, dont la « porte égyptienne » (bab-al-salam), la plus remarquable. Au sud et à l’ouest s’étendent des quartiers de maisons basses, jardins et plantations. .

Le tombeau de Mahomet, enterré sur le terrain de sa demeure, se situe à l’est de la ville dans la Masjid al-Nabawi (« mosquée du Prophète »). Construite à l’origine à côté de la maison, elle fut agrandie sur ordre du calife omeyyade Al-Walid Ier pour intégrer la tombe. Une autre mosquée remarquable est celle de Quba, qui perpétue la première mosquée de l'islam, construite par Mahomet et ses compagnons. Endommagée par la foudre en 850, elle fut remise en état en 892. Détruite par un incendie en 1257, elle fut reconstruite immédiatement. Elle fut restaurée en 1487 sur ordre du sultan égyptien Qaitbay, et finalement reconstruite au XXe siècle sous la direction de l'architecte égyptien Abdel-Wahed el-Wakil.

Accès

Religion
religions abrahamiques :
judaïsme · christianisme · islam
Mosque02.svg
Cet article fait partie d’une série sur
l’islam
Les piliers de l’islam
la déclaration de foi · la prière · l’aumône · le jeûne de ramadan · le pèlerinage à La Mecque
Les piliers de la foi
Allah · malaikas (anges) · les livres sacrés · les prophètes · le jugement dernier · le destin
Histoire de l’islam
Mahomet · Abu Bakr as-Siddiq · Omar ibn al-Khattab · Uthman ibn Affan · Ali ibn Abi Talib · califes
Branches de l’islam
sunnisme · soufisme · chiisme · kharidjisme · acharisme · druze · salafisme
Les villes saintes de l'islam
La Mecque · Médine · al Quds
Constructions religieuses
mosquée · minaret · mihrab · qibla · architecture islamique
Événements et fêtes
hijri · hégire · Aïd el-Fitr · Aïd el-Kebir · Mawlid · Achoura · Arbaïn
Religieux
muezzin · imam · mollah · ayatollah · mufti
Textes et lois
vocabulaire de l’islam · droit musulman · écoles · la hisba · le Coran · hadith · sourate · la charia · la sunna · le fiqh · fatwa
Politique
féminisme islamique · islam libéral · islam politique · islamisme · panislamisme

L'accès à Médine est interdit aux non-musulmans (al-balad al-ḥarām : c'est-à-dire : "Territoire sacré"), enfreindre cette règle peut encourir, selon les lois saoudiennes : l'emprisonnement, voir la peine de mort[1]. Afin, de garantir celle-ci, des postes de contrôle sur les routes surveillent l'accès à la ville. La présentation d'un "certificat de conversion à l'islam" pour toutes personnes converties qui souhaitent pénétrer dans le "périmètre sacré" est nécessaire, et se fait lors de la demande de visa "hajj" ou "omra" à l'ambassade d'Arabie saoudite. Ce document est normalement délivré dans n'importe quelle mosquée, après entretien et contrôle des connaissances. Ce document n'est pas nécessaire lorsqu'on possède un nom et un prénom musulman. Il est préférable de faire cette attestation auprès des grandes mosquées, ou à défaut, auprès des associations. [2].

Climat

Médine possède un climat désertique, caractérisé par une aridité constante, des températures souvent très chaudes en journée. Les matinées d'hiver peuvent toutefois être assez fraiches.

Relevé météorologique de Médine
mois jan. fév. mar. avr. mai jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 8 10 12 15 20 25 25 26 24 19 13 9 19
Température maximale moyenne (°C) 28 30 35 38 42 44 44 44 43 39 33 29 37,5
Précipitations (mm) 8 1 4 5 4 0 0 0 0 1 10 4 37
Ce tableau est sujet à caution car il ne cite pas ses sources.

Histoire

Période préislamique

Avant l’arrivée des premiers musulmans, la ville était connue sous le nom de Yathrib, Lathrippa dans les textes du géographe grec Ptolémée (IIe siècle). C'était une importante agglomération marchande dont les habitants faisaient des pèlerinages annuels à la Mecque.

Yathrib abritait des tribus juives (Banu Qainuka’a, Banu Qurayza, Banu Nadhir) et deux tribus arabes d’origine yéménite (Banu Aus et Banu Khazraj) devenues dominantes vers le début du Ve siècle. Les Qurayza avaient, selon Ibn Khordadbeh, été collecteurs d’impôts pour le shah durant la domination perse du Hejaz [3]. Selon Ibn Ishaq, deux de leurs rabbins auraient persuadé un roi Himyarite dont le fils avait été tué par des habitants de Yathrib de ne pas exercer sa vengeance, en lui révélant la venue future dans l’agglomération d’un prophète issu des Quraych.

Vers la fin du Ve siècle, une rivalité s’éleva entre les Aus et les Khazraj. Les Nadhir et les Qurayza se rangèrent aux côtés des premiers, les Qainuka’a appuyèrent les seconds[4]. Le point culminant du conflit fut la bataille de Bu'ath (610). Abd-Allah ibn Ubayy, chef khazraj qui avait refusé de prendre part aux luttes par souci d’impartialité, s’était attiré une réputation de sage ; il semble avoir été l’un des personnages les plus en vue avant l’arrivée de Mahomet.

L'Hégire

En 622, Mahomet, apparenté aux Khazraj par une arrière-grand-mère, est invité à venir vivre à Yathrib. Il y émigre alors avec les premiers musulmans. Cette migration est la Hijra, point de départ du calendrier islamique. Il devient le chef de Yathrib, qui prend semble-t-il vers cette période le nom de Médine, « la ville ». Des habitants soutiennent les muhadjirs et deviennent les ansars, premiers musulmans médinois. Selon Ibn Ishaq, les communautés s’entendent sur une charte, la Constitution de Médine[5], qui établit une alliance au sein d'une oumma entre les musulmans, les juifs et les autres, et interdit, en particulier, l’alliance avec les Quarych. Néanmoins, les historiens modernes doutent que tous les points de cette constitution datent de l’époque de Mahomet[6].

Conflit avec La Mecque, disparition des juifs

Le conflit débute en 623 avec une première tentative d’attaque d’une caravane mecquoise menée par Abu Sufyan ibn Harb [7] En 624 les Médinois capturent une cargaison et des prisonniers après la bataille de Badr ; les Mecquois prennent leur revanche l’année suivante lors de la bataille de Uhud. En 627 a lieu la bataille du Fossé. En 630 la Mecque se rend. En 632, Médine devient la première capitale du califat.

Peu après la bataille de Badr, les Qainuka’a sont expulsés, pour manque de respect envers une femme du parti musulman, selon la tradition islamique. Après la bataille de Uhud, les Nadhir sont expulsés à leur tour car Mahomet les soupçonne de vouloir l’éliminer, peut-être en représailles contre l’assassinat du poète Ka'b ibn al-Ashraf, un de leurs chefs. Réfugiés à Khaybar, ils seront attaqués et vaincus par les musulmans en 629 lors de la bataille de Khaybar. Après la bataille du Fossé durant laquelle ils auraient soutenu Abu Sufyan, les hommes Qurayza sont tués et les membres de leur famille réduits en esclavage ou bannis.

Période omeyyade

Sous les Omeyyades se sont succédé des périodes florissantes et d'autres instables.

Période abbasside

La période abbasside commence en 749 ou 750 (132 de l'hégire) et s'arrete en 1258 (656 de l'hégire) qui est l'année de la chute de l'empire abbasside. On peut diviser la période abbasside en 3 sous périodes:

  • La première de 132 (750) à 363 (974) : le début de la période abbasside ;
  • La deuxième de 363 (974) à 463 (1071) : l'influence fatimide ;
  • La troisième de 463 (1071) à 656 (1258) : l'influence ayyoubide.

Période mamelouk

Période ottomane

Période hachémite

Médine fut sous le controle du chérif de La Mecque Hussein ibn Ali entre 1916 et 1924.

Période saoudienne

En 1924, les forces d'Hussein furent défaites par Abdul Aziz ibn Séoud, émir du Nedjd et Médine fut alors annexée au royaume d'Arabie saoudite en 1932.

Les noms de Médine

Son nom avant l'islam était Yathrib mais il fut changé en Al Madina al Mounawara par le prophète de l'islam Mahomet. Des historiens disent qu'il existe 100 noms pour la désigner :

  • Taba et Tiba: ce nom a été prononcé par Mahomet.
  • Dar el-Imane :
  • Dar al-Fath :
  • Dar al-Moustafa :
  • Al-Moubaraka
  • Dar As-salam

Personnalités

Notes et références

Annexes

Bibliographie

  • Article Médine dans le Dictionnaire universel et illustré de la géographie et des voyages par une société de gens de lettres de touristes et de savants, sous la direction de G. Lucien Huard, 1884
  • Portail de l’islam Portail de l’islam
  • Portail du monde arabe Portail du monde arabe
Ce document provient de « M%C3%A9dine (Arabie saoudite) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Medine (Arabie saoudite) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Médine (Arabie Saoudite) — Pour les articles homonymes, voir Médine (homonymie). Médine est une ville d Arabie saoudite, capitale de la province d Al Madinah, située dans le Hedjaz. Elle a plusieurs noms en arabe : المدينة, Al Madīna, la « ville » ;… …   Wikipédia en Français

  • Médine (Arabie saoudite) — Pour les articles homonymes, voir Médine (homonymie). Médine est une ville d Arabie saoudite, capitale de la province d Al Madinah, située dans le Hedjaz. Elle a plusieurs noms en arabe : المدينة, Al Madīna, la « ville » ;… …   Wikipédia en Français

  • Médine (arabie saoudite) — Pour les articles homonymes, voir Médine (homonymie). Médine est une ville d Arabie saoudite, capitale de la province d Al Madinah, située dans le Hedjaz. Elle a plusieurs noms en arabe : المدينة, Al Madīna, la « ville » ;… …   Wikipédia en Français

  • Médine (Arabie Séoudite) — Médine (Arabie saoudite) Pour les articles homonymes, voir Médine (homonymie). Médine est une ville d Arabie saoudite, capitale de la province d Al Madinah, située dans le Hedjaz. Elle a plusieurs noms en arabe : المدينة, Al Madīna, la… …   Wikipédia en Français

  • ARABIE SAOUDITE — Grand comme quatre fois la France, le royaume saoudien occupe plus des quatre cinquièmes de la péninsule arabique (Jazirat al ‘Arab), charnière entre l’Afrique et l’Asie, grand vivier en hommes à travers les âges, foyer d’origine de la religion… …   Encyclopédie Universelle

  • Arabie-Saoudite — المملكة العربية السعودية (ar) Royaume d Arabie saoudite (fr) …   Wikipédia en Français

  • Arabie-saoudite — المملكة العربية السعودية (ar) Royaume d Arabie saoudite (fr) …   Wikipédia en Français

  • Arabie Saoudite — المملكة العربية السعودية (ar) Royaume d Arabie saoudite (fr) …   Wikipédia en Français

  • Arabie saoudite — المملكة العربية السعودية (ar) Royaume d’Arabie saoudite (fr) …   Wikipédia en Français

  • Arabie Saoudite, Autres Secteurs économiques — Économie de l Arabie saoudite Arabie saoudite Indicateurs économiques puits de pétrole Monnaie Ryal saoudien (SAR) Année fiscale calen …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.