(2) Pallas
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pallas.

2 Pallas Ancien symbole de Pallas ou Variante du symbole de Pallas

Accéder aux informations sur cette image nommée PallasHST2007.jpg.
Caractéristiques orbitales
Époque 14 juillet 2004 (JJ 2453200,5)
Demi-grand axe 414,717×106 km
(2,772 ua)
Aphélie 510,077×106 km
(3,410 ua)
Périhélie 319,358×106 km
(2,135 ua)
Excentricité 0,231
Période de révolution 1 685,927 j
Vitesse orbitale moyenne 17,65 km/s
Inclinaison 34,852°
Nœud ascendant 173,166°
Argument du périhélie 310,529°
Anomalie moyenne 346,022°
Catégorie ceinture d'astéroïdes
Satellite de Soleil
Caractéristiques physiques
Dimensions 570×525×482 km
Masse 2,060×1020 kg
Masse volumique 4 200 kg/m3
Gravité équatoriale à la surface 0,16 m/s2
Vitesse de libération 0,35 km/s
Période de rotation 0,32555 j
Classification spectrale B
Magnitude absolue 4,13
Albédo 0,14
Température ~164 K
Découverte
Découvreur Heinrich Olbers
Date 28 mars 1802
Désignation (aucune)

Pallas (du grec ancien Παλλάς) est le troisième plus grand astéroïde de la ceinture principale du système solaire après Cérès et Vesta. C'est le second astéroïde découvert. Il le fut fortuitement le 28 mars 1802 par Heinrich Olbers tandis que l'astronome tentait de retrouver Cérès à l'aide des prédictions orbitales de Carl Friedrich Gauss. Charles Messier fut cependant le premier à l'observer en 1779 alors qu'il suivait la trajectoire d'une comète, mais il prit l'objet pour une simple étoile de magnitude 7.

Pallas contient environ 7 % de la masse totale de la ceinture d'astéroïdes[1]. À l'instar de Cérès, Junon et Vesta, il fut considéré comme une planète jusqu'à ce que la découverte de nombreux autres astéroïdes conduise à sa reclassification. L'orbite de Pallas est très fortement inclinée (34,8 °) par rapport au plan de la ceinture d'astéroïdes principale. Sa surface est constituée de silicates, son spectre étant similaire à celui des météorites de chondrites carbonées.

Sommaire

Histoire de l'observation

En 1801, l'astronome Giuseppe Piazzi découvrit un astéroïde qu'il prit initialement pour une comète. Peu après, il annonça la découverte de l'objet dont le mouvement lent et uniforme ne correspondait pas à celui des comètes et suggéra qu'il faisait partie d'un nouveau type d'objet. Cet objet fut perdu pendant quelques mois alors qu'il passait derrière le soleil, puis retrouvé quelques mois plus tard par Baron von Zach and Heinrich W. M. Olbers grâce à un calcul de réduction d'orbite effectué par Friedrich Gauss. Cet objet fut nommé Cérès et est le premier astéroïde découvert.

Quelques mois plus tard, Olbers chercha à localiser Cérès quand il constata la présence d'un objet mobile dans la région où Cérès était censé se trouver. C'était l'astéroïde Pallas qui passait fortuitement près de Cérès. La découverte de cet objet provoqua l'intérêt de la communauté scientifique. Avant la découverte de Cérès, les astronomes spéculaient la présence d'une planète entre les orbites de Mars et celle de Jupiter. La découverte d'une seconde planète les surprit[2].

L'orbite de Pallas fut calculée par Gauss, qui trouva une période de 4,6 années similaire à la période de Cérès. Cependant, Pallas a une inclinaison orbitale élevée par rapport au plan de l'écliptique[2].

En 1917, l'astronome japonais Kiyotsugu Hirayama commença à étudier le mouvement des astéroïdes. En rangeant les astéroïdes selon leur mouvement orbital moyen, inclinaison et excentricité, il découvrit plusieurs groupes distincts. Dans un article ultérieur, il reporta la découverte d'un groupe de trois astéroïdes associés à Pallas qui devint la famille Pallas du nom du plus grand membre du groupe[3]. Depuis 1994, plus de dix membres de cette famille ont été découverts ; ses membres ont un demi-grand axe compris entre 2,50 et 2,82 UA et une inclinaison entre 33 ° et 38 °)[4]. L'existence de cette famille a finalement été confirmée en 2002 par comparaison de leur spectre[5].

Des recherches menées par l'astronome amateur belge René Bourtembourg ont montré que l'astéroïde avait été observé pour la première fois par Charles Messier le 5 avril 1779 alors qu'il suivait la trajectoire de la comète de Bode[6]. Sur la carte du ciel dessinée par Messier montrant la trajectoire de la comète, l'astronome représente 138 étoiles dont il a lui-même mesuré la position. René Bourtembourg, grâce à un programme informatique capable de retrouver les positions précises d'astres sur des milliers d'années, découvre que l'une des étoiles représentées par Messier (de magnitude 7) est en fait l'astéroïde Pallas. Charles Messier, concentré sur l'observation de la comète, n'a pas prêté d'attention particulière à cet astre d'aspect banal et manqué ainsi la découverte d'un nouveau corps du système solaire.

Les premiers astéroïdes découverts possèdent un symbole astronomique et celui de Pallas est Ancien symbole de Pallas ou Variante du symbole de Pallas.

Le télescope spatial Hubble a résolu le disque de Pallas le 9 septembre 2007.

Divers

L'élément chimique Palladium (numéro atomique 46) fut découvert en 1803 et prit son nom de l'astéroïde.

Voir aussi

Articles connexes

Source

Références

  1. Pitjeva2004
  2. a et b Astronomical Serendipity, NASA JPL. Consulté le 2007-03-15
  3. Kozai, Y. (November 29-December 3, 1993). "Kiyotsugu Hirayama and His Families of Asteroids (invited)". Proceedings of the International Conference, Sagamihara, Japan: Astronomical Society of the Pacific. Consulté le 2007-01-08. 
  4. Gérard Faure, « Description of the System of Asteroids », Astrosurf.com, 20 mai 2004. Consulté le 2007-03-15
  5. S. Foglia et G. Masi, « New clusters for highly inclined main-belt asteroids », dans The Minor Planet Bulletin, vol. 31, 1999, p. 100-102 [texte intégral (page consultée le 2007-03-15)] 
  6. Philippe Henarejos, « Charles Messier, premier observateur de l'astéroïde Pallas », Cieletespace.fr, 22 avril 2011. Consulté le 23 avril 2011

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article (2) Pallas de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • (2) pallas — Pour les articles homonymes, voir Pallas. 2 Pallas [[Image: |200px|]] …   Wikipédia en Français

  • 2 Pallas — (2) Pallas Pour les articles homonymes, voir Pallas. 2 Pallas [[Image: |200px|]] …   Wikipédia en Français

  • 2 Pallas — Infobox Planet bgcolour=#BCD1F1 name=2 Pallas symbol= physical characteristics = yes caption= An ultraviolet image of Pallas showing a flattened roughly octahedron shape. Taken by the Hubble Telescope. discovery=yes discoverer=Heinrich Wilhelm… …   Wikipedia

  • 2 Pallas — Asteroid Pallas Eigenschaft …   Deutsch Wikipedia

  • (2) Pallas — Asteroid (2) Pallas Hubble Aufnahme von Pallas. 2007 aus 2.25 AE …   Deutsch Wikipedia

  • Pallas — may refer toClassical mythologyPallas the person * Pallas (son of Crius), a Titan associated with war * Pallas (Giant), a Giant and the son of Uranus and Gaia * Pallas (son of Pandion), the son of Pandion II, king of Athens, and father of the… …   Wikipedia

  • Pallas — (altgr. Παλλάς) steht in der griechischen Mythologie für: Pallas (Titan), einen Titanen, Nachfahren des Kreios und der Eurybia Pallas (Gigant), einen der Giganten Pallas Athene, griechische Göttin der Klugheit bzw. Weisheit Pallas (Kriegerin),… …   Deutsch Wikipedia

  • Pallas [2] — Pallas, 1) P. Athene, Göttin, s. Athene. 2) einer der zwischen Mars u. Jupiter die Sonne umkreisenden Asteroiden, mit dem Zeichen , od. nach Gould , von Olbers am 28. März 1802 entdeckt; hat in der langgezogenen Ellipse ihrer …   Pierer's Universal-Lexikon

  • 2 Паллада — 2 Паллада  [[Файл: |275px|]] Открытие A Первооткрыва …   Википедия

  • (2) Паллада — 2 Паллада  …   Википедия

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”