Esplanade Des Mosquées


Esplanade Des Mosquées

Esplanade des mosquées

Inscription à l'entrée en 1978
fontaine à ablutions "al-Kas", la coupe
Al-Kas

L'esplanade des mosquées pour les musulmans ou esplanade du temple (pour les juifs) est le premier lieu saint du judaïsme et le troisième de l'islam après La Mecque et Médine. Située dans la vieille ville de Jérusalem sur le Mont du Temple, elle est aussi appelée « mont de la Maison [de Dieu] » par les juifs (en hébreu : הר הבית, har ha bayit), « mont du Temple » par les chrétiens en référence au Temple de Jérusalem et « noble Sanctuaire » (en arabe : الحرم الشريف al-Ḥaram aš-Šarīf) par les musulmans. Elle héberge, depuis le VIIe siècle, deux haut-lieux de l'islam, le dôme du Rocher et la mosquée Al-Aqsa. À ses pieds se trouve le mur des Lamentations.

Sommaire

Lieu saint du judaïsme

Le mont a une signification très importante dans le judaïsme et le christianisme.

Selon le Talmud, c'est du sol de ce lieu que Dieu rassemble l'argile qui forme Adam. C'est là qu'Adam, puis selon son exemple, Caïn, Abel et Noé font leur holocauste. La tradition juive place aussi, à cet endroit, le dôme du Rocher actuel et le Mont Moriah de la Bible, le geste sacrificiel d'Abraham :

« Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac ; va-t'en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l'une des montagnes que je te dirai. »

— Ge 22

C'est encore là que Jacob voit en songe des anges monter et descendre une échelle et où il lutte contre l'ange Gabriel, prenant le nom d'Israël à la suite de cet épisode.

Le roi David achète cette terre pour y construire un autel permanent (II Samuel 24:24). Salomon réalise ce vœu en construisant à cet endroit le premier Temple en -950, détruit par Nabuchodonosor II en -586, date qui marque l'exil des Juifs à Babylone.

Le second Temple y est établi à partir de -516, après le retour d’exil. Il est détruit par Titus Flavius Vespasianus en 70, à l'exception du mur ouest, aujourd'hui connu comme le Mur des Lamentations, lieu de prière le plus important des juifs contemporains.

Pour certains Juifs, c’est aussi le site du troisième temple de Jérusalem lors du retour du Messie.

Lieu saint de l'islam

Selon le Coran, c'est là que la foi d'Abraham est testée par son Dieu dans l'épisode du sacrifice de son fils ainé, Ismaël (Isaac selon la Bible, les récits du Coran et de la Bible ne s'accordant pas sur le nom du fils impliqué).

Pour les musulmans, cet endroit est surtout le point d'où Mahomet est monté au paradis lors de Isra et Miraj, le voyage nocturne que Mahomet a fait de La Mecque à Jérusalem, emporté par son cheval Bouraq. Le Coran ne cite pas le nom de Jérusalem :

« Gloire à Celui qui a fait voyager de nuit son serviteur de la mosquée al-Haram à la mosquée lointaine dont Nous avons béni l'enceinte, et ceci pour lui montrer certains de Nos merveilles. »

— Le Coran, sourate XVII ; 1.

Cette « mosquée lointaine » (en arabe, lointain se dit aqsa) est identifiée par les hadiths à Jérusalem. Le lien entre le point de départ du Prophète et le « noble Sanctuaire » de Jérusalem est postérieur à la construction de la mosquée Al-Aqsa et du dôme du Rocher.

À l'arrivée des musulmans, en 638, dans la ville de Jérusalem, les ruines du temple sont utilisés comme dépotoir par les chrétiens[1] dans un soucis d'humiliation des juifs et afin de concrétiser la prophétie selon laquelle pas une pierre ne resterait en cet endroit. Le calife et compagnon de Mahomet Omar ibn al-Khattab, horrifié de voir ce lieu saint dans un tel état, ordonne son nettoyage et y prie. Selon la même source, il ordonne la construction d'une mosquée à cet emplacement. La plupart des historiens médiévaux, en particulier le chroniqueur byzantin Théophane le confesseur et le Juif Simon ben Yohai, indiquent que cette action de Omar ibn al-Khattab est saluée des Juifs de l'époque qui y voient la reconstruction du Temple de Jérusalem[2].

Lieu saint disputé

Israéliens et Palestiniens s'accusent réciproquement de pratiquer des excavations dans le but d'endommager les monuments de l'autre camp. Les Israéliens, par exemple, estiment que la construction d'une nouvelle mosquée menace de faire s'effondrer le sol de l'esplanade du temple. Chaque camp accuse également l'autre d'avoir des arrière-pensées idéologiques et de faire disparaître les vestiges des bâtiments de l’autre confession par des fouilles archéologiques menées par l'autre.

Un waqf, fondation religieuse islamique, contrôlé par la Jordanie, assure la gestion du site. Lors des accords de Wadi Araba, Israël a confirmé celui-ci dans ses fonctions et garantit à la Jordanie le rôle privilégié de garante des lieux saints musulmans dans de futures négociations de paix israélo-palestiniennes.

Notes

Liens externes

  • (en) Point de vue de l'association Al-Aqsa, proche du Hamas, sur l'incursion israëlienne dans le « quartier maghrébin » de Jérusalem : Standing Firm
  • Portail d’Israël Portail d’Israël
  • Portail de la Palestine Portail de la Palestine
  • Portail de la culture juive et du judaïsme Portail de la culture juive et du judaïsme
  • Portail de l’islam Portail de l’islam
Ce document provient de « Esplanade des mosqu%C3%A9es ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Esplanade Des Mosquées de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Esplanade des mosquees — Esplanade des mosquées Mosquée Al Aqsa …   Wikipédia en Français

  • Esplanade des mosquées — Mosquée Al Aqsa …   Wikipédia en Français

  • Esplanade des Mosquées — Mosquée Al Aqsa …   Wikipédia en Français

  • Esplanade — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Esplanade », sur Wikimedia Commons (ressources multimédia) « Esplanade », sur le Wi …   Wikipédia en Français

  • Guerre des mots dans le conflit israélo-palestinien — La guerre des mots dans le conflit israélo palestinien est la guerre médiatique et les « disputes » auxquelles se livrent militants proisraéliens et propalestiniens autour des événements du Proche Orient. Elle pèse particulièrement dans …   Wikipédia en Français

  • Mur Des Lamentations — 31°46′36″N 35°14′3″E / 31.77667, 35.23417 …   Wikipédia en Français

  • Mur des Lamentations — 31°46′36″N 35°14′3″E / 31.77667, 35.23417 …   Wikipédia en Français

  • Mur des lamentations — 31°46′36″N 35°14′3″E / 31.77667, 35.23417 …   Wikipédia en Français

  • Histoire de David et de Salomon : les interprétations des données archéologiques — Pour consulter un article plus général, voir : Israël antique. Selon la Bible, David et Salomon sont deux rois qui ont régné sur Israël vers le Xe siècle av. J.‑C.. L article ci dessous présente un inventaire des principales… …   Wikipédia en Français

  • Liste de résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies — Les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies sont les décisions qui sont votées par le Conseil de sécurité des Nations unies. Une telle résolution est acceptée si au moins neuf des quinze membres votent en sa faveur et si aucun des… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.