Chemins de fer Départementaux de la Haute-Vienne


Chemins de fer Départementaux de la Haute-Vienne

Chemins de fer départementaux de la Haute-Vienne

Sommaire

Histoire

Surnommé le trami par les haut-viennois, l'idée des Chemins de fer départementaux de la Haute-Vienne (CDHV) existait déjà en 1881, peu après la promulgation de la loi sur les tramways. Mais il faudra attendre le début du XXe siècle pour que le conseil général se décide de construire les lignes et la création de la compagnie.

De 1908 à 1949, des tramways départementaux alimentés à l'électricité ont fonctionné en Haute-Vienne sur le réseau de la CDHV dont les quatre lignes atteignait les 345 km de tronçons, soit le plus long réseau en France à alimentation électrique. Le trami transporta 1 300 000 passagers en 1912 ; à la veille de la seconde Guerre mondiale, en 1938, ils étaient 2 200 000 voyageurs. En s'imbriquant dans le réseau urbain, les tramways départementaux permettaient ainsi une desserte cadencée de la banlieue de Limoges évoquant la fréquence de certaines lignes du RER parisien d'aujourd'hui : un réseau avec comme colonne vertébrale Crézin - Séreilhac et doté de deux antennes vers Landouge et Couzeix. Un tramway partait toutes les 20 minutes, ceci dès les 5 heures du matin jusque vers 21h00, du Champ de foire à Limoges pour relier Aixe-sur-Vienne. Cette partie du réseau était complété par les six lignes de tramways de la CTEL.

Mais le manque d'entretien durant la guerre et l'arrivée de l'autocar condamneront le tramway qui sera définitivement remplacé par les cars de la RDTHV le 28 février 1949. Mais le phénomène avait commencé dès 1936 où les lignes les moins rentables sont supprimées, à savoir St Mathieu - Rochechouart, Rancon - Bussière Poitevine et Chaptelat - Razès. La longueur totale du réseau exploité tombe ainsi à 276 km. Et de 1951 à 1952, les voies sont entièrement déposées sauf dans l'ancien village martyr d'Oradour-sur-Glane.

La compagnie

La compagnie des chemins de fer départementaux de la Haute Vienne (CDHV) est créée le 29 novembre 1909. Elle construit un réseau de 4 lignes autour de Limoges dont la longueur est de 344,9km.

Les lignes

Ces lignes sont ouvertes entre 1911 et 1913

Le dépot

Le dépot principal ds tramways est situé au bord de la rivière l'Aurence et il est embranaché à la ligne Limoges Saint Junien. Il comprend

  • un faisceau de garage couvert
  • un atelier de réparation
  • une usine de production de courant

Le tracé dans Limoges

La situation dans Limoges est particulière, du fait de l'existence d'un réseau de tramways urbains. Les CDHV partent de la gare des Charentes.

À voir aussi

Liens internes

Liens externes


  • Portail de la Haute-Vienne Portail de la Haute-Vienne
  • Portail des transports en commun Portail des transports en commun
  • Portail du chemin de fer Portail du chemin de fer
Ce document provient de « Chemins de fer d%C3%A9partementaux de la Haute-Vienne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chemins de fer Départementaux de la Haute-Vienne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chemins de fer départementaux de la Haute-Vienne — Les Chemins de fer départementaux de la Haute Vienne (CDHV), surnommé le trami par les haut viennois, est un ancien tramway électrique du département de la Haute Vienne. Sommaire 1 Histoire 1.1 La compagnie 1.2 Les lignes …   Wikipédia en Français

  • Chemins de Fer régionaux et Tramways — Pays France Langue Française Périodicité Bimestrielle …   Wikipédia en Français

  • Haute-Vienne en Car — Régie départementale des transports de la Haute Vienne La RDTHV (Régie Départementale des Transports de la Haute Vienne) appartenant au réseau La Haute Vienne en car est le premier transporteur interurbain du département de la Haute Vienne. La… …   Wikipédia en Français

  • Haute-Vienne en car — Régie départementale des transports de la Haute Vienne La RDTHV (Régie Départementale des Transports de la Haute Vienne) appartenant au réseau La Haute Vienne en car est le premier transporteur interurbain du département de la Haute Vienne. La… …   Wikipédia en Français

  • Chemins de fer de la Banlieue de Reims — Pour les articles homonymes, voir CBR. Chemins de fer de la Banlieue de Reims …   Wikipédia en Français

  • Chemins de fer du Calvados — Pour les articles homonymes, voir CFC. Chemins de fer du Calvados Carte de la ligne Pays …   Wikipédia en Français

  • Chemins De Fer De La Banlieue De Reims — Pour les articles homonymes, voir CBR. Les chemins de fer de la Banlieue de Reims (ou C.B.R.) étaient un réseau secondaire de chemins de fer à voie métrique du département de la Marne, qui, à son apogée, s étendait sur 400 km en desservant 180… …   Wikipédia en Français

  • Chemins de fer de la banlieue de reims — Pour les articles homonymes, voir CBR. Les chemins de fer de la Banlieue de Reims (ou C.B.R.) étaient un réseau secondaire de chemins de fer à voie métrique du département de la Marne, qui, à son apogée, s étendait sur 400 km en desservant 180… …   Wikipédia en Français

  • Regie departementale des transports de la Haute-Vienne — Régie départementale des transports de la Haute Vienne La RDTHV (Régie Départementale des Transports de la Haute Vienne) appartenant au réseau La Haute Vienne en car est le premier transporteur interurbain du département de la Haute Vienne. La… …   Wikipédia en Français

  • Régie départementale des transports de la Haute-Vienne — La RDTHV (Régie Départementale des Transports de la Haute Vienne) appartenant au réseau Haute Vienne en car est le premier transporteur interurbain du département de la Haute Vienne. Elle a aussi en charge la gestion de la billetterie d accès à… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.