Beauharnais
Image représentant deux personnes Cette page explique l'histoire ou répertorie les différents membres de la famille de Beauharnais.
Maison de Beauharnais
Blason de la famille de Maison de Beauharnais
Blasonnement : D'argent, à la fasce de sable, accompagnée de trois merlettes du même, rangées en chef[1].
Devise(s) : AUTRE NE SERS[1].
Pays ou province d'origine : Drapeau breton (Kroaz du) Duché de Bretagne
Orléanais flag.svg Orléanais

La Maison de Beauharnais est une famille noble française, ayant donné de nombreux monarques à certaines des plus grandes familles régnantes européennes.

Sommaire

Histoire

  • Originaires du duché de Bretagne, les Beauharnais (ou Beauharnois) s’établissent à la fin du XIVe siècle à Orléans. Lors du siège de la ville en 1429, Jehan Beauharnais joue un rôle dans sa défense et de ce fait témoigne au procès de réhabilitation de Jeanne d'Arc. Les Beauharnais fournissent à la monarchie des militaires et des magistrats, et contractent des alliances dans divers milieux, dont celui de l'Université de droit d'Orléans. Au XVIe siècle, des Beauharnais sont, à Orléans, magistrats, marchands, chanoines...
  • De la fin du XVIe siècle à la fin du XVIIe, les fonctions de président et de lieutenant général au bailliage et siège présidial d'Orléans se transmettent héréditairement dans la famille Beauharnais. Le plus éminent de ces magistrats est François III de Beauharnais, sieur de la Grillère (à Vouzon, Loir-et-Cher), né à Orléans en 1600, et mort dans cette ville en 1681.
  • A la fin du XVIIe siècle, l'office de lieutenant général du bailliage d'Orléans est cédé à une branche alliée, les Curault. Les plus éminents des Beauharnais se tournent alors vers la marine royale et l'administration des colonies françaises d'Amérique. Un autre François de Beauharnais (1665-1746) devient intendant de la Nouvelle-France (c'est-à-dire du Canada), où une seigneurie lui est concédée en 1707. Son neveu également prénommé François est nommé chef d'escadre des armées royales, puis gouverneur de la Martinique.
  • Les Beauharnais d'Orléans sont aussi de grands propriétaires fonciers pourvus de plusieurs seigneuries dans la région. Au XVe siècle ils sont seigneurs de la Chaussée, fief situé dans l'actuel faubourg Saint-Jean, à Orléans (paroisse Saint-Laurent). Ils s'intéressent également à la Sologne puisqu'au début du XVIe siècle, Guillaume de Beauharnais possède la terre de Villechauve, à Sennely(Loiret). Les Beauharnais sont aussi seigneurs de la terre voisine de la Grillère, à Vouzon, qu'ils conservent jusqu'au début du XVIIIe siècle (époque où elle passe, par mariage d'une fille Beauharnais, à la famille Choiseul-Gouffier).
  • Le 20 avril 1752, François, marquis de Beauharnais (1714-1800), gouverneur de la Martinique, arrière-grand-père maternel du futur Napoléon III, achète la seigneurie de La Ferté-Avrain, en Sologne. Il en obtient l'érection en marquisat par lettres patentes de juillet 1764 sous le nom de La Ferté-Beauharnais, nom que la commune porte toujours actuellement (département de Loir-et-Cher).

Généalogie

Généalogie incomplète (comprenant lignes mâles et femelles).

  • François II de Beauharnais (fin XVIe-XVIIe s.), premier président au Présidial d'Orléans (en 1598) et lieutenant général au bailliage ; député du Tiers Etat aux Etats généraux de 1614 ; seigneur de la Grillère, à Vouzon (Loir-et-Cher).

Marié à Anne Brachet ; 7 enfants, dont

  • Jean de Beauharnais (1606-1661), maître d'Hôtel ordinaire du roi ;

Marié à Marie Mallet ; 3 enfants dont

Marié en 1663 à Marguerite Françoise Pivart de Chastullé ; 14 enfants dont

  • Claude de Beauharnais (1674-1736), seigneur de Beaumont ; capitaine des vaisseaux du roi, chevalier de Saint-Louis.

Marié à Renée Hardouineau, fille du sgr de La Laudanière ; 2 fils

Marié en premières noces à sa cousine Marie-Anne Pivart de Chastullé (et en secondes noces à Marie-Euphémie Tascher de la Pagerie). Deux enfants de son premier mariage :

  • II. Claude de Beauharnais (1717-1784), comte des Roches-Baritaud. Marié à Marie-Anne-Françoise Mouchard de Chaban

Alliances

Annexes

Sources

  • A. Pommier, « Recherches sur les Beauharnais du XVIIe siècle à Orléans », dans Bulletin de la Société historique et archéologique de l'Orléanais, t. XXIII, n° 235 (1937).
  • R. Gallon, Les Beauharnais, Orléans, La Galerie des Ventes d'Orléans, 1979.
  • Christian Poitou, « Napoléon III et la Sologne », dans La Sologne et son passé, 9, Bulletin du Groupe de Recherches Archéologiques et Historiques de Sologne, t. XIII, n° 2, avril-juin 1991.
  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • 1786 : François Alexandre Aubert de La Chesnaye-Desbois, Badier, Dictionnaire de la noblesse, contenant les généalogies, l'histoire & la chronologie des familles nobles de France, l'explication de leur armes, & l'état des grandes terres du royaume : On a joint à ce dictionnaire le tableau généalogique, historique, des maisons souveraines de l'Europe, & une. 2e Édition. Publié par La veuve Duchesne, 1786. Copie de l'exemplaire l'Université du Michigan. Numérisé le 15 février 2008. Consulté le 6 mars 2009.

Bibliographie

  • Philippe de Montjouvent, Les Beauharnais : Tome I, Les grands ancêtres : 1390-1846, 563 pages, éditeur Christian, 2005 (ISBN 2-86496-126-1)
  • Jacques Cuvillier, Famille et patrimoine de la haute noblesse française au XVIIIe siècle. Le cas des Phélypeaux, Gouffier, Choiseul , Paris, L'Harmattan, 2005.

Notes et références

  1. a et b (en) Jean-Baptiste Rietstap, armorial général (tome 1 et 2), Gouda, 1884-7 

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Beauharnais de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Beauharnais — Beauharnais, Josephine de * * * (as used in expressions) Beauharnais, (Eugénie) Hortense de Beauharnais, Alexandre, vizconde de Beauharnais, Eugène de …   Enciclopedia Universal

  • Beauharnais —   [boar nɛ], französisches Adelsgeschlecht, seit Ende des 14. Jahrhunderts im Orléanais nachweisbar, spaltete sich Ende des 18. Jahrhunderts in zwei Linien, von denen die jüngere durch ihre Verbindung mit der Familie Bonaparte bekannt wurde.  … …   Universal-Lexikon

  • Beauharnais — ou Beauharnois (Charles de) (1670[?] 1759) administrateur français; gouverneur général de la Nouvelle France (Canada) de 1726 à 1747. Le canal Beauharnois contribue à régulariser la navigation sur le Saint Laurent. Beauharnais (Alexandre, vicomte …   Encyclopédie Universelle

  • Beauharnais — (spr. Boarnä), der Stammvater dieser Familie war Franç. Beaurit in Orleans, der sich Anfangs des 17. Jahrh. unter dem Namen de B. in den Adelstand erheben ließ u. das große Gut Miramion besaß; die bekannten B. sind die Nachkommen zweier Brüder:… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Beauharnais — (spr. bō arnä), 1) Fanny, Comtesse de, geborne Marie Anne Françoise Mouchard, franz. Schriftstellerin, geb. 1738 in Paris, gest. daselbst 2. Juli 1813, beschäftigte sich von früher Jugend an leidenschaftlich mit Literatur, verheiratete sich 1753… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Beauharnais — (spr. boarnäh), Alexandre, Vicomte de, geb. 28. Mai 1760 auf Martinique, heiratete 1779 Josephine Tascher de la Pagerie (nachmalige Gattin Napoleons I.), 1789 Mitglied der Nationalversammlung, ward 1793 Oberbefehlshaber der Rheinarmee, unter der… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Beauharnais — (Boharnä), die Familie, stammt von einem geadelten Bürger Beaurit aus Orleans her. Historische Namen: François Marquis de B., 1756–1819, in der Nationalversammlung von 1789 einer der wenigen strengen Royalisten (daher Féal B. sans amendements);… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Beauharnais — [bō ȧr ne′] Josephine de JOSEPHINE2; see also HORTENSE2 …   English World dictionary

  • Beauharnais — Die Beauharnais sind eine Familie des französischen Adels, die seit dem 14. Jahrhundert im Orléanais nachweisbar ist. In der Französischen Revolution spielten Mitglieder der Familie eine große Rolle, erst recht im darauffolgenden Kaiserreich, und …   Deutsch Wikipedia

  • Beauharnais — /boh annrdd ne /, n. 1. Eugénie Hortense de /ue zhay nee awrdd tahonns deuh/, 1782 1837, queen of Holland: wife of Louis Bonaparte. 2. Joséphine de /zhaw zay feen deuh/, 1763 1814, empress of France 1804 09: first wife of Napoleon I. * * * (as… …   Universalium

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”