Val-de-Reuil
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reuil (homonymie).

49° 16′ 30″ N 1° 12′ 40″ E / 49.275, 1.21111111111

Val-de-Reuil
logo
Administration
Pays France
Région Haute-Normandie
Département Eure
Arrondissement Les Andelys
Canton Val-de-Reuil (chef-lieu)
Code commune 27701
Code postal 27100
Maire
Mandat en cours
Marc-Antoine Jamet
2008-2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération Seine-Eure
Site web www.valdereuil.fr
Démographie
Population 13 702 hab. (2008[1])
Densité 515 hab./km²
Gentilé Rolivalois
Géographie
Coordonnées 49° 16′ 30″ Nord
       1° 12′ 40″ Est
/ 49.275, 1.21111111111
Altitudes mini. 4 m — maxi. 120 m
Superficie 26,61 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Val-de-Reuil est une commune située dans le département de l'Eure et la région Haute-Normandie. Elle est l'une des neuf villes nouvelles créées en France au début des années 1970.

Elle est parfois citée comme la plus récente commune française (1981)[2], car sa population est en effet partie de presque zéro lors de sa création. Depuis, d'autres communes ont aussi été créées par détachement mais, contrairement à Val-de-Reuil, leur population était déjà constituée.

Sommaire

Géographie

C'est dans cet espace, habité 7 000 ans avant J.-C.[3] (qui a connu la domination romaine, le pouvoir mérovingien, le long règne de Charlemagne dit le Pieux, la première, puis la seconde vague d'invasion des Vikings, vécu la création de la province de Normandie, la guerre de Cent Ans[4]), que va naître une opération d'urbanisme volontaire — une « ville-pilote en matière de qualité environnementale, d'économie d'énergie, de gestion parcimonieuse des sols, d'innovation dans les procédés de construction et de lutte contre les nuisances » (Gérard Thurnauer) — conçue, à la fin des années 1960[5].

Histoire

Étapes du projet de la Ville Nouvelle du Val-de-Reuil

Le territoire de la commune du Vaudreuil accueille l’une des neuf villes nouvelles initiées à partir de 1965 et créées par la loi du 10 juillet 1970. Leur objectif était, aux termes de la loi du 13 juillet  1983, « d'assurer un meilleur équilibre social, économique et humain dans des régions à forte concentration de population, en offrant des possibilités d'emploi et de logements, ainsi que des équipements publics et privés »[6],[7].

Ce projet d'urbanisme a été mis en œuvre de 1959 à 1978 par « l'Atelier de Montrouge », une équipe d’architectes, avec l'idée de « changer la ville, changer la vie[8] », de donner les villes « à faire » à leurs habitants[9], et de faire naître une prise de conscience collective des problèmes de l’architecture et de la ville.

Catherine Blain analyse les espoirs mis dans le développement de la ville nouvelle comme démesurés (100 000 habitants en 2000), et le reflet des prévisions conjoncturelles de l'époque calculées sur la base de l'envolée économique des Trente Glorieuses et des extrapolations des acteurs politiques et des offices HLM. La crise économique de 1973, intervenue juste au début de la réalisation de la ville nouvelle est une des raisons qui expliquent le frein de son expension[10],[11].

Les étapes importantes de ce projet de ville nouvelle sont :

  • Juin 1972 : création de l'Établissement Public d'Aménagement de la ville nouvelle du Vaudreuil.
  • Décembre 1972 : création de l'ensemble urbain du Vaudreuil qui s'étend sur des parcelles de plusieurs communes dont Le Vaudreuil. Parmi les neuf villes nouvelles, elle sera la seule à choisir ce statut. Les habitants de l'ensemble ne dépendent plus des communes, mais ont un statut particulier qui amènera de nombreuses contestations.
  • 28 septembre 1981 : pour répondre aux contestations, l'ensemble urbain devient une commune, dont la création ampute la territoire du Vaudreuil et prend le nom de Le Vaudreuil-Ville Nouvelle.
  • 19 novembre 1984 : pour éviter les confusions de nom avec Le Vaudreuil, la nouvelle commune prend le nom de Val-de-Reuil.
  • Décembre 1985 : dissolution de l'établissement public d'aménagement (EPV), dont les compétences sont transférées à la commune.
  • 1996 : Val-de-Reuil s'associe en communauté de communes avec Louviers et Incarville.
  • 2000 : Val-de-Reuil participe à la création de la communauté d'agglomération Seine-Eure, dont elle est la principale ville après Louviers.

Urbanisme et architecture

Le projet urbain est confié aux architectes de l'Atelier de Montrouge (notamment Gérard Thurnauer) et à l'équipe pluridisciplinaire dirigée par Jean-Paul Lacaze et dans laquelle figurent notamment Alain Sallez (économiste) ou François Gay (géographe). La ville est organisée selon le principe du "Plan de voirie en grille" qui permet de ne pas établir à l'avance l'emplacement des fonctions centrales.Cette méthode a été mise en place justement en réaction contre la rigidité de l'urbanisme fonctionnaliste. Son centre se caractérise par une forme d'urbanisme opérationnel particulière, appelée urbanisme sur dalle et par le concept du Germe de ville. Elle dispose également d'un système de voirie orthogonal, ou plan hippodamien dans lequel les rues se coupent à angle droit.

Le plan local d'urbanisme de la commune, validé en décembre 2007, vise à préserver cet "important patrimoine urbain et architectural".

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1981 mars 2001 Bernard Amsalem PS  
mars 2001 ... Marc-Antoine Jamet PS  

Le 17 décembre 2008, Val de Reuil a reçu une Marianne d'Or (25 lauréats en 2008).

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[12])

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007  
  398 378 4 400 11 359 13 245 13 595 13 548  

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


La ville nouvelle a vu sa population passer de 378 habitants en 1975 à 11 359 en 1990. La croissance s'est ensuite poursuivie plus lentement. En 2008, la ville compte plus de 13 500 habitants et les nombreux projets de construction (notamment la ZAC des Coteaux, la ZAC de la Ferme équestre et l'ex-ZAC des Noës) permettent d'envisager le passage à 20 000 habitants d'ici 2012.

La population est très jeune, puisque Val-de-Reuil se place en quatrième position des villes de plus de 1000 habitants les plus jeunes de France[13], avec 38,7 % de la population de moins de 20 ans.

Économie

La notion de parc d'activités, par opposition aux zones industrielles, est apparue dans les années 1970 avec la création du Parc de la Fringale et l'installation de l'Institut Pasteur. Le cahier des charges prévoyait un important volet paysager imposant notamment la création d'arbres et d'espaces verts. En outre, de nombreux espaces verts publics ont été créés. La ville compte désormais une dizaine de parcs d'activités.

Les entreprises installées sur le domaine communal sont notamment spécialisées dans :

Un important parc hôtelier et de restauration a été créé au niveau de la sortie de l'autoroute A13. Le site de 110 salariés de Digital Valley, spécialisée dans les DVDs et placée sous redressement judiciaire en 2005, a été racheté par le fonds d'investissement Green Recovery, qui l'a revendu trois mois plus tard.

Avec 18 000 m2 de bâtiments d'activités construits chaque année en moyenne, Val-de-Reuil se caractérise par un dynamisme important, la plaçant au même rang que des villes comme Chartres, Dreux ou Caen.

Éducation

Lieux et monuments

Le bassin des Carènes, en périphérie de Val de Reuil
Bassin des Carènes
  • L'astrolabe créé par Alain Le Boucher, et situé dans le centre-ville de Val-de-Reuil. Il présente en direct sur son pupitre les différentes régions du ciel, et il fut notamment représenté sur le timbre de Val-de-Reuil en 2001.
  • La rénovation de l'école Louise-Michel a été confiée à l'architecte designer Jean-Michel Wilmotte.
  • La place des 4 Saisons, centre commercial de la ville, a été réaménagée en 2005/2006 par Jean-Jacques Ory. Elle est le point d'appui du projet de village commercial qui opérera la jonction entre la rue Courtine et la place des 4 Saisons.
  • Le Monument de la Paix, confié aux architectes Dominique Jakob, Brendan MacFarlane et Franck Vialet, est inauguré le 6 juillet 1996 à l'entrée de ville (rond-point route des falaises et chaussée de Ritterhude). Répondant à une demande des anciens combattants, la ville nouvelle n'ayant pas de monument aux morts, son architecture déroutante est cependant diversement appréciée[18].
  • La ferme de la Haute-Crémonville est le seul monument historique classé de la commune. Les écuries des Haras nationaux occupent une partie du site, qui est également renommé pour son restaurant gastronomique.
  • La halle d'athlétisme, construite en 2008 par Vincent Rivoire, est un complexe multisport couvert de 15 000 m² permettant d'accueillir des manifestations sportives nationales.
  • Construit en 1989, le centre de détention Les Vignettes était à l'époque, avec ses 54 000 m², le plus grand d'Europe. Il accueille les détenus condamnés à un an de détention et plus.
  • Il existe au sein de la ville nouvelle l'un des vingt-deux centres d'éducation avec un encadrement militaire dénommé Défense 2e chance ou Établissement public d’insertion de la Défense (Épide).

Personnalités liées à la commune

Jumelage

Notes et références

  1. Populations légales 2008 de la commune : Val-de-Reuil sur le site de l'Insee
  2. Source : France-Inter, émission « Va chez ton maire » du 8 février 2008
  3. La fouille préventive menée sur le site de Val-de-Reuil (Eure) au lieu-dit Les Varennes a permis la découverte d'une sépulture isolée, datée du Mésolithique, située à faible distance d'une allée sépulcrale du Néolithique final... Bulletin de la Société préhistorique française (ISSN 0249-7638).
  4. Histoire de la Normandie, publiée sous la direction de Michel de Bouard, Privat, 1970.
  5. « Val-de-Reuil peut redevenir une ville-pilote », Horizons, n° 5235, 26 mars 2004, p. 456.
  6. Source : Revue urbanisme, n°301, juillet-août 1999, « Villes nouvelles de France : 1968-1998 ». Bibliographie réalisée par le Centre de Documentation de l'Urbanisme, 192 p., supplément au n°301 de la revue Urbanisme.
  7. Présentation de la ville nouvelle de Val-de-Reuil sur Programme interministériel d'histoire et d'évaluation des villes nouvelles françaises, déc 1999. Consulté le 1er mars 2010
  8. « Changez de vie, venez vivre au Vaudreuil » était le slogan de l'affiche pour l'exposition de 1972 (coll. IFA /DAF direction des archives de France)
  9. ATM/Riboulet, 1968, IFA.
  10. La ville nouvelle du Vaudreuil a été retenue comme un échec : cet ambitieux projet d'une ville nouvelle de 100 000 habitants (conduit sans concertation locale), qui prétendait être à la fois une opération témoin d'urbanisme et d'architecture modernes et une ville pilote pour l'environnement, n'aura finalement donné naissance qu'à une petite commune de 13 500 habitants, qui a pris le nom de Val-de-Reuil en 1995 - Source : Entame de la présentation de l'article de Catherine Blain "L'atelier de Montrouge et le Vaudreuil", parue dans la revue Ethnologie française, 2003, 1 La mémoire des villes nouvelles. [1]
  11. Les objectifs en termes d'occupation n'ont pas été remplis, mais « il est pourtant admis que ce projet, et notamment l’approche mise en avant par l’équipe pluridisciplinaire de la ville nouvelle, représente un fragment significatif de l’histoire du XXe siècle en cela qu’il marque le point d’aboutissement d’une série de recherches ayant tenté, en réaction aux méthodes et modèles privilégiés dans l’après-guerre, de (re)donner une « qualité » au cadre de vie - L’Atelier de Montrouge et le Vaudreuil, Catherine BLAIN  »
  12. INSEE : Population depuis le recensement de 1962
  13. L'internaute : Encyclopédie des villes de France
  14. L'Expansion.com, 02/06/2009
  15. Section Éducation et Formation du site de la ville  :
  16. Site de l'école Elisa
  17. Historique sur le site officiel de l'école
  18. Un signe de paix à Val-de-Reuil ... Article sur Libération.fr, le 19 juillet 1996.

Voir aussi

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Val-de-Reuil de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Val-de-reuil — Administration Pays France Région Haute Normandie Département Eure …   Wikipédia en Français

  • Val de Reuil — Administration Pays France Région Haute Normandie Département Eure …   Wikipédia en Français

  • Val-de-Reuil — is a suburban city and commune located in the northwestern part of France. It is located south of Rouen in the loop of the Seine. It was created in the 1970s as the new city of Vaudreuil (not to be confused with the communal neighbor of Le… …   Wikipedia

  • Val-de-Reuil — Coordenadas: 49°16′18.7″N 1°12′47.3″E / 49.271861, 1.213139 …   Wikipedia Español

  • Val-de-Reuil — Original name in latin Val de Reuil Name in other language Le Vaudreuil Ville Nouvelle State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 49.27385 latitude 1.21021 altitude 13 Population 13824 Date 2011 11 02 …   Cities with a population over 1000 database

  • Gare de Val-de-Reuil — Val de Reuil Localisation Pays  France …   Wikipédia en Français

  • Canton De Val-de-Reuil — Administration Pays France Région Haute Normandie Département Eure Arrondissement Arrondissement des Andelys Code cantonal 27 43 …   Wikipédia en Français

  • Canton de val-de-reuil — Administration Pays France Région Haute Normandie Département Eure Arrondissement Arrondissement des Andelys Code cantonal 27 43 …   Wikipédia en Français

  • Canton de Val-de-Reuil — 49° 16′ 19″ N 1° 12′ 47″ E / 49.2719, 1.21314 …   Wikipédia en Français

  • Kanton Val-de-Reuil — Region Haute Normandie Département Eure Arrondissement Les Andelys Hauptort Val de Reuil Einwohner 20.998 (1. Jan. 2008) B …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”