Aéroport international de Narita
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Narita (homonymie).
Narita
Contorol tower in Narita airport,Narita-city,Japan.jpg
Code AITA Code OACI
NRT RJAA
Localisation
Pays Drapeau du Japon Japon
Ville desservie Tōkyō
Coordonnées 35° 45′ 52″ N 140° 23′ 30″ E / 35.764413, 140.39171235° 45′ 52″ Nord
       140° 23′ 30″ Est
/ 35.764413, 140.391712
  
Altitude 43 m (141 ft)

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Narita
Pistes
Direction Longueur Surface
16R/34L 4 000 m (13 123 ft) revêtue
16L/34R 2 500 m (8 202 ft) revêtue
Informations aéronautiques
Type d'aéroport Public
Gestionnaire Corporation
Catégories
Aéroports • Aéroports japonais

L'aéroport international de Narita (成田国際空港, Narita Kokusai Kūkō?) (code AITA : NRT • code OACI : RJAA) est un aéroport international situé à Narita, dans la préfecture de Chiba au Japon. ll est l'un des deux principaux aéroports du Grand Tōkyō, l'autre étant l'aéroport international de Tōkyō-Haneda. Il reçoit la plupart des vols internationaux contrairement à l'aéroport international de Tōkyō-Haneda situé bien plus près de Tōkyō qui reçoit les vols intérieurs. Il est situé à 66 km à l'est de la capitale et jusqu'en 2004, il était connu comme le New Tokyo International Airport. En 2007, il était le vingt-quatrième aéroport mondial en termes de trafic de passagers avec plus de 35 millions qui y ont transité et ainsi que le huitième aéroport mondial avec plus de 32 millions de passagers en termes de passagers pour les vols internationaux en 2008.

L'aéroport international de Narita constitue le principal hub international pour Japan Airlines et All Nippon Airways ainsi que secondaire pour Delta Air Lines.

Sommaire

Histoire

En 1962, le gouvernement japonais débuta des recherches sur une alternative au trop encombré aéroport international de Tōkyō (Haneda Airport), et suggéra un New Tokyo International Airport (新東京国際空港, Shin-Tōkyō Kokusai Kūkō?) pour gérer les vols internationaux de Haneda.

Initialement prévu sur le territoire du village de Tomisato, il fut déplacé à 5 km du village de Sanrizuka où la famille impériale possédait une grande ferme — ce qui facilita l'expropriation mais n'empêcha pas les controverses. En 1971, lorsque les expropriations débutèrent, de violents affrontement eurent lieu[1]. Il y eut officiellement 13 morts, dont cinq policiers[2], 291 paysans arrêtés et plus de mille jeunes gens venu soutenir les paysans furent blessés et arrêtés lors de combats.

L'aéroport devait être inauguré en mars 1978 mais les résistants au projet retardèrent celle-ci de deux mois supplémentaires.

La construction de l'aéroport n'est pas encore achevée. Initialement, l'aéroport projetait d'avoir trois pistes (4 000 m, 2 500 m et 3 000 m). Il était équipé d'une piste seulement (4 000 m) jusqu'à 2002, année pendant laquelle une autre piste a été ouverte, mais sa longueur est de seulement 2 180 m, parce que l'expropriation additionnelle n'a pas réussi.

Le 1er avril 2004, l’aéroport international de Narita a pris la forme d’une société privée[Pourquoi ?], et qu'en[pas clair]février 2005, l’aéroport international du Chubu, situé dans la préfecture d'Aichi, sera opérationnel[précision nécessaire].

Extension

Narita Internatinal Airport plan.svg

Malgré les problèmes de cession de terrain, et pour pouvoir assurer la croissance de l'aéroport, la finalisation de la troisième piste de 3200métres est à l'étude. Elle est située sur le côté des terminaux T1 et T2[3].

Compagnies aériennes

Villes internationales desservies depuis l'aéroport international de Narita

Terminal 1

Aile Nord

  • Russie Aeroflot (Moscou-Sheremetyevo)
  • Mexique Aeroméxico (Mexico, Tijuana)
  • Nouvelle-Calédonie Aircalin (Nouméa)
  • France Air France (Paris-Charles de Gaulle)
  • Italie Alitalia (Milan-Malpensa, Rome-Fiumicino)
  • Royaume-Uni British Airways (Londres-Heathrow)
  • États-Unis Continental Airlines (Houston-Intercontinental, Newark)
  • États-Unis Delta Air Lines (Atlanta, Bangkok-Suvarnabhumi, Beijing-Capital, Busan, Detroit, Guam, Ho Chi Minh Ville [stoppé le 26 mars], Hong Kong, Honolulu, Los Angeles, Manille, Minneapolis/St. Paul, New York-JFK, Portland (OR), Saipan, Salt Lake City [saisonnier], San Francisco, Seattle/Tacoma, Seoul-Incheon, Shanghai-Pudong, Singapour, Taipei-Taoyuan)
  • Pays-Bas KLM (Amsterdam)
  • Corée du Sud Korean Air (Jeju, Los Angeles, Pusan, Séoul-Incheon)
  • Royaume-Uni Virgin Atlantic (Londres-Heathrow)

Aile Sud

  • Canada Air Canada (Toronto-Pearson, Vancouver)
  • Chine Air China (Chengdu, Chongqing, Dalian, Pékin, Shanghai-Pudong, Shenzhen)
  • Japon All Nippon Airways (Bangkok-Suvarnabhumi, Bombay, Chicago-O'Hare, Dalian, Francfort-sur-le-Main, Fukuoka, Guangzhou, Hangzhou, Hô-Chi-Minh-Ville, Hong Kong, Honolulu, London-Heathrow, Los Angeles, Nagoya, Naha, New York-JFK, Okinawa, Ōsaka-Itami, Ōsaka-Kansai, Paris-Charles de Gaulle, Pékin, Qingdao, San Francisco, Sapporo-Chitose, Sendai, Séoul-Incheon, Shanghai-Pudong, Shenyang, Singapour, Taipei-Taoyuan, Washington-Dulles, Xiamen)
    • All Nippon Airways opéré par Air Japan (Honolulu)
    • All Nippon Airways opéré par Ibex Airlines (Hiroshima, Komatsu, Sapporo-Chitose, Sendai)
  • Corée du Sud Asiana (Séoul-Incheon)
  • Autriche Austrian Airlines (Vienne)
  • Taiwan EVA Air (Taipei-Taoyuan)
  • Allemagne Lufthansa (Francfort-sur-le-Main, Munich)
  • Mongolie MIAT Mongolian Airlines (Séoul-Incheon, Oulan-Bator)
  • Danemark Norvège Suède Scandinavian Airlines System (Copenhague)
  • Singapour Singapore Airlines (Bangkok-Suvarnabhumi, Los Angeles, Singapour)
  • Suisse Swiss (Zurich)
  • Thaïlande Thai Airways International (Bangkok-Suvarnabhumi, Phuket)
  • Turquie Turkish Airlines (Istanbul-Atatürk)
  • États-Unis United Airlines (Bangkok-Suvarnabhumi, Chicago-O'Hare, Honolulu, Los Angeles, San Francisco, Seattle/Tacoma, Séoul-Incheon, Singapour, Taipei-Taoyuan, Washington-Dulles)
  • Ouzbékistan Uzbekistan Airways (Tachkent)

Terminal 2

Cargo

Aeroflot-Cargo, AirBridgeCargo Airlines, Air France Cargo, Air Hong Kong, ANA & JP Express, Cathay Pacific, China Cargo Airlines, FedEx, KLM Cargo, Korean Air Cargo, Lufthansa Cargo, MASkargo, Nippon Cargo Airlines, Northwest Cargo, Polar Air Cargo, Singapore Airlines Cargo, UPS

Accès

La nouvelle ligne Narita Sky Access et l'ancienne ligne Keisei.
Le Narita Express
Le Skyliner

Train

JR Narita Express (NEX)

Le Narita Express de la Japan Railways relie l'aéroport de Narita aux gare de Tokyo, Shinagawa, Shinjuku, Ikebukuro à Tokyo, mais aussi la région de Tama à l'Ouest du centre de Tokyo, Yokohama et Saitama. Le trajet dure environ une heure et coute 3000 yen jusqu'au centre de Tokyo[4].

JR Sobu Line (Service rapide)

Ce train part toutes les 60 minutes et relie le centre de Tokyo en 85 minutes pour environ 1300 yens[4].

Keisei Skyliner

Le service Skyliner de la ligne privée du réseau Keisei à l'arrêt Keisei-Ueno (situé sous le parc d'Ueno), qui relie les deux stations en 36 minutes. Depuis le 17 juillet 2010, le service Skyliner utilise une nouvelle navette ferroviaire à grande vitesse entre le Terminal 2 de l'aéroport international de Narita et la station Nippori au centre ville de Tōkyō. Il emprunte la nouvelle ligne Narita Sky Access, ce qui réduit le transport du centre de Tōkyō à l'aéroport de 51 à 36 minutes. Les rames ont également été remplacées par de nouvelles plus moderne et plus confortable.

Keisei Cityliner

Keisei Limited Express

Ces trains de la ligne Keisei relie Keisei-Ueno ou Keisei-Nippori en 75 minutes pour 1000 yen[4].

Keisei/Keikyu Narita-Haneda Limited Express

Route

Un Limousine Bus

Il est également possible de se rendre à l'aéroport en prenant les lignes de bus Limousine Bus qui relient l'aéroport et les principaux quartiers de Tokyo[4]. On peut aussi prendre un taxi de Tokyo à l'aéroport, mais cela coûte plus de 20 000 yens (120 euros)[4].

Galerie

Notes et références

  1. voir les films documentaires de Ogawa .Nihon kaiho senzen : Sanrizuka no natsu titre français : Ligne de libération du Japon : l’été de Sanrizuka. 1968. de Shinsuke Ogawa. 108 min
  2. Narita fiasco: never again, The Japan Times, 26 juillet 2005
  3. http://www.mlit.go.jp/koku/english/02_international/narita.html
  4. a, b, c, d et e (en) Narita Travel Guide - Japan Guide, consulté le 12 novembre 2011

Voir aussi

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aéroport international de Narita de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”