Air New Zealand

Air New Zealand

Logo de cette compagnie
AITA OACIL Indicatif d'appel
NZ ANZ New Zealand
Repères historiques
Date de création 1940 (sous le nom Tasman Empire Airways Limited)
Généralités
Basée à Aéroport international d'Auckland
Autres bases Aéroport international de Los Angeles
Aéroport international de Christchurch
Programme de fidélité Airpoints
Alliance Star Alliance
Nombre de destinations 48
Siège social Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Auckland
Société mère Air New Zealand Ltd.
Dirigeants Rob Fyfe (CEO), Rob McDonald (CFO)
Site web http://www.airnewzealand.com


Boeing 747-400
Boeing 767-300
Boeing 777-200ER
Boeing 777-200ER

Air New Zealand Limited ou Air New Zealand (code AITA : NZ ; code OACI : ANZ) est la compagnie aérienne nationale de Nouvelle-Zélande. Elle a comme plateforme de correspondance l'aéroport international d'Auckland.

Sommaire

Histoire

Elle a été créée en avril 1940 avec un vol inaugural le 30 avril entre Auckland et Sydney, sous l'ancien nom de TEAL (Tasman Empire Airways Limited), exploitant un hydravion Shorts Empire Class, transportant 10 passagers. Immatriculé ZK-AMA et baptisé Aotearoa (le nom māori de la Nouvelle-Zélande), il fallut à cet appareil plus de 7 heures 30 pour franchir les 1 345 miles entre les deux villes.

En octobre 1953, TEAL devint la propriété commune des gouvernements australiens et néo-zélandais et en avril 1961, le gouvernement néo-zélandais devint le seul propriétaire. En plus de la TEAL qui assurait les vols internationaux, le gouvernement fonda la NZ National Airways Corporation (NAC) en 1947. NAC était le principal opérateur des lignes intérieures.

En décembre 1951, un service d'hydravion fut inauguré entre Auckland et Tahiti, via les Fidji et les îles Cook, connu sous le nom de Coral Route (ou Pacific Coral Route). Les Samoa firent partie de ce trajet en 1952. Le vol inaugural a été effectué avec un hydravion MK III Solent, baptisé Aparima (du nom d'une danse polynésienne). Les Solent étaient utilisés sur ce trajet jusqu'en septembre 1960 quand le dernier vol régulier en hydravion au monde a été interrompu. Le 50e anniversaire de la Coral Route a été fêté par Air New Zealand le 15 décembre 2001.

En avril 1965, TEAL est rebaptisée Air New Zealand Limited tout en continuant à n'effectuer que des vols internationaux. La même année le premier jet est mis en service (en juillet, un DC-8, ce qui permet de relier l'Amérique du Nord et l'Asie). En 1973, c'est l'arrivée du DC-10. La compagnie emploie uniquement des DC-8 et des DC-10 jusque dans les années quatre-vingt quand le Boeing 747 (dont plusieurs séries ont été ou sont encore employées par la compagnie], puis le Boeing 767 (-200 et -300) remplace les anciens jets. Le premier 747 est livré en mai 1981. Progressivement, cette flotte est modernisée : les 767 ont été remplacés par des 777-200ER, qui assureront les diverses lignes en compagnie des 747-400 et des futurs Boeing 787-8.

Dans le même temps, les anciens avions de NAC sont remplacés par des turbo-propulseurs et en 1968, les jets comme le Boeing 737 s'introduisent dans le marché intérieur. Air New Zealand et NAC fusionnent en avril 1978, pour assurer ensemble les vols intérieurs et internationaux.

En 1999, Air New Zealand adhère à la Star Alliance.

En juillet 2005, Air New Zealand a annoncé pour octobre la mise en service sur la destination Tonga d’un d’Airbus A-320 récemment acquis, en remplacement de l’actuel Boeing 737 moyen courrier actuellement utilisé. Norm Thompson, directeur commercial de cette compagnie et basé à Nuku'alofa (la capitale du royaume), a par ailleurs précisé que cette desserte relierait aussi Tonga à l’Australie, tout comme c’est jusqu’ici le cas sur le Boeing appelé à être remplacé.

Fin 2002, Air New Zealand annonçait une commande ferme de cinq appareils Airbus A-320, qui ont été livrés en octobre 2003, principalement pour la desserte des lignes à destination de l'Australie et des États insulaires du Pacifique. Cette commande ferme était assortie d'une option pour l'acquisition d'une vingtaine d'autres (d'un prix de vente moyen d'une cinquantaine de millions d'euros pièce). Air New Zealand a aussi formalisé les modalités de location pour dix autres appareils A-320. D'où la possibilité pour la flotte d'Air New Zealand d'être, à terme, constituée de quelque 35 appareils Airbus de type A-320.

Le consortium européen Airbus, ces cinq dernières années, a lancé une offensive commerciale majeure sur le marché du Pacifique, traditionnellement dominé par Boeing. Elle enregistre depuis des succès, notamment dans les territoires français de Nouvelle-Calédonie et de Polynésie française (dont les flottes moyen courriers sont désormais largement dominés par des A-320 et A-340).

Flotte

En septembre 2011, Air New Zealand exploite 102 avions. L'âge moyen de la flotte est 6,7 ans[1]. Air new zealand a reçu en 2011, 3 Boeing 777-300ER qui vont remplacer progressivement les Boeing 747-400, ils sont équipés de matériaux dernière génération, les appareils possèdent trois classes dont la nouvelle classe économie skycouche pouvant se transformer en véritable lit, pour offrir plus de confort les nouveaux 777 possèdent le système mood light qui peut varier la luminonsité de la cabine ansi que le nouveau système de vidéo à la demande, la compagnie avait également reçu auparavant 8 Boeing 777-200ER qui renforcent la flotte long courier. Air new zealand a également reçu des Airbus A320-200 pour remplacer les Boeing 737-300 actuellement dans la flotte. D'ici quelques années la compagnie va reçevoir des Boeing 787 Dreamliner qui remplaceront les Boeing 767-300ER actuellement dans la flotte.


Type Version Sièges Nombre
Airbus A320 -200 171 14
Boeing 737 -300 133 15
Boeing 767 -300ER 24 / 210 5
Boeing 777 -200ER 26 / 36 / 242 8
Boeing 777 -300ER 46 / 50 / 244 3
Boeing 747 -400 46 / 39 / 294 5
ATR 72 -500 - 11
DHC-8 -Q300 - 23
Beech 1900 D - 18
Total 102


* un Airbus A320 s'est abimé en mer près de Saint-Cyprien (Pyrénées Orientales) le 27 novembre 2008 à la suite d'un vol technique effectué par l'entreprise EAS Industrie durant sa maintenance. 2 membres d'équipage ont péri et cinq autres sont portés disparus.

Notes et références

Article connexe

Lien externe



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Air New Zealand de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Air New Zealand — IATA NZ ICAO ANZ Callsign NEW ZEALAND …   Wikipedia

  • Air New Zealand — Boeing 747 400 de Air New Zealand IATA NZ OACI …   Wikipedia Español

  • Air New Zealand — Air New Zealand …   Deutsch Wikipedia

  • Air New Zealand —   [ eə njuː ziːlənd], private (seit 1989) Luftverkehrsgesellschaft Neuseelands, Sitz: Auckland, Streckennetz: Inland, Fernost, Australien, Südpazifik, Nordamerika, Europa. Die Air New Zealand beförderte 1992/93 mit 36 Flugzeugen und 8 315… …   Universal-Lexikon

  • Air New Zealand — Air New Zealand …   Википедия

  • Air New Zealand Flight 901 — Most of the wreckage of Flight 901 remains on the slopes of Mount Erebus. This photo, taken on the 25th anniversary in 2004, shows part of the DC 10 s upper fuselage skin with entry door and cabin windows. Part of the opposite side skin, with… …   Wikipedia

  • Air-New-Zealand-Flug 901 — Air New Zealand Flug 901 …   Deutsch Wikipedia

  • Air New Zealand Cup — Sportart Rugby Union Gegründet 2006 Mannschaften …   Deutsch Wikipedia

  • Air New Zealand Limited — ▪ New Zealand airline       New Zealand international airline founded in 1939 (as Tasman Empire Airways Limited, or TEAL) and, by 1980, operating throughout the South Pacific from New Zealand and Australia to Hong Kong and Singapore and to Tahiti …   Universalium

  • Air new zealand cup 2006 — La 2006 Air New Zealand Cup est une compétition de rugby à XV entre quatorze équipes représentant des provinces de Nouvelle Zélande. Ce championnat des provinces est appelé aussi National Provincial Championship. L édition 2006 est la première… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”