Saint-Laurent-du-Maroni

Saint-Laurent-du-Maroni
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Laurent.

5° 29′ 27″ N 54° 02′ 16″ W / 5.490920000000017, -54.037886

Saint-Laurent-du-Maroni
Administration
Pays France
Région Guyane
Département Guyane (sous-préfecture)
Arrondissement Saint-Laurent-du-Maroni
(chef-lieu)
Canton Saint-Laurent-du-Maroni
(chef-lieu)
Code commune 97311
Code postal 97320
Maire
Mandat en cours
Léon Bertrand
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de l'Ouest guyanais
Démographie
Population 35 631 hab. (2008[1])
Densité 7,4 hab./km²
Géographie
Coordonnées 5° 29′ 27″ Nord
       54° 02′ 16″ Ouest
/ 5.490920000000017, -54.037886
Altitudes mini. 2 m — maxi. 15 m
Superficie 4 830 km2
Voir la carte physique
...
Voir la carte administrative
...

Saint-Laurent-du-Maroni est une commune française située dans le département de la Guyane. En 2008, c'est la deuxième commune en population, derrière Cayenne.

Sommaire

Géographie

Situation

Localisation

En rouge le territoire communal de Saint-Laurent-du-Maroni.

Saint-Laurent-du-Maroni (253 km à l'ouest de Cayenne) est située un peu derrière l'embouchure du Maroni, face à la ville surinamaise d'Albina, au nord-est du continent sud-américain. Elle n'a pas donc de côte Atlantique, fait expliqué par le désir des autorités pénales d'empêcher les bagnards y implantés de "se faire la belle" (s'évader) par la mer.

Beaucoup d'ethnies y cohabitent: Amérindiens (Kali'na, Lokono), Hmong, Hindous, Bushinengué (Saramaca, Djuka, Aluku, Pamaka), étrangers (Haïtiens, Surinamais, Brésiliens, etc), et métropolitains.

Les communes limitrophes avec Saint-Laurent-du-Maroni sont Mana au nord et à l'est, Grand-Santi au sud-ouest, et Apatou au nord-ouest.

Climat

Saint-Laurent-du-Maroni bénéficie d'un climat chaud et humide de type équatorial (type Af selon la classification de Koppen). Il n'existe qu'une seule saison dans l'année avec deux pics pour les précipitations, un grand pic au printemps au mois de mai et un petit pic en hiver au mois de janvier. L'air est constamment chaud et moite. Les seules variations que connaissent les températures sont des variations journalières avec des minimales égales à 22 °C et des maximales comprises entre 29 °C et 33 °C. Il pleut toute l'année de façon abondante si bien que le cumul annuel des précipitations atteint une valeur très élevée (2594,4 mm/an). Cependant les précipitations varient du simple au triple entre le mois le moins arrosé (105,9 mm en octobre) et le mois le plus arrosé (366,6 mm en mai).


Le tableau ci-dessous indique les températures et les précipitations moyennes:

Mois J F M A M J J A S O N D année
Températures maximales (°C) 29.1 29.2 29.7 30.0 29.9 30.3 31.1 32.1 32.8 32.6 31.6 29.9 30.7
Températures minimales (°C) 22.1 22.0 22.2 22.6 22.8 22.5 22.2 22.3 22.2 22.3 22.3 22.3 22.3
Températures moyennes (°C) 25.6 25.6 25.9 26.3 26.3 26.4 26.6 27.2 27.5 27.4 26.9 26.1 26.5
Précipitations (hauteur moyenne en mm) 255.8 175.8 189.2 248.2 366.6 320.4 250.2 167.0 115.2 105.9 159.3 240.8 2594.4
Source: climate-charts.com

Urbanisme

Morphologie urbaine

Logement

En 1999, le nombre total de logements dans la commune est de 5 253. Parmi ces logements, 86,1 % sont des résidences principales, 2,8 % sont des résidences secondaires et 9,8 % sont des logements vacants[2].

Toponymie

Histoire

En 2005, des travaux de fouilles ont permis de découvrir que le site était occupé avant 7200 avant notre ère c'est à dire le néolithique précéramique B[3].

Article détaillé : Bagne de Saint-Laurent-du-Maroni.

Fondée en 1858, la ville fut un lieu de déportation pour les condamnés aux travaux forcés sous la Révolution française, puis entre 1852 et 1945. La ville est officiellement créée le 9 novembre 1949[4].

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[5])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007
3019 5031 5055 6971 13 616 19 211 33 707 34 149
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Politique et administration

La ville a été créée le 9 novembre 1949 et son premier maire élu l'année suivante.

Liste des maires[6]
Période Identité Étiquette Qualité
février 1950 1953 Joseph Symphorien RPF administrateur de sociétés
1953 1954 Roland Horth   médecin
1954 mars 1971 René Long   directeur d'hôpital
mars 1971 mars 1983 Raymond Tarcy PSG directeur d'école
mars 1983 en cours Léon Bertrand UMP ancien ministre

Jumelages

Depuis début 2007, la ville est jumelée avec celle de Saint-Martin-de-Ré en Charente-Maritime.

Personnalités liées à la commune

Léon Bertrand (UMP), ancien ministre délégué au tourisme et maire de Saint-Laurent depuis 1983.

Économie

Les champs de cannes à sucre alentour et la rhumerie de Saint-Maurice produisent le Rhum « La Belle Cabresse » (ainsi que "La Cayennaise" et "Cœur de Chauffe", moins connus), qui est de 50 à 55% vol.

En direction de Saint-Jean, on trouve beaucoup de petites échoppes de menuiserie et de souvenirs en bois faits principalement par des Saramacas, reconnus excellents menuisiers. Il y a également un village d'artisans Marrons sur la route qui mène à Javouhey.

Saint-Laurent-du-Maroni accueille dans le bourg de St-Jean-du-Maroni, sur le camp Némo, deux unités militaires : le Régiment du service militaire adapté de la Guyane (RSMA-G) qui dépend du Ministère de l'outre-mer et est chargé d'insertion professionnelle dans l'ouest guyanais, et le détachement Maroni du 9e Régiment d'infanterie de marine dont la mission est la surveillance de la frontière fluviale et des massifs forestiers dans l'ouest guyanais.

C'est aussi le point de départ pour ceux allant plus en amont sur le fleuve en pirogue, aux villages de Maripasoula, Papaïchton et Grand-Santi, entre autres. Il existe aussi des ferries pour aller à Albina.

Culture et patrimoine

Monuments et lieux touristiques

Originellement construite par et pour l'Administration pénitentiaire, beaucoup des bâtiments officiels dans la ville sont d'un style unique d'architecture, un mélange des styles coloniaux et pénitentiaires. Des briques faites avec de la terre rouge locale furent fabriquées et utilisées par les bagnards, qui fournissaient une main d'œuvre gratuite et interminable. Ils construisirent tout un district officiel et administratif, commençant par leur prison, le Camp de la transportation.

Liste de plusieurs des bâtiments principaux de ce vieux district administratif, localement surnommé le petit Paris:

  • Le Camp de la transportation : Réhabilité dans une grande partie, l'ancien bagne peut toujours être visité et notamment la célèbre cellule ou Papillon séjourna et d'où il s'évada pour se réfugier un temps sur l'île des lépreux (voir plus bas).
  • La résidence du gouverneur du bagne, aujourd'hui la résidence du sous-préfet.
  • Le tribunal maritime, aujourd'hui la sous-préfecture.
  • La mairie et l'ancienne banque.
  • L'église Saint Laurent.
  • Le trésor public.
  • L'hôtel La Tentiaire.
  • La caserne Joffre, aujourd'hui le QG de la gendarmerie.
  • L'hôpital, le seul hôpital français en bois encore utilisé.

La plupart de ces bâtiments se situent sur les avenues de Gaulle et Lieutenant-Colonel Tourtet, ainsi que le boulevard Mallouet. Après la fermeture de la prison et le départ de l'administration pénitentiaire au début des années 1950, ils se détériorèrent à cause du manque de maintenance et d'intérêt et furent très endommagés en raison du climat difficile de la Guyane de l'ouest. Presque en ruine totale, ils furent restaurés au début des années 1980 quand la mairie et le Ministère de la Culture se furent rendu compte de l'énorme intérêt culturel et historique du vieux district pénitentiaire et administratif. Il est vite devenu un lieu touristique, avec le camp de la transportation comme bâtiment phare.

D'autres lieux d'importance historique ayant des liens avec l'époque pénitentiaire:

  • Le camp de la relégation, à Saint-Jean-du-Maroni, à 17 km au sud de Saint-Laurent.
  • L'île des lépreux : Petite île sur le Maroni, accessible uniquement en pirogue. C'est là qu'étaient exilés les bagnards affectés de la lèpre. Papillon décrit comment il s'y est réfugié pendant l'une de ses tentatives d'évasion.

Lieux d'intérêt touristique n'ayant rien à voir avec le bagne:

  • La Charbonnière : Village Bushinengué typique créé par les réfugiés venus du Surinam durant sa guerre civile.
  • Malheureusement, le petit parc animalier situé non loin de la ville qui s'appelait l'Arche de Noé a fermé ses portes.

Gastronomie

Il y a essentiellement des restaurants chinois, très appréciés dans la ville et présents depuis bien longtemps, et quelques restaurants et bar créoles.

Chutes Voltaire

Patrimoine environnemental

La ville estuarienne a longtemps abrité une fameuse association de protection de l'environnement ; "Le pou d'agouti", qui a beaucoup œuvré pour la protection du patrimoine naturel local et régional. Aujourd'hui, l'ADNG (Association pour la découverte de la nature en Guyane) travaille sur un site d'accueil en forêt à faire découvrir la fragilité de la faune et de la flore.

C'est également un point de départ pour plusieurs circuits d'écotourisme, notamment de la remontée du Maroni en pirogue pour explorer les criques et la forêt primaire et y passer la nuit dans un carbet. On peut aussi visiter les chutes Voltaire, à 70 km en amont de la ville.

Les cultures industrielles, la densification urbaine et ses taudis, et la chasse de viande de brousse ont appauvri le milieu environnant.

Patrimoine culturel

On peut citer comme faisant partie du patrimoine culturel les œuvres du peintre et sculpteur Bertand Piéchaud : le bagnard qui se trouve à l'entrée du camp de la rélégation devant le Maroni , les trois enfants de Guyane devant l'entrée du Marché ainsi que la peinture de Notre Dame du Maroni placée dans la vieille église de la ville de Saint Laurent du Maroni. On peut également évoquer les quelques images du film "Un Indien dans la ville" tournées en 1994 à "Lipo-Lipo", lieu bordant la rivière, se rattachant à Saint-Laurent-du-Maroni.

Enseignement

Lycées

Trois lycées publics existent actuellement à Saint-Laurent-du-Maroni.

Lycées publics
  • Lycée polyvalent Bertène Juminer (Route de Saint-Maurice)
  • Lycée polyvalent Lumina Sophie - anciennement dénommé : Saint-Laurent II (Chemin des Sables Blancs)
  • Lycée professionnel Raymond TARCY Saint-Laurent III (Av. Gaston MONNERVILLE 97320)

Collèges

Cinq collèges publics existent actuellement à Saint-Laurent-du-Maroni, dont un est sur un site provisoire (Collège Saint-Laurent 5).

Collèges publics
  • Paul Jean-Louis (Chemin des Sables Blancs)
  • Eugénie Tell Eboué (Maladrerie/Saint-Paul)
  • Albert Londres (Pierre Heuzé)
  • Saint-Laurent 4 (Balaté)
  • Saint Laurent 5 (Route de Saint-Maurice)

Élémentaires et maternelles

Sports

Équipements sportifs :

  • Stade René Long

Clubs sportifs :

  • Cosma Foot, football
  • ASC Agouado, football
  • AJS Maroni, football

Notes et références

  1. Populations légales 2008 de la commune : Saint-Laurent-du-Maroni sur le site de l'Insee
  2. Données INSEE compulsées par Linternaute - Logement à Saint-Laurent-du-Maroni
  3. rapport d'activité 2006 de l’Inrap page 89
  4. Vidéo sur le soixantième anniversaire de la ville de Saint-Laurent : http://videos.sport24.com/video/iLyROoafMYrb.html
  5. Saint-Laurent-du-Maroni sur le site de l'Insee
  6. Source : conférence de Stéphanie Guyon du 4 novembre 2009 : www.saintlaurentdumaroni.fr/file/91883/

Voir aussi

Article connexe

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint-Laurent-du-Maroni de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-Laurent du Maroni — Pour les articles homonymes, voir Saint Laurent. 5° 29′ 27″ N 54° 02′ 16″ W …   Wikipédia en Français

  • Saint-laurent-du-maroni — Pour les articles homonymes, voir Saint Laurent. 5° 29′ 27″ N 54° 02′ 16″ W …   Wikipédia en Français

  • Saint Laurent du Maroni — Pour les articles homonymes, voir Saint Laurent. 5° 29′ 27″ N 54° 02′ 16″ W …   Wikipédia en Français

  • Saint Laurent du Maroni — DEC …   Deutsch Wikipedia

  • Saint-Laurent-du-Maroni — Saint Laurent du Maroni …   Deutsch Wikipedia

  • Saint-Laurent-du-Maroni — Saltar a navegación, búsqueda Ubicación de Saint Laurent du Maroni. Saint Laurent du Maroni es una comuna francesa ubicada al noroeste de la Guayana Francesa. Tiene una extensión de 4.830 km² y una población de 33.707 habitantes. Su capital es la …   Wikipedia Español

  • Saint-Laurent-du-Maroni — French commune nomcommune=Saint Laurent du Maroni| map size=220px adjustable mapcaption=Location of the commune (in red) within French Guiana région=Guyane département=Guyane ( sous préfecture )| arrondissement=Saint Laurent du Maroni insee=97311 …   Wikipedia

  • Saint-Laurent-du-Maroni — Original name in latin Saint Laurent du Maroni Name in other language Laurent, Maroni, Saint Laurent, Sainte Laurent, Sen Loran di Maroni, Sen Loren du Maroni, Sen Loran dju Maroni, san lwran dw marwny, san=roran=deSaint Laurent du… …   Cities with a population over 1000 database

  • Saint-Laurent du Maroni — ▪ French Guiana       port, northwest French Guiana, on the east bank of the Maroni River opposite Albina, Suriname. It was formerly headquarters of the country s penal colonies and the site of the largest prison, closed in 1944. Apart from its… …   Universalium

  • Saint-Laurent-du-Maroni (Arrondissement) — Arrondissement Saint Laurent du Maroni Staat Frankreich Region Französisch Guayana Département Französisch Guayana Sous préfecture Saint Laurent du Maroni …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.