Asco
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Asco (homonymie).

42° 27′ 16″ N 9° 01′ 59″ E / 42.4544444444, 9.03305555556

Asco
Image illustrative de l'article Asco
Administration
Pays France
Région Corse
Département Haute-Corse
Arrondissement Corte
Canton Castifao-Morosaglia
Code commune 2B023
Code postal 20276
Maire
Mandat en cours
François Franceschetti
2008-2014
Intercommunalité sans
Démographie
Population 127 hab. (2008)
Densité 1 hab./km²
Géographie
Coordonnées 42° 27′ 16″ Nord
       9° 01′ 59″ Est
/ 42.4544444444, 9.03305555556
Altitudes mini. 383 m — maxi. 2 706 m
Superficie 122,81 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Asco (Ascu en langue corse) est une commune française, située dans le département de la Haute-Corse et la région Corse.

Sommaire

Géographie

Asco est une commune de l'ancienne pieve de Caccia, un territoire historique, géographique et culturel composé autrefois du Niolo, de la Giovellina et de la Vallée d'Asco, qui est appelé de nos jours, le Haut Centre de Corse. Elle fait partie des dix communes du Canton de Castifao-Morosaglia. Elle est située dans le Parc naturel régional de Corse.

Relief

Cirque Trimbolacciu et Capu Larghia

Asco est avec Moltifao et Castifao, l'une des trois communes formant la vallée d'Asco. Asco occupe la partie haute de la vallée qui doit son nom à la rivière Asco. La rivière a son bassin versant, le Haut-Asco, formé par la chaîne de hautes montagnes comprenant quelques uns des plus hauts sommets de l'île : Capu Biancu (2 582 m), Capu a u Verdatu (2 583 m), Punta Selolla (2 592 m), Capu Ciuntrone (2 666 m), Monte Cintu (2 706 m) sur le versant occidental duquel elle nait, Pointe des Éboulis (2 607 m), Punta Crucetta (2 499 m), Capu Larghia (2 503 m), Punta Minuta (2 556 m), Capu di a Muvraghia (2 582 m), Punta Missoghiu (2 201 m). Elle coule sur la commune jusqu'à sa confluence avec le ruisseau de Cabanne où existe une passerelle détruite par une récentre crue.

Climat

Panorama du village

Asco offre une gamme de paysages extrêmement riche et variée, dans un monde minéral et cristallin nu dans les remarquables gorges de l'Asco, couverts par un maquis d'une densité quasiment impénétrable sur les hauteurs des gorges, sec et aride avec une forêt de genévriers cades dans les alentours du village et d'épaisses forêts de pins laricio en amont du village. Sous les lignes de crêtes, poussent d'épais buissons d'aulne odorant[1], u bassu en langue corse, arbuste endémique sans tronc. La remarquable forêt communale d'Ascu qui couvre la haute vallée englobe la forêt de Vecchietto et la forêt de Carrozzica plus grande et plus en altitude, toutes deux sur les versants droits de l'Asco. Ces paysages rappellent les hautes vallées alpines. La présence d'une station de ski (disparue de nos jours) ne faisait que renforcer l'illusion.

Habitat

La population d'Asco vit regroupée au village bâti à une altitude moyenne de 600 mètres. Durant la saison touristique, le Haut-Asco est occupé pour les commerces qu'il comporte et pour son gîte d'étape du P.N.R.C..

Accès

On pénétre principalement dans la vallée d'Asco par la D47 (jonction avec la RN 197 au lieu-dit Ponte Rossu). La D47 est la voie desservant les villages de Moltifao et de Castifao. Pour atteindre Asco et la haute vallée, il faut quitter la D47 en empruntant la route D147 au carrefour de Capanacce. Depuis cette jonction, la D147 dessert le village distant de 12 km, en traversant les gorges de l'Asco. Après avoir traversé la remarquable forêt communale d'Asco, elle se termine en cul-de-sac à l'ancienne station de ski d'Asco, distant du village de 14 km.

On peut aussi arriver dans la Vallée d'Asco par la D547 qui relie le Giunssani à Castifao.

Communes limitrophes

Baignade dans les piscines naturelles de l'Asco

Histoire

Moyen Âge

Asco faisait partie de Cachia, pieve d'environ 3 500 habitants (avec Petralba). Vers 1520, les lieux habités étaient la Petrella, Castifao, la Roma, la Paganosa, le Piazze, Moltifao, Cheta, Merezoli, Campolato, lo Borgo, Sevola, Asco, Canavaggia et la Costa[2].
La commune est restée très longtemps enclavée et sa population vivait en autarcie. Les seules voies existantes étaient des sentiers utiliséés déjà au Moyen Âge ; les cours d'eau étaient franchis sur des ponts dits « génois ». Coupés du monde extérieur, les habitants s'étaient organisés en communauté avec des règles de vie uniques en Corse. Ils élisaient déjà démocratiquement un sage chargé de veiller au respect des règles de solidarité et d'égalité.

Les temps modernes

Avec la Révolution, la pieve de Caccia à laquelle appartenait Asco, devient par décret de la Convention du 1er juillet 1793, le canton de Castifao faisant partie du département du Golo.

Époque contemporaine

Ce n'est qu'en 1937 que fut construite une première route pour désenclaver Asco et la haute vallée. La route du défilé dans les gorges de l'Asco fut ouverte en 1968.

En 1954 le canton de Castifao était composé avec les communes d'Asco, Castifao et Moltifao. Entre 1971 et 1973 sont créés de nouveaux cantons. Le canton de Castifao-Morosaglia est créé avec la fusion imposée des anciens cantons de Castifao et Morosaglia.

Économie

Ruisseau de Stranciacone

La vallée d'Asco est connue pour sa production ancestrale de couteaux très caractéristiques, la queue du manche représentant une tête de chien stylisée. Il n'y a hélas plus aujourd'hui de fabriquant de couteaux dans la vallée, cependant certains couteliers corses réputés continuent à faire vivre la tradition. Asco produisait également dans des fours, de la poix qui était destinée à l'étanchéité des barques en bois de l'époque. La poix était récoltée localement sur les troncs des pins laricci. Cette poix n'est plus produite aujourd'hui. Outre le pastoralisme, miel, fromages et charcuterie sont des produits sources de revenus pour quelques montagnards.

Malgré la fermeture de la station de ski d'Asco en fin du siècle dernier, l'éco-tourisme se développe avec le regain de la fréquentation de la montagne par les vacanciers. Un camping municipal ("Monte Cintu") existe depuis de nombreuses années dans la forêt de Carrozzica, en bordure du ruisseau de Stranciacone. Au milieu des gorges de l'Asco un parc aventure "In Terra Corsa" s'est ouvert pour l'accro-branche, via ferrata, etc. Commerces d'hôtellerie et de restauration ouvrent en période estivale pour recevoir, héberger et nourrir les visiteurs.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 François Franceschetti    
mars 2008 2014 François Franceschetti    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2008
215 205 171 116 96 134 131 129
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Lieux et monuments

Architecture sacrée

Église Saint-Michel Archange
  • Église Saint-Michel Archange au clocher en pierres apparentes, située en contrebas de la route intérieure desservant le village et interdite à la circulation sauf aux riverains. Dans la niche située au-dessus de la porte d'entrée se trouve la statue de l'archange Saint-Michel.
  • Chapelle ruinée de Sant'Angelo, située à 929 m d'altitude au nord du village. Elle se trouve sur le parcours d'un sentier de randonnée.

Architecture civile

Pont génois d'Ascu

Pont génois

Ce pont sur l'Asco date du XVe siècle, époque d'occupation génoise. Il est situé au lieu-dit Lamella à 535 m d'altitude, en contrebas du village. Propriété de la commune, il est incrit aux Monuments historiques[3] par arrêté du 5 décembre 1984.

Ce pont est accessible par la D441, petite route sinueuse d'environ un kilomètre de long, qui se termine en cul-de-sac au pont et dont l'embranchement se situe sur la D147 à la sortie du village en direction d'Asco-Stagnu (distant de 14 km). Il se trouvait sur l'antique chemin qui reliait la vallée au Niolo. Sous le pont, l'Asco a creusé une immense piscine naturelle très fréquentée par les locaux et touristes en période estivale. Notez qu'à la mi-juin 2010, on a relevé une température de l'eau de 13,7 °C lors d'un prélèvement effectué pour déterminer la qualité des eaux de baignade.

Autres

  • Monument aux morts face à l'église Saint-Michel Archange.
  • Les gorges de l'Asco. Elles sont un défilé remarquable que traverse la D147 sur près de 6 km, dans un décor sauvage de roche granitique aux parois abruptes. Dans le lit de la rivière, l'Asco a créé de grandes piscines naturelles très fréquentées en période estivale, les automobilistes faisant fi des nombreux panneaux d'interdiction de stationner le long de la route.
  • L'ancienne station de ski. Elle n'est plus, depuis la fin du siècle dernier. Il ne reste rien du téléski qui y était installé. Le plateau d'Asco Stagnu est le terminus de la route D147. Le remarquable site montagneux est prisé des locaux qui y viennent été comme hiver, mais aussi des vacanciers qui découvrent ici un autre visage de la Corse où la haute montagne fraîche et verte est si proche de la mer et de son littoral chaud et sec.

Fêtes et Loisirs

Chaque année, le 29 septembre, jour de la saint Michel, la fête du saint du village est célébrée en commençant par une messe en l'église du village suivi d'une procession à travers les rues, et cela se termine en chansons autour d'un bon repas.

Randonnées

  • GR 20. Le sentier de grande randonnée GR 20 fait une incursion dans la commune d'Asco, entre Bocca di Stagnu (1 990 m) et Bocca Tumasginasca (2 183 m) à (500 m) au NW de Punta Minuta (2 556 m), pour passer au refuge de Asco Stagnu du P.N.R.C. où le bivouac est possible.
  • Sentier partant du village d'Asco, qui pénètre dans le Giunssani par Bocca di Laggiarello (1 232 m), traverse la forêt de Tartagine-Melaja, longe la Tartagine, franchit Bocca di l'Ondela (1 845 m), emprunte la rive droite du ruisseau de l'Ondella qui prend plus bas le nom de ruisseau de la Tassineta, pour rejoindre la D147 à la Maison du Mouflon et de la Nature.

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune

  • Jean Maestrali (Ascu 1903 - L’Isula Rossa 1972), poète.
  • Antoine-Léonard Massiani (Novella 1816-1888), médecin. A publié Viaghiu in Ascu en langue corse.
  • Antoine Trojani (Ascu 1901 - Aiacciu 1991), remarquable écrivain de langue corse. Militant pour l’unification de l’écriture.

Notes et références

  1. Carte découverte du Parc naturel régional de Corse
  2. Base Infcor
  3. Notice no PA00099156, sur la base Mérimée, ministère de la Culture

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Asco de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Asco — Saltar a navegación, búsqueda «asco» redirige aquí. Para otras acepciones, véase asco (desambiguación). Mímica del asco. Ilustración del libro La expresión de las emociones en el hombre y en los animales, de Charles Darw …   Wikipedia Español

  • asco — sustantivo masculino 1. (no contable) Sensación de repugnancia que produce una cosa o una persona: Da asco ver tanta suciedad en el suelo. Las cucarachas le dan mucho asco. Los hipócritas me dan asco. 2. Sensación de repugnancia en el estómago… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Asco — steht für: Asco (Korsika), ein Dorf im Norden Korsikas Asco (Fluss), ein Fluss auf Korsika Ascorbinsäure (umgangssprachlich) Asbach Cola, ein Mischgetränk aus Asbach Uralt und Cola Orte in den Vereinigten Staaten: Asco (Kalifornien) Asco (West… …   Deutsch Wikipedia

  • asco — asco, hacer ascos expr. rechazar, no gustar. ❙ «Volcado irrefrenablemente a la subsecretaría de lo que sea, no le hace ascos a la poltrona ministerial...» Máximo, Animales políticos. ❙ «...había bingueras que no hacían ascos a un apaño ocasional… …   Diccionario del Argot "El Sohez"

  • Asco — can refer to:* Ascó, a village in Catalonia, Spain ** Ascó Nuclear Power Plant. * Asco, Haute Corse * the Asco meteorite of 1805, which fell in Corse, France (see Meteorite falls) *American Society of Clinical Oncology *Arab Satellite… …   Wikipedia

  • Ascó — Saltar a navegación, búsqueda Ascó Escudo …   Wikipedia Español

  • Ascó — Vue générale …   Wikipédia en Français

  • Asco — фр. Asco Протекает по территории Ф …   Википедия

  • asco — (De asqueroso). 1. m. Alteración del estómago causada por la repugnancia que se tiene a algo que incita a vómito. 2. Impresión desagradable causada por algo que repugna. 3. Esta misma cosa. 4. coloq. miedo. estar hecho un asco. fr. coloq. Estar… …   Diccionario de la lengua española

  • asco- — ⇒ASCO , élément préf. Élément préf. formateur de composés désignant ou qualifiant des champignons ou des algues qui comportent des asques, des vésicules. A. Le composé est un subst. désignant un champignon, une algue, etc. : ascobole, subst. masc …   Encyclopédie Universelle

  • -asco — asco, a Sufijo despectivo: ‘chubasco’. A veces, se convierte en « arasco, a»: ‘hojarasca’. * * * asco, ca. suf. V. sco …   Enciclopedia Universal

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”