Apollo XIII

Apollo 13

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Apollo 13 (film).
Apollo 13
Insigne de la mission Apollo 13
Données de la mission
Indicatif radio CM : Odyssey
LM : Aquarius
Vaisseau Module de commande Apollo
Module de service Apollo
Module lunaire
Fusée Saturn V
Équipage 3 hommes
Date de lancement 11 avril 1970
13:13:00 CST
Site de lancement Centre spatial Kennedy, Floride
LC39A
Date d’atterrissage 17 avril 1970
12:07:41 CST
Site d’atterrissage Océan Pacifique
Durée 5 j 22 h 5 min 19 s
Date d'alunissage Annulé suite à l'explosion d'un réservoir d'oxygène
Site d'alunissage Cratère de Fra Mauro (prévu)
Date de départ Annulé
Distance parcourue
Photo de l’équipage
The Actual Apollo 13 Prime Crew - GPN-2000-001167.jpg
Navigation
Apollo 12
Apollo 14

Apollo 13 (11 avril 1970, 13h13 CST - 17 avril 1970) est une mission lunaire habitée du programme Apollo annulée suite à l'explosion d'un réservoir d'oxygène du CSM pendant le trajet aller, dû à une tentative de brassage de ce même réservoir. Son équipage fut obligé de continuer le voyage à l'économie, utilisant l'effet de fronde de la Lune (« Free return ») pour assurer le trajet de retour. Les problèmes majeurs furent le peu d'énergie restant à bord du vaisseau spatial, la faible quantité d'eau et la quantité de dioxyde de carbone dans le LEM, qui était prévu pour la survie de deux membres d'équipage et non trois comme ce fut le cas. Les ingénieurs de la NASA durent trouver un moyen de faire passer un objet carré (une cartouche d'hydroxyde de lithium servant à filtrer le CO2) dans un conduit rond avec le matériel présent, ce qu'ils réussirent. Le LEM, Aquarius, le signe zodiacal du Verseau en français, servit de chaloupe de sauvetage.

Sommaire

Équipage

Titulaires

Remplaçants

Déroulement de la mission

Objectifs

Comme les missions antérieures, Apollo 13 devait permettre le ramassage de roches lunaires et diverses expériences.

Sur la photo officielle de l'équipage (ci-contre), les astronautes apparaissent en costume de ville (et non en combinaison spatiale) à cause du changement de pilote du module de commande à la dernière minute et du manque de temps (mettre et enlever les combinaisons prenait beaucoup de temps)

Décollage

Pendant le lancement, un des cinq moteurs du second étage de la fusée Saturne V s'éteignit prématurément. La combustion de cet étage fut légèrement prolongée pour compenser la perte de puissance.

Accident

Le 13 avril 1970, à 03:07:53.555 UTC , un réservoir d'oxygène explose[1] à 321 860 km de la Terre.

En parallèle, Fred Haise développe une infection urinaire et arrive sur Terre avec de la fièvre.

Causes de l'accident

Vue du module de service endommagé depuis le module de commande le 17 avril 1970.

Une enquête minutieuse après la mission permit de déterminer la cause de l'explosion d'un des réservoirs d'oxygène O2 :[2],[3]

  • Ce réservoir d'oxygène numéro 2 avait été initialement installé sur un autre module de service. Lors de son démontage par une grue, l'oubli de desserrage d'un des quatre boulons de fixation a faussé l'une de ses conduites de vidange.
  • Pendant la préparation du vol, il était prévu de remplir les réservoirs du module de service afin de les tester. Ces réservoirs étaient ensuite vidangés, mais le réservoir numéro 2 refusa de se vider.
  • La déviation de la conduite de vidange fut alors décelée mais le réservoir fut laissé en place car la conduite d'évacuation ne devait jamais être utilisée en vol.
  • Il fut décidé de surchauffer le réservoir numéro 2 afin de faire sortir l'oxygène par ébullition. Pour cela, les résistances chauffantes du réservoir numéro 2 furent allumées pendant 8 heures à 65 volts, ce qui était la norme électrique pour les tests de matériels au sol.
  • Tous les modules Apollo avaient été révisés afin de fonctionner électriquement sous 65 volts pour les essais au sol, et sous 28 volts une fois en vol. Malheureusement, les rupteurs des thermostats des réservoirs d'O2 furent oubliés : il s'agissait justement de deux contacteurs qui avaient pour fonction de couper l'alimentation électrique des résistances de chauffage lorsque la température dépassait 26°C dans le réservoir d'oxygène.
  • Lors de la vidange du réservoir numéro 2 d'Apollo 13, les deux rupteurs fondirent en se soudant, et ne furent plus en mesure de remplir leur rôle.
  • Fait aggravant, le cadran du thermomètre de surveillance de la température du réservoir n'était gradué que jusqu'à 26°C ... puisqu'au-delà les rupteurs thermostatiques devaient remplir leur fonction et interrompre le chauffage.
  • Ainsi pendant la vidange on estima, a posteriori, que la température monta bien au-delà de 600°C dans le réservoir ce qui vaporisa les isolants en Téflon des câblages à l'intérieur du réservoir.
  • Lorsque le malheureux Jack Swigert actionna le brassage du réservoir numéro 2, à la 55e heure, 54e minute et 53e seconde du vol à 321 860 km de la terre, il ne savait pas qu'il allait tout simplement faire jaillir des étincelles à partir des câblages maintenant à nu à l'intérieur du réservoir.
  • Le mélange de Téflon et d'oxygène, hautement inflammable, fit exploser le réservoir numéro 2 qui endommagea au passage les conduites du réservoir numéro 1, bloqua les valves de propulseurs de contrôle de position, et laissa l'équipage avec très peu d'électricité et d'eau (fabriquées à partir de piles à combustibles alimentée par l'O2).

Anecdotes

  • Le module de commandement, où se trouve l'équipage, avait été baptisé Odyssey en l'honneur du film de Science Fiction 2001 : L'Odyssée de l'espace. Juste avant l'explosion du réservoir d'oxygène qui fit avorter la mission, les astronautes écoutaient le thème de Richard Strauss, Zarathoustra, désormais associé au film. Immédiatement après la panne de courant, Jack Swigert appela le contrôle : « Houston, nous avons un problème ». Hal, dans une occasion semblable, avait employé les mêmes mots en s'adressant à Frank Poole : « Désolé d'interrompre les festivités, mais nous avons un problème ». Plus tard, quand le rapport de la mission Apollo 13 fut publié, un administrateur de la NASA, Tom Paine, envoya un exemplaire à Arthur C. Clarke en annotant ainsi les paroles de Swigert : « Comme vous avez toujours dit que cela se passerait, Arthur ».

Notes et références

  1. Apollo 13 Timeline
  2. Apollo 13 Jim Lovell, Jeffrey Kluger ISBN 2221079698
  3. (en)Rapport d'enquête de la NASA sur la mission Apollo 13

Voir aussi

Commons-logo.svg

Articles connexes

  • Portail de l’astronautique Portail de l’astronautique
  • Portail de l’aéronautique Portail de l’aéronautique
Ce document provient de « Apollo 13 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Apollo XIII de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Apollo 13 — Infobox Space mission mission name = Apollo 13 insignia = Apollo 13 insignia.png stats ref = cite web |url=http://history.nasa.gov/SP 4029/Apollo 00g Table of Contents.htm |title= Apollo by the Numbers: A Statistical Reference (SP 4029)… …   Wikipedia

  • Apollo — This article is about the Greek and Roman god. For other uses, see Apollo (disambiguation) and Phoebus (disambiguation). Not to be confused with Phobos (mythology). Apollo …   Wikipedia

  • Temple of Apollo Sosianus — The Temple of Apollo Sosianus (previously known as the Apollinar and the temple of Apollo Medicus [In Greek it appears as Ἀπολλώνιον, the Apollonion Cass. Dio frg. 50.1] ) is a Roman temple dedicated to Apollo in the Campus Martius, next to the… …   Wikipedia

  • Erste österreichische Seifensieder-Gewerks-Gesellschaft „Apollo“ — Rechtsform Gesellschaft mit beschränkter Haftung (Österreich) Sitz Wien Branche Mischunternehmen Produkte Kerzen, Drogerie Erste österreichische Seif …   Deutsch Wikipedia

  • Liste Des Classes De Porte-Avions En Service — Porte avions et porte aéronefs Vue d artiste de l USS Gerald R. Ford (CVN 78), tête de sa classe, le plus gros porte avions en service à l horizon 2015 …   Wikipédia en Français

  • Liste des classes de porte-avions en service — Porte avions et porte aéronefs Vue d artiste de l USS Gerald R. Ford (CVN 78), tête de sa classe, le plus gros porte avions en service à l horizon 2015 …   Wikipédia en Français

  • Porte-aeronefs — Porte avions et porte aéronefs Vue d artiste de l USS Gerald R. Ford (CVN 78), tête de sa classe, le plus gros porte avions en service à l horizon 2015 …   Wikipédia en Français

  • Porte-avion — Porte avions et porte aéronefs Vue d artiste de l USS Gerald R. Ford (CVN 78), tête de sa classe, le plus gros porte avions en service à l horizon 2015 …   Wikipédia en Français

  • Porte-avions — Vue d artiste de l USS Gerald R. Ford (CVN 78), tête de sa classe, le plus gros porte avions en service à l horizon 2015 …   Wikipédia en Français

  • Porte-avions et porte-aéronefs — Vue d artiste de l USS Gerald R. Ford (CVN 78), tête de sa classe, le plus gros porte avions en service à l horizon 2015 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”